Le marketing genré, les stérétoypes de genre et le petit garçon qui voulait une poupée

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Esther, le 14 décembre 2016.

  1. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

  2. Mélusine94

    Mélusine94
    Expand Collapse
    You are dying in a prison Of your own device

    Mes frères et moi avons vraiment eu de la chance pour nos cadeaux. Je me rends compte que nos parents ne nous offraient pas des cadeaux en rapport à notre genre mais en rapport à ce qu'on aimait et ce qu'on voulait (et ce qu'ils pouvaient nous offrir surtout). Je suis née dans les années 90 et j'ai l'impression que le marketing genré n'était pas aussi fort qu'aujourd'hui où tout est bleu ou rose. Les jouets non genrés pour enfant se font plus rares je trouve. Après c'est sans doute mon regard qui est devenu plus apte à repérer ce genre de chose.

    Pour en revenir au cadeau j'ai eu des poupées, des legos, des playmobils, des polypockets, des Disney, un microscope, un telescope, une cuisine, de la pâte à modeler, du sable "magique", des jeux de sociétés, de la peinture, de l'aquarelle, un jeu qui permettait de découvrir les ossements d'un T-Rex, des vélos, un costume de Mulan, pleins de livres, de documentaire jeunesse sur l'Egypte et l'archéologie :puppyeyes: Tout était en rapport avec mes goûts.

    Je me souviens que moi et mon plus jeune frère jouions souvent ensemble aux barbies qui devaient garder un groupe de vélociraptor, avec les legos on faisait des pyramides, des maisons. On s'éclatait. Je jouais aussi avec lui à des trucs de bricolages etc. On se partageait les jouets et jamais mes parents ne nous ont dit que telle chose était pour les garçons et telle chose pour les filles. C'est sans doute grâce à cela qu'on a pu jouer ensemble sans se soucier des genres et des clichés qui y sont associés. Nous avons était libres dans nos jeux et je pense que cela a contribuer à développer notre imagination, créativité et personnalité.

    Un jour avec des amies en primaires nous nous étions amusées à construire un radeau pour naviguer sur le ruisseau à côté de chez moi. On avait pris un marteau, des clous, des planches qui traînaient et on s'était amusée même si au final le radeau a coulé :yawn:

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Ps: le pauvre gamin qui est insulté juste parce qu'il aime les poupées :facepalm: Gros câlin à lui :calin:
     
    la_chieuse, yuyunaâ, ChansonMuette et 11 autres ont BigUpé ce message.
  3. Petit-nuage

    Petit-nuage
    Expand Collapse

    Je m'y connais pas vraiment en marketting mais s'ils arrêtent de faire leurs pages bleus ou rose ils visent pas une cible deux fois plus large ? C'est tout bénéf' non ?

    En plus du côté "valeurs" qui attire la clientèle (il y avait super U ou une marque comme ça qui avait fait une campagne justement sur le fait de pas avoir séparé jouets filles/garçons dans leur catalogue je crois). Là le risque ça serait de perdre le public sexiste qui va s'insurger ?

    Sinon j'avoue j'ai grandi avec des jouets "de fille" et mon petit frère avec des jouets "de garçon", et je me moquais de lui parce qu'il avait volé ma poupée Corolle (enfin je me moquais surtout de lui parce qu'il l'avait appellée du nom d'une de mes amies) mais ça aurait probablement été différent si on avait eu moins de différence d'âge et plus joué ensemble.

    Quand je fais du Babysitting je suis toujours contente de voir des jouets "de fille" chez les garçons et inversement. Encore hier je gardais deux jumeaux et j'étais là dans ma tête "c'est chouette ils ont une cuisine/dinette et une maison de poupées". Mais bon j'aurais préféré que la société soit telle que la remarque ne me viennent même pas à l'esprit tellement ça aurait été naturel.
     
    la_chieuse, yuyunaâ, Revan et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  4. Camilia Pond

    Camilia Pond
    Expand Collapse

    Mon père étant facteur, on avait droit chaque année jusqu'à nos 12 ans environ au Noël de La Poste. Durant les quelques semaines le précédant, mon père nous ramenait à mon frère et moi un mini catalogue chacun dans lesquels il fallait choisir un jouet que le Pere Noel en personne nous remettrait lors de l'évenement.
    Cette année-là, je devais avoir 9 ou dix ans, et j'avais eu mon traditionnel catalogue rose quand mon frere avait eu le bleu. Et j'avais beau retourner le mien dans tous les sens, aucun jouet ne m'interessait (il était à base d'organizer et autres journaux intimes), du coup j'avais jeté un oeil à celui de mon frère, le bleu, qui était vachement plus intéressant, et dans lequel une boite de Meccano me faisait de l'oeil.
    J'en ai parlé à mon père qui avait dans un premier temps essayé de me dissuader (plutôt parce que "normalement ca se fait pas par rapport à la poste et aux budgets" que par réelle conviction personnelle) avant de me dire "choisis ce que tu veux, j'essaie de voir si je peux le faire passer, mais c'est pas sûr, blablabla.

