Le topic des prépas

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par Russell, le 9 juillet 2009.

  1. Russell

    Russell
    Expand Collapse
    Tête d'ampoule

    Le bac est passé, ça sent bon l'été et le monoi, mais certaines ont déjà reçu une liste monstrueuse de lecture pour les vacances !
    Il y a déjà un sujet sur les écoles de commerce, mais pas un sur les prépas !

    C'est quand même une formation particulière, donc je pensais qu'on pourrait échanger nos points de vue/expérience, que l'on y soit, qu'on veuille en faire une, qu'on en ait déjà fait une, finie ou arrêtée avant la fin.

    Et prépa littéraires, éco, ou scientifiques, de petits lycées ou de grands, tout les points de vue sont bienvenue. Y compris les filles qui y préfèrent d'autres études hein.

    Je propose un petit questionnaire pour vous inspirer ;
    T'as fait/ tu veux faire une prépa ? Pour quelles raisons ?
    On t'a encouragé à faire ça ?
    Avant de rentrer, tu pensais avoir le niveau ?
    Si t'as arrêté avant la fin, pourquoi ?
    Quels avantages/inconvénients ? (Ambiance, travail, culture...)

    Voilà, je vous laisse compléter !
     
  2. cheetos

    cheetos
    Expand Collapse
    Une margarita a la main

    Moi je vais faire une prépa scientifique l'année prochaine dans un lycée parisien et en effet on a 3 livres à lire sur le thème de l'argent et un devoir de maths à rendre le jour de la rentrée .:S

    En fait j'ai voulu faire une prépa parce que je trouvais que c'était la meilleure solution pour moi en effet je ne savais pas trop quoi faire après le bac puis ça permet de suivre une formation stricte,rigoureuse et pas trop spécialisée vu qu'il y a encore du français,des langues et même du sport lol à mon grand bonheur !

    C'est vrai que j'ai un peu peur . En lisant quelques témoignages d'anciens taupins lol je me suis rendu compte depuis déjà très longtemps que ça allait être dur très dur mais bon mon frère a réussi alors qu'il n'a pas le profil de bourreau de travail . Surtout venant d'un lycée de banlieue j'ai peur de me retrouver avec des élèves sortant de grands lycées parisiens . je crois que le plus important est de ne pas lacher prise

    sinon les mads elle est où votre prépa ?
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    AAAH, je viens de passer 20 minutes à répondre et ça a bugué juste quand j'ai cliqué sur "envoyer la réponse", alors je repasserai plus tard...
     
  4. Russell

    Russell
    Expand Collapse
    Tête d'ampoule

    Bon, je réponds à mon propre sujet, héhé :

    Je suis pas encore en prépa, mais je rentre en ECE l'an prochain. (D'ailleurs Tililouk, tu étais dans un lycée de province ou parisien ? (Oui, j'essaye de savoir si c'est le même)).

    Mes profs m'ont poussé, entre ça et science po. Mais je ne voulais pas aller à Science po, parce que je kiffe les maths. Puis le droit et tout...
    En première, je voulais tellement y être, mais cette année, je me suis posée pas mal de questions.
    Mes parents en revanche, étaient plutôt réticents au début. Aller étudier assez loin, le stress...

    Les avantages, je pense que ça va être une culture géniale, une solide méthode de travail, et si j'y arrive, une école de commerce et un avenir tout tracé.
    Les doutes que j'ai, c'est pour savoir si ça va me plaire, le bourrage de crâne. Si j'ai pas plutôt besoin de l'autonomie de la fac. Si le commerce, c'est pour moi.
    Et puis bien sûr, passer de première à dernière, le stress, les échecs...

