Le Loup de Wall Street, un roller-coaster cinématographique

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Fab, le 30 décembre 2013.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

  2. Arrrum

    Arrrum
    Expand Collapse
    always hungry

    En ce qui me concerne, j'ai été totalement subjuguée par le film et je serais presque tentée de parler de chef d'oeuvre...Mais bon c'est un mot à utiliser avec parcimonie alors il faudrait que je le revois une autre fois avant de me prononcer.

    Ce film est un pur délice du début à la fin, il y a tellement de niveaux de lecture différents, de registres différents utilisés aussi bien les uns que les autres. Le réalisateur passe de la comédie, voir burlesque, au drame avec une aisance déconcertante. Je suis déjà fan de Scorsese et DiCaprio à la base, donc forcément j'étais déjà vendue à la cause. Mais les deux forment décidément un duo de génie. DiCaprio est tout simplement époustouflant dans ce rôle. Comme toi @Fab je trouve qu'il n'est pas apprécié à sa juste valeur. Souvent considéré comme une simple belle gueule d'Hollywood, je trouve qu'il devrait enfin recevoir son Oscar, lui qui a toujours été boudé du jury (mais j'en doute puisque apparemment le jury n'a pas aimé, voir a été choqué, ils vont surement le donner à un Tom Hanks ou autre) ! Du coup face à un tel monstre de cinéma comme tu dis, Dujardin est incroyablement médiocre, on dirait qu'il n'a fait aucun effort dans l'interprétation de son personnage (j'ai eu l'impression de revoir Hubert de OSS 117).

    D'après ce que j'ai vu sur le Web, le film divise beaucoup, surtout aux USA. Les critiquent françaises reprochent à Scorsese une soit disant complaisance dans sa manière de filmer cet univers indécent et décadent. Pourtant il ne faut pas oublier que le film est avant tout biographique (voir auto-biographique d'une certaine façon) et que le réalisateur ne fait que relater des faits. Certains vont reprocher à Scorsese de ne pas avoir fait un film assez "moral". Moi je pense qu'il n'y a même pas besoin de donner une morale au film, il parle de lui-même et le réalisateur fait confiance au spectateur pour comprendre ce qu'il a cherché à montrer. Par ailleurs cette absence de morale explicite est en parfait accord avec le film, puisque c'est un monde, un ensemble de personnages qui n'ont pas de morale justement.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    C'est vrai qu'il y a des scènes de cul, mais si certaines m'ont mises mal à l'aise
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     je ne les ai pas trouvé excessives. Elles sont filmées vraiment de manière neutre pas sous un angle de pervers voyeur.

    Apparemment beaucoup de personnes sont choquées par l'ambiance sex, drugs and alcool du film. Je me demande si ce n'est pas lié à une certaine méconnaissance de l'environnement Wall street, parce qu'il faut croire que c'est exactement la vie que mène ceux qui le peuplent. Du coup comme je le savais déjà je n'étais absolument pas surprise ou choquée. Ces excès permanents donnent d'ailleurs lieu à des scènes qui sont déjà d'ores et déjà considérées comme scènes d'anthologie.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Il est vrai qu'on entre pas en profondeur dans le monde de Wall street, de la bourse et son fonctionnement, mais au final je trouve ça parfaitement cohérent car comme l'expliquent les personnages dans le film

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !


    Enfin bref j'ai vu le film Vendredi et j'étais complètement soufflée en sortant de la salle, et j'y pense encore! On passe un bon moment à rigoler. Pour moi c'est bien plus une claque qu'un "Gravity" par exemple.
    Le seul reproche que l'on pourrait faire, c'est qu'effectivement c'est long (mais sans longueurs, nuance!). 3h! Mais 3h de plaisir franchement!
     
    #2 Arrrum, 30 décembre 2013
    Dernière édition: 30 décembre 2013
  3. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Je voulais écrire la critique du film ce matin mais @Fab m'a devancée (et puis c'est lui le patron de toute façon :lunette: ) du coup je viens vous écrire une tartine ici !

