Le topic des polyamoureuses et non-exclusives

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Shield, le 25 septembre 2014.

  1. Shield

    Shield
    Expand Collapse
    Guest

    Venez ici si vous vous reconnaissez dans ce qu'on appelle "les relations libres", "non exclusives" ou "polyamour" et que vous ressentez le désir d'en parler !


    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !


    Il y a évidemment mille façons d'aimer et d'organiser sa vie sentimentale à plusieurs, et chaque situation est particulière. Mais ça peut toujours être rassurant de pouvoir partager ses moments de doute et d'angoisse - et ses moments de bonheur et de plaisir - lorsqu'on a choisi un mode de vie qui n'est pas très conventionnel et qu'on peine à en discuter autour de soi.

    Ce topic est bien sûr aussi ouvert à celles qui sont curieuses à propos de ce genre de relations même si elles ne se sentent pas concernées ou intéressées personnellement par un tel mode de vie :fleur:
     
    #1 Shield, 25 septembre 2014
    Dernière édition par un modérateur: 29 juillet 2015
    Human_, Elz, MAYALO et 10 autres ont BigUpé ce message.
  2. Aleynia

    Aleynia
    Expand Collapse
    Je suis la vague mais pas la mère.

    Bravo pour la création de ce topic qui risque d'être fort enrichissant :)

    :bouquet:

    Après tout il n'y a pas qu'une seule façon d'aimer <3
     
    Allitché, Human_, ElleyLibre et 3 autres ont BigUpé ce message.
  3. Lieve

    Lieve
    Expand Collapse

    Ah chouette! J'avais voulu créer un topic de ce genre il y a quelques mois puis finalement j'ai arrêté mon histoire et j'ai zappé.

    Je suis dans une relation non exclusive avec mon copain mais j'ai vraiment l'impression que je ne pourrais pas tomber amoureuse de quelqu'un d'autre (du genre "vraiment" amoureuse). Par contre j'aime bien avoir d'autres histoires quand je rencontre des gens chouettes. Mais je hiérarchise carrément mes relations et je n'ai pas envie de changer ça... Mon copain c'est un peu l'inverse, il pense pouvoir être amoureux de plusieurs personnes à la fois, mais au final depuis qu'on se connaît (plusieurs années) il n'a pas eu d'autre relation autre que des histoires d'un soir.
     
    Naya-d, Khimeira et Patounette_love ont BigUpé ce message.
  4. Doddies

    Doddies
    Expand Collapse
    Albatros en retard

    Si moi je décide d'avoir deux amoureux.
    Disons Paul et Jack.

    Pour être polyamoureuse, je dois forcément être dans une relation où les deux sont au courant de la situation ? Sinon c'est de l'adultère ?

    Paul et Jack sont ok ! Paul a lui même 2 amoureuses, Moi et Coralie. Donc c'est du polyamour ?
    Mais si Jack n'a pas deux amoureuses, et n'a de relation avec moi. Que sommes-nous ? une relation est réciproque et est censée être la même pour tous les protagonistes ? sI Jack n'est pas un polyamoureux, il est un peu le maillon "faible" de la relation ? Il va se sentir seul puisque sa seule compagne ne sera pas toujours là pour partager des moments avec lui. Est-ce égoïste d'aimer Jack alors ?

    Est-ce viable sur le long terme ? Mariage/enfants...

    Et si Paul et Jack ne veulent pas ? je fais quoi ?

    C'est pas facile et ça m'a l'air plus casse gueule et source de souffrances qu'une union heuse.
    Je ne juge pas, tant mieux pour celles qui le vivent, j'aimerai moi aussi dans mon cas personnel, mais cela me semble un peu égoïste et casse-gueule, vraiment casse-gueule...
    Peut-on vraiment connaître par <3 deux personnes et tisser une relation exceptionnelle de confiance ? Est-ce que l'on ne rate pas certaines choses à vouloir courir deux lièvres à la fois ? Est- ce qu'on est vraiment amoureuse de deux personnes à la fois ou alors ressent on seulement de l'attirance, de l'affection ?
     