    Pour le niveau, euh honnêtement, j'en sais rien. En maths, je pense que je me débrouillerai toujours, même si je suis juste moyenne, mais je pense pas que je serais la dernière, parce que jusqu'içi, j'ai toujours bien pigé.
    Mais les matières littéraires, et l'éco je sais pas. J'ai toujours eu de (très) bonnes notes, mais je suis pas non plus dans un lycée parisien. Puis j'ai pas confiance en moi surtout.
    Et les langues, je sais que je vais me foirer au début, encore une fois malgré mes bonnes notes de lycée, ma place dans ma classe, je me fais pas d'illusions sur mon niveau.

    Par contre j'ai pas mal parlé avec des ECE2 de mon lycée, et niveau social, ils ont quand même l'air de sortir un peu, puis l'ambiance est bonne dans leur classe. Et niveau solidarité, ils sont vraiment sympas avec nous, genre si on a des questions, des petits tuyaux et tout, donc c'est cool.
    Et passé la première approche "Euh..J'ai peur", les profs sont biens aussi, selon eux.
     
  5. Takenaback

    Takenaback
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement

    Alors moi je rentre l'année prochaine dans une ECS.
    C'est pas une grande prépa, déjà parce que mon niveau ne me permet pas de viser les prépas du top 5, et aussi parce que je pense que moralement ça va être dur, alors autant être dans les "premiers" de la classe d'une prépa moyenne, que dernière d'une bonne prépa.

    J'ai voulu faire une prépa pour toute les raisons citées précedemment.
    Pour la solide culture générale que ça va me donner, pour la méthode, la rapidité (ce qui me manque encore énormément pour l'instant), la concentration... Et aussi parce que comme je n'ai qu'une vague idée de ce que je veux faire plus tard, la prépa me laisse du temps pour y réfléchir avant de me spécialiser tout de suite.
    Et aussi parce que l'idée d'aller à l'université, d'avoir des cours à 300 dans une amphi, de ne pas connaître les gens de sa promo (même si c'est peut être que des clichés) ne me conviendrait sûrement pas, puisque j'ai besoin d'être entourée, encadrée...

    On ne m'a pas encouragé à faire ça, mes professeurs de cette année pensent que ça va être trop dur pour moi (je donne peut être l'image de quelqu'un de trop fragile psychologiquement :)), mais j'ai beaucoup de volonté et je pense que je m'en sortirai.
    Mes parents m'encouragent dans cette voie, mais ils auraient de toute façon accepté également que je fasse autre chose.
    Sinon je connais pas mal de personnes en prépas qui me donnent des avis positifs, malgré les difficultés qu'on rencontrera évidemment.

    Je ne sais pas si j'aurai le niveau.
    Mon niveau en mathématique est déjà limite et très moyen en terminale S, donc cet été je m'y met vraiment, je vais revoir tous les cours où je bloquais cette année.
    Pour les matières plus "littéraires" comme les langues, l'histoire géo ou la philo je ne devrait pas avoir de difficultés, en tout cas pas plus que d'autres.

    Donc cet été je compte me forger une base en culture générale en lisant des romans classiques, ce qui n'a pas beaucoup été fait ces deux dernières années, première et terminale scientifique oblige. Mais comme j'aime lire, ça devrait aller.
    Je vais aussi lire des journaux d'actualité et d'économie, parce que je pense que ça sera un petit plus de mieux connaître l'actualité et le monde qui nous entoure.
    Pour les langues, je suppose que je vais regarder des tas de séries américaines en version originale (sous titrée :)) (Quoi c'est pas du travail ça? Bah si, je travaille en m'amusant héhé) et peut être surfer sur des sites d'actualité anglais ou américains)

    Si vous avez d'autres manières de préparer la prépa (haha), je suis ouverte à vos propositions!
     
  6. Russell

    Russell
    Expand Collapse
    Tête d'ampoule

    Aha, la liste de bouquins, la bonne blague. Je vais commencer par la révolution industrielle de Verley, puis on verra.