    Il a réussi. (Mon papa c'est le plus génial de toutes façons. ^^)

    Quand il m'a dit que c'était bon, j'ai attendu impatiemment le jour J en question, mais quand il a fallu aller jusqu'au pere Noel recuperer le cadeau, j'ai perdu d'un coup toute confiance en moi : ma cousine etait la, puisque nos peres travaillent ensemble, et je savais qu'elle se moquerait si elle voyait que j'avais choisi ca. Donc avant meme de le recuperer, et parce que ma cousine m'avait deja demandé ce que j'avais choisi, j'ai commencé à le renier. Et je n'y ai joué que bieeeen longtemps après, parce que mon frère avait fini par le sortir et jouer avec. (et à la reflexion il me semble que j'avais tenté de l'amadouer pour qu'il prenne ce jeu la plutot qu'un autre de sa liste qui ne m'interessait pas mais il m'avait pas écouté ^^')
     
    Lady Stardust, Manea, pingouin'stachu et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  5. Laoragwen

    Laoragwen
    Expand Collapse
    " It's not about deserve, it's about what you believe."

    Il y a littéralement des milliers d'exemples et témoignages prouvant que les "genre" des jouets de l'enfance n'ont pas d'impact sur l'orientation sexuelle future. Donc bon, les gens pensant le contraire devraient vraiment se mettre à lire et se renseigner :stare:
    D'ailleurs exemple perso :
    J'ai toujours aimé les poupées, les Barbies, le maquillage, la mode, les fées, etc.... étant enfant et j'ai toujours été "féminine" (d'un point de vue sociétale...mais j'aime pas trop cet adjectif) et je suis lesbienne.
    Ma cousine a toujours détesté les poupées, la mode etc...mais a toujours fait du skateboard, est "sportive", s'habille de façon "masculine" etc... et est hétéro.
    Donc comme quoi les enfance "genrée" c'est vraiment n'importe quoi et n'influence absolument pas les orientations sexuelles :lunette:
     
    #5 Laoragwen, 14 décembre 2016
    Dernière édition: 14 décembre 2016
    la_chieuse, yuyunaâ, ChansonMuette et 6 autres ont BigUpé ce message.
  6. J_Serpentine

    J_Serpentine
    Expand Collapse
    "Nous faisons le Mal mais nous le faisons bien"

    Je suis née dans au début des années 90 aussi (comme @Mélusine94 ), je ne sais pas si la pression du genre était moins forte mais le catalogue était déjà moitié rose, moitié bleu. J'ai un frère plus jeune de 4 ans et nos parents n'ont jamais fait de pression sur les jouets; heureusement parce que rien ne m'intéressait dans la catégorie "jouet de filles" (j'aime pas spécialement le rose en plus ^^)! Ma mère a pourtant toujours été une grande fan de poupées et de barbie étant enfant et moi je déteste ça :rire: Toutes celles que j'avais finissaient au placard aha! En fait, mon frère et moi partagions tout: lego, construction, voitures, costumes, figurines, talkie-walkie, microscope, boîte à chimie etc... Mon kiff c'était l'aventure, la science, la lecture et les dessins (je crois même que les expériences scientifiques d'enfants ont donné ma vocation d'ingénieure chimiste :cretin:). J'entraînais mon frère partout et dans tous mes délires, à le costumer et même à le travestir, à jouer à la dinette pour imiter un restaurant (on versait l'iced tea en guise de thé à ma grand-mère XD) ou à faire un défilé de mode. Ca ne perturbait personne et on s'en porte bien! Alors les stéréotypes peuvent aller se faire voir! :langue:
     
    la_chieuse, Kand'x et Mélusine94 ont BigUpé ce message.
  7. Ritala

    Ritala
    Expand Collapse

    @Petit-nuage Le principe, c'est que si les garcons ont un certain type d'habits / jouets et les filles un autre, c'est moins probable qu'ils partagent ou qu'on refile les jouets / habits d'un enfant à l'autre. Donc, en théorie plus de ventes et plus de bénéf'
     
