Le moderne en musique

Sujet dans 'Forum sur l'Art et sur les Arts' lancé par tomo, le 11 février 2006.

  1. tomo

    tomo
    Expand Collapse
    Musique Addict

    Adherée vous a l'esthétique moderne en musique (de l'après guerre), style de boulez, varez, ou des compositeurs prennent des bruits a la place des instruments, vous savez la musique qui ne ressemble à rien ?

    Pour ma part, je pense qu'il faut bien connaitre la musique d'avant pour adhérer à cette esthétique.
    Mais j'avoue, que j'écoute pas par plaisir, lol.
    Et vousn, connaissez vous quelques oeuvres interessantes musiciennes en herbe ?
     
  2. Creamm

    Creamm
    Expand Collapse
    gloutonnise.

    Sans pouvoir dire pourquoi je préfère Boulez à Varez, sans l'adorer, et je ne connais pas beaucoup. Par contre, en moderne, j'aime beaucoup, voir j'adore Claude Vivier, surtout O ! Kosmos, je trouve que c'est une pièce qui donne des frissons, enfin, elle provoque chez moi tout un tas d'émotions que j'éprouve rarement en écoutant de la musique. J'aime aussi Ruth Watson, et ahah, ma culture musicale contemporaine s'arrête ici.
     
  3. super-euca

    super-euca
    Expand Collapse
    tête en l'air

    Le contemporain post seconde guerre mondiale, j'ai du mal. Je connais pas très bien, j'ai vu les différents courants assez rapidement pour mon épreuve du bac. Disons que je trouve la recherche intéressante mais que le résultat est assez déroutant.

    Par contre j'aime bien Arvo Pärt, parce que ça reste instrumental : il n'y a pas d'utilisation de bruits, et puis les constructions sont intéressantes (en fait, là je pense surtout au Cantus im memoriaem Benjamin Britten - bourré de fautes sans doute, j'ai jamais fait de latin).

    Côté instrumental, j'ai surtout travaillé sur du début de 20e. Disons qu'en hautbois, dès qu'on prend du très contemporain, c'est une horreur du point de vue technique : suraigus, dénaturation du son, effets de gorge. Donc, pas facile à aborder, même après de looongues années de pratique.

    En revanche, et c'est tout à fait personnel, je trouve qu'on a la sensation d'une pluys grande liberté. T'es le nez devant un truc bizarrement écrit et qui n'a pas l'air de signifier grand chose, et faut lui trouver un sens, trouver les intervalles qui donne vraiment l'ambiance, chercher une cohérence, faire passer des émotions, tout ça. Sans compter qu'on est moins "enfermé" par les habitudes ou les usages. Je veux dire, par exemple, que Haydn, ça fait quasi trois siècles qu'on le joue de telle manière, et donc tu as moyennement la possibilité d'apporter autre chose (à moins d'être soliste international). Alors que le contemporain, y'a quelques enregistrements qui ont débroussaillé le terrain et tu peux faire d'autres trucs sans qu'on te regarde de travers.
     
  4. Arpège

    Arpège
    Expand Collapse
    Musique Addict

    Le contemporain d'après guerre j'ai un peu de mal...J'écoute pas ça avec grand plaisir...je m'y connais pas trop, j'ai un peu écouter Boulez....
    Dans le genre contemporain, mais avant guerre, y a Schoenberg et Berg j'crois....
    Comem ça a déjà été dit, la recherche est interessante, le fait d'avoir poussé au plus loin le concept de musique tout ça...Mais j'ai quand même du mal finalement...
     
  5. naftaline

    naftaline
    Expand Collapse
    *Pétage de plombs inside*

    pour ma part, j'ai aussi étudier la musique contemporaine au lycée et c'est vrai qu'au début c'est assez surprenant, on a du mal mais au bout d'un moment on comprend mieux la démarche du compositeur et maintenant j'adore vraiment, ça ma fascine, c'est complêtement différent de ce qu'on a l'habitude d'écouter.. mais c'est vrai qu'il faut un certain apprentissage je pense, pour s'habituer et ensuite on peut vraiment commencer à apprécier.
     
  6. solaris

    solaris
    Expand Collapse

    Le post-modernisme en musique est ma periode préférée je la trouve extrêmement expressive bien que n'ayant pas tout le tralala du romantisme. Cette esthétique je pourrais en parler des heures.

    En ce qui concerne la période moderne : j'ai dès le départ beaucoup accroché avec Varese (Arcana, Amériques, Ionisations) et je détestais Boulez car j'ai été traumatisée par les sonates pour piano que je n'ai jamais pu écouter en entier d'affilé. Mais l'an dernier un ami m'a fait écouter des oeuvres plus récentes de Boulez qui a finalement adopté une attitude post-moderne et là je dois avouer que c'est merveilleux. Mais là où j'adhère le plus avec Boulez c'est dans ses écrits sur l'art musical, pour moi ce mec a tout compris au film et en plus il s'exprime assez clairement ce qui est rarement le cas des auteurs d'ouvrages musicologiques.
     
  7. Laloutre

    Laloutre
    Expand Collapse

    Bonjour, à toutes et à tous,
    Je suis nouvelle sur ce blog.
    Il est clair que ce genre de musique peut rebuter, de la même manière que l'art contemporain. Il ya tout de même de belles choses à écouter. Varèse j'en ai joué et c'est très intéressant, très expressif et... très difficile. Philip Glass est très accessible aussi (rechercher knee 3 sur radioblog c'est ma-gni-fique !).
    Sinon pour un passage en douceur, pourquoi ne pas commencer par les modernes style bartok ou encore Debussy ?
     
Chargement...