Le topic des Madz obèses et en surpoids

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Acathe, le 7 octobre 2017.

  1. Illyria

    Illyria
    Expand Collapse
    C'est pas que c'est pas drôle. C'est que c'est pas une blague. [Arthur à Merlin]

    @abricotte Les deux :tears: :yawn:
    Enfin j'en ris mais bon... J'ai honte de ne pas y aller alors que je suis abonnée, et peur de ce que les gens vont se dire en me revoyant débarquer genre "elle vient pas souvent celle là", et honte d'aller faire du sport tout court parce qu'en ce moment je supporte plus mon corps que je ne le porte, je me sens vraiment comme une grosse merde niveau mobilité, et pourtant je marche/cours/prends les escaliers tous les jours. C'est un ressenti si n'est pas forcément logique mais il est là. Je m'autorise à ne pas me sentir bien en ce moment :yawn:
    Après, c'est un cercle vicieux aussi. Aller au sport me permet de me sentir mieux dans mon corps, ça me manque vraiment mais je n'arrive pas à y retourner.

    @LapizLazuli Merci pour tes réponses.
    Je pense un peu comme ça aussi, de toute façon notre corps porte les marques de notre vie, là il s'agit de notre poids et demain ce sera une grossesse, un accident...je l'accepte de plus en plus mais parfois c'est un peu compliqué.

    J'ai déjà été opérée sous coelioscopie donc ça ne m'angoisse pas plus que ça. Mais je comprends ton ressenti. Tu peux toujours demander des détails au chirurgien si ce n'est déjà fait, sur le déroulé de l'opération avant/pendant/après. Moi je sais que le fait qu'on m'expliquait tout bien à chaque fois m'aidait à rester calme.
     
    Yays a BigUpé ce message
  2. abricotte

    abricotte
    Expand Collapse

    @Illyria oui il y a des périodes comme ça et c'est clair que c'est vraiment une dynamique qui s'auto-entretient que ce soit dans le fait de se sentir bien comme de se sentir mal. La honte c'est vraiment très corrosif je trouve, chez moi c'était souvent associé à une colère profonde. Je me souviens que lorsque j'ai pu mieux m'accepter, je suis passée de cette honte/haine à une tristesse infinie. C'était pas joyeux mais vraiment moins dur car j'acceptais, avec beaucoup beaucoup de peine d'être telle, mais je pouvais faire avec moi, enfin. Ca a changé beaucoup de choses. Cette tristesse infinie du début, ça m'a paru en profond décalage avec les discours d'acceptation et de gloire-à-soi qu'on entend où s'accepter c'est encore souvent se changer au final (se mettre en valeur, s'apprêter, s'améliorer). Enfin bref je m'égare. Prend le temps dont tu as besoin et pensées pour toi :)
     
    Chryseïs et greggrulz ont BigUpé.
  3. LapizLazuli

    LapizLazuli
    Expand Collapse
    In love <3

    @Illyria
    Oui voilà... Je ne fais pas cette opération pour me balader en bikini mais pour me sentir mieux dans mon corps (surtout niveau santé et possibilités physiques). Mais je vais quand même éviter de me donner de nouveaux complexes avec les bras "chauve souris" ! J'ai hâte de pouvoir reprendre le sport sans suer comme un bœuf et sans souffrir (genoux, chevilles)...
    Je suis comme toi aussi : j'ai besoin que tout soit clair pour éviter d'angoisser de trop. Sauf que je me suis renseignée sur "l'après" opération (réapprendre à manger, les douleurs postop..) mais pas sur le "pendant" : la coelioscopie, l'anesthésie, le fait d'être sondé, intubé... Je vais vraiment prendre le temps de lire des articles et décortiquer tout ça ! :)
     
  4. Lacus_Clyne

    Lacus_Clyne
    Expand Collapse
    Eternal, launching

    @Acathe Je pense que ce qui me gène le plus dans sa prise de poids c’est qu’on puisse penser que j’en suis en partie responsable. (C’était déjà le cas lors de la dernière)

    Une des autres raisons qui peut paraître farfelue dans mon souhait de sa reprise du sport c’est que j’ai du mal à avoir pris la place de “plus sportive” de la famille. Mon conjoint est pour moi mon “super héro” :supermad: dans la mesure où il est plus grand et plus fort mais surtout qu’il sait réagir aux situations où moi je ne fais que paniquer. (C’est un trait de caractère qui me plait le plus chez lui et qui m’a fait tomber amoureuse de lui.)

    Je me dis qu’en prenant la place de plus sportive (Même si il me faudrait beaucoup d'entraînement pour atteindre ses capacités) je devrais aussi prendre ses responsabilités de super héro et ça me fait peur.