    Burial, MissIndo, Patounette_love et 3 autres ont BigUpé ce message.
  5. Shield

    Shield
    Expand Collapse
    Guest

    Il faut que tu m'expliques ce qu'est une relation amoureuse non égoïste, parce que là, ça me dépasse :shifty:

    Merci à @_Fadette pour ta réponse.

    J'ajouterais en ce qui concerne cette histoire de "connaitre deux personnes par coeur" que tu pars du principe qu'une relation amoureuse, c'est connaître l'autre par coeur... ce qui n'est franchement pas une évidence. Le jour où je prévoirai la moindre réaction de mon copain, je pense que je pourrai le quitter parce qu'il y a de fortes chances que je commence à m'ennuyer et très vite à ne plus le supporter. Par contre, bien connaître quelqu'un et aimer ce qui fait que cette personne est comme elle est, bien sûr que ça peut être possible avec plusieurs personnes. Tu n'as pas d'amis proches? Parce que ce que je ressens pour mon copain est très semblable à ce que je ressens envers mes amies les plus proches, l'attirance sexuelle en plus.

    Pour ce qui est de "décider d'être polyamoureux", c'est intéressant, justement parce que dans ce cas là, il s'agit de "décider de sa philosophie/son mode de vie". C'est donc tout à fait différent de "tomber amoureux de deux personnes". Quand on tombe amoureux, on ne le fait pas rationnellement, on est avant tout animé par son désir (ce qui en fait justement quelque chose de très égoïste, et heureusement).
    Par contre, on peut décider de sa philosophie de vie, et c'est là que le choix se place, à partir d'une certaine réflexion sur sa conception des relations amoureuses, c'est là pour moi la différence entre polyamour et tromperie. Personnellement, je ne cache pas les choses, je suis assez intense dans la vie, et si je commence à nouer une relation avec quelqu'un, cette personne ne pourra pas ignorer ma façon d'envisager l'amour, il n'y a pas vraiment de tromperie possible à ce niveau-là. Si je dis "je suis polyamoureuse", ça ne veut pas dire que j'ai plusieurs copains ("je suis amoureuse de plusieurs personnes"), ça veut dire que je considère que l'amour n'est pas exclusif, qu'aimer quelqu'un ne rend pas moins capable d'aimer une autre personne. Par conséquent, ça veut dire que je considère que je si demain je tombe amoureuse d'une autre personne, cela ne créera pas un dilemme ni ne diminuera ma première relation; ça veut dire que si mon copain a une autre copine, cela ne menace pas ma relation avec lui mais ça lui apporte une autre expérience, différente (et je me réjouis pour lui d'ailleurs). Bref, il y a une multitude de situations pratiques possibles derrière le terme "polyamoureux" effectivement (c'est ce que je soulignais dans le message d'ouverture), mais ça renvoie à des idées en commun.
     
    Allitché, Burial, mymoona et 8 autres ont BigUpé ce message.
  6. ewen

    ewen
    Expand Collapse
    Valar morghulis. Guest

    J'aime beaucoup lire tes histoires, elles me permettent de mieux connaître ce "monde" et je me dis que si un jour je me retrouve face à cette situation je pourrai peut-être mieux gérer les choses (je ne sais pas si ça m'arrivera, mon copain et moi nous épanouissons pour l'instant très bien dans notre relation purement monogame, mais on ne peut jurer de rien). Je ne le comprends toujours pas (là aussi, ce n'est pas un gros mot), tout simplement parce que mon cerveau n'arrive pas à envisager d'être lui-même amoureux de plusieurs personnes (déjà qu'une, ça le fait chauffer...), mais je l'accepte. Si d'autres sont heureux comme ça, tant mieux pour eux :)

    J'aime bien cette idée de topic. Je viendrai le suivre, par curiosité. Non que vous soyez des bêtes curieuses, simplement, c'est quelque chose dont on parle si peu, c'est tellement inconnu que bon, ça pourrait me permettre de mieux comprendre, justement.
     
