Le topic des situations de handicap - Veille permanente validisme

Sujet dans 'Veilles permanentes' lancé par adita, le 6 avril 2015.

  1. Tippi

    Tippi
    Expand Collapse
    Élevée en plein nerf

    Je vais peut-être passée pour une grosse aigrie/relou (au choix ou les deux) mais autant j'ai beaucoup aimé l'article sur le voyage en Transsibérien, autant je ne peux pas m'empêcher de tiquer quand je lis ce genre de phrase :
    Non, ce n'est pas forcément facile pour tout le monde de voyage, d'être mobile, de se déplacer; il ne suffit pas d'en avoir l'envie (sans même parler d'argent).

    J'aimerais voyager seule mais, si mon handicap n'est pas un obstacle indépassable en soi, les complications que ça impliquerait m'empêche tout bonnement de l'envisager. Je sais que certaines personnes qui ont le même handicap que moi font, par exemple, des séjours à l'étranger pendant leurs études, mais cela demande une préparation importante en amont. Idem pour les voyages de loisir ou linguistique : il faut nécessairement des structures pour t' "accueillir". Voyager seule, ça me paraît totalement inenvisageable (pourtant j'en ai envie). Je sais que ce n'est pas impossible, mais ça me semble tellement difficile que j'y renonce. Peut-être ne devrais-je pas. Peut-être devrais-je être une "bonne handicapée" qui dépasse ses propres limites :cretin:

    Ce que cette phrase me fait ressentir, et je n'en blâme pas l'auteure, c'est tout simplement l'invisibilité des handicaps, des particularités de chacun-e (difficultés d'ordre physique mais aussi psychique). En fait c'est une évidence dans la société "nous" n'existons pas; nous sommes une anomalie qui ne vaut la peine qu'on la prenne en compte dans la totalité des citoyen-nes.

    Je me braque peut-être pour rien. D'ailleurs je ne me braque pas, ça me fait juste de la peine.

    J'effacerai sûrement ce post, merci de ne pas le citer :fleur:
     
    #217 Tippi, 5 octobre 2017
    Dernière édition: 5 octobre 2017
    Poacée, Kettricken, Chouette-Culotte et 17 autres ont BigUpé ce message.
    ----- Publicité -----
  2. adita

    adita
    Expand Collapse
    Dans le game en claquettes

    @Tippi
    [​IMG]

    J'ai pas grand chose à rajouter, j'ai toujours ce sentiment quand je lis des témoignages en mode "Quand on veut on peut" où ça parait hyper facile de faire des tours du monde en Asie du Sud-Est avec seulement 20 000€, qu'il suffit juste de "sortir de son petit confort". Comme toi je ne me braque pas, je me dis juste qu'avec ces gens-là, on ne vit pas dans le même monde.
    Je pense aussi que c'est une façon plus ou moins inconsciente de ne pas se rendre compte de ses privilèges et de bien le signifier: On est pas privilégiés parce que "Tout le monde peut le faire". Alors que non en fait.
     
    Auburn, Feudartifice, Kettricken et 14 autres ont BigUpé ce message.
  3. Tippi

    Tippi
    Expand Collapse
    Élevée en plein nerf

    Ce que je me dis, c'est aussi que si la plupart des gens continuent à penser que "tout le monde peut le faire" (quelque soit ce à quoi renvoie le), il n'y a aucune raison pour que les choses changent. Il sera toujours question d' "adapter" pour des cas particuliers, alors que non, il faut que les normes d'accessibilités soient intégrées partout et en plus il faut que les mentalités changent.

    On parle de valides/non-valides comme s'il y avait une frontière bien tranchée mais en fait selon une étude de l'OMS dont j'ai peut-être déjà parlé (ou dont j'ai peut-être entendu parler ici grâce à un-e madz d'ailleurs ^^), seulement 4,3% de la population mondiale n'a aucune maladie ni aucun handicap, et il y a un continuum de la "validité" à l' "invalidité", qui vaut aussi dans le temps : tu vieillis, et du deviens "vieux-vieille" pas handicapé-e mais tu peux avoir les mêmes difficultés qu'une personne handicapée; de même on peut tou-te-s avoir un handicap acquis, des suites d'une maladie ou d'un accident. Donc tout le monde a intérêt à ce que les besoins incompressibles des personnes handicapées soient intégrés dans la société (pas très clair, désolée :shifty:), et ceux-ci profitent d'ailleurs à tous.

    Là où je pense que la questions des handicaps est fondamentale, c'est parce qu'elle ne concerne pas seulement les personnes "labellisées" handicapées mais qu'elle concerne avant tout la vulnérabilité de l'être humain, mais aussi sa particularité en tant qu'espèce - à savoir qu'un animal blessé ou handicapé ne survivra pas forcément à l'état sauvage, il sera peut-être abandonné par son groupe (je suis pas du tout spécialiste en éthologie, corrigez-moi si je me trompe :cretin:) alors que ce n'est pas le cas (la plupart du temps) pour les êtres humains, puisqu'il adapte son environnement à un niveau assez impressionnant - bref, vulnérabilité de tout un chacun qui nécessite une société au centre de laquelle sont la "solidarité" et la mutualisation. Et ça, ben ... je sais pas si c'est compatible, par exemple, avec la seule logique de compétitivité qui imprègne tous les discours, et donc la politique économique. Je dérive un peu, mais c'est juste un exemple, le plus évident qui me vienne à l'esprit.

