Le SuperTopic de les universités de le Royaume Uni

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par Ithurielle, le 14 juillet 2011.

  1. Ithurielle

    Ithurielle
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Ceci n'est pas un topic concernant les échanges Erasmus, quoique certaines informations seront sans doute utiles à tout le monde. Non, non, jeune demoizelle, qui cherche une formation mortelle, ce topic, c'est pour les petits gens qui seraient peut-être intéressés par aller faire leur formation en Angleterre.

    Je me suis dit que je pourrais bien faire ma propagande ici aussi, et que c'était une voie qui valait le coup d'être connue. Je suis partie à 18 ans de la maison pour aller faire une licence farfelue dans un pays un peu pas tout à fait francophone, et je suis sûre qu'il y en a un paquet parmi vous que ça tenterait de passer leur vie ailleurs.

    Je suis donc prête à répondre à toutes vos questions, que ce soit la couleur de ma petite culotte au choix à faire entre une licence de gemmologie et une licence d'études du surf (si si, les deux existent.) En attendant, voici quelques questions qu'on me pose souvent, ainsi que quelques réponses pour démarrer le topic.



    Q1 : Il faut être bilingue/trop super douée en anglais pour faire ça ?
    R1 : Là, je vais te répondre nan. Pour le facteur lolilol, j'avais 9/20 de moyenne en anglais en seconde, et ma prof se servait de mes copies pour illustrer les erreurs à ne pas faire. Mes petits parents sont tous deux bien français, et certes, j'ai habité à l'étranger, mais la Nouvelle-Calédonie, c'est le français qu'ils parlent, pas l'anglais.

    Avant de partir en 2008, le plus long que j'avais passé en Angleterre, c'était une semaine (j'ai jamais été aux USA ou au Canada). Cela dit, j'aimais bien l'anglais. Mais mon 9/20 de moyenne, je l'ai amélioré à coup de Harry Potter en V.O. (le coup du bouquin que tu connais par cœur dans ta langue natale marche très bien, parce que du coup tu sais où t'es dans le bouquin en version imbécile), de Grey's Anatomy et de Gossip Girl (même sous-titrés français ça marche bien).

    Au lycée, j'étais en L section euro (euh, ça te fais juste les cours avec les plus meilleurs que toi et une heure d'histoire en anglais), et je faisais anglais spé aussi. Mon lycée offrait, à l'époque, une section internationale qui s'annonça précurseuse de l'arrivée de l'OIB, mais pour moi, c'était juste 2h d'anglais en plus (17h-19h, le bonheur en boîte) avec les bilingues. Non, j'étais pas bien douée non plus, mais j'ai passé mes certificats de Cambridge (le FCE et CAE, tous deux avec des C, hein), et en fait, ça m'a bien aidé.

    Et euh, le bac, j'ai eu une meilleure note en spé qu'en anglais normal. Levez la main, celles que ça leur à faire pareil…



    Q2 : Nan mais ça coûte pas super cher ?
    R2 : Pour moi, c'est le même prix qu'une école de commerce ou un IEP, pour vous, ça vient d'augmenter. Rassurez-vous, les universités anglaises sont gentilles et certaines ont d'excellents systèmes de bourses (au mérite ou sur des critères du genre être un pakistanais membre de l'équipe nationale de cricket, ou encore être né en Oklahoma mais avoir fait une licence à UCLA), et il y a aussi un système d'emprunt duquel vous pouvez bénéficier.

    Pas besoin de vous emmerder avec les banques, c'est le gouvernement qui s'en charge. Ça ne paye que les frais de scolarité, cependant, mais vous n'avez pas d'intérêts dessus, et pas besoin de la rembourser avant de gagner un certains salaire. Pour ce qui est des autres dépenses, ça dépendra de là où vous habitez. À Manchester, je dépense la moitié de ce que ma sœur dépensait à Lyon (en bouffe et logement), à Londres, c'est bien plus cher.



    Q3 : Mais, euh, qu'est-ce que je peux aller faire là-bas ?
    R3 : Tout. Ou presque. Les licences de gemmologie et d'études du surf (aussi déclinable en études du golf) existent vraiment. Vous pouvez vous contenter de faire une licence d'espagnol si ça vous chante, quoique les combinaisons de langues sont beaucoup plus souples. Je fais russe et arabe, et j'ai des amis qui font portuguais et anatomie, japonais et espagnol, hébreu et farsi, etc.