    Patounette_love a BigUpé ce message
  7. Doddies

    Doddies
    Expand Collapse
    Albatros en retard

    Mais vous vous rendez compte que vous vivez une relation de privilégiée ? Car tout le monde n'accepterait pas cette situation et dans ce cas on fait quoi ? Si l'un ou l'autre vous demandait de quitter l'autre que feriez vous ? Si l'autre accepte cette situation et en souffre ? ce n'est pas égoïste ? vos amoureux acceptent 'ils cela par amour ? Est-ce qu'ils n'en souffrent pas ? Et ont-ils d'autres amoureuses ? Êtes vous jalouse ?
    Moi je le serai et pas soucis d'honnêteté envers mon copain, c'est pour ça que je n'ai que lui...
    Car moi aussi je suis amoureuse deux fois, et je ne peux pas le vivre. Alors vos histoires me semblent un peu utopistes et j'avoue que ça m'énerve.

    (je ne juge pas, je me questionne)

    Quand j'écrivais "je décide d'avoir deux amoureux" ça voulait dire je décide d'avoir deux amoureux, deux relations et non pas deux amours dans mon cœur hein -_-
     
    apacha, Patounette_love et CaptainChaton ont BigUpé ce message.
  8. Tardigrade

    Tardigrade
    Expand Collapse
    Georges Hautecour.

    @Doddies Je vais te répondre point par point, si tu veux bien:

    Mais vous vous rendez compte que vous vivez une relation de privilégiée ? Car tout le monde n'accepterait pas cette situation et dans ce cas on fait quoi ?
    A ce compte-là, je vis aussi une relation de privilégiée parce que mon mec sait me laisser de l'espace, me réconforter quand je suis malheureuse, me rend toujours service ...
    Il y a des choses qu'on accepte et qu'on n'accepte pas dans des couples monogames. Je n'aurais pas envie d'une relation avec quelqu'un qui ne correspond pas à mes critères, et certaines personnes pourraient me plaire sans que ce soit réciproque. Dans ces cas comme dans le polyamour, ça dépend où tu places tes priorités.
    Si la fidélité/exlusivité physique et/ou affective est un critère essentiel de ton couple, alors là, oui, ça va poser problème.
    Et ce seront les mêmes solutions que quand ça ne colle pas totalement dans un couple monogame. On se sépare, on s'accommode, on fait l'autruche (je ne recommande pas). Ca me paraît aussi simple, mais les polyamoureuses nuanceront peut-être.

    Si l'un ou l'autre vous demandait de quitter l'autre que feriez vous ?
    Ca, c'est une question qui exclue que le polyamour puisse marcher entre ces personnes (ou qu'à moindre échelle, la question de l'exclusivité ait été réglée pour une "union libre" où chacun va où il veut).
    A supposer que ça arrive, je suppose que les polyamoureux en parlent avec leurs amoureux et essaient de ne pas les faire souffrir, quitte à eux se sentir lésés parce qu'ils se sentent prêts à aimer plusieurs personnes avec la même implication et la même constance.

    Si l'autre accepte cette situation et en souffre ? ce n'est pas égoïste ?
    S'il en souffre, la relation est déséquilibrée. Le polyamour peut être facteur de déséquilibre, mais il y en a plein d'autre.
    La monogamie, au final, ça fait un beau facteur : il y a des gens qui éprouvent des attirances subites, se détournent de leur partenaire lors d'un moment de doute et finissent par rompre parce que l'infidélité est impossible à réparer dans le cadre de ces relations.
    Si on laisse souffrir son ou ses conjoints parce que c'est plus agréable pour soi, oui, c'est de l'égoïsme. Mais les conjoints qui en délaissent d'autres pour le boulot, qui ne les considèrent pas à leur juste valeur, qui sont abusifs ... Y en a des tonnes dans les relations monogames.

    vos amoureux acceptent 'ils cela par amour ? Est-ce qu'ils n'en souffrent pas ? 
    Ce serait intéressant d'avoir le point de vue des amoureux, mais je crois qu'on peut élaborer aussi l'hypothèse qu'ils acceptent ça parce que ... ils s'en fichent.
    Si pour eux, l'exclusivité n'est pas la condition obligatoire d'une relation, alors il est possible qu'ils n'en soufrent pas. Que ce soit une donnée au même titre que "elle a mauvais caractère, quand même" ou "son boulot lui prend plein de temps" : une des spécificités de la personne à prendre en compte. Pas nécessairement une source de souffrance.

