Le "non" irlandais au traité de Lisbonne

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Adeline, le 20 juin 2008.

  1. Adeline

    Adeline
    Expand Collapse

  2. SML

    SML
    Expand Collapse
    Merci pour ce moment

    merci Adeulina j'ai tout compris cette fois
     
  3. Soen

    Soen
    Expand Collapse
    Manger. Maintenant.

    Alors là, pas mieux. Je pense que Artefact et Sophie Kowalski ont très bien résumé ce que je pensais.
     
  4. Tissy

    Tissy
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    Habitant en Irlande je tiens à préciser quelques petites choses. Le référendum a été voté en pleine semaine (un Jeudi) apparemment il a été très compliqué pour les journaux locaux de nous donner un chiffre quant à l'abstention. Je ne dis pas que les Irlandais auraient voté "oui" mais bon....

    De plus, contrairement à ce qui avait été fait en France (envoi de la constitution européenne des boites aux lettres). Ici il était presque impossible d'avoir le texte dans son entier....Il y a eu pas mal de propagande avec des affiches sur le "Lisbon Treaty" qui se résumait à un grand "NON" ou "OUI" avec la tête d'un politicien.....super pour se forger une opinion !

    Ne vous méprenez pas je ne suis pas une "pro-LisbonTreaty", il y a pas mal de choses que je condamne dans ce texte, mais vu la situation de l'Irlande à l'heure actuelle (taux de chômage en très nette hausse) ce référendum va avoir un impact considérable sur le plan économique......(Je vais peut être penser à déménager moi..............)
     
  5. Lili Thaw

    Lili Thaw
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Je suis désolée, je trouve que les Irlandais ont la mémoire un peu courte. Et je trouve abbérant qu'un pourcent à peine de la population de l'Europe impose ses vues à l'ensemble. Moi j'appelle pas ça de la démocratie, texte ou pas. (Et ne dites pas qu'on ne vous a pas demandé votre avis: vous avez voté pour les gens au Parlement, ça signifie que vous leur avez remis votre pouvoir de descision parce que vous leur faite confiance. C'est l'application même de la démocratie, comme vous dites.)

    Une Europe à 27 ne peut pas fonctionner comme une Europe à 6 ou à 12, c'est évident ! Il FAUT donc changer les choses. Et sincèrement, que les Irlandais votent non alors qu'ils devaient être une très très trèèèès large majorité à ne même pas avoir posé les yeux sur le texte, je trouve ça un peu fort.

    Moi ça m'énerve assez, en fait. C'est comme le refus français d'il y a quelques années. Je trouve ça DELIRANT de plomber l'Europe juste pour dire merde à des dirigeants qu'on a ELUS.

    Ben oui, c'est absurde.
     
  6. Soen

    Soen
    Expand Collapse
    Manger. Maintenant.

    Oui mais c'est comme ça, il faut l'unanimité ! Et cela depuis 1957. Petit pays ou pas ils ont leur mot à dire tout de même.
    Maintenant je suis d'accord, on ne fonctionne pas de la même manière à 6 qu'à 27.
    Il faut arrêter de dire que les gens votent "non" pour sanctionner le gouvernement en place. Cela peut être exact pour une partie mais affirmer que tout le monde à refuser le traité pour cette raison serait vraiment exagérer pour ne pas dire autre chose.
    Exactement. J'ajouterai ceux qui veulent une europe différente que celle qui nous ait proposée.
    Tout à fait.
     
  7. Lili Thaw

    Lili Thaw
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Justement, le non français a été pris en compte puisque si les grandes lignes restent les mêmes, les choses ont été allégées, repensées.

    Moi je trouve ça impensable de dire non à quelque chose qu'on a même pas lu. C'est extrêmement réducteur et nul. Désolée de le dire comme ça, mais je vois pas d'autre mot. C'est nul.
     
  8. anesthesie

    anesthesie
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Je suis d'accord avec Lili Thaw: beaucoup de choses dans ce traité sont d'ailleurs déja en place, sous formes plus isolées. Le traité n'est qu'un récapitulatif des grandes lignes de l'Europe avec quelques modifications pour que ce qui marchait a 7 puisse continuer de marcher a 27, d'une façon un peu différente. Je trouve que beaucoup de gens qui critiquent l'UE oublient les bonnes choses qu'elle a aportée: une paix durable dans une des régions les plus agitées historiquement, une reconstruction économique pour les pays européens après la seconde guerre mondiale mais aussi pour l'espagne et le portugal après leurs dictatures ruineuses, pour l'irlande après sa guerre civile et j'en passe. Pareil pour l'euro: rien que pour l'aspect pratique de pouvoir voyages en allemagne, en italie ou en espagne sans avoir a changer de monnaie, c'est bien! Sans parler du poid économique accru de l'UE grace a l'euro.
    L'UE est pour moi un progrès, et dire non comme ça "parce qu'on ne sait pas" ça me parait stupide. Encore, si on n'était pas d'accord! Peut etre que le traité aurait du etre plus expliqué, mais c'est avant tout un texte juridique : en laissant les parlement voter, on laisse ceux qui sont payés a comprendre voter. Si le citoyen lambda est tellement interessé que ça par le traité, personne ne l'empeche d'y acceder, mais le plupart des gens qui ont voté non "parce qu'ils ne comprennent pas" n'ont pas du faire cet effort! Dire non parce qu'on ne comprend pas, qu'on s'en fout et que de toute façon on veut pas de ces plombiers polonais chez nous, excusez moi mais je n'appelle pas ça un vote démocratique.

    L'europe, c'est bien quand elle nous donne des sous, mais dès qu'il faut y mettre un peu du sien...
     