    Je suis donc en grande confusion à ce sujet : j'aimerai qu’il retrouve sa forme et son physique athlétique de “super héro”, (bien que ses super pouvoir n’ait rien à voir avec le physique) de peur de devoir échanger ma place de sidekick avec lui. Vu que je n'aimerai pas avoir un poids supérieur à mon actuel (j’aimerais même si possible sortir du surpoids), dans ma tête la solution passe par sa reprise du sport.:ko:

    Mais de manière globale, son poids n’est qu’une miette dans l’attirance que j’ai pour lui. Je retombe amoureuse de lui presque chaque semaine : la dernière fois c’était samedi lorsqu’il a réparé le mobile musical de notre fils et que celui-ci riait au éclats après.:jv:
     
    Malinauka a BigUpé ce message
  5. SilverSky

    SilverSky
    Expand Collapse

    Juste pour prévenir je vois que ca parle du sport et tout. La masse musculaire est plus lourde que la masse graisseuse donc ne prendre pas peur si votre poids ne change pas sur la balance ;) c"est mon cas j'étais désespérée avant de voir la différence via photos x) perte de deux tailles de vêtements et pratiquement rien sur la balance XD
     
    narvali14 a BigUpé ce message
  6. Illyria

    Illyria
    Expand Collapse
    C'est pas que c'est pas drôle. C'est que c'est pas une blague. [Arthur à Merlin]

    @abricotte
    Je me reconnais bien dans cette tristesse en fait. Quand je ne suis plus en colère je me sens comme résignée, mais cette résignation me rend profondément triste aussi.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Malinauka, abricotte et misspoetia ont BigUpé ce message.
  7. Acathe

    Acathe
    Expand Collapse
    Statut.

    Je viens juste faire un petit aparté qui m'étonne. (Je prendrai le temps de répondre aux messages à un autre moment).
    Je suis épuisée après avoir dormi seulement 1h cette nuit. Et du coup j'ai follement envie de manger des crasses. Pourtant je ne suis pas en mode dégoûtée ou pas bien, ou seule, ou .... comme ca peut m'arriver parfois où j'ai très envie de manger du gras et de me remplir.
    Là je sais pas j'ai vraiment très faim, j'ai été faire des courses et je suis repartie avec: une pizza, des frites, du bacon, des chips, et des oreos ....... :yawn: Je viens de finir mes chips et j'hésite à mettre la pizza au four. Mais peut-être que dormir serait une meilleure solution. :coiffe:

    Et je sais pas si c'est la fatigue ou quoi mais j'ai presque pas honte, je me réjouis juste de manger toutes ces choses :banana: (c'est bizarre :lunette:)(peut-être que je repasserai rectifier ca quand j'aurai mal au ventre d'avoir trop mangé, hum hum :hesite:)
     
    Illyria, Chryseïs et abricotte ont BigUpé ce message.
  8. abricotte

    abricotte
    Expand Collapse

    @Acathe La fatigue a exactement le même effet sur moi. Y'a comme un besoin de faire un plein d'énergie avec une appétence particulière pour le gras. Après c'est sûr que selon la quantité la digestion me prend ensuite de l'énergie donc ça n'a pas l'effet recherché, mais quand la fatigue est là, c'est vers ça que mes envies se tournent.

    @Illyria De mon côté j'ai bien cru que je n'en finirais jamais d'être triste d'être comme ça, juste moi, avec cette histoire et ce corps là. Mais la tristesse (contrairement à la honte-colère pour moi) m'a aussi permis de "faire avec" moi, et de ne plus être figée ou en lutte. Du coup j'ai fait de plus en plus d'expériences positives, et la tristesse n'était plus la seule ressentie, ça s'est mêlé à une forme d'indifférence bienveillante (c'est pour moi l'état de liberté le plus doux car on est enfin disponible et on met notre énergie autre part qu'à chercher à se qualifier en bien ou mal), à des fois une certaine joie, un grand plaisir, une relative gêne parfois, etc. Du coup la tristesse infinie du début a quand même permis de passer à d'autres choses ensuite, parce que quand on peut expérimenter, agir, vivre, ça change des choses.

    C'est chouette que le carnet alimentaire t'aide à mieux réguler en fonction de tes sensations. J'ai l'impression quand j'y parviens que c'est une réelle façon de prendre soin de soi que d'arriver à écouter ses besoins et ses envies (réconfort par exemple). Ce matin je me disais que je ne me posais peut être pas la question dans le bon sens. Si je me demande si j'ai faim, je le vis comme une donnée, un état des lieux. Alors que de me demander si mon corps est prêt à recevoir et s'occuper de nourriture, ça me fait ressentir les choses autrement, comme si ça mettait plus en valeur l'importance d'attendre d'être prête et de ne pas forcer les choses parce que ce n'est pas encore le bon moment.

    Je reviens d'une belle balade dans la nature, je suis tellement bien, ressourcée, apaisée, reconnaissante de pouvoir en profiter. Je rallonge la distance très progressivement car j'ai toujours un peu peur que le retour soit dur, je ne sais pas encore jusqu'où je peux m'autoriser à aller, mais du coup j'y vais petit à petit et ça se passe toujours bien.
     
    Illyria, Chryseïs, Acathe et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  9. Malinauka

    Malinauka
    Expand Collapse
    Haunting.

