Le Pen à Dauphine : des étudiants empêchent un débat

Sujet dans 'Présidentielles 2012' lancé par Emilie Laystary, le 7 décembre 2011.

  1. Emilie Laystary

    Emilie Laystary
    Expand Collapse
    Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

  2. Pantoufle

    Pantoufle
    Expand Collapse
    Reine Sperme des Neiges

    Je suis hyper mitigée.
    C'est clair qu'empêcher le débat d'avoir lieu est anti-démocratique. Une des mes profs organisent des conférences régulièrement avec des politiques, ministres, etc, pour notre classe, elle va inviter des candidats aux présidentielles. Elle voulait faire venir Marine Le Pen mais disait que l'école s'y opposerait. Avec cette histoire, c'est clair que mon école voudra encore moins.

    Mais c'est complètement complètement stupide d'accuser la gauche. Ma tartine est tombée du mauvais côté ce matin, sans doute la faute de la gauche aussi tiens ! :facepalm:
    Je trouve qu'elle se décrédibilise (en avait-elle besoin, je crois qu'elle l'est déjà assez haha) avec ce genre de remarques débiles. Par exemple je disais que mon école refuserai (peur d'être assimilée FNiste ?), pourtant c'est une école plutôt de droite.

    Mais voilà n'empêche que si on veut respecter la démocratie, il faut la laisser s'exprimer, comme n'importe quelle autre personne, aussi peu d'accord avec ses idées que l'on puisse être. Et en même temps, en me mettant face à mes convictions je me dis que, sans participer au barrage, j'aurai soutenu cette grogne pour que Mme Le Pen se rende compte à quel point la jeunesse ne la désire pas.
    Par contre est-ce que d'autres candidats ont été invités ou le seront (même s'ils refusent) ? Parce que c'est aussi ça la démocratie.
     
  3. Volver

    Volver
    Expand Collapse
    Princesse Consuela Banana Hamac

    En fait ce que ne précise pas l'article c'est que Dauphine Discussion Débat, qui l'a invitée, est une association qui organise des débats tout le temps, avec des politiques, des économistes, des gens de divers horizons et sur toutes sortes de sujets. Donc là, Marine le Pen n'était peut être même invitée en qualité de candidate à la présidence. Il faudrait savoir sur quoi portait le débat.
     
  4. Frenchy

    Frenchy
    Expand Collapse
    A bouffé du clown

    Je suis assez d'accord avec Pantaleon. C'est absolument anti-démocratique de ne pas l'avoir laisser participer au débat. Permettre à chacun d'exprimer ses idées c'est ça la démocratie. Après, accuser la gauche c'est stupide et ça montre bien que de toute façon le FN n'a besoin de personne pour se décrédibiliser...
     
  5. skaperla

    skaperla
    Expand Collapse
    sur le chemin de la rutilance

    Je trouve aussi ça pas très démocratique, ça aurait sans doute été plus malin de se rendre au débat et de.. bah... débattre quoi :) Avec une salle remplie d'antifacho et autres ça lui fait une chouette expérience à la Le Pen !
     
  6. Alassae

    Alassae
    Expand Collapse
    Détendue

    Moi ce qui me gène c'est de voir que dans l'arrière plan de la vidéo de l'étudiant, on voit plusieurs affiches d'anciens colloques avec Cécile Duflot et François Hollande... Donc si l'université est vraiment un lieu neutre, aucuns ne devraient venir, ou alors tous, mais la demi mesure est dérangeante...
     
  7. Malaussène

    Malaussène
    Expand Collapse
    42

    Moi je me rangerais plutôt du côté des bloqueurs : Marine Le Pen, ou tout autre porte-parole du Front National, n'a rien à foutre dans l'université. Le but n'est pas de l'empêcher de s'exprimer, mais de l'empêcher d'utliser l'université comme tribune pour son discours allant à l'encontre des valeurs véhiculées par cette institution.
    Et franchement, ça fait plaisir de voir des jeunes se mobiliser, au milieu de cette apathie générale. D'entendre des voix crier "non, le FN n'est pas un parti comme un autre !".
     
  8. Emilie Laystary

    Emilie Laystary
    Expand Collapse
    Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

    Voilà. Comme le trahit lui-même l'intitulé de l'association, Dauphine Discussion Débat propose régulièrement des rencontres avec des personnalités publiques.


