Le look grunge : décryptage d'une tendance phare de l'automne 2013

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par PerrineP, le 5 septembre 2013.

  1. PerrineP

    PerrineP
    Expand Collapse
    Spécialiste modasse

  2. Major Lazer

    Major Lazer
    Expand Collapse
    Start each day with a grateful heart

    J'aime bien le look Rock'n'roll :)
     
  3. Lise-bête

    Lise-bête
    Expand Collapse
    Petit être de la fiole

    J'ai été grunge au collège, en 1994… Oui, c'était il y a vingt ans, je sais. Le temps d'ajuster mes fausses dents, de compter mes rides et mes cheveux blancs, je reviens.

    […]

    A l'époque, j'étais loin d'être aussi sophistiquée que dans l'article. C'était : chemise à carreaux avec un T-shirt plus long que la chemise dessous (oignon power, et ça cachait ces fesses qui me complexaient, dire qu'elles sont encore plus grosses maintenant, si c'est pas malheureux), un jogging violet acheté trois francs six sous au bazar chinois du quartier et de vieilles baskets mangées aux mites. Et une sacrée épaisseur de kôhl marron assorti de six couches de mascara (ça se faisait à  l'époque, je vous jure) sur les n'œils. Je lisais Freud et je cultivais le "non-être", pour ne plus être le bouc émissaire du collège (oui, le harcèlement scolaire est passé par moi).

    Je pense que si maintenant je déambulais ainsi vêtue, j'aurais l'air encore plus ridicule qu'à l'époque et je ressemblerais à une clocharde. Cela dit, pour moi, le grunge, c'était et c'est toujours ça. Porter des fringues confortables, ce qu'on trouve dans les placards en se contre-fichant des couleurs, des motifs, si c'est pas assorti, on s'en tamponne… et si c'est pourri, aussi. Ainsi donc cette mode — ce retour auquel il fallait s'attendre parce qu'il y a un turn over tous les vingt ans — me laisse perplexe. La sophistication, la recherche dans un style qui ne l'est pas ? Je sais que je peux donner l'impression de me contredire, après avoir décrit ma tenue type d'adolescence. Disons que c'était davantage le fait de profiter d'une mode pour m'habiller comme un sac et montrer qu'ils pouvaient tous aller se faire voir chez les Grecs tout en me confortant un minimum à ce qui se faisait qu'autre chose.

    Tant de blabla pour ne rien dire…
     
  4. Metapowaa

    Metapowaa
    Expand Collapse
    Heureuse d'être en vie.

    Bon, bah je pense que je vais encore joué ma rabat-joie et moralisatrice castratrice mais c'est pas grave.
    NON NON NON NON NON NON NON NON et encore NON!
    Je suis opposé mais à 100%. Je dis NON. NON parce que pour moi, le grunge, tu le choisis pas! C'est lui qui te choisi, c'est le grunge qui te fait et pas le contraire. Le grunge, ne peut pas être ramener à des chemises à carreaux, des clous, des chaines, et des jeans déchirés. NON, je proteste. Ok, ça peut paraître super hypocrite venant d'une fille qui ira surement acheté ses fringues à H&M parce que c'est pratique et pas cher. Mais ça me frustre. Ca me frustre de voir des gens arborés des tee shirt de Nirvana. Ca me frustre de voir des gens qui n'y connaissent rien s'approprier une culture et agir comme si c'était juste un mot.
    Grunge.
    C'est pas un mot! Grunge, c'est une histoire. Grunge c'est l'histoire d'une jeunesse qui se sent lassé et perdu parce qu'elle est tourmenté. Parce qu'elle à l'impression de ne pas être comprise. C'est l'histoire d'une jeunesse des année 90 qui à peur de finir comme la génération précédente, avec leurs rêves brisés, leurs guerres et leurs gouvernement qui abandonne les marginaux. C'est l'histoire d'une jeunesse qui sent un mal être grandir dans son sein et qui pour s'en sortir se jette à corps perdu dans la musique pour s'exprimer. Le grunge, c'est pas seulement l'histoire d'une jeunesse. C'est celle de tous ceux qui ont l'impression d'être un peu paumé entre cette période rose et joyeuse qu'est l'enfance et ce moment tant redouté ou tu deviens un adulte avec tout ce que cela implique. Voilà ce qu'est Le grunge.
     Alors  quand je vois que cette culture est reprise par des créateurs et qu'elle est réduit à des jeans délavés, des chemise à carreaux, des jupes tartran, bah je suis désolé, mais ça, ça me met juste hors de moi. J'aimerais juste que les gens arrêtent de suivre les tendances et cherche à connaitre l'histoire derrière. :facepalm:
     
