Le numérique transforme la société, les élites ne suivent pas

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 30 décembre 2013.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Glouns

    Glouns
    Expand Collapse
    Cinéphile accomplie

    Je suis dans l’Éducation Nationale, et l'informatique fait partie de mon quotidien. J'ai la chance d'être dans un bahut très bien doté niveau informatique, donc j'en profite. Je créé mes cours sur ordinateur (je les imprime pour le moment mais j'envisage de ne plus les imprimer et de les garder simplement sur mon ordi de boulot, quand je serai assez aguerrie pour me passer de ma "trame" pendant mes cours), je cherche des ressources/des conseils/des informations sur les nombreux sites que je connais et fréquente depuis longtemps, je projette mes cours sur ordinateur en classe (ce qui me permet de garder une trace de ce que je fais écrire aux élèves, de pouvoir l'envoyer aux parents d'élève dyslexiques qui doivent être dispensés d'écrire, mais aussi d'éviter à mes élèves de lire mon écriture de cochon)...

    Malheureusement, je reste confrontée à des obstacles quant à mon utilisation des TICE (Technologies de l'Information et de la Communication adaptées à l'Enseignement). Dernièrement, j'ai voulu me servir des tablettes dont mon bahut est doté pour filmer mes élèves: plusieurs parents ne m'ont pas autorisée à filmer leurs enfants, ce qui me pousse à trouver autre chose, une autre solution.
    Je reste cependant sidérée face à la réaction de certains collègues, qui refusent d'utiliser les lecteurs/enregistreurs mp3 parce que ça leur prend du temps, alors que oui, au début ça prend un peu de temps, mais quand même, ça reste dix fois plus confortable d'enregistrer un élève et d'évaluer sa prestation tranquille à la maison plutôt qu'en classe avec 24 autres gamins derrière qui font n'importe quoi...
    Et les possibilités qu'offre l'informatique sont infinies...Ça me dépasse qu'on puisse rester aussi hermétique à ça...

    (Et le collègue en question n'est même pas vieux, il a la trentaine!)
     
  3. Hagalaz

    Hagalaz
    Expand Collapse
    Guest

    Mon directeur en réunion il y a quelques semaines : "ah mais oui mais vous Hagalaz vous comprenez tout ça, vous êtes une "jec" vous!" Une "jec"? :dunno: Ah oui, une geek! :rire:
    La grande institution culturelle où je travaille est pleine de volontarisme pour le numérique, nous avons des comptes FB et Twitter très actifs et suivis, par exemple, mais à l'intérieur des services, il y a souvent des blocages. Du style "Internet c'est pas sérieux au fond", ou "ah oui mais si on développe le numérique, les gens ne viendront plus nous voir directement, on ne servira plus à rien" (ben si, mais différemment). Et quand j'explique que je fais du community management, pour certaines personnes c'est encore du "ah, mais elle fait joujou sur le net, et en plus on la paye pour ça..." :facepalm:
     
  4. Goldilocks

    Goldilocks
    Expand Collapse

    Je travaille dans un office de tourisme et m'occupe du e-tourisme...
    Du coup j'entends encore très souvent : ton boulot c'est d'aller sur Facebook ?
    ...
    Et bien oui entre autre mais c'est du boulot quand même !
     
  5. lollynymphet

    lollynymphet
    Expand Collapse
    En pleine remise en question

    Je travaille dans une université parisienne et oui parfois l'usage du numérique c'est dur pour les collègues.
    Mon responsable est d'ailleurs incapable de lire un email sans l'imprimer! Et qu'il réussisse à faire une recherche dans sa boite mail tiens de l'utopie.
    Même les profs ont dû mal à aller consulter le site internet du service pour trouver les infos essentielles. Ils souhaitent tous que je leur envoie un mail individuel (la liste de diffusion c'est pas ça non plus) et que j'affiche tout sur des panneaux devant mon bureau.