    Désolée si je suis hors-sujet :ninja: et pour les guillemets intempestifs aussi :shifty:
     
    Gabelote, Azurhibis, Archibald et 15 autres ont BigUpé ce message.
  4. Tippi

    Tippi
    Expand Collapse
    Élevée en plein nerf

    Tout à l'heure j'étais à la caisse et une dame (je ne saurais trop dire quel âge elle avait mais elle était plutôt jeune) a demandé au couple me suivant si elle pouvait passer, en montrant sa carte prioritaire (je ne l'avais pas vu au départ donc j'avoue que je me suis demandé sous quel prétexte elle passerait devant nous :cretin:); elle expliquait très gênée que la caisse prioritaire était fermée et qu'elle ne pouvait pas passer aux caisses automatiques car elle avait visiblement un article qui était sous une boîte en plastique très rigides (en gros un super antivol, je ne sais pas si vous voyez); et qu'elle ne savait pas comment faire passer ce genre d'article à la caisse.

    Les gens l'ont laissé passer et la caissière lui a redemandé (elle n'avait pas tout suivi) si elle ne pouvait pas passer aux caisses automatiques, la dame a dû réexpliqué qu'elle avait un article particulier, la caissière a dit "mais quelqu'un va vous aider", la dame a dû réexpliquer (:rolleyes:) qu'elle avait attendu et qu'il n'y avait personne. Je me suis poussée pour la laisser passer et elle m'a redemandé à moi si elle pouvait bien passer à quoi j'ai répondu que bien sûr.

    Ça m'a fait penser à la vidéo de Margot de la chaîne YT Vivre avec sur la carte prioritaire, et à quel point c'est déjà difficile de devoir demander. J'ai pas compris pourquoi la caissière a insisté, a fait des atermoiements (elle n'était pas antipathique du tout, juste prise au dépourvu je crois) : elle a la carte prioritaire, elle passe, et un point c'est tout.
    Ça n'a pas duré longtemps, quelques poignées de secondes, mais ça a dû lui paraître long, et à sa place je sais que ça m'aurait ruiné mon humeur et mon sentiment personnel de dignité pendant plusieurs heures. J'avais envie de lui dire que je la comprenais, et qu'elle était dans son droit le plus strict.

    ------
    Sinon j'ai regardé ce numéro de l'émission Philosophie, animé par Raphaël Enthoven sur Arte, portant sur le handicap. Autant j'ai apprécié ce que disait Hibon sur la vulnérabilité et le fait qu'on est dans une société de la performance et que c'est pour ça que le handicap met mal à l'aise, autant toute la partie sur l'humour...moui.

    Par ailleurs Enthoven fait référence à une lettre de Spinoza qui dit en substance qu'un aveugle qui se plaint de sa condition, ne le fait que parce qu'il se compare à ceux qui ont la vue; mais qu'il aurait totalement tort car "c'est parce qu'il se compare qu'il se plaint alors que son essence individuelle est d'être ce qu'il est" (je cite le résumé d'Enthoven). Bon à la limite, on peut réfléchir à ça. Ensuite il dit en gros : l'aveugle qui se compare serait dans la situation de quelqu'un d'inconsolable de ne pas avoir d'ailes dans le dos; si tout le monde avait des ailes dans le dos, on souffrirait, nous, de ne pas en avoir, parce qu'on se compare.

    - Bon déjà, perd la vue ensuite on verra si tu peux philosopher sur la cécité et te sentir légitime à dire si oui ou non c'est grave et si on a le droit de s'en plaindre.
    - Ensuite il n'a rien compris cet homme. Si tu vis dans un monde où tout le monde a des ailes et pas toi et que tu te plains, ne pas l'accepter risque certes de te rendre malheureux, même si le sentiment d'être différent, marginalisé voire exclu peut se comprendre. Mais si tu vis dans un monde où tout se trouve dans les airs, et où il faut en plus des ailes pour tout faire, et où personne ne fais rien pour que tu puisses avoir accès aux mêmes choses, aux mêmes droits que les autres, et bien oui, c'est normal de se révolter.

    Ce mec-là pose en philosophe mais faut surtout vraiment qu'il descende du monde des idées hein:lunette: (au moyen de ses petites ailes platoniciennes)
     
    #220 Tippi, 18 décembre 2017
    Dernière édition: 18 décembre 2017
    Lily Lou, Lady Stardust, Azurhibis et 12 autres ont BigUpé ce message.
  5. Dame Andine cogite

    Dame Andine cogite
    Expand Collapse
    hors des sentiers battus, et avec d'autres chaussures

    Coucou tout le monde:hello:,
    depuis hier soir je découvre une chaîne youtube de sketchs par et avec des personnes handicapées... il y a aussi des guests valides dont des têtes connues (Sébastien Lalanne, Julien Josselin, Aude Gogny-Goubert...).
    C'est franchement cool, mais j'en reviens pas que je la découvre que maintenant alors que vu le style de vidéos que je regarde, ça aurait dû être dans mes suggestions, et je trouve ça triste qu'il y ait si peu d'abonnés, etc. alors que ça existe depuis 2014... La réalisation, les dialogues, l'image, etc. sont très bons :top:.
    Certes le handicap est clairement un thème récurrent mais il n'est pas nécessaire d'en vivre un pour apprécier l'humour etc.
    Bref, je partage :
    https://www.youtube.com/channel/UC6mYxd4OaU_RLpAcbpEdCuw
     
    Azurhibis, Thinocephale et Tippi ont BigUpé ce message.
  6. Morpheme

    Morpheme
    Expand Collapse

    En ce moment je suis en Amérique Centrale et la notion d'accessibilité est très nouvelle, mais ca semble se développer petit à petit, et hier j'ai vu ce kiosque "inclusif" :puppyeyes: Au début je croyais que c'était "juste" pour les clients, mais si je comprends bien, ces kiosques emploient exclusivement des personnes qui vivent avec un handicap, même qu'en fait elles en deviennent propriétaires (il y a une formation là-dessus incluse dans le projet), c'est