    Pour ce qui est des sciences, c'est aussi un chemin pas mal si vous savez ce que vous voulez faire, et que la prépa ne vous intéresse pas bien. Les formations anglaises sont en général plus spécialisées, et si vous décidez de faire astrophysique, c'est en effet tout ce que vous ferez.

    Idem, si la politique ou les relations internationales vous intéressent, mais que vous ne voulez pas vous embêter avec Science-Po, ils offrent de tout. C'est possible de faire une licence Politique et Economie, ou de combiner votre amour de la littérature espagnole avec un soupçon de psychologie. Ou alors de faire maths et philo (perso, c'est mon cauchemar).



    C'est tout pour le moment, n'hésitez pas à posez toutes les questions que vous avez, que ce soit au niveau licence, ou même au niveau master, je ferai de mon mieux pour y répondre ! Et si vous en avez, je ferai une petite danse de la joie écossaise :

    [​IMG]
     
  2. Pamplemousse-

    Pamplemousse-
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    (Le titre du topic est une référence à La cité de la peur?)

    Bon bah déjà, merci beaucoup pour ce topic, il est très instructif (sauf que j'ai encore des questions).

    En fait, je voudrais faire de l'interprétariat de conférence plus tard, donc en master, et je ne sais pas si tu sais comment ça marche un peu mais il faut être parfaitement bilingue, avoir étudié à l'étranger. Sur un forum, on m'a parlé d'aller étudier au Royaume-Uni, et l'idée m'a enchantée, sauf que quand j'en ai entendu parler, la date limite pour postuler était dépassée !
    Du coup je regrette un petit peu, et je me demandais si tu pensais qu'il était possible de partir à partir de bac +1, avec équivalence ou non. Merci d'avance !
     
  3. Ithurielle

    Ithurielle
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Je n'ai pas (encore) vu la Cité de la Peur :P. Quand j'étais en 2nde, j'ai fait un stage en entreprise avec une interprète-traductrice, parce qu'à l'époque, c'était aussi mon plan, et c'était aussi ce qu'on m'avait conseillé.

    A la base, je voulais m'inscrire en architecture, mais j'ai vite changé d'avis quand j'ai vu les combinaisons de langues possibles. Maintenant, je n'ai plus du tout l'intention de devenir interprète, mais comme on te l'a dit, étudier un sujet différent à l'étranger est le meilleur moyen d'acquérir les connaissances nécessaires.

    Dans ton cas, tu peux toujours postuler pour entrer à l'université en septembre 2012. C'est très commun pour les anglais de prendre une année sabbatique, et il y en a également qui re-postulent pour d'autres universités alors qu'ils sont en formation (aucun problème d'âge, donc). Cependant, je doute que tu puisses demander un transfert, simplement à cause de la barrière de la langue et du fait que ta formation actuelle ne t'enseignera probablement pas ce que tu apprendrais en Angleterre. Tu devrais donc faire tes 3 ou 4 ans de licence en commençant par la 1ère année, comme tout le monde.

    Cela dit, ça ne gênera probablement personne que tu aie fait un an de fac auparavant. Ma coloc de 2ème année avait fait khâgnes et n'a eu aucun problème, mais évidemment, il faut que ton plan soit solide, et que tu explique bien tes raisons.

    Un dernier point cela dit, je te conseille de retourner en France pour ton master en école d'interprétariat. L'ESIT est excellente, gratuite (si je me souviens bien), et contrairement à un paquet de formation anglaises, elle a reçu le tampon de l'UE, donc si les sphères politiques sont plus de ton ressort, c'est peut-être un choix plus judicieux.
     
  4. Ithurielle

    Ithurielle
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    UoM , MMU et Salford ne proposent pas ma licence :)
     
  5. cloclo2008

    cloclo2008
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    J'ai été admise pour effectuer la derniere année du Bachelor business à l'université de Bournemouth :)
    Mais j'ai été aussi admise à l'iut de Sceaux.
    Je n'aurai pas de stage à Bournemouth du coup j'ai choisi sceaux qui propose un erasmus et un stage à l'internationale.