    Licornichon, Lady Stardust, Ramda et 3 autres ont BigUpé ce message.
  8. Ritala

    Ritala
    Expand Collapse

    J'ai grandi dans les années 90, et même si niveau habits c'était moins genré (on pouvait trouver des habits pour filles qui ne soient pas rose pétant et pailletés), les catalogues et magasins de jouets étaient clairement séparés en section filles / garçons. D'ailleurs je me rappelle me promener dans les ailes du supermarché et regarder les jouets "garçons" mais vite fait et en espérant que personne ne me remarque parce que c'était vaguement "honteux". (J'avais les cheveux courts et avais déjà eu droit aux moqueries sur le thème "on dirait pas une vraie fille". )

    Plus récemment, une dame a arrêté ma soeur dans la rue pour lui dire "votre garçon, il a une poupée, c'est pas bien pour lui ça" :facepalm:
     
    la_chieuse, yuyunaâ, Licornichon et 2 autres ont BigUpé ce message.
  9. Nastja

    Nastja
    Expand Collapse
    What would Joan Holloway do?

    Ya rien de nouveau. Je suis une gamine des 90's et c'était la grande monde (surement de nos jours aussi) des jouets neutres. Les Playmobils, les jeux de Société, les Pokémon, les trucs Harry Potter, les jeux vidéo sur Game Boy.
    Alors ouais il m'est arrivé de recevoir une Barbie ou un Polly Pocket pendant que mon frère recevait le parking de voitures mais au final on jouait un peu à tout...
     
    Licornichon et Mélusine94 ont BigUpé.
  10. Alba Perséphone

    Alba Perséphone
    Expand Collapse
    Je ne sais pas

    @Laoragwen Je pourrais même rajouter que dans mon cas
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    Sinon, il me semble que les magasins U avaient tenté de proposé des catalogues non genrés et que cela avait pas mal divisé (entre les personnes qui saluent l'initiative et celleux qui critiquent).
     
    yuyunaâ, Licornichon, Lily Lou et 3 autres ont BigUpé ce message.
  11. Shurto

    Shurto
    Expand Collapse

    Née dans les 70' (vi vi, grand âge tout ça...), j'ai l'impression d'avoir vu le marketing genré débarquer dans les catalogues de jouets au fil de mon enfance... Moi qui aimait les jouets pour filles, je pouvais prendre ce que je voulais, enfin on se comprend : je pouvais demander ce que je voulais... Par contre le censure parentale, c'était sur les jouets éducatifs = tu en demandes, tu as 98% de chance de l'avoir, t'en demandes pas, t'en as quand même... Et on se demande pourquoi je ne suis pas ingé ? Bah écoeurée avant même de savoir ce que ça recouvrait comme métiers :d

    Aujourd'hui, ma fille a presque 6 ans, j'applaudis quand elle demande le bateau pirate playmobil et je soupire (intérieurement) quand elle veut les lego friends (bé vi, lego ou playmobil comme jouets neutres c'est fini... :annoyed:). Au final, on fait les deux, le bateau pirate + la barbie sur laquelle elle a flashé depuis un an :d En fait j'ai pu voir que la reconnaissance du genre sur le style du jouet lui est principalement venu à l'école, aucune remise en cause des éducatrices, via les copains, copines surtout je suppose !! Le jour où je l'ai vu montrer du doigts un nerf rose en disant "ça, c'est pour les filles", j'ai fait une drôle de tête (un nerf rose... youpiiiiii, tout ce que j'aime). Du coup, elle n'a pas de complexe à passer d'un genre à l'autre sur les jouets même si elle semble avoir des moments plus filles et d'autres plus "garçons". On verra à long terme, ingénieure ? Paléontologue comme elle l'annonce depuis plusieurs mois ? Autre chose ? C'est passionnant un enfant, c'est une série avec cliffhanger tous les jours :joy:

    Après vu le sexisme dans les écoles d'ingé... pas forcément le mieux pour son bonheur pendant les études... To be continued !
     
  12. Laoragwen

    Laoragwen
    Expand Collapse
    " It's not about deserve, it's about what you believe."

    @Alba Perséphone
    ahah pareil :yawn:
    mais je suis sûre que nos histoires étaient plus belles que celles des feux de l'amour :drama: :rire:
     
    Mélusine94 et Alba Perséphone ont BigUpé.
Chargement...