    Bon mon impression générale ça a été de la déception. J'adore Scorcese, j'adore DiCaprio et j'adore leurs duos qui fonctionnent généralement très bien. Là j'ai rien à redire sur le jeu de DiCaprio ni sur la cinématographie de Scorcese (sauf la scène nulle avec Jean Dujardin évoquée dans l'article) mais j'ai été vraiment déçue par rapport à mes attentes.

    Déjà 3h c'est long. C'est trop long. J'ai un gros souci avec le rythme du film... je vais développer un peu en spoiler :
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    En règle générale je trouve que l'intrigue principale est trop effleurée et qu'on passe beaucoup de temps à s'étaler sur sex drugs & rock'n'roll au détriment de l'avancée du film. À mon sens il y a trop de sexe dans le film, pas parce que je suis prude (enfin je pense pas :cucul:) mais parce qu'au bout d'un moment on aurait pu sacrifier deux-trois sniffages de coke sur l'anus et autres bougies dans le cucul pour en arriver à un peu d'avancement dans l'intrigue quoi :drama:

    Bon je trouve aussi qu'ils auraient pu prévenir de la tonne de scènes de cul parce que j'y suis allée en famille, m'attendant à UN PEU de strip-teaseuses et deux trois scènes explicites, et au final mes parents se sont barrés au tiers du film, rouges comme des pivoines, ainsi que plusieurs autres personnes. Donc qu'on aime ou pas la dose de sexe, je trouve que c'est pas cool de se retrouver face à ça un peu "malgré soi".

    Je comprends que cette répétition de pétage de plombs, de sniffage de coke et d'orgies sexuelles sert le propos du film et du personnage, à savoir l'excès encore et toujours, mais ce que j'en retire c'est un "mouais". "Mouais et donc ?", en fait. J'ai l'impression qu'on aurait pu faire tellement plus avec la vie de ce mec et le milieu dans lequel il évoluait, et je me suis sentie frustrée quand le film s'est fini.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Enfin au niveau de la morale, même si je ne pense pas que tout film doit être moralisateur et que le spectateur est bien capable de tirer ses propres conclusions,
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    P.S. : @Arrrum :
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Voilà mon avis, en gros, c'est que vous avez peut-être mieux à faire de 3h et 10€ :cretin: j'ai pas trouvé le film nul (heureusement qu'il y a le talent de DiCaprio) (et Brad mon perso préféré) mais clairement perfectible et ça traîîîîîîîîîîîne vraiment.
     
  4. Arrrum

    Arrrum
    Expand Collapse
    always hungry

    Rah impossible de te mentionner du coup je cite juste un bout de ton message.

    Concernant la fameuse scène
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !


    Pour les scènes de sexe en général, moi non plus je n'étais pas au courant qu'il y en avait "autant", pourtant ça ne m'a pas marqué plus que ça, je n'ai pas trouvé ça lourd, d'autant plus que certaines durent à peine quelques secondes, sont des "flash" presque. Mais c'est vrai qu'il est classé -12 quand même...J'imagine que c'est selon la sensibilité de chacun (ça veut pas dire que je pense que tu es prude non plus hein :yawn:).

    En ce qui concerne le rythme, je l'ai trouvé plutôt fluide au contraire, il n'y avait pas de temps morts je trouve.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Après en ce qui concerne le développement de l'intrigue, je comprends ce que tu veux dire mais pour moi justement il n'y avait pas d'intrigue à proprement parler, enfin pas comme dans un policier ou un thriller dans lequel on attend nécessairement des rebondissements et un dénouement. Mais là je pense qu'il s'agissait réellement de mettre en spectacle un environnement, une vie et un personnage. Donc à mon sens le manque d'approfondissement tient vraiment au genre du film, qui est le biopic. Là où je te rejoints c'est
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Mais bon, il a certainement fallu faire des choix qui, je le conçois, ne peuvent pas satisfaire tout le monde.