    J'adore l'angleterre mais j partirai pour bosser, faute de fac
     
  6. Ithurielle

    Ithurielle
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Comme je l'ai dit en début de message, ce topic est pour celles qui veulent s'exiler et faire toute leur formation là-bas, à l'inverse des madz en échange, Erasmus et stages à l'étranger, mais je te souhaite bonne chance dans ton parcours !
     
  7. Pamplemousse-

    Pamplemousse-
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    (Ok parce que dans les bonus du DVD il y a "La bande annonce de le film de Les Nuls ^^)

    Merci pour ta réponse. En effet, pour l'instant, c'est l'ESIT que je vise...
    Une autre question : si maintenant j'étudie en Angleterre, est-ce que je peux partir un an en échange via ma fac anglaise? J'aimerais bien retourner au Japon, en fait...



    @Alecto : Le niveau Undergraduate dont tu parles, c'est la licence? Il est si mauvais que ça?


    Enfin bon, l'autre problème serait le coût - mes parents ont les moyens, mais je ne suis pas non plus pourrie-gâtée et je doute que mon père soit prêt à payer £9000 par an pour mes études.
     
  8. Ithurielle

    Ithurielle
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Les prêts ne sont pas sélectifs, en tout cas pas les prêts qui concernent les frais de scolarité (les seuls dont on peut bénéficier de toute façon), dans la mesure où en tant que français, on est classés come Home/EU. On en obtient un en envoyant un dossier à la Student Loan Company, et à moins de ne pas remplir les deux ou trois conditions pour faire un emprunt, il n'y a aucun problème.. Pour ce qui est du remboursement, comme tu peux le lire ici, pas besoin de vivre au Royaume Uni .

    Là, je t'arrête, je n'ai pas dit qu'être nulle en anglais faisait que tout le monde pouvait quand même partir au Royaume Uni, j'ai simplement expliqué que je n'étais à la base pas bilingue, qu'au départ, je n'étais pas si douée que ça en anglais, mais que ça restait donc possible et à la portée de tout le monde, car c'est en général la question qu'on me pose le plus souvent. Mon bac, j'ai bien eu 14/20 en anglais, 16/20 en anglais spé et 17/20 en histoire en anglais, ce qui remplissait toutes les conditions demandées par les universités auxquelles j'avais postulé. Et je n'ai jamais entendu parler d'une université qui refusent les étudiants français sous prétexte qu'on avait pas cours en anglais, et sauf preuve contraire, c'est une beau mensonge.

    Je n'ai pas non plus dénié le fait que le processus d'entrée était un peu plus compliqué qu'en France, dans la mesure ou je n'en ai pas parlé du tout. Je suis bien passée par le système UCAS, j'ai bien eu toute la batterie d'entretiens, de lettres de motivations, mais les relevés de notes depuis la maternelle, faut pas non plus exagérer. Et pour ce qui est des notes au bac, ça dépend entièrement de la matière et des universités. On m'a demandé 14/20, 13/20 et 10/20 de moyenne dans 3 universités différentes, un ami qui a postulé pour astrophysique à King's College avait aussi 13/20 à obtenir au bac. Il ne faut pas non plus hésiter à leur rentrer dans le mou, parce qu'ils ne comprennent pas tous que 10 matières, ça dépasse largement les 3 pauvres A-Levels que les anglais ont à faire.

    Enfin, les universités demandent en général un Certificate of Advanced English avec un C au minimum, ou un IELTS à 6.5 ou 7 selon les endroits. Manchester ne m'a demandé qu'un 13/20 en anglais au bac (probablement parce que j'avais passé un entretien). Évidemment, il ne faut pas aller croire qu'une fois le diplôme d'anglais en poche, tout va devenir très simple, les rédactions en anglais, ça demande qu'on s'y habitue, quelque soit le niveau de base.

    Tous les goûts sont dans la nature. Je me rapelle avoir été bien contente de ne pas être entrée en LLCE anglais quand un groupe d'Erasmus avec qui je prenais l'avion pour aller à Manchester la première fois (je sortais de terminale, à l'époque) avait du mal à comprendre ce que le pilote disait, et j'avoue être un peu sceptique de certains cursus proposés dans les universités françaises. Personnellement, je n'aurais jamais pu faire en France ce que je fait en Angleterre (une autre raison pour laquelle je suis partie), et je suis contente de me spécialiser dans quelque chose qui m'intéresse plutôt que d'avoir des matières qui me barbent (désolée, mais je préfère les études de sécurité à l'info-doc).

