Le réchauffement climatique en question

Sujet dans 'L'actu dans le Monde' lancé par Aalia, le 2 décembre 2009.

  1. Aalia

    Aalia
    Expand Collapse
    la vieille

    Je crée ce post spécifiquement pour parler d'un des (nombreux) problèmes environnementaux actuel : le réchauffement climatique.

    Le fait qu'il existe bel et bien n'est plus un débat puisque nous avons pu le constater par des mesures.
    En revanche, les causes de ce réchauffement climatique méritent bien débat. Aujourd'hui, tout le monde semble convaincu que c'est de la faute de l'homme. D'autres avancent une théorie comme quoi on veut nous faire culpabiliser, alors que ce réchauffement est naturel.

    Personnellement je trouve que ce n'est pas si simple, je n'adhère ni aux déclarations catastrophisantes des médias ou autres, ni à la théorie du complot qui nie tout en bloc.

    Le réchauffement climatique fonctionne sous forme de cercle vicieux, car il suffit de réchauffer les océans pour qu'ils se mettent à produire du gaz à effet de serre. Le danger est d'atteindre un point de non retour dans lequel les deux se répondraient l'un l'autre.
    je soupçonne fortement l'homme d'avoir déclenché, sinon accéléré le processus en allant chercher tout le CO2 planqué sous la croute terrestre, et en sortant allègrement tout ce qui avait mis des millions d'années à s'entasser.

    je déplore les fausses preuves de réchauffement qu'on nous montre, qui ne servent qu'à alimenter les théories du complot. mais je pense que nous avons notre part de responsabilité.

    Nous finirons de toutes façons par avoir un problème vis à vis de ce pétrole, parce que nous avons entièrement basé nos modes de vie sur un produit dont les quantités représentent un volume fini. Ironiser sur les estimations de réserves restantes toujours fausses est un faux problème. On finira bien par en venir à bout, ou pas d'ailleurs, parce que d'ici là ce sera trop cher.

    Voilà, je voudrais savoir ce que vous en pensez, ce que vous avez comme infos là dessus et quel avenir énergétique vous envisagez pour l'humanité.
     
  2. Lolli

    Lolli
    Expand Collapse

    Merci pour le sujet :)

    La je n'ai plus trop le temps donc je vais me contenter de reposter quelques infos de l'autre topic, (ce sont des infos importantes qu'il faut prendre en compte dans le débat)


    Pour commencer un petit résumé au sujet de la fonte des glaces, sujet préféré des journalistes de la peur ^^

    Cherchez les déclarations du professeur Syun-Ichi Akasofu, "fondateur du Centre International de Recherche en Arctique (dépendant de l'Université d'Alaska Fairbanks). Professeur de physique, directeur du CIRA depuis sa fondation en 1998 jusqu'en Janvier dernier. Auparavant, S. Akasofu était le Directeur de l'Institut de Géophysique (1986-1999)."
    En gros c'est le spécialiste n°1 de l'Arctique, et ça vaut vraiment le coup...

    Pour celles qui ont le flemme, je fait un mini résumé :

    -les glaciers et l'arctique se sont formés lors du dernier petit âge glaciaire et que leur fonte a commencé dès 1800... donc sans le CO2 anthropique.

    Il demande aux médias :
    - qu'ils cessent d'utiliser des films montrant de gros blocs de glace s'écroulant à l'extrémité des glaciers ainsi que les débâcles au printemps, comme des soi-disant preuves de l'effet de serre anthropogénique.
    - qu'ils cessent de présenter l'écroulement de maisons bâties sur le permafrost (sol gelé) comme résultant de l'effet de serre anthropogénique.
    - de "Reconnaître que le réchauffement climatique actuel n'a rien d'exceptionnel ni d'anormal au vu des variations de températures du temps passé."
    - ne pas faire état des découvertes sensationnelles qui ne reflètent l'opinion que d'un ou de quelques scientifiques. (Les journalistes qui ne sont pas familiers des phénomènes arctiques ont tendance à décrire des phénomènes normaux comme exceptionnels)
    - Enfin, il est "inquiet d'un inévitable retour de flamme contre la science et les scientifiques, quand le public prendra connaissance des informations correctes au sujet du changement climatique. "
     
  3. Lolli

    Lolli
    Expand Collapse

    Ensuite un petit extrait qui parle des erreus contenues dans les rapports du GIEC (sur quoi se fonde la quasi totalité de la thèse du réchauffement du a l'homme et au CO2)

    "Au coeur même des calculs du GIEC rôde une erreur plus sérieuse que les précédentes. Le GIEC dit :" Le forçage radiatif du CO2 s'est accru de 20% au cours des 10 dernières années (1995-2005)." Le forçage radiatif mesure l'accroissement de l'énergie radiante dans l'atmosphère, et par conséquent sa température. La concentration atmosphérique de CO2 en 1995 était de 360 Parties Par Million. En 2005 elle s'était accru de juste 5%, à 378 ppm. Mais chaque nouvelle molécule de CO2 dans l'air cause un accroissement de l'énergie radiante moindre que la précédente, de sorte que le véritable accroissement du forçage radiatif était de 1%, et non 20%. Le GIEC a exagéré 20 fois l'effet du CO2.