    Je suis complètement fan du film donc j'avoue qu'il se peut que je ne sois pas tout à fait objective aussi :ninja: . Il faut dire aussi que j'y suis allée sans aucune attente, j'avais juste vu la BA et le nom de Scorsese et DiCaprio et j'ai dit banco de suite :happy:
     
    #4 Arrrum, 30 décembre 2013
    Dernière édition: 30 décembre 2013
  5. Kand'x

    Kand'x
    Expand Collapse
    Ca te regarde pas

    Bon j'ai vu le film dimanche soir pour faire plaisir à mon homme, j'ai vite regretté et détesté du début à la fin.

    Ce n'est clairement pas un film mauvais, (très) loin de là mais cette surenchère de "drogue,sexe, et connerie sur connerie" à outrance m'avait filé la nausée. Je suis encore étonné d'avoir pu tenir 3 heures (en me forçant à essayer de m'endormir)

    Désolé pour ceux qui ont aimé et qui crie au "chef d'oeuvre" mais moi j'ai trouvé le film "dégueulasse et racoleur" :sick2:
     
  6. LadyHana

    LadyHana
    Expand Collapse
    Vieille nouvelle

    Je suis allé le regarder Samedi et j'ai plutôt aimé!
    Bon, la plupart des choses que j'aurais pu dire ont déjà été citées plus haut, mais vraiment...
    Ce film est profondément immoral mais s'en est justement le sujet! C'est un peu une expo de toutes les folies qui peuvent être faites pour, au final, dresser une meute de loup?
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    Ce film montre vraiment cette logique dans laquelle nous vivons qui est: tout est à vendre; et le truc, c'est que seulement quelques personnes savent comment faire ça et s'en remplissent alors les poches au dépend des autres, et tout ça pour des chiffres!
    Dans le film, Jordan montre tout ce qu'il possède: il a la maison la plus chère du monde, tout un personnel chez lui, une femme duchesse et mannequin... Il a "tout ce qu'un homme peut rêver de mieux" et pourtant c'est un peu le connard ultime (et ça va plutôt mal finir pour lui...). Ouais, c'est l'American Dream montré dans son extrême.
    Après, le film se situe surtout du point de vu de Jordan justement, anti-héro par excellent, et est dépeint avec humour; j'avoue que si j'avais passé trois heures sans une goutte de dérision, je serais sortie aussi!
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    BREF je pense que ouais, c'est un film qui vaut le coup d'être vu si on est prête à passer trois heures de sa vie devant une avalanche d'hédonisme poussé à l'extrême et qu'on y va plutôt avec une bonne pote plutôt que ses parents ou sa mamie!
    (Et oui, j'approuve aussi le fait que ça aurait été bien de voir les dégâts que Jordan a causé à tout le monde pour sa propre petite personne; ça pas été assez poussé, ça)
     
  7. Galaadina

    Galaadina
    Expand Collapse

    Je n'ai malheureusement pas vu le film (enfant en bas âge, tout ça tout ça...), mais je voudrais réagir aux commentaires qui pensent que le film se "devait" de moraliser le propos, de désamorcer l'empathie que l'on peut ressentir pour le personnage principal, qui semble avoir l'âme bien crade.

    Je pense en vérité tout le contraire.
    Déjà, parce que j'ai tendance à penser que morale+art = propagande, et que ça me gêne. Ou alors, il faut l'afficher dès le départ comme un film "politique", et là il me semble que ça n'était clairement pas l'intention de Scorsese.

    Ensuite, parce que ça n'est pas parce qu'un personnage est ignoble qu'on ne peut (doit) pas développer d'empathie pour lui. Je pense que les personnes ayant vu (et aimé) "La chute", sur les derniers jours d'Hitler et de son entourage proche, comprendront aisément ce à quoi je fais référence.