    Et ont-ils d'autres amoureuses ? Êtes vous jalouse ?
    Je laisse aux polyamoureuses le soin de parler si elles veulent pour répondre à la première question.
    J'ai pas mal réfléchi dans ma petite monogamie sur la question de la jalousie. Je n'ai pas envie qu'un de nous aille voir ailleurs sur un coup de tête. Mais si un polyamour se présentait et qu'on gardait notre équilibre, j'essaierai quand même de ne pas être jalouse.
    Je ne peux pas garder mon amoureux sous une cloche de verre dans laquelle ni homme ni femme ne pourrait essayer de le séduire. Je ne peux pas l'empêcher d'avoir des amitiés qui pourraient le rapprocher de quelqu'un. J'essaie juste de partir du principe que puisqu'on s'est décidés sur le fait de ne pas aller voir ailleurs, on va s'y tenir par loyauté envers l'autre personne.
    J'aurais pu placer ma loyauté ailleurs. Il y a des gens en union libre qui acceptent que l'autre ait des relations physiques avec d'autre, mais sans développer de sentiments. Il y a des personnes qui n'aiment pas les meilleurs amis de leur conjoint parce qu'ils se sentent relégués.



    Je crois que le polyamour est juste une question d'arrangements.
    Tant que ça concerne des personnes dont le consentement est "libre et éclairé" selon la petite formule de droit (en gros : ils ne subissent pas de pression et ils savent dans quoi ils s'engagent), j'ai envie de dire "roulez jeunesse". :lunette:
    Ca fait un moment qu'on m'en parle, et je ne pense pas vouloir de ça dans ma relation actuelle. Par contre, entre une redéfinition de qui nous voyons en dehors du couple et une rupture parce-qu'on-est-monogames avec mon partenaire, je me laisserais le choix. Est-ce que ce n'est pas parce que tu n'as pas forcément le choix que ça te paraît étrange ? Ca doit vraiment être le genre d'expérience qu'il faut vivre pour répondre pleinement à ses questions. :dunno:
    Après, je ne suis pas polyamoureuse moi-même, alors si des madmoizelles ont des trucs à redire sur mon post, allez-y.
     
    Allitché, Burial, tdrm et 5 autres ont BigUpé ce message.
  9. ewen

    ewen
    Expand Collapse
    Valar morghulis. Guest

    Un big up n'était pas suffisant. Je ne suis pas polyamoureuse, et je considère que je vis une relation privilégiée avec mon copain ! Parce qu'on s'accorde bien, parce qu'on est sur la même longueur d'onde, que notre relation nous ressemble et nous sied parfaitement. @doddies, je n'envisage pas le polyamour à titre personnel parce qu'à l'heure actuelle, ça ne me correspond pas (je ne pense pas que ça me corresponde un jour mais sait-on jamais !). Je suis la plus heureuse des femmes dans ma situation de monogame, je n'ai pas envie d'autre chose, et comme une polyamoureuse peut être amoureuse de plusieurs personnes, je ne suis amoureuse que d'une seule, et je me sens parfaitement bien comme ça. Je n'ai pas l'impression de manquer quelque chose, je n'ai pas l'impression de vivre un préjudice.

    Une polyamoureuse n'est pas si différente d'une "mono"amoureuse. C'est la même chose, dupliquée. Ça ne rend pas leurs relations privilégiées. On peut être monogame et ouvert d'esprit, hein. Chacun conçoit l'amour comme il en a envie. On peut être polyamoureux et vivre une histoire de merde, aussi ! Au même titre qu'un monoamoureux. Et l'inverse.