    Pourquoi une si grande et si cruciale exagération ? Réponse : le GIEC a renié la physique fondamentale - l'équation de Stefan-Boltzman - qui converti l'énergie radiante en température. Sans cette équation, aucun calcul sensé sur les effets de la radiance sur la température ne peut être réalisé. Et pourtant les 1600 pages du rapport du GIEC ne le mentionnent pas une fois. Le GIEC connaît l'équation, bien sûr. Mais elle dérange. elle impose une limite stricte (et très basse) sur la quantité de gaz à effet de serre capable d'augmenter la température. A la surface de la Terre, vous pouvez ajouter autant de gaz à effets de serre que vous voulez (forçage de "surface"), la température ne réagira qu'imperceptiblement.

    C'est pourquoi tous les modèles informatiques du GIEC prédisent qu'à 10 kilomètres au-dessus de Bali, dans la troposphère supérieure tropicale, la température devrait augmenter deux à trois fois plus vite qu'à la surface. Sans ce "point chaud" troposphérique tropical, la loi Stefan-Boltzman garantit que la température de surface ne peut changer beaucoup.

    Nous avons mesuré depuis un demi-siècle les températures de la troposphère supérieure : celles-ci n'ont pas changé plus vite que celles de la surface. Le GIEC le sait aussi, c'est pourquoi il décrète tout simplement que ses prédictions informatiques sont vraies et que les mesures effectuées dans le monde réel sont fausses. La prochaine fois que vous entendrez un bureaucrate scientifiquement ignorant déclarer "la science est établie", rappelez-vous cet échec vital à confirmer les prédictions informatiques du GIEC par des mesures expérimentales. Toute la théorie du GIEC est fondée sur la supposition que les points chauds inexistants pourraient exister."

    J'ajoute le lien de la vidéo d'une conférence http://www.youtube.com/watch?v=N57tx...eature=related
    Courtillot étudie de près le rapport en question et démontre certaines erreurs et un alarmisme certain.


    Enfin une liste non exhaustive de scientifiques qui n'approuvent pas ces théories et qui déclarent que la thèse du réchauffement climatique du au CO2 n'est pas prouvée scientifiquement.
    Liste de scientifiques sceptiques sur le réchauffement climatique - Wikiberal


    Pour finir un lien qui contient énormément d'infos : http://www.natureculture.org/wiki/in...ue_en_question

    (dsl pour ceux qui avaient déjà lu mes posts)
     
  4. Aalia

    Aalia
    Expand Collapse
    la vieille

    Lolli je crois à ce que tu me racontes. sauf qu'aux possibles facteurs de variation de climat, j'y ajouterais l'intervention de l'homme.

    une petite page qui explique toutes les causes possibles dans une version "grand public"
    jean Marc jancivici est un spécialiste du climat :

    Manicore - Variation du climat et augmentation de l'effet de serre due l'homme, c'est pareil ?

    Le site est passionnant globalement, même si je n'adhère pas à tout, et aborde toutes les questions qu'on peut se poser, y compris la fameuse "qui sont les scientifiques"?

    Quand à la liste des scientifiques sceptique, c'est bizarre : je croyais qu'on ne remettait en cause que les raisons du changement climatique, et non le changement lui même..
     
  5. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Jean-Marc Jancovici, polytechnicien, anime un site de vulgarisation particulièrement riche et dense sur les composantes du double problème de l'énergie et du climat : Manicore.com

    La page linkée par Aalia commence de cette manière :

    "Dans le débat qui prend place autour de l'influence de l'homme sur le climat, il y a deux affirmations qui sont assez souvent faites, bien qu'elles soient inexactes :
    [​IMG] dire que l'homme est devenu la seule cause de changement du climat,
    [​IMG] dire que la seule action de l'homme sur le climat concerne l'augmentation de l'effet de serre.
    Bien sûr, dire que ces affirmations sont inexactes ne signifie en rien que l'augmentation de l'effet de serre sous notre influence est une petite affaire, qu'elle n'a pas plus d'importance que nos autres actions sur le climat, ou encore qu'elle est négligeable devant les causes de variabilité naturelle".
     
