Le Président du Guatemala veut légaliser toutes les drogues

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Emilie Laystary, le 10 avril 2012.

  1. Emilie Laystary

    Emilie Laystary
    Expand Collapse
    Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

  2. KBi

    KBi
    Expand Collapse
    Onk Onk

    Ahhh enfin quelqu?un qui ose ! Ne serait-ce qu'en parler !

    BIG UP !
     
  3. Effy*

    Effy*
    Expand Collapse
    En mutation

    La seule chose qui m'a permis de ne toucher à aucune drogue (jamais), c'est justement qu'elles étaient interdites (délit de consommation, et peur bleue de me faire arrêter au volant avec ça ds le sang/les cheveux).

    Du coup, l'idée de les dépénaliser me perturbe un peu.
    Avec cette absence de transgression des lois, j'aurai surement essayé, j'en suis sûre même. Et vu les "bêtises" que j'ai faites sous l'emprise de l'alcool (même si je n'ai jamais été adepte des beuveries, loin de là), j'aurais peur de doubler ce nombre de bêtises avec la/les drogues.
    Couplé au fait qu'elles sont beaucoup plus addictives... Le mélange aurait été détonnant !

    Bref, très sceptique sur cette idée, mais je parle en non consommatrice
     
  4. salvia

    salvia
    Expand Collapse

    Enfin!

    C'est évident qu'il faut parler de ce sujet et au delà des problèmes écologiques c'est aussi pour ça que je soutiens Eva Joly.

    Je ne sais pas bien ce qu'il en est au niveau international, mais au niveau national légaliser ne serait-ce que le cannabis serait une très grande avancée.

    Premièrement cela ouvre la voie au cannabis thérapeutique.
    Il est scandaleux qu'en France certains malades ne puissent pas se soigner sous prétexte que leur traitement est classé dans les drogues. D'ailleurs ça me fait bien rire quand on sait que certains médicaments sont beaucoup plus addictifs que le cannabis.

    Deuxièmement, le trafic de drogue alimente le trafic d'armes.

    Troisièmement, les dealeurs coupent leur marchandise avec pleins de produits sympathiques comme du cirage, du sable, voir même des morceaux de verres pilés. En se chargeant de vendre du cannabis, l'état pourrait controler la qualité des produits, voir même contrôler la teneur en THC et éviter ainsi que de simples joints se transforment en drogue presque dure. Il pourrait également imposer un âge minimum comme c'est déjà le cas en ce qui concerne l'alcool.

    Quatrièmement: l'état pourrait se faire un max de fric et donc combler une partie de la dette.

    Cinquièmement d'un point de vue écologique, le chanvre pourrait apparement résoudre bien des problèmes. Sur ce sujet là je vous conseille le docu "Jack Herer, l'empereur du chanvre"

    Bref, je trouve ça aberrant que ce soit encore interdit surtout que l'on sait parfaitement que l'interdiction n’empêche personne de trouver de la drogue très facilement.
    De plus il est très hypocrite d'interdire le cannabis et d'autoriser la consommation d'alcool en sachant que l'abus d'alcool est tout aussi voir plus nocif que l'abus de cannabis.

    En ce qui concerne les drogues dures par contre, j'avoue ne pas savoir comment me positionner mais il me semble que les centres d'injections comme on peut déjà en trouver en Suisse ou au Canada est un bon début.
     
  5. biline

    biline
    Expand Collapse
    Fashionista

    c'est bien pour une fois un président qui aborde les sujets de façon réaliste et intelligente, la prohibition a pour effet l'augmentation de la consommation alors que la légalisation permet de l'encadrer, de promouvoir un usage plus raisonnable.
    Il faut arrêter de nous prendre tous pour des éternels enfants à qui il faut tout interdire sous prétexte que ce serait mauvais pour nous.
    Il faut arrêter aussi de se cacher derrière de faux pretextes, soit on nous interdit la drogue pour notre santé au quel cas on interdit l'alcool et le tabac qui font des ravages, soit on légalise la drogue.
    Bref il voudrait pas se présenter aux élections française ce monsieur?
     