    J'ai l'impression qu'à tes yeux, être polyamoureux est une chance (c'est ce que tu sembles entendre par "mais vous vous rendez compte que vous vivez une relation privilégiée ?"). C'est pas une chance (je ne dis pas par là que c'est une malchance hein !), c'est juste un fait, un état ! Comme ne pas être amoureux du tout, être homosexuel, hétéro, etc. Ce sont des attirances, des préférences, des visions de l'amour. Il n'y a pas de question de privilège ou de chance là-dedans.

    @higreq Parfois, c'est la petite chose qui me titille. Quand je vois, lis des choses sur le polyamour, des fois (pas toujours hein, mais des fois) j'ai l'impression qu'on en fait l'apologie, et je me sens presque "agressée" en tant que monogame, genre je fais pas les choses bien. Sauf que je suis très heureuse comme ça, alors des fois je me sens un peu blessée. Je milite pour que chacun fasse à sa guise, que l'on veuille vivre monogame, polyamoureux, dans une relation libre, etc... tant que les gens sont heureux ! Il y a des "avantages" et des "inconvénients" à toutes les situations. Mais c'est un peu idiot d'en faire la liste, parce que c'est pas comme ça que ça marche... Et parfois les gens le font. Et quand ils le font, on dirait que du coup, il faudrait "trancher", et dire "cette situation là est mieux que l'autre". Sauf que c'est pas le cas. Je suis pour le respect de chacun, na :supermad:
    (Ouh la, c'est un peu décousu. Je réagissais juste au fait que tu aies dû couper des passages qui tiraient un peu sur les couples monogames, je trouve ça dommage. On ne devrait dénigrer ni les uns, ni les autres, quoi.)
     
    #9 ewen, 26 septembre 2014
    Dernière édition: 26 septembre 2014
    Poisson Rose, Allitché, Yunil et 4 autres ont BigUpé ce message.
  10. Lieve

    Lieve
    Expand Collapse

    Je ne comprends pas trop ce "relation de privilégiée". Personnellement on a décidé tous les deux dès le début que nous ne serions pas dans une relation exclusive car ça correspond à nos idées sur la vie/politiques... Ce n'est pas un choix que l'un de nous deux a imposé à l'autre.

    Effectivement ce type de relation ne correspond pas à certaines personnes mais pour moi c'est assez simple, quand je rencontre quelqu'un avec qui le courant passe, je dis toujours que j'ai déjà un copain et comment nous fonctionnons. Ca laisse le choix à l'autre d'entamer une relation ou pas.

    Ca m'arrive. On en discute, on se rassure et puis voilà. Mon copain lui ne l'est quasiment pas.
     
    Allitché, Khimeira, Patounette_love et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  11. Simak

    Simak
    Expand Collapse

    Hey ! C'est amusant que certaines madz' se rendent compte que l'amour unique n'hésite pas vraiment pour certaines personnes et cela me fait vraiment chaud au coeur car voyez-vous. Je suis amoureuse de quatre personnes à la fois et j'ai également deux copains. Tout comme la jeune fille du témoignage. Sauf que mon histoire dure depuis un an et demi à présent et que les choses ne sont pas aussi mal passée.

    Je sors avec mon "premier" copain depuis bientôt 4 ans et demi (que nous nommerons Philibert) et j'ai rencontré l'autre il y a 3 ans (Théophile, pour pas faire de jaloux).

    Les choses se sont faites franchement simplement et sans douleur. Les deux n'habitent pas dans la même ville. Mais ils sont tout deux au courants et ne me demande pas de préférer l'un à l'autre. En effet, ils sont vraiment indépendants et ayant vécu pas mal de trucs assez durs dans ma vie, j'ai besoin de beaucoup d'attention et je n'hésite pas à en demander. C'est ce qui a provoqué beaucoup de tension avec Philibert et de stress pour lui qui assumait une partie difficile de ma vie. Si bien que plusieurs fois, j'ai dû prendre quelques distances de peur de l'étouffer. Certains m'ont dit qu'il devait m'aider, que les couples cela servait à se soutenir. Certes. Mais soutenir quelqu'un jusqu'à en se briser soi-même arrive aussi (cas Parent-enfant) et je ne voulais pas lui faire du mal.
    Je connaissais Théophile depuis un an et demi à l'époque et j'ai dû aller dormir chez lui pour passer des examens dans une autre ville, je commence à connaître un peu mieux ce pote que je voyais surtout de loin pour l'instant. Au bout de deux mois, la conclusion est assez facile, nous sommes tombés amoureux. Mais Philibert représentait beaucoup trop pour moi et ce fut pourtant lui qui me poussa à accepter d'aller avec Théophile pour "voir ailleurs" si celui acceptait.

