Le retour d'Erasmus, ou le choc des cultures... à l'envers

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Miss Lu, le 8 décembre 2015.

  1. Miss Lu

    Miss Lu
    Expand Collapse
    Des moutons et des nuages, du chocolat et des pandas.

    Maia Chawwah et Léa Floyd ont BigUpé.
  2. popo796

    popo796
    Expand Collapse
    Musique Addict

    Je ne peux qu'approuver ton article. Tout simplement parce que j'ai aussi vécu en Allemagne (un stage d'un an, certes c'était pas Erasmus mais j'ai quand même rencontré beaucoup de jeunes) et tout ce qui est dit dans l'article est vrai. Ahhh, l'ouverture d'esprit des gens, la multiculturalité en Allemagne, tout ça manque bien ici. (Pour info, en Allemagne le parti d'extrême droite a 1 ou 2 % des voix...)
     
    Muwglyk, Kounette et Lasourisverte ont BigUpé ce message.
  3. WonderLeez

    WonderLeez
    Expand Collapse
    2016, c'est d'la marde.

    Un an aux USA en 2010-2011 pour les études, et depuis, qu'une seule envie : y retourner.
    L'ouverture d'esprit des gens, cette excentricité, cette exubérance et cette spontanéité typiquement américaines (que d'autres qualifient de "too much" et de dramatique/théâtral) me manquent tellement.
    On peut dire beaucoup de choses des Américains : oui, ils sont fénéants et prennent leur voiture pour faire 100m. Oui les amitiés se lient très vite et sont parfois assez superficielles. Oui, leur niveau d'éducation est peut-être moins élevé qu'en France (Premier cours - Niveau Bac+3 " Qu'est ce qu'un synonyme?"... Heu ?).

    Mais la culture américaine est tellement chaleureuse, tellement... je m'enfoutiste quelque part. Les jeunes viennent à la fac en pyjama, et tout le monde s'en fout par exemple. Une nana va décider de se raser la tête, et personne ne va lui dire quoique ce soit (vécu).
    Au café le matin à 10h, où tout le monde fait la queue pour choper son Latte (comme dans les films), à la caisse du supermarché ou à l'arrêt de bus, les gens entament la conversation et se racontent leur vie. Ils s'exclament et la moindre chose leur parait incroyable. Ils ne se contentent pas de répondre juste "ça va". Ils épiloguent sur leur journée, et leur interlocuteur semble réellement intéressé. Puis ils se souhaitent bonne journée et ne se revoient probablement jamais. Et je trouve ça magnifique.
    En cours, les étudiants ont peut-être des lacunes mais aucun n'hésite à lever la main pour poser une question, ils ne se demandent même pas si elle est idiote ou pas, et le professeur leur répond sans les juger. C'est beaucoup plus libre, beaucoup plus à l'écoute des élèves.
    J'ai vu un professeur connaitre chaque étudiant de l'amphi personnellement, et à donner son adresse et numéro de téléphone perso au premier cours, "si jamais vous avez besoin d'une épaule pour pleurer ou juste d'une oreille". En France, les professeurs refusent même de donner leur prénom....

    J'ai aussi créé des liens forts avec d'autres étudiants internationaux, qui m'ont considérablement enrichie.

    Bref, je m'épanche mais la culture "libre" des USA et la chaleur des Californiens tranche sérieusement avec la culture française...
    J'ai mis beaucoup de temps à me réadapter. Heureusement que j'enchainais avec des études à Lille, qui est une ville qui bouge énormément et très diversifiée culturellement ! Je n'aurais pas pu rester dans mon petit village de région parisienne...
     
    #3 WonderLeez, 8 décembre 2015
    Dernière édition: 8 décembre 2015
    Lycam, Amarante, Muwglyk et 9 autres ont BigUpé ce message.
  4. amerigirl

    amerigirl
    Expand Collapse

    Tout à fait d'accord avec toi ! Personnellement j'ai été Au Pair aux USA pendant un an et quand je suis rentrée je me suis sentie vraiment mal ! Je me suis rendue compte que la France ne comptait plus autant pour moi et ma famille a continué à vivre sans moi et avait donc des nouvelles habitudes qui ne m'étaient pas familières. Je n'ai reprit mes études que 6 mois après et sincèrement ça a été les mois les plus longs et les plus tristes de ma vie.
     
    WonderLeez et Lasourisverte ont BigUpé.
  5. MissYoonyul

    MissYoonyul
    Expand Collapse

    Je comprends pas l'intérêt de cet article..
    en gros "Wow je suis allée ailleurs, comment c'est mieux qu'en France.. depuis que je suis ici je déprime et je m'ennuie!!"
    ok, édifiant..
     