  6. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Quel est l'intérêt de faire croire au grand public que le réchauffement climatique est du à l'homme, si ce n'est pas vrai ?
     
  8. Aalia

    Aalia
    Expand Collapse
    la vieille

    Merci Denis.
    A la fin de la page, il y a un petit comparatif des facteurs naturels et humains sous forme de courbe. on constate que le facteur humain a fini par prendre le pas.

    Sissi boulette : je ne me suis pas posé la question mais elle mérite d'y réfléchir.
    Une idée peut être : se dédouaner d'une certaine culpabilité collective.

    Et dans toute idée ancrée à l'inconscient collectif, on retrouve généralement une théorie du complot associée: je pense par exemple aux gens qui nient le fait que l'homme est allé sur la lune, aux adeptes du "da vinci code" ou même aux gens qui pensent que les juifs n'ont jamais été déportés.
     
  9. Betty Blue

    Betty Blue
    Expand Collapse
    Work in progress

    Je me pose la même question.

    Ce qui pourrait retenir actuellement les gouvernements mondiaux et le Giec de faire un démenti, c'est que les choses ont été tellement loin que remettre cette thèse en question aurait des conséquences énormes.
    Cette thèse est tellement bien acceptée par tous, public comme politicien, que pour remettre tout ça en question, il faudrait un véritable courage politique et nos gouvernements ne sont pas vraiment connus pour cela...
    Je pense que certaines ONG environnementales doivent y trouver aussi leur compte. Tant que les dons affluent, ils ne vont pas prendre le risque de se mettre leurs donateurs à dos... (je ne dis pas par contre qu'ils utilisent mal cet argent)
     
  10. Lolli

    Lolli
    Expand Collapse

    Merci pour les liens Denis et Aalia, la j'ai pas le temps, je me pencherai dessus demain.


    Sissi Boulette : d'après ce que j'en ai vu (donc ce n'est qu'une idée), l'hypothèse a plu aux politiques, qui ont donc repris l'affaire et donné des fonds aux scientifiques afin qu'ils "prouvent" cette hypothèse.
    Et c'est ça qui est moche, que la science soit détournée.
    Déjà ça donne une raison de développer le nucléaire (et je pense que c'est une raison tres importante), ça permet le développement de nouvelles technologies, ça créé des emplois,
    et, dans un registre plus proche de la "théorie du complot" (gros guillemets), ça focalise l'attention des gens sur un truc, qui les rassemble, ça expose un problème pour ensuite pouvoir dire "ho mais regardez je suis un type bien, je m'occupe de notre gros problème qu'est le réchauffement anthropique (votez pour moi)".
    (Je vais peut etre encore aller trop loin, mais créer des problèmes pour y apporter des solutions, tout comme faire peur aux gens pour les rendre plus maniables, ne relève pas de la théorie du complot mais simplement de la stratégie politique, et moi ça ne m'étonnerai pas^^)


    Mais il faut relativiser, la plupart des gens sont tout simplement convaincus qu'il n'y a pas de débat, ils ne mentent donc pas, ou du moins s'il mentent c'est sans le savoir.
    A partir du moment ou on a établit ça comme vérité générale plus personne (ou presque) ne se pose la question...

    Je précise que je ne nie pas le fait que l'homme puisse influencer le climat, par contre je trouve important de faire remonter à la surface le fait que des théories sont avancées sans preuves.
    Il faut sortir de cette impasse ou ceux qui ne sont pas d'accord passent pour des fous alors qu'il n'y a rien d'établit scientifiquement.
     
  11. Aalia

    Aalia
    Expand Collapse
    la vieille

    Si, il a des choses d'établies puisque des rapports scientifiques existent.
    Mais quand un scientifique fait un rapport et qu'un autre affirme qu'il est bidon, comment nous, qui n'avons à priori pas le niveau pour suivre, pouvons nous en avoir une idée tranchée?

    Et je ne peux m'empêcher d'ajouter :à coté de ça certaines personnes qui vendent leur pseudo science clairement non prouvée scientifiquement continuent leur petit bonhomme de chemin tranquille, et se trouvent une justification dans le fait que certaines personnes y croient! c'est autrement plus scandaleux!
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Même si je suis en étude de géographie et que le sujet du réchauffement climatique à été abordé, je ne suis pas en moyen d'expliquer clairement encore le phénomène.
    Je pense que beaucoup de choses ne sont pas encore claires pour les scientifiques, qu'ils ne sont pas en mesure de nous apporter encore les réponses aux questions que tout le monde se posent.
    Mais une chose est sûr, c'est que l'homme aussi à sa part de responsabilités dans l'histoire.
     
Chargement...