  9. anesthesie

    anesthesie
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Désolée de poster une deuxieme fois mais j'ai trouvé un blog qui explique plutot bien le traité de Lisbonne:


    1. La personnalité juridique :
      L?Union européenne pourra désormais conclure des accords internationaux dans ses domaines de compétences.
    2. Cours européenne de sauvegarde des droits de l?homme et des libertés fondamentales:
      Désormais dotée de la personnalité juridique, l?UE pourra adhérer à la CEDH.
    3. Modification de la majorité qualifiée pour constituer une minorité de blocage:
      Entre le 1er novembre 2014 et le 31 mars 2017, si des membres du Conseil de l?UE (représentant au moins ¾ de la population ou au moins ¾ du nombre des États membres) indiquent leur opposition à l?adoption d?un acte par le Conseil à la majorité qualifiée, le Conseil en délibère. A partir du 1er avril 2017, il faudra au moins 55% de la population ou au moins 55% du nombre des Etats membres pour obtenir la majorité qualifiée.
    4. Une présidence permanente au Conseil européen:
      Cette disposition remplacera le dispositif actuel de présidence tournante tous les 6 mois. La présidence du Conseil européen sera assurée par des groupes prédéterminés de trois États membres pour une période de 18 mois. Ces groupes sont composés par rotation égale des États membres, en tenant compte de leur diversité géographique au sein de l?UE. Chaque membre du groupe assure à tour de rôle, pour une période de 6 mois, la présidence de toutes les formation, à l?exception de la formation des affaires étrangères. Les autres membres du groupe assistent la présidence dans toutes ses responsabilités, sur la base d?un programme commun.
    5. Nomination d?un haut représentant de la politique étrangère:
      il sera à la fois membre du Conseil de l?UE et de la Commission européenne: il conduit la politique étrangère et de sécurité commune de l?UE (PESD).Il présidera le Conseil des affaires étrangères et sera en plus l?un des vice-présidents de la Commission, chargé de l?action extérieure. Les dispositions de ce traité portant sur les affaires étrangères ne portent pas atteintes aux responsabilités des États membres pour l?élaboration et la conduite de leur politique étrangère ni à leur représentation nationale dans les pays tiers et au sein des organisations internationales.
    6. Réduction du nombre des commissaires européens:
      A partir du 1er novembre 2014, la Commission européenne sera composée d?un nombre de commissaires correspondant aux 2/3 du nombre d?États membre soit 18 commissaires. Ces commissaires seront choisis selon un système de rotation fondé sur le principe de stricte égalité de traitement entre pays pour l?ordre de passage et le temps de présence.
    7. Mécanisme de contrôle renforcé du respect du principe de subsdiarité:
      Ce mécanisme permet aux Parlement nationaux de faire échouer des propositions de la Commission qui ne respecteraient pas ce principe. Ce nouveau texte énumère la liste des domaines relevant des compétences exclusives, des compétences partagées et des compétences d?appui. La Commission sera tenue de travailler en étroite collaboration avec les États membres par des études, des avis et par l?organisation de consultations, tant pour les problèmes qui se posent sur le plan national que pour ceux qui intéressent les organisations internationales mais aussi pour des domaines tels l?emploi, le droit du travail et les conditions de travail, la formation et le perfectionnement professionnels, la sécurité sociale, la protection contre les accidents et les maladies professionnelles, etc.
    8. La possibilité d?initiative citoyenne:
      Si un million de citoyens souhaitent soumettre une proposition au Parlement ou à la commission, ils peuvent le faire à condition que l?acte juridique demandé soit une « nécessaire aux fins de l?application des traités ».
    9. La Banque centrale européenne devient une institution de l?UE.
    10. Les décisions concernant la coopération judiciaire et policière seront, dans la majorité des cas, prises à la majorité et non plus à l?unanimité.
    11. La lutte contre le changement climatique acquiert un statut prioritaire dans le nouveau traité.
    12. Pour la première fois, le Traité prévoit une clause de sortie qui confère aux États membres le droit de se retirer de l?UE.
    Blog citoyen de Jean-Patrick Gille Archive du blog Traité de Lisbonne: quelques explications sur le processus de ratification

    Voila, je vous laisse gamberger...
     
  10. kategriss

    kategriss
    Expand Collapse
    Accrochée à son ordi

    Comme de plus en plus souvent, une minorité fout en l'air les travaux d'une majorité.
    J'espère bien que les dirigeants européens trouveront une solution et feront passer ce traité dont on a grandement besoin.

    Faire revoter l'Irlande, pourquoi pas ?
    Perso je pencherai plutôt pour une mise à l'écart pure et simple de l'Irlande, qu'elle assume un peu ses choix.
     
  11. anesthesie

    anesthesie
    Expand Collapse
    Mélange instable

    L'article parle du traité de Lisbonne et du "non" irlandais, en réponse a quoi je m'indignait du fait que les français, les irlandais et les néerlandais aie dit non d'une manière qui me semble en tout cas très légère. Certaines se sont focalisées sur le "déni de démocratie" nécessaire pour sortir l'Europe de son impasse actuelle.
    Rien n'empechera les irlandais (et les français et les néerlandais) de quitter l'Europe une fois le traité passé :P
     
  12. Tissy

    Tissy
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    Je suis d'accord avec Lili Thaw les Irlandais ont oublié l'impulsion économique qu'a apporté l'Europe à leur pays. Il y a quelques politiciens qui n'hésitent pas à dire qu'il n'ont plus besoin de l'Europe et qu'ils aimeraient la quitté.....Je trouve ça aberrant !
     
Chargement...