    En fait, si. En cette période pré-présidentielles, DDD a mis en ligne cette liste de candidats, accolés d'un ✔ pour ceux déjà venus débattre à l'université.

    Nathalie Artaud ✔
    Philippe Poutou ☐
    Jean-Luc Mélenchon ☐
    Eva Joly ☐
    François Hollande ✔
    Jean-Pierre Chevènement ✔ (14 décembre)
    Corinne Lepage ✔
    François Bayrou ✔
    Hervé Morin ✔
    Dominique de Villepin ✔
    Nicolas Sarkozy ✔
    Christine Boutin ☐
    Nicolas Dupont-Aignan ✔
    Marine Le Pen ✔ (6 décembre)

    En effet, ce qui semble avoir gêné les étudiants anti-FN, mais aussi l'universitaire en vidéo dans l'article, c'est que dans le cas du FN, accepter la venue de Marine Le Pen revenait à concéder que le parti qu'elle dirige est démocratique.
    D'où la vague d'opposition à la tenue d'un tel débat, qui selon les détracteurs, se serait transformé en tribune politique du FN - soit un exercice oratoire qu'ils refusent de rencontrer au sein de l'université, lieu (pas apolitique, mais au moins dépolitisé) de transmission du savoir.

    Voici par ailleurs l'affiche de la rencontre :

    [​IMG]
     
  9. skaperla

    skaperla
    Expand Collapse
    sur le chemin de la rutilance

    Mais la liberté d'expression c'est par rapport à l'Etat non ?
    Enfin j'ai pas vraiment l'impression qu'il y ait une contradiction...
     
  10. Emilie Laystary

    Emilie Laystary
    Expand Collapse
    Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

    Très juste. Jean-Marie Le Pen avait été invité à un débat au CFJ (Centre de Formation des Journalistes) et la rencontre s'était bien passée, dans le sens où les étudiants avaient joué le jeu de le mettre face à ses contradictions. Le tout avait été filmé par Enquête et Débat.

    >> Voir l'intégralité du débat Jean-Marie Le Pen au CFJ ici<<

    - Comme toi, je suis sensible à ce point : et si la véritable attaque n'aurait pas été plutôt d'accepter la rencontrer et de s'immiscer dans le débat ? A priori, fuir la discussion n'est pas aussi constructif qu'accepter de dialoguer et essayer de pousser son interlocuteur dans ses retranchements.

    - Mais d'un autre côté, je ne sais pas si "être constructif" était vraiment le but recherché par ces étudiants. Je pense qu'ils étaient aussi désireux de mener une action "coup de poing" plus symbolique que constructive. Après tout, le message qui ressort de ces événéments n'est-il pas "les étudiants ont refusé d'accueillir le FN en tant que parti anti-démocratique ?" En ces temps de dé-diabolisation du FN, il n'était peut-être pas mauvais de rappeler que le parti d'extrême-droite n'est pas un parti comme les autres. Et si c'est le message que ces étudiants souhaitaient passer, alors ils ont gagné : partout, la presse parle de leur action depuis ce matin. Tandis qu'un débat, même échaudé, n'aurait été relayé par personne.

    Je suis partagée entre ces 2 points.
     
  11. Chirico

    Chirico
    Expand Collapse
    Save me from what I want.


    Arf ça ressemble à celle d'Obama ...
    :erf:
    Qui a réalisé cette affiche ?? Les étudiants ou c'est le FN ?

    [​IMG]

    J'ai pas tout lu mais je trouve ça dommage que le débat n'a pas eu lieu , les étudiants auraient pu remettre en cause , discréditer facilement le programme de LePen.
    Elle peut encore jouer son rôle de victime et retourner l'événement en sa faveur ...
     
  12. Aamu.

    Aamu.
    Expand Collapse
    L'Âme d'un dragon

    Et en plus de l'image, il me vient le "Yes, we can", qui me fait froid dans le dos...
    Comme d'autres ici, je suis mitigée. Parce que même avec des "programmes" comme ceux de Marine Le Pen, elle a le droit de les exprimer. Seulement, une grosse partie de moi donne raison à ces étudiants (pas pour la casse, ça, c'est puéril), parce que je n'ai pas envie de prendre le risque que la voix du FN trouvent un écho.
     
Chargement...