    Vous allez lire quoi comme journaux ?
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Chouette Russel, merci pour le topic :d
    Je rentre l'année prochaine en hypokhâgne option histoire des arts dans ce que je pense peut être défini comme un "grand lycée parisien".

    Depuis la seconde je voulais en fait faire une hypochartes pour les possibilités que ça offrait: conservateur d'archives ou de bibliothèque. Je suis allée à la porte ouverte de Henri IV, le seul lycée "près de chez moi" qui le proposait (j'habite à Rouen) en 1ère, ça a confirmé mon choix; j'y suis retournée en Terminale, même chose. Et puis au moment de m'inscrire sur Admission Postbac, j'ai regardé par curiosité quel lycée faisait histoire des arts. Il n'y en a qu'un en région parisienne (les autres sont à Lyon et Strasbourg je crois) et j'ai décidé un peu par hasard d'aller à la porte ouverte. ... Comme j'ai bien fait haha. Ca me correspond mille fois mieux que Chartes. J'ai tellement tellement hâte d'y être, le programme en histoire des arts a l'air réellement fabuleux.

    Pourquoi je voulais faire une prépa: pour l'enrichissement intellectuel que ça apporte premièrement, et deuxièmement parce que le système du lycée me convient très bien et que je ne me voie pas du tout en fac maintenant, peut-être plus tard mais là c'est trop tôt. Et puis c'est un peu le défi, aussi. J'ai beau avoir de très bonnes notes partout, j'ai une confiance en moi relativement merdique et je pense toujours être surnotée (je le pense encore maintenant d'ailleurs), et je suis convaincue de n'avoir aucune qualité littéraire à l'écrit (d'ailleurs Orietur, je t'envie, tu écris vraiment très bien). La prépa va être l'occasion de faire le point sur tout ça.

    Du côté des parents, ils m'ont pas spécialement encouragé, ils sont très contents que je le fasse mais je crois qu'ils sont surtout soulagés que je n'aille pas à la fac, surtout après cette année. Du côté des profs, ils étaient à fond :d Surtout le proviseur, il me kiffe je crois haha. Ils auraient bien aimé que je vise encore plus haut, genre Henri IV et Louis-le-Grand, mais ils ne faisaient pas histoire des arts alors hein!

    J'ai un peu peur (je dois avoir 50 bouquins à lire pendant les vacances, mhhh LOL) mais je suis tellement impatiente que ça compense largement. Je pense avoir le niveau pour survivre, oui, après pour être tête de classe, ça m'étonnerait.
    Mais ce n'est pas ma préoccupation principale, l'ENS n'étant pas du tout du tout mon objectif, surtout pas. Je ne sais pas trop vers quoi je me dirige -peut-être un master à la fac, peut-être un IEP, peut-être HEC (ils font un master commerce de l'art).

    Voilà, j'ai très très beaucoup hâte :d Vivement la rentrée.
     
  8. Russell

    Russell
    Expand Collapse
    Tête d'ampoule


    Ok, donc c'est pas la même de toute façon !
    Et oui, le journal de l'hypokhâgneuse, c'est vraiment bien.
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

  10. Kirkja

    Kirkja
    Expand Collapse
    Apprivoisement du soi. 

    Punaise Russell c'est pas possible, tu as encore une fois lu dans mes pensées (après les sessions révisions sur MSN) ! Quand j'ai vu ce topic, je savais que c'était toi !
    (Enfin bon moi je comptais que le créer fin août lol, mais c'est pas grave. :d)
    J'en reviens toujours pas !
    (J'répondrais plus tard, je me remets d'abord de mes émotions.)
     
  11. Ancien membre

    Ancien membre
    Expand Collapse
    Guest

    T'as fait/ tu veux faire une prépa ? Pour quelles raisons ?

    Je suis en vacances avant d'entamer mon passage en spé. Je fais une BCPST à Jean-Baptiste Say (Paris 16è). J'ai décidé de faire ça pour passer le concours vétérinaire, étant donné que c'est la voie "royale" pour y accéder.