  5. Jolie Margot

    Jolie Margot
    Expand Collapse

    Cool! Je vais pouvoir arrêter de me laver les cheveux, comme quand j'avais 15 ans! Ouaip les meufs, j'ai été grunge dans ma jeunesse, mais je m'habillais chez Kiloshop, pas chez H&M! J'écoutais aussi Nirvana, mais Kurt était vivant, pas longtemps cela dit.

    Bon, mais vous ce serait bien que vous trouviez VOTRE style hein! de votre époque quoi, en plus chez H&M ils ont mis un T-shirt des Ramones dans le rayon Grunge, les Ramones c'est du punk...
     
  6. Ahvana

    Ahvana
    Expand Collapse
    I'll cut your little heart out cause you made me cry

    Parce que H&M a un rayon Grunge ? C'est juste la nouvelle collection, entourée des anciens vêtements (en l'occurrence le t-shirt des Ramones, là depuis déjà un an).
     
  7. lolacobain

    lolacobain
    Expand Collapse
    Surexcitéee

    Je suis totalement d'accord avec toi Metapowaa.
     
  8. Powpy

    Powpy
    Expand Collapse
    Challenge accepted.

    J'aime bien ce style, ça me rappelle celui d'une amie qui s'habille comme ça depuis plusieurs années. Par contre je ne pense pas qu'elle se soit jamais dit "j'ai un style grunge" ou "je vais acheter ça, ça fait grunge". Elle mixait simplement des pièces confortables et qu'elle aimait. Du coup je trouve ça un peu dommage parce que maintenant des milliers de filles vont se retrouver sapées comme elle alors qu'elle avait vraiment un look un peu à part.
     
  9. Dumdy

    Dumdy
    Expand Collapse
    Veut de la neige.

    Merci :worthy: (on pourrait aussi dire les mêmes choses pour le "style punk" évoqué dans les magazines de mode)
     
  10. Gwenish

    Gwenish
    Expand Collapse
    Zbrah

    Comme les autres réactions ça m'embête un peu tout ça. Oui j'irais probablement fouiller chez H&M parce que y'a mon style de sapes en ce moment, mais j'aurais préféré cent fois devoir galérer pour trouver des pièces que je ne verrais pas sur un tiers des gens que je croise dans la rue... M'enfin, la mode mes amis, la mode..
    (Oui ce commentaire n'était ni constructif, ni logique, vouala vouala.)
     
  11. Metapowaa

    Metapowaa
    Expand Collapse
    Heureuse d'être en vie.

    C'est tellement énervant et frustrant, cette sensation que finalement, les styles qui étaient considéré jusqu'alors comme " pour les marginaux" deviennent à la mode parce qu'il le faut (comme si les gens n'avaient plus assez d'imagination pour créer.) Le pire pour moi c'est que ce n'est même pas pour rendre hommage à la tendance, au contraire, ils la rendent banale, morne et sans intérêt. Ils l’aseptisent en la rendant plus présentable aux yeux de la masse. J'ai l'impression que tout ce banalise et perds de son sens au contact des magasine  de mode, que tous ce consument, et pour moi c'est juste horrible de voir un mouvement auquel j'ai pu m'identifier être repris ainsi!
     
  12. Jolie Margot

    Jolie Margot
    Expand Collapse

    Ben franchement c'est l'effet que ça m'a fait, un rayon grunge avec toute la panoplie, en frais et neuf, et franchement que le T-shirt des Ramones y soit depuis 2 mois ou un an on s'en fout... j'ai fais un mini-sondage parmi les ados 80% ne savent pas qui sont les Ramones. Un T-shirt de groupe ça a du sens pour les gens qui écoutent et aiment le groupe, c'est pas un simple accessoire de mode.
     
Chargement...