    Je ne connais personne en France qui fasse ce que je fais, donc je ne peux pas comparer, mais c'est encore un truc qui dépend des universités, de la matière choisie, et surtout du travail personnel (je trouve les anglais sacrément flemmards, je ne vais pas mentir.) En ce qui concerne les Erasmus, les cours proposés aux étrangers sont des trucs très édulcorés, comme j'ai pu le constater avec une amie qui avait demandé à suivre nos cours de russe plutôt que les cours qu'elle aurait dû suivre. Ça se peut que ça soit simplement mon département, mais elle m'a bien dit que c'était un niveau au dessus des cours bidons de litté anglaise qu'ils se payaient.

    Je ne dis pas non plus que l'Angleterre est la terre promise de la licence, loin de là, mais je pense que dans un monde qui se mondialise de plus en plus, avoir une licence anglaise apporte beaucoup de bénéfices pour l'étudiant comme pour l'employeur (une licence de St Andrews, ça fait beaucoup moins peur aux USA qu'une licence de Lyon-III). Maintenant, c'est pas une décision à prendre à la légère, ce n'est pas un cursus qui va à tout le monde et il faut vraiment être motivé pour partir faire ses études à l'étranger, mais j'ai ouvert ce topic pour montrer que ça n'est pas aussi fermé que ce qu'on croit, et je pense que certains s'épanouiraient plus qu'en France.
     
  9. Ithurielle

    Ithurielle
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Ça dépendra de ton cursus, et de ton université. Certaines licence de management ou de sciences te permettront peut-être d'aller au Japon, ou alors tu peux simplement faire une sorte de double-licence japonais-autre chose pour laquelle tu passera un an à l'étranger (du coup ça fait 4 ans pour une licence, pas 3).


    Comme je l'ai dit plus haut, je pense pas que le niveau soit si nul que ça, ça dépend de là où tu vas. J'ai des amis à Manchester qui parlent un français superbe, comme j'ai des amis en LEA et LLCE anglais qui sont de vraies merdes et inversement.

    Pour ce qui est du coût, là aussi, comme expliqué (y'a même le site officiel pour tes questions), tu peux faire un emprunt. J'ai de la chance parce que ma licence, c'est £3000 l'année, mais contrairement à la France, il y a beaucoup plus d'aide disponible pour les étudiants (anglais ou européens ou même internationaux) là-bas. C'est tout à fait possible de décrocher des bourses, des aides financières, etc. J'ai même reçu £300 l'année dernière sous prétexte que je les avait beaucoup aidé (ne me demande pas à faire quoi, j'en sais rien), et j'ai des amies qui ont reçus £250 sous le prétexte bidon qu'elles font deux langues du Moyen-Orient.

    Si tu n'es pas prête à faire un emprunt, tu peux toujours tenter la Suède ou la Finlance, où ils offrent des cursus en anglais qui sont gratuits. De même pour les Pays-Bas et (je crois) la Pologne, mais là, je n'y connais rien.
     
  10. cloclo2008

    cloclo2008
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    Euh bah c'était mon cas miss! J'ai du passer par Ucas, entretien,etc... :)
     
  11. Ithurielle

    Ithurielle
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Au temps pour moi ! Comme tu ne parlais que de dernière année, je pensais que c'était en échange !
     
  12. Notmydivisionbitch

    Notmydivisionbitch
    Expand Collapse
    YOLO

    Ce dont tu parles ca me tente bien , on m'a rabachée pendant des années que j'étais une bonne à rien en langues ,sauf que en partant seule à Londres pour une semaine en avril tout le monde la bas m'a dit que mon niveau était super bon . Au bac j'ai eu des notes parfaites 20 à l'écrit et 20 à l'oral ,mais je peux pas partir à cause de l'argent ,les frais sont beaucoup trop important pour moi et je ne veux pas commencer à faire un pret que je ne serais jamais en mesure de rembourser .
    On m'a dit aussi que je n'aurais jamais de bourses meme au mérite car mes parents travaillent tout les deux . Mais les "on" je commence à m'en méfier ...
    Vous pensez que je peux avoir une bourse la bas ?Si oui les bourses sont de combien a peu prés ?
    Merci d'avance
     
Chargement...