    On t'a encouragé à faire ça ?

    Oui, mes parents.

    Avant de rentrer, tu pensais avoir le niveau ?

    C'est pas que je "pensais", c'est que je "savais" que j'avais pas le niveau ;)

    Si t'as arrêté avant la fin, pourquoi ?

    Nan, nan, j'ai pas arrêté....... Je me dis qu'il reste moins d'un an, alors je prends mon mal en patience.


    Quels avantages/inconvénients ? (Ambiance, travail, culture...)

    Avantages : on se "surpasse" (en principe) et ça flatte pas mal l'ego quand les bonnes notes tombent (enfin). Autres avantages euuuuh........ la fin justifie les moyens ^^ il faut avoir de bonnes motivations pour ne pas se demander toute l'année "qu'est-ce que je fous là !!!???", et puis sinon selon les filières, il y a vraiment des matières et des chapitres super intéressants qui donnent presque l'impression qu'on va devenir intelligents après le cours ^^

    D'autres questions ?? :d
     
  12. Ancien membre

    Ancien membre
    Expand Collapse
    Guest


    La miss, les livres tu les lis sur la plage, t'inquiètes ça va aller tout seul. Le mieux c'est de les lire deux fois et à la limite si t'en finis pas un, tu lis les super bouquins qui sont faits pour et qui te résument le bouquin en te donnant vraiment le lien avec le thème. Mais tu vas passer 3 mois sur chaque bouquin dans l'année alors NO PANIC !! L'année dernière on était 12 à avoir tout lu sur les 37 de ma classe, alors don't worry ! Révise plutôt les maths ;)
     
  13. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai fait une prépa littéraire, parce que je voulais continuer dans la pluridisciplinarité, ne pas me spécialiser trop vite, même si je savais vouloir faire de l'anglais.
    Mes profs m'ont beaucoup encouragée ; mes parents un peu moins parce qu'ils me savaient paresseuse et qu'on lit partout qu'il faut travailler comme un fou, alors ils étaient un peu inquiets quant à ma capacité à travailler beaucoup quand il le faudrait.

    Je pensais avoir le niveau, je l'ai eu. J'étais en prépa en province, ce qui j'imagine change la donne parce que le niveau est moins élitiste, plus hétérogène, et peut-être les milieux sociaux un peu plus variés eux aussi.

    L'ambiance était merveilleuse entre les élèves. Ils sont solidaires et sympas, et en général ils ont des affinités, un goût pour les mêmes choses, tous en étant différents évidemment ; c'était très agréable et c'est vraiment en prépa que j'ai rencontré mes amis les plus précieux. Les profs aussi, dans leur ensemble, sont non seulement très compétents, mais aussi attentifs, chaleureux, légèrement irrévérencieux et très très intéressants, ça change des profs de terminale, tous assez neutres ... Une seule a été odieuse et cassante ; j'ai pas mal déprimé pour ça, mais les autres étaient fabuleux, vraiment : humains et brillants.

    Le travail est dingue, mais bizarrement la légende n'est pas fausse : on prend vite le pli. En tout cas, moi qui en terminale en foutait le minimum pour être dans les bons mais sans plus, me reposant sur mes "facilités", là j'ai dû me mettre sérieusement au travail et je m'y suis faite assez bien, en réussissant à m'organiser, gérer des plannings et des tas de devoirs en avance, et à lire en plus pour mon plaisir, et à développer une vie sociale avec les autres prépas ; j'étais bluffée. J'avais un agréable sentiment d'avoir deux ou trois vies ...

    La prépa me manque. C'était une époque active, où je me sentais utile à mon propre bien, investie, passionnée par ce que je faisais. La fac (seulement la troisième année, grâce aux équivalences d'hypokhâgne/khâgne) m'a parue bien fade et je me suis sentie bien oisive, en comparaison.
     
Chargement...