Le moral des Français est dans le lac - et le tien ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Denis, le 29 juillet 2008.

  1. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

  2. Lazulie

    Lazulie
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    moi ça va :v: La vie est dur mais ça date pas d'hier ^^ autant se concentrer sur ce qui nous fait sourire plutôt que sur ce qui nous fait pleurer.
    Comme dirait Maliki "Broie la vie en rose"
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Pas de sinistrose par ici :)
     
  4. Moossye

    Moossye
    Expand Collapse
    Vieux Meuble de Mmz.com

    Par rapport à ce qui m'entoure et au "monde" (société / pays / cochez la case correspondante) dans lequel je vis, j'aurais plutôt tendance à dire que je suis "désabusée" plutôt que "déprimée"...

    C'est surement assez "bizarre" de se dire désabusée à 20 ans, mais j'ai l'impression que je n'ai plus vraiment l'espoir que les choses changent en "haut". Je n'ai plus d'espoir en ceux qui dirigent, qu'importe le bord auquel ils appartiennent, je me demande si l'on peut garder la tête froide à un si haut niveau de pouvoir... (qui ne cesse de s'étendre en ce moment.). J'ai l'impression "qu'en haut", tout se déshumanise... Et j'ai parfois cette sensation d'assister, impuissante, à une chute, dont on ne pourra peut être pas se relever.
    Enfin, je porte plutôt mes espoirs envers ces groupes de gens qui se battent. Pas forcemment ceux qui se battent "frontalement" avec le "gouvernement", mais plutôt ceux qui essaient d'améliorer la vie de ceux qui les entourent...

    Ce qui m'inquiète un peu, c'est le fait que les "déprimés" reportent leur grogne plus sur leurs semblables que sur ceux qui les dirigent... On va manifester après untel parce qu'il a le droit de ne pas bosser Juillet / Aout, on va gueuler après untel qui a une retraite plutôt, contre truc parce qu'il gagne de l'argent en louant son terrain pour les éoliennes, contre machin parce qu'il n'a pas de boulot et que c'est forcement de sa faute... enfin, ça doit être ça "diviser pour mieux régner"... en tout cas, ça a l'air de fonctionner.


    Je me faisais justement la réflexion qu'avant, sur mon blog, j'écrivais mieux, j'écrivais plus ; sur ma vie, sur mes sentiments... Depuis un ou deux ans j'ai vraiment perdu "ce truc". J'ai l'impression qu'il y a bien trop de questions dans ma tête pour me poser et écrire "légèrement". Comment je vais faire pour m'en sortir ? Est ce que j'ai toujours envie de vivre ici ? Qu'est ce que je peux faire à mon échelle pour changer des "détails" ? J'en viens même à me sentir parfois coupable d'écrire des trucs "légers", alors qu'il y a tant à faire pour que l'information circule mieux, plus.


    Bon attention hein , je n'écris pas ça une corde au cou, assise sur un bloc de glace en attendant que le tout fonde !
    J'ai le moral pour moi, pour ma propre vie, pour mon couple, mais pas "plus loin". Ma vie en elle même ne me déprime pas, je fais ce que j'aime, je construis une vie qui me plait... Mais le contexte dans lequel je construis ça m'inquiète. Pour moi, pour mes gosses, pour les autres...
    En fait en construisant ma vie petit à petit, j'ai plutôt l'impression de me tisser un cocon "en marge de tout ça", plutôt que d'essayer de m'intégrer à cette société.

    Bref, mon anti corps, c'est mon univers.
     