  6. SassyFruits

    SassyFruits
    Expand Collapse
    Génération Y.

    Je ne comprends pas cet argument..
    Ce sont des choses qui font du mal à des êtres vivants.

    A priori les drogues comme le cannabis ou la cigarette ou l'alcool si consommé en quantité raisonnables et si elles sont encadrées ne font, je pense, de mal à personne et ne constituent pas des actes de violence en dehors du consentement d'une autre personne.

    Je ne me positionne pas vraiment par rapport à ce débat car légaliser c'est aussi encourager, notamment pour les drogues dures mais en même temps ça ammène tellement de traffic et de choses néfastes dans certains pays que je comprends la position de ce politicien, justement le "ça existe on ne peut pas le nier", autant contrôler pour que ce ne soit néfaste à personne d'autre que la personne concernée ou que justement ça puisse être encadré par l'Etat, un peu comme la cigarette. Je ne suis pas particulièrement pour la légalisation mais contre ton argument qui invoque des pathologies et des crimes...

    Voilà c'est juste que ton argument me fait un peu bondir parce qu'il n'est pas du tout lié au débat ni à la question de fond, la cigarette/alcool/etc et directement un choix personnel (je ne parle pas des situations où on est accro, où il y a des effets très néfaste sur la santé qui pourraient affecter nos proches hein, juste la consommation très occasionnelle de certaines drogues douces)
     
  7. Irma Bud

    Irma Bud
    Expand Collapse
    Mrs Punchline Holmes

    je ne me suis pas du tout penchée sur la question, mais rien que pour que les mecs de ma classe ARRETENT de se prendre pour des purs bg trop rebelles et trop cools parce qu'ils font un truc interdit (vouaaaaaa *_*), je suis pour ! :cretin:
     
  8. Ghost Town

    Ghost Town
    Expand Collapse
    Aime les barbes.

    Ce que je trouve vraiment scandaleux, c'est qu'on ose nous interdire de faire ce que bon nous semble de nos corps passé 18 ans. Alors vive, VIVE le président du Guatemala !

    Et puis...
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
  9. KBi

    KBi
    Expand Collapse
    Onk Onk

    C'est sur que la situation au Guatemala pour les drogues dures n'est pas la même qu'en France. Pour ça que les légaliser la bas serait d'un grand bénéfice, ici moins.

    Concernant le contrôle pour les drogues dures, bon c'est toujours inderdit, mais on a déjà fait un grand pas en ne criminalisant pas les médecins qui donne de la metadone pour désintox ou des seringues gratuites pour éviter la transmission du SIDA...
     
  10. SassyFruits

    SassyFruits
    Expand Collapse
    Génération Y.

    Je trouve que dans ce cas là c'est un argument très largement valable, à moduler en fonction des situations des pays comme une Madz l'a dit, mais je ne trouve pas du tout que ce soit un faux argument (et je suis d'accord avec toi ça peut être complètement naze par rapport à d'autres sujets comme "certains scientifiques n'aiment pas l'histoire, on ne peut le nier, supprimons l'histoire du bac S" - énorme LOL pour l'ex-S que je suis)

    Ici il faut vraiment le prendre en compte, c'est un véritable fléau pour ces populations et autoriser des actions gouvernementale pour une régulation non répressive mais régulatrice permettrait sûrement de mieux encadrer les flux de drogue et éviter les trafics douteux puisque légalisation ou pas les gens continueront de se droguer. Pour les solutions à apporter je n'en ai aucune idée et je ne suis pas entièrement convaincue non plus par la légalisation, je pense juste que c'est une voie à envisager, compte tenu justement du fait de l'existence de comportements irrépressibles et non pathologiques (envie de se droguer avec de la cigarette, de l'alcool, de la coke, du cannabis ou j'en sais rien)
     
  11. Princess Disease

    Princess Disease
    Expand Collapse
    Robert le camionneur

    Bon, ben salut ! :cretin:

    [​IMG]
     
Chargement...