Le « Julien World Tour » de Julien Blanc arrive en France. On le laisse sévir chez nous ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 27 janvier 2015.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Marquise des Prouts

    Marquise des Prouts
    Expand Collapse
    Plop

    "un rapport sexuel non-consenti par les deux (ou plus !) parties est un viol. Céder n’est pas consentir."
    Me semble qu'une seule partie c'est déjà bien assez ;)
     
    minachka a BigUpé ce message
  3. EleonoreLucille

    EleonoreLucille
    Expand Collapse
    Happy


    J'ai compris la phrase comme "Si les deux parties ne consentent pas, donc si au moins une des deux ne consent pas, alors c'est un viol."
    Pétition signée, sinon. :)
     
  4. Melfïnn

    Melfïnn
    Expand Collapse
    Chaga chaga chaga tchou tchoouuu

    Je connais très bien la communauté MadmoiZelle et je pense qu'on ne m'en voudra pas pour ce commentaire peu construit et grossier (mais qui résume le fond de ma pensée) :

    Je refuse qu'un con***d pareil continue de répandre ces idées. -> Prison :mad:

    PS : pétition signée
     
  5. Magentalia

    Magentalia
    Expand Collapse
    Au fin fond de la bibliothèque de Poudlard.

    Au pire on le castre et on en parle plus. :goth:
     
    Hibourisson, katnissvsw et Melfïnn ont BigUpé ce message.
  6. ScarletStarlet

    ScarletStarlet
    Expand Collapse

    Ouais, moi je ne suis pas d'accord pour demander l'interdiction de ses "conférences". J'imagine que s'il est pas trop con il va faire très gaffe au contenu pour que rien ne soit susceptible de lui valoir une condamnation judiciaire. Il indique qu'il changera le contenu à chacune de ses apparitions: probablement qu'il modulera ses dires en fonction de la législation du pays, et donc il ne sera pas possible de dire : "Lors de sa conférence dans telle ville (il y a 3 mois/3 ans) il a dit ceci "....": c'est passible de poursuites selon la loi française, il faut l'empêcher de répéter cela à Lyon et à Paris.", puisqu'on ne connaîtra pas le contenu des interventions en France à l'avance. Il aura gagné : "Les feminazis veulent me censurer, c'est ça leur conception de la liberté d'expression en France ? Elles ne sont pas Charlie !" Et il n'aura pas tort. Résultat : position victimaire puissance mille, et débat centré autour de la liberté d'expression plutôt qu'autour de son idéologie et pourquoi elle est fortement critiquable. (Et je serai personnellement d'accord avec lui sur la liberté d'expression, tout en exécrant ce qu'il dit).

    En résumé, comme pour Dieudonné, ou pour Exhibit B, je suis tout à fait d'accord pour en parler, lancer le débat, sensibiliser, contre-argumenter, prévenir des répercussions possibles (dangereuses et illégales) de ses propos, mais je pense vraiment que demander formellement l'interdiction de sa venue lui donne du grain à moudre et est contre-productif.

    En parler, expliquer, s'adresser au grand public, aux institutions et aux lieux qui l'accueillent oui; Mais sans explicitement exiger la déprogrammation à mon humble avis. Ce n'est pas le rôle de l'état de statuer sans avoir vu le "spectacle" (comme pour Dieudonné - parce qu'après on l'air malin quand tout est balisé et que rien n'est illégal à ce moment X, même si c'est très tendancieux); les spectateurs sont libres : pour se faire un avis il faut connaître, il faut pouvoir aller se faire sa propre opinion soi-même (via ce genre d'articles et le dossier que vous linkez, mais aussi en allant voir ses conférences, des fois qu'on veuille se faire l'avocat du diable. C'est important); les responsables des structures qui l'accueillent ont aussi le droit de décider de lui louer un lieu ou pas, je pense qu'il vaut mieux les sensibiliser en amont, sans réclamer qu'ils changent d'avis mais au contraire qu'ils étudient la question par eux-mêmes. On pourra ensuite dénoncer les noms des dits organismes qui décideront malgré leur choix éclairé de l'accueillir, et cela sera plus légitime je trouve.
     
    Aalia, cloverinette, take-care et 5 autres ont BigUpé ce message.
  7. Aerlynn

    Aerlynn
    Expand Collapse
    Miss poulpe

    Pétition signée et partagée.
    Ce qui m'inquiète c'est que des types vont le prendre comme modèle, reproduire sa bêtise et se dire, que c'est normal...:facepalm:
    faut pas lui couper les coronez, faut juste qu'il ne puisse ni parler, ni écrire. surtout si c'est pour entretenir la culture du viol dans le monde.
    Et puis ces gens sont des autruches.....il a fait l'actualité et tout le monde " oublie" en quelques mois.
     
  8. loy

    loy
    Expand Collapse
    Loading ...

    Mais il n'est toujours pas condamné, lui ? :non:
     
    littlecassy, Calypso, Kafkanorexia et 5 autres ont BigUpé ce message.
  9. dyspeptique

    dyspeptique
    Expand Collapse

    Si seulement ! Mais à tous les coups, ce qu'il fait doit faire partie des flous juridiques, des actes moralement discutables, mais pas juridiquement condamnables. ça me dégoûte ! :mad:
     
  10. Kaoruko

    Kaoruko
    Expand Collapse

    Yeaaaah, Morsang sur Orge ! [HASHTAG]#TeamJuriste[/HASHTAG] [HASHTAG]#NePasLancerSVP[/HASHTAG]
    Sinon c'est une honte qu'il OSE repointer le bout de son (sans doute) horrible et vilain nez. On peut s'interroger sur la valeur de ses "excuses"...
     
    dyspeptique et Clemence Bodoc ont BigUpé.
  11. Lady Von Duck

    Lady Von Duck
    Expand Collapse
    Blame It On The Boogie

    Sans m'aventurer sur le terrain Dieudonné qui pour moi relève d'un tout autre débat vu que quand son spectacle a été interdit on en connaissait déjà le texte, je m'interroge aussi sur le fait qu'on puisse interdire ses conférences à priori.
    Pourtant dieu sait que cet individu et ses idées me débectent et que je le pense sincèrement dangereux (parce que bon au delà d'enseigner à des hommes comment agresser sexuellement des femmes, il s'est filmé entrain de le faire lui même. Si plainte avait été déposée ce type serait peut être en taule à l'heure actuelle, ce n'est pas rien ... mais c'est aussi ça le problème, il n'a pas été condamné). Alors oui pour interpeler les pouvoirs publics et les hôtels qui pourraient l’accueillir, mais je me demande si la présence d'observateurs aux conférences ne pourrait pas être une alternative. Comme ça tout ce qu'il dit est surveillé, voir enregistré, et si jamais il dérape la réunion peut être immédiatement interrompue et lui trainé devant la justice
    Enfin je dis ça, je ne sais même pas si c'est possible légalement un dispositif pareil ...

    Quoi qu'il arrive je signe la pétition et je fais tourner l'article
     
    loy a BigUpé ce message
  12. Ysia

    Ysia
    Expand Collapse

    Des compatriotes belges pour aller l'accueillir comme il se doit à Bruxelles?
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    MookieA et Bulle mousseuse ont BigUpé.
Chargement...