    #5 MissYoonyul, 8 décembre 2015
    Dernière édition: 8 décembre 2015
    Chouette-Culotte, VeganFox, Youfuu et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  6. Kiem

    Kiem
    Expand Collapse
    Il dit qu'il voit pas le rapport

    Je dois pas être normale à vous lire. :yawn: Je suis en plein Erasmus et même si j'aime bien le pays, je passe mon temps chez moi, je connais personne, je m'emmerde à longueur de temps, j'ai pas du tout progressé en langues et j'ai qu'une hâte c'est de rentrer. :yawn:
     
    Chouette-Culotte, Grumpy Bunny, Dysnomia et 2 autres ont BigUpé ce message.
  7. Maximonstre

    Maximonstre
    Expand Collapse
    Where the wild things are

    c'est un ressenti, chacun a le droit de le partager ptn c'est fou cette propension des gens à critiquer...si tu n'en vois pas l'intérêt alors va voir cette petite vidéo totalement adorable http://www.madmoizelle.com/mini-cheval-brise-coeur-pub-amazon-466065 au lieu de ramener ta tête de blasée ici
     
    shae661, cecelight, Guy C. et 2 autres ont BigUpé ce message.
  8. chaberlotte

    chaberlotte
    Expand Collapse

    Cela fait 4 ans que je vis en Norvège, et je m'y sens chez moi. Ceci dit une experience en tant qu erasmus est beaucoup plus plaisante que de travailler. C'est un peu plus difficile de s'intégrer lorsqu'on n'est pas entouré de pleins d'étudiants qui enthousiastes :)
    Et après 6 mois on se sent confronté aussi aux désavantages de la nouvelle culture et notre famille et nos amis francais nous manquent aussi pas mal.
    Pour la langue francaise, c'est toujours aussi excitant car a force de parler une autre langue on oublie les tournures wt expressions francaises!
    La france c'est bien aussi, des gen s fermés d'esprits il y en a dans tous les pays et puis a partir du moment ou on se sent chez soi, autant rester la ou on vit (en France ou a l'étranger).
     
    Skjoldmø, Serpillère, Guy C. et 3 autres ont BigUpé ce message.
  9. Peutwishia

    Peutwishia
    Expand Collapse

    Ouch, pourquoi tant de violence ? Tu as le droit de ne pas aimer son commentaire mais ce n'est pas non plus une raison pour l'agresser et lui demander de ne pas exprimer son avis.
     
    Pawline, Amarante, Heran. et 13 autres ont BigUpé ce message.
  10. MissYoonyul

    MissYoonyul
    Expand Collapse

    Respectueux et pas du tout contradictoire.. la critique est le but d'un commentaire, tout n'est pas que positif.
    Ici tout ce que j'ai l'impression de lire, ce n'est pas un témoignage qui m'éclaire sur un sujet, juste une liste de complaintes qui ne m'apprennent rien.
    Pourtant je ne pense pas que c'était le but de l'auteur et c'est bien dommage (C'est d'ailleurs pourquoi j'ai modifié une partie de mon texte parce que je me suis trouvée plutôt irrespectueuse en le relisant)
    Je critique l'article et c'est un droit.
    Tout comme cet article a le droit d'exister.
    Je n'en comprends pas l'intérêt, simplement, et ce n'est certainement pas ce genre de commentaire qui va me faire changer d'avis.
    Et t'es gentil•le évites les "menaces" avant de me parler.
     
    #10 MissYoonyul, 8 décembre 2015
    Dernière édition: 8 décembre 2015
    Nastja, Madame de La Fayette, Angie56 et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  11. Clairouil

    Clairouil
    Expand Collapse

    Ma plus grande difficulté en revenant à été d'être à nouveau confronté aux jugements. Permanent. Après un an en Islande, j'avais appris à vivre ma vie, pour moi, et que cela ne dérange en rien qui que ce soit. Et de retour en France, je suis de nouveau confronté aux regards désapprobateur sur une tenue, dans la rue. Aux réflexions, sur tel ou tel choix, par mes amis ou ma famille.
    J'ai l'impression qu'en France, on passe une grande partie de notre temps à juger, même inconsciemment les autres... Ce voyage m'a permis de m'en rendre compte, mais désormais, je perd très vite patience qu'en j'entend ce genre de discours.
     
    Nathalo, Muwglyk, WonderLeez et 5 autres ont BigUpé ce message.
  12. bcelinou

    bcelinou
    Expand Collapse

    Oh, que je suis contente d'avoir lu ton message ! :puppyeyes: Je suis partie en Espagne à la rentrée pour une année que je pensais être la plus belle de ma vie. Six semaines après, j'étais de retour chez moi après des dizaines de soirées à pleurer toute seule dans ma chambre. J'ai aimé la ville mais je ne m'étais jamais autant sentie seule !
     
    #12 bcelinou, 8 décembre 2015
    Dernière édition: 8 décembre 2015
    Guy C., Angie56 et Kiem ont BigUpé ce message.
Chargement...