    Enfin, pour la vie qui semble être dépeinte dans le film (conneries, drogues, sexe à gogo...)... ça me semble juste réaliste. Pour avoir fréquenté, il y a maintenant environ 8 ans, le milieu des traders (londoniens, ceux-là, mais c'est kif kif bourricot), c'est malheureusement ça. Des soirées où des potes débarqués de Dubaï claquent en champagne un an du salaire de mon père, des meufs venues de pays de l'Est à qui on paie des études en échange d'une relation "amoureuse", de la coke de tous côtés, surtout pour survivre au stress (les mecs dans les fusions-acquisitions, qui sortent à 2h du mat' la gueule explosée et la tension à 18, honnêtement j'ai tendance à penser qu'ils ne pourraient pas faire ce qu'ils font sans être complètement shootés)... C'est un milieu assez gerbant dans son ensemble, même si certains sortent du lot, c'est donc normal à mon sens de ressortir du film en ayant la nausée et le tournis.

    A l'époque, ce qui m'avait le plus choquée je crois en côtoyant ces mecs, dont mon petit ami, c'était leur inconscience, leur sentiment de toute puissance et leur puérilité. Ils aimaient à faire n'importe quoi en s'abritant derrière cette idée que, au-dessus de leur tête, il existait une "régulation" de tout ce système qui faisait que, quoiqu'ils fassent, rien n'était grave. Ils vivent dans l'abstraction, comme les joueurs de poker qu'ils sont généralement à côté, et bien souvent ne réalisent pas que ce soit-disant système régulateur... c'est eux. Au moment de l'explosion de la crise, pas mal de gens que je connaissais se sont retrouvés avec leur carton d'affaires dehors, hébétés, sincèrement dépassés par ce qu'il arrivait.
    Je ne dis pas ça pour les excuser, loin de là, et je vomis ce petit monde que j'ai appris à détester, mais je pense que c'est cohérent, du coup, que le film ne s'attarde pas sur les conséquences, les vies détruites par ces hommes. Car cela ne fait pas partie de leur champ de lecture, ils vivent dans une forme d'irréalité qui occulte, plus ou moins volontairement, tout ça.

    Désolée pour la tartine alors que je n'ai même pas vu le film, mais j'avais envie de donner mon avis quand même, ahah ^^
     
  8. Rizri

    Rizri
    Expand Collapse
    Gros virage

    Je l'ai vu il y a quelques jours et j'ai beaucoup beaucoup aimé même s'il y a quelques longueurs mais pas si dérangeant que ça au final.

    J'ai apprécié justement que ce film ne soit pas un film moralisateur, qu'on insiste pas sur l'enquête du FBI, parce que ce n'est pas du tout le sujet du film je pense. Des films comme ça yen a plein, à la pelle. Là le spectateur est vraiment observateur, on voit le Jordan mener sa vie de déchéance et même si on rigole (ya quand même des scènes franchement comiques), on le juge aussi, et j'ai autant ris que certains moment m'ont mis """mal à l'aise""", dans le sens où, on sent qu'il va beaucoup beaucoup trop loin dans son délire. Certaines situations sont clairement abusées, pathétiques, dérangeantes, mais c'est le personnage qui est comme ça.
    On ne voit pas les victimes simplement parce que le mec s'en fou complètement. Si Scorsese les avait montré, le film aurait été d'un registre complètement différent. On ne voit pas ses victimes mais j'ai quand même eu l'envie de mettre des claques au Jordan (oui oui tout ça c'est du cinéma je sais) pour qu'il se rende compte de ce qu'il faisait. Le personnage est complètement inconscient de la réalité, des notions de bien/moral/normal, de respect, et la façon dont Dicaprio est filmé montre toutes ces facettes de cet homme.
    Je vois pas comment en observant un type comme ça il y a encore besoin d'une moral pour ce film, pas besoin que le scénario aille dans ce sens, le personnage suffit pour se faire son opinion.
    A la fin du film, j'étais contente de sortir, de revenir à mon monde, et de quitter celui de Jordan. Bref, un très bon film, un peu dérangeant, c'est ça qui m'a plu aussi.
     