    @Acathe je me pose la question parfois, quand on est dans un état de fatigue extrême, si le corps envoie pas d'espèces de signaux genre "vite ! du gras, du salé, des sucres lents et rapides, sinon tu vas te sentir mal !", ça me fait ça parfois, genre même si j'ai pas forcément faim j'ai envie/besoin de trucs de ce genre :hesite:

    (Bon après j'ai régulièrement des espèces de "crises de faiblesses", je me sens très fatiguée et tout d'un coup je vais limite tomber dans les vapes, avoir les mains qui tremblent fort, une sensation de fébrilité extrême et en même temps un état second à la frontière de l'évanouissement, je soupçonne que ce sont des crises d'hypoglycémie, en tout cas dans ces moments là j'ai besoin de manger rapidement et beaucoup pour faire passer le truc)...
     
    Illyria, Chryseïs, Acathe et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  10. Belle-de-nuit

    Belle-de-nuit
    Expand Collapse
    A quelques millimètres de gencive d'atteindre la sagesse éternelle !

    Je suis en surpoids, et je porte ce poids plutôt dans le haut du corps.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Du collège aux études supérieurs je ne me suis pas sentie très à l’aise avec mon corps plus large, plus rond et lourd que celle des autres filles. J’ai toujours eu le chic pour avoir des amies super super fines naturellement et pas toujours safe pour moi (les classiques du genre « j’ai mangé comme une obèse » « je suis trop grosse » « je suis passée d’une taille XS à S, c’est horrible» qui montre leur ressenti réel mais qui n’est pas top quand on est plusieurs tailles au dessus).

    Et là j’ai été obligée de changer d’académie par affection d’un concours. Il y a des femmes en surpoids / obèses dans la promo, et du coup je ne me sens pas comme l seule fille grosse dans le groupe pour la première fois depuis longtemps.

    J’aimerais bien me mettre à une activité sportive. J’avais vu des cours aquagym pour débutant (c’était conseillé pour une reprise douce du sport), j’attendais d’avoir mon affectation et mes horaires pour me lancer et finalement je n’ai absolument aucune disponibilité en semaine et aucune énergie le samedi pour faire un autre truc en salle avec la dizaine d’heures de trajets que je fais en semaine. Ça me déprime parce que je vois mon mec qui va en salle de musculation et qui s’entraîne par passion malgré un boulot prenant et moi je suis épuisée en rentrant le soir. Bref, ça fait des années que l’alimentation + saine et les activités physiques sont repoussées pour moi.
     
    Clemens et Violette! ont BigUpé.
  11. Kahanounet

    Kahanounet
    Expand Collapse
    BOOM SHAKALAKA

    Je vais suivre ce topic avec intérêt. Je suis en surpoids, et quand on voit mon poids de forme (72kg pour 1m65), clairement je ne serais jamais mince. J'ai subi des remarques mais j'ai jamais trop souffert de mon apparence, parce que j'ai vite compris que les complexes n'attendent pas les kilos, et que ce que je ressentais importait plus le regard des autres.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Bref même si j'assume mon surpoids ben j'ai quand même des soucis pratiques, notamment pour les pantalons qui craquent aux cuisses, les cuisses qui frottent l'été, le soucis de pas pouvoir mettre certains vêtements parce que mes mollets sont larges/ma poitrine grosse. :yawn: Pour les deux premiers soucis, j'essaye de pas porter trop souvent mes jeans et je mets un short de cycliste sous mes jupes un peu longues. Pour les deux autres, je cherche encore des vêtements adaptés. ma seule chemise qui s'ouvre pas est une chemise pour homme que j'adore mais que je ne peux pas fermer aux hanches donc je la porte pas des masses :lunette:
     
    Violette! et Belle-de-nuit ont BigUpé.
  12. Acathe

    Acathe
    Expand Collapse
    Statut.

    @abricotte @Malinauka Vous me rassurez avec vos expériences similaires!
    C'est vrai que c'était probablement ce que mon corps avait besoin à ce moment-là. En tout cas quand j'en ai eu envie j'ai senti que ca ne ressemblait pas à ce que je ressens parfois quand j'ai juste envie de gras pour du gras (passion fromage coulant, toutes ces vidéos américaines sont un vice pour moi! Ca pour le coup j'aimerais bien m'en désintoxiquer! ^^)
    D'ailleurs ensuite j'ai fait une sieste et ca va beaucoup mieux niveau faim! Par contre maintenant que c'est passé mais que j'ai encore ces frites au congel, j'ai très envie de les manger alors que je n'ai plus tellement faim et que ce serait surement pour me remplir cette fois... Mais elles sont "là", et pour le coup j'ai beaucoup de peine à ne pas manger un truc que j'aime qui est à la maison. :goth:

    @Malinauka Tu as l'air d'avoir effectivement des grosses chutes de tension, je n'ai jamais ressenti ca comme ca. Est-ce que tu as investigué auprès d'un médecin? Ca doit être hyper handicapant quand ca arrive !
     
Chargement...