« Le Royaume », d'Emmanuel Carrère, une réflexion entre foi et Histoire

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par LeReilly, le 29 septembre 2014.

  1. LeReilly

    LeReilly
    Expand Collapse
    Jeune homme propre sur lui.

  2. loxlady

    loxlady
    Expand Collapse
    Fatiguée de ce monde

    Merci de ton article, ça me permettra d'en parler au boulot et de le proposer à mes adhérents sans avoir à me farcir la lecture. Ce n'est pas du tout -mais alors pas du tout- le genre de choses que j'aime lire et ton descriptif à confirmer ça :rire:

    Bref, la bibliothécaire que je suis te remercie !
     
  3. Léona B.

    Léona B.
    Expand Collapse
    Actuellement en road trip en Grece :)

    Si c'est une biographie d'Emmanuel Carrère par Emmanuel Carrère alors c'est une autobiographie, non ? :hesite:

    Autant le sujet est intéressant, autant le mélange d'autobiographie, de recherches et de témoignages a l'air rebutant :yawn: (pardon)

    Je n'aime pas tellement ces livres où l'auteur se met en avant comme sujet d'étude, c'est le genre de démarche qui me parait totalement dépassée ... Après, ça peut être un bon livre, hein.
     
  4. LeReilly

    LeReilly
    Expand Collapse
    Jeune homme propre sur lui.

    J'avoue n'avoir jamais lu d'Ormesson.
    Je vais regarder. :3
     
  5. Erinnern

    Erinnern
    Expand Collapse
    Pas de désolisme.

    je ne l'ai pas encore lu, mais j'aime beaucoup les autres livres de Carrère !

    @LeReilly tu as raison c'est devenu très difficile de dire à quel genre les oeuvres de Carrère appartiennent. Il dit lui-même que "Le Royaume" est une enquête.

    autant le côté "moi je" peut irriter, autant j'apprécie l'extraordinaire franchise de l'auteur. Sa thèse est de dire : on ne peut pas effacer complètement le sujet qui écrit, enquête, raconte l'histoire. Ce sujet est Emmanuel Carrère, et le lecteur doit savoir quelles sont les expériences, les ressentis, les événements marquants dans sa vie qui sont susceptibles d'influencer le point de vue de E. C. et donc la narration.

    Ce n'est pas en effaçant le sujet qu'on atteint l'objectivité, mais au contraire en s'efforçant d'être honnête envers le lecteur sur qui est l'auteur.

    J'ajoute que j'ai vu Carrère en conférence et qu'il est impressionnant : un grand gaillard qui s'est pointé en tshirt devant une salle comble, se montre humble mais passionné par son sujet :)
     
Chargement...