    #8 Rizri, 31 décembre 2013
    Dernière édition: 31 décembre 2013
  9. Gloomy

    Gloomy
    Expand Collapse

    J'ai vraiment adoré le film! Je l'ai vraiment pas trouvé long, car tout s'enchaînait.
    Après les scènes de sexes sont quand même pluuus que suggérées!

    Mais ce que j'ai trouvé le plus intéressant dans ce film (outre le personnage que j'ai à la fois aimé, détesté et méprisé tellement il était pathétique parfois...) c'est le victimes qui y sont montré, alors certes ce ne sont pas "les vrais" mais justement en fait toutes les personnes qui entourent ce gars sont ses victimes! Lui même devient sa propre victime tellement il est pathétique!! (oui ça m'a marqué ça)

    Par contre on ne peut vraiment pas dire que le réalisateur ait prit parti en faveur de Jordan dans le film, tellement il le met entre un être humain et un animal.
     
  10. Harpo

    Harpo
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai une petite question un peu idiote, mais je ne comprends pas trop pourquoi le mot anglais roller-coaster est employé dans le titre, ça n'apporte rien de plus par rapport au français montagne russe, si ? :shifty:

    Je n'ai pas encore été voir le film. Mais ça me chiffonne de voir à quel point on s'obstine à vouloir qu'un film ait une morale bien claire. Ca me fait penser au Cave se rebiffe où Gilles Grangier nous laisse croire que Jean Gabin le vilain bandit attachant s'échappe avec tout le fric avant de préciser à l'écrit qu'évidemment, les voleurs ont été punis pour leurs mauvaises actions ! Bref, c'était un joli pied de nez aux bonnes moeurs des années 60 et je trouve drôlement dommage que les réalisateurs aient encore des comptes à rendre sur la pureté de leurs intentions.

    Ce n'est pas parce que le sujet traite d'événements récents et que les victimes sont encore marquées qu'il faut se priver de faire un film sur les traders ! C'est un peu prendre les spectateurs pour des débiles que de dire qu'ils risquent d'être éblouis par le mode de vie de Jordan... (Quand bien même ils le seraient, ça m'étonnerait drôlement qu'ils plaquent tout pour faire HEC et aller bosser chez HSBC... Ce qui est en somme le seul "risque" qui pourrait justifier le fait que Scorsese aurait dû définitivement condamner le bonhomme.) Enfin je ne crois pas qu'un réalisateur ait forcément besoin de prendre son public par la main et de lui expliquer continuellement que ce qu'il montre c'est du vilain. Et si justement les images deviennent écoeurantes ou enivrantes : il a fait son boulot.

    Et puis on connaît le penchant de Scorsese pour les truands en tous genres. Ca reste de l'ordre du fantasme, d'une certaine envie de vivre par procuration des aventures foldingues ! Pas de tuer des gens, de vendre de la drogue ou d'extorquer des fonds... D'ailleurs, il ne me semble pas qu'il y avait eu de polémique semblable lors de la sortie des Affranchis... Si tel est bien le cas, c'est intéressant de voir à quel point les moeurs ont évoluées vers un besoin d'aseptisation !
     
  11. Meaouw

    Meaouw
    Expand Collapse

    Perso j'ai une vraie interrogation: je l'ai vu en VF, et lors d'une énième orgie (plutôt vers la fin du film), la bande-son illustrant cette ambiance festive est "Ça plane pour moi" de Plastic Bertrand. POURQUOI? oO
    (Enfin je veux dire oui, bon, c'est festif, et effectivement les paroles soulignent bien le propos, mais je doute que cette chanson figure sur la bande-originale en VO, non?)
     
  12. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Ah sisi :yawn: c'est d'ailleurs un grand moment musical.
     
Chargement...