    Depuis, j'essaye de prendre soin de chacun. Me partageant pour ne pas rendre personne de jaloux mais avec mon besoin débordant d'aimer et d'être aimer, ça marche plutôt bien. Il sont foncièrement différents en plus, là ou le premier est très cérébral et un peu mélancolique lors de ces périodes, l'autre est intuitif et un brin grognon.

    Pour ce qui est de mon avenir... Et bien, je ne le choisis pas selon eux en vérité ! "Être en couple, blahblah, s'installer..." ne sont pas mes buts principaux et je doute qu'ils me suivrons à travers mes missions humanitaires ou mes émigrations. Arrêterais-je de les aimer ? Surement pas.

    Je suis également un peu amoureuse d'un ex (@Bleue_ /o/ Je te comprends totalement. J'ai du mal à finir totalement les relations.) et moyennement d'un ami m'ayant repoussé juste avant mon rapprochement avec Théophile. Sauf qu'il ne l'a pas fait exprès. Et qu'en vérité, il était intéressé. Nous discutons souvent et notre relation est assez étrange, très calme mais avec des mots parfois un peu trop "hauts", ça reste très platonique.

    Être amoureux d'une ou plusieurs personne, c'est comme chacun le sent. Je ne vois pas trop de différence entre moi et mes amis sinon le "Mon copain, il... - Attends, contexte, lequel ?"

    En effet, l'histoire est acceptée par ma famille et mes amis sans trop de soucis, j'ai le bonheur de ne plus être au collège/lycée, moins de jugement hâtifs. Je ne suis que peu jalouse par nature, ayant vu la jalousie détruire bien des choses. Et s'il faut souffrir, je souffrirais ! Rien ne se fait sans risques.

    Je pense, assez simplement, qu'il y a presque autant de façon de fonctionner que de personnes. Le polyamour étant mal considéré, il n'y a aucun mode d'emploi tout fait que l'on peut trouver dans les livres ou dans les films. Je pense que chacun fait sa petite tambouille. Je en suis pas particulièrement sur le charnel et les histoire d'un soir ne m’intéressent pas. Ni les plans cul. Donc je ne saurais te dire :d

    Sinon, Philibert a découvert plein de trucs sur lui même et l'amour avec ce webcomic que je conseille vivement : http://www.gogetaroomie.com/index.php?id=1

    (Comme le fait qu'il était sans doute bi. Si, si.)
     
    Allitché, Patounette_love, Mooogoooo et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  12. Shield

    Shield
    Expand Collapse
    Guest

    Merci pour vos derniers témoignages, c'est vraiment cool de pouvoir discuter de ça sereinement avec nos expériences différentes :fleur:

    Je vois que la question qui revient souvent (ici et sur l'article de la madmoizelle qui a deux copains), c'est : et si c'était votre copain qui avait deux copines?
    C'est la configuration actuelle de ma relation amoureuse. J'essayais d'expliquer ça dans mon message précédent, peut-être que je n'ai pas été très claire, mais dans mon cas (évidemment, y a plein de façons différentes d'aborder les choses), le polyamour est un mode de vie, un choix de vie. Ce n'est pas parce que je choisis d'être polyamoureuse que j'ai plusieurs copains dans les faits. D'ailleurs je n'ai qu'un copain depuis cinq ans. Encore une fois, je suis hyper difficile en amour (en partie parce que je suis exigeante, et en partie parce que je suis un peu paresseuse et dès qu'une histoire a l'air un peu compliquée, je prends la fuite avant qu'il ne se passe quoique ce soit... ce qui limite vachement les possibilités de rencontres :cretin:.). Mais notre relation s'est justement construite sur un accord philosophique (et politique, c'est autre chose mais c'était un peu lié :P.) , et sur cette perception de l'amour comme quelque chose de non-exclusif. Du coup, très vite, on s'est dit que ce qui importait pour nous, c'était de partager des moments d'intimité réguliers, de faire l'amour (on est très portés sur la chose l'un et l'autre :shifty:.), et de partager des choses (on aime beaucoup discuter, regarder des séries...). On s'est peu à peu dit explicitement qu'on aimait l'idée que quand on ne se voit pas, l'autre fait sa vie (et donc peut, oui ou non, avoir d'autres relations de n'importe quelle sorte). J'ai essayé de faire des rencontres mais ça n'a rien donné et maintenant je laisse les choses au hasard. Je sais que mon copain a eu quelques rencontres suivies, ce qui est le cas en ce moment (je ne rentre pas dans les détails parce que je n'ose pas trop m'étaler là-dessus). Alors, oui, au début, ça m'a demandé un temps d'adaptation quand j'ai eu la preuve concrète qu'il avait des relations avec quelqu'un d'autre... parce que rien ne m'a préparé à ça, tout simplement. Pendant un moment, ça m'a rendu vachement curieuse et intrusive. Et puis je me suis rendu compte que ça ne me convenait pas du tout de me préoccuper de ces choses-là, que ça me gênait beaucoup d'être aussi curieuse pour quelque chose qu'il voulait garder pour lui; et que ce que je voulais, c'était profiter de ma vie, et de nos moments ensemble mais qu'au fond, je ne me sentais pas concernée par ce qu'il ne voulait pas partager avec moi. En fait notre relation est aussi basée sur le fait qu'on est très indépendants l'un et l'autre (on ne veut pas vivre ensemble, on ne veut pas se voir tous les jours, etc.), parce que c'est notre caractère. Est-ce qu'on est privilégiés? Ben en tout cas on a carrément de la chance de s'être rencontrés vu qu'on s'entend si bien à ce niveau-là! Tant mieux, non? Mais pour revenir à la configuration actuelle de notre relation, ce qui rend les choses plus simples, c'est que ni lui ni moi ne sommes jaloux. Du coup, personnellement j'aime bien qu'il voie d'autres filles, j'espère qu'elles sont cools, qu'elles sont drôles, qu'elles sont jolies (mais je suis sûre que c'est le cas, parce qu'il est assez exigeant aussi). Je lui souhaite d'être heureux et d'aimer autant que possible, parce que je trouve que rencontrer une personne qui nous plait est quelque chose de très grisant, et aussi qui permet de s'épanouir, de s'interroger sur soi. Et je trouve aussi qu'il est une personne géniale et que c'est une bonne chose que d'autre profitent de lui aussi. Donc voilà, personnellement, c'est justement un kif qu'il ait plusieurs expériences s'il en a l'opportunité. Le fait qu'il se sente libre de le vivre est une des raisons pour lesquels il me plaît. Je ne pourrais plus sortir avec quelqu'un qui me serait fidèle (au sens "qui voudrait être exclusif") parce que ça me rebuterait aujourd'hui, je ne pourrais pas être romantiquement attirée par une personne comme ça (ce qui ne m'empêche pas d'avoir des amis proches qui sont fusionnels et exclusifs en amour par ailleurs - simplement ça ne me viendrait pas à l'idée de sortir/coucher avec eux, j'y verrais juste une nid à embrouilles et à malentendus).
     
    mymoona, Patounette_love et Ahvana ont BigUpé ce message.
Chargement...
Sujets similaires
  1. titine42
    Réponses :
    2
    Affichages:
    642
  2. Miss.Fig
    Réponses :
    3
    Affichages:
    3387
  3. MaryPoppins
    Réponses :
    28
    Affichages:
    10198