    L'installation de Dropbox/Google Drive qui pourtant nous facilite énormément la vie (pouvoir modifier  un document sans être obliger de faire une réunion pour ça \o/) n'est pas encore accepter partout.
    Les gens ne sont tout simplement pas formés à l'usage du numérique ou même des ordinateurs! Pour exemple, la formation "Excel niveau avancé" nous permet de voir les fonctions les plus basiques! et pour pouvoir la faire, il faut se taper les deux niveaux précédents... => les journées les plus longues de ma vie :facepalm:
    Mais la palme du wtf numérique/informatique reste le jour où on m'a annoncé qu'il y aura une formation d'une journée (8h!!) pour apprendre à se servir de la photocopieuse-scanneuse.
     
  6. Elizabeth_vigee

    Elizabeth_vigee
    Expand Collapse

    Dans mon administration publique de recherche scientifique, Skype est interdit (question de sécurité) et la directrice adjointe de la com° ne sait pas utiliser les réseaux sociaux. pourtant, on a plusieurs comptes (trop même), mais j'ai dû lui expliquer le fonctionnement.
    Ne parlons même pas de Dropbox et autres, c'est toujours considéré comme dangereux. .. Bon, peut-être parce que certains documents concernent la recherche médicale.
    Dans mon service, je suis la plus jeune et donc la geek de services, même si je reconnais que mes collègues savent pour la plupart bien utiliser l'informatique.

    Le pire reste tout de même la transmission des courriers papier reçus à la DH: ils sont tous photocopiés en autant d'exemplaires que de destinataires au lieu d'être simplement scannés.
     
  7. Arrrum

    Arrrum
    Expand Collapse
    always hungry

    Ah je me sens complètement concernée oui! Je fais partie des digital natives. D'ailleurs j'ai rendu mon mémoire y a un mois sur les mutations qu'engendre le numérique dans l'apprentissage à l'école et notre rapport à cette institution.
    Si j'avais su @Glouns que tu bossais dans l'Education Nationale je t'aurais harcelé de questions :yawn:
     
  8. Surdinam

    Surdinam
    Expand Collapse
    Caféinomane

    Autant je comprends qu'on puisse être dépassé par l'informatique, autant j'ai du mal à concevoir qu'on puisse ne pas en voir l'intérêt...

    J'ai l'impression que les "aînés" (on va dire comme ça faute de mieux) ont besoin, pour comprendre, de reprendre les bases, ce à quoi on ne pense pas toujours quand on baigne dedans... Exemple simple mais réel : ma tante, qui utilise Skype tous les jours et sais très bien se servir d'une boite mail, ne comprenait pas "où était l'Internet dans un ordinateur". Bin oui, c'est ridicule, mais en attendant personne ne lui a jamais expliqué qu'Internet n'était pas un "objet" dans la tour de son PC... Après, cette simple erreur a plein de conséquences qu'on ne pourrait même pas imaginer ("il faut réparer l'Internet", "l'Internet ne marche pas avec ce site", etc).

    Donc, apprendre à utiliser efficacement l'outil informatique lorsqu'on est pas né avec peut poser beaucoup plus de problèmes que prévu, et comme ça fait énormément à assimiler d'un coup il est compréhensible que certains préfèrent rester à la version papier.

    En revanche, un petit peu de culture générale permet d'avoir un aperçu des possibilités infinies du Web 2.0 ... qu'on puisse nier ça me perturbe, qu'on puisse penser qu'Internet = Facebook est hallucinant pour moi.


    Petite réflexion au passage : j'ai l'impression que la dématérialisation est ce qui est le plus difficile à comprendre pour les gens non-initiés... Comprendre qu'un document peut être partagé et lu par tous les collègues, ou qu'une communication peut être rédigée et lue, le tout sans jamais exister matériellement parlant, c'est ça qui leur parait le plus hallucinant. D'autres partagent cette impression ou c'est personnel?
     
  9. smothie

    smothie
    Expand Collapse
    Et même que moi une fois j'ai vomi ! Guest

    Le big boss de mon stage de cet été à ma maitre de stage "la stagiaire à chaque fois que je passe deriere elle est soit sur fb soit sur twitter ... tu devrais mieux la surveiller " mon stage ? chef de projet digital et community manager ...
     
    #9 smothie, 31 décembre 2013
    Dernière édition: 31 décembre 2013
Chargement...