Le roman initiatique

Sujet dans 'Forum Littérature / BD / Manga / Comics' lancé par Mojito, le 25 juin 2009.

  1. Mojito

    Mojito
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    Ma lecture du moment m?a donné envie d?ouvrir un sujet sur le roman initiatique, ou roman d?apprentissage ou encore Bildungsroman (parce que né en Allemagne au XVIIIè siècle.
    Dans le roman initiatique on suit le héro de son enfance à son passage dans la vie adulte via ses expériences, les épreuves et les crises qu?il traverse et qui le font grandir. De manière générale, le roman initiatique met l?accent sur l?influence de l?enfance sur l?adulte qu?il devient, son caractère, ses comportements. Le héro prend conscience au fil de l?histoire d?une certaine philosophie de la vie par le biais de ses expériences et des décisions qu?il prend.
    (article complet sur wikipédia qui décrit les différentes phases du roman initiatique)
    Est-ce que vous aimez les romans initiatiques ? Lesquels avez-vous lus ? Lesquels avez-vous préférés ? etc.
    J?ai quelques titres en tête, c?est un genre familier de Charles Dickens avec notamment Oliver Twist, Les Grandes espérances que j?ai beaucoup aimé.
    Mes préférés sont Le monde selon Garp de John Irving, le Rouge et le Noir de Stendhal, Jane Eyre de Charlotte Brontë et en ce moment je lis Ne tirez pas sur l?oiseau moqueur d?Harper Lee que j?aime beaucoup.
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai beaucoup aimé Le Monde selon Garp, d'Irving (sa Prière pour Owen est aussi un grand livre et ça rentre aussi dans la catégorie du roman d'apprentissage). C'est très coloré, baroque, vivant, et il y transpire une magie complètement enfantine, c'est un livre très puissant.
    J'aime beaucoup Stendhal aussi, mais bien plus qu'à La Chartreuse de Parme, mon amour va au Rouge et le Noir, qui me semble plus fini. Puis le héros n'est pas aussi "innocent" que celui de la Chartreuse ; alors que Fabrice est un peu simple, Julien Sorel est dans le calcul et l'appétit du plus, ce qui le rend plus intéressant à mes yeux, sa noirceur me fascine. J'aime aussi la façon dont Stendhal s'exprime, avec couleur, verve, maniérisme parfois, mêlant l'italien ou l'anglais au français, un snob heureux de la littérature !
    Pour citer d'autres romans d'apprentissage, j'aime aussi L'éducation sentimentale, de Flaubert, qui donne une impression de sincérité naïve comme seul le 19eme a su le faire ! En gros à la même époque, on a les Illusions perdues de Balzac que j'aime beaucoup, le personnage y est un peu similaire à celui de Julien Sorel dans le Rouge et le Noir, il veut à tout prix réussir et est prêt à tout, mais c'est encore plus touchant parce qu'il a vraiment une bonne âme, au départ, et on le voit petit à petit devenir de plus en plus cupide et corrompu, alors qu'on partait d'un jeune idéaliste amateur de poésie et d'amour.
     
Chargement...