  5. Ruury

    Ruury
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    Han une fan de Maliki ! Vive toi! ;)
    Sinon pour le sujet bha ya des hauts et des bas mais le tout est de surmonter ses petits moment de relachements (encore faut-il le vouloir) ! J'ai connu des personnes qui se complaisaient dans leur solitude / dépression , il faut juste essayer de ne pas arriver à ce stade où il devient plutôt difficile de s'en sortir par la suite :/
    Empiffrons nous de chocolat ou de bonnes glaces Hagen Dazs et tout ira pour le mieux! :P
     
  6. mayura

    mayura
    Expand Collapse
    Ca te regarde pas

    Les hommes me reprochent de parler trop de l'avenir pourtant sa me preocuppe,

    Je suis peut etre pessimiste mais je pense pas du tout que sa va s'arranger,
    J'aimerais renconter quelqu'un qui en prenne conscience.

    Mes parents n'ont pas acheté de logement,si un jour j'ai des enfants je veux qu'il est leurs toit,
    qu'ils aient 2parents avec un emploi stable(j'espere,sa n'arrive pas toujours)
    Pour acheter un logement ,ils faut s'y prendre tot,à l'heure actuel, vu le prix des logement (et deja avoir un cdi au depart, logique)

    Oui l'avenir me fait peur,dans le sens ou je sais pas ou l'on va,que les couples ne durent pas toute une vie (et acheter un logement seul, impossible)
     
  7. ShadowSphere

    ShadowSphere
    Expand Collapse
    Amoureuse

    Pas de tiret dans "anticorps" ;).

    Bah sinon, moi ça va bien.
     
  8. LilySatine

    LilySatine
    Expand Collapse
    Euphorique

    Pareil!

    Surtout :

    Je suis d'un naturel très anxieux, alors avec tous les trucs stressants, et toutes les inquiétudes, il faut bien faire en sorte de garder la tête hors de l'eau; autrement dit "faire exprès" de ne penser qu'au positif, et tisser son cocon loin des problèmes, en évitant de trop cogiter au futur.
     
  9. siorac

    siorac
    Expand Collapse
    Plus amoureuse

    C'est dans spiderman !!

    Sinon tout comme Moossye.
     
  10. Malaussène

    Malaussène
    Expand Collapse
    42

    Faut dire la vérité : pour un été, mon moral n'est pas forcément au mieux. La vie est chère. Si j'ai la chance de ne pas le ressentir trop brutalement (merci mes parents, merci vraiment) beaucoup de mes potes sont dans une merde financière indescriptible. Stagiaires bac+5 à 300 euros par mois, petits jobs au SMIC horaire, évidemment pas à 35 heures. Et ça, c'est pour ceux qui ont la "chance" d'avoir trouvé quelquechose.
    Quand on pense qu'il y a des cons pour dire que les étudiants sont une population privilégiée...

    Si on ajoute à ça une bonne dose de cynisme politique, le fait de passer l'été à Paris, l'angoisse sur mon avenir, sur mon couple, sur mon pays, la pollution, tout ce que vous voulez... Mouais, je pense que je peux faire partie de ces Français "déprimés".
     
  11. Russell

    Russell
    Expand Collapse
    Tête d'ampoule

    Pas de boulot, pas d'argent, pas de quoi se nourrir, pas d'égalité, pas de dialogue, pas de choix, pas d'avenir, et bientôt plus d'études.


    Mais cétrokioule la vie !

    Aha aha aha. Je m'étouffe rire là. Après "les chômeurs sont de sales profiteurs qui volent votre argent", "les profs sont de sales profiteurs qui vievent dans le luxe", c'est "les étudiants vivent sur le dos de l'état, en effet, ils ne travaillent même pas !"
    Lol quoi.
     
  12. One Day

    One Day
    Expand Collapse
    In love with her cat

    Le mien est au fond du lac, mais ça ira mieux dès ce soir, j'ai besoin d'une grosse introspection avant de me lancer dans la vie (mes études étant finies).
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Cynthita
    Réponses :
    3
    Affichages:
    788
  2. EmilyStrange
    Réponses :
    2
    Affichages:
    5896
  3. lovingalex
    Réponses :
    3
    Affichages:
    2268
  4. revele-toi
    Réponses :
    0
    Affichages:
    350
  5. Fab
    Réponses :
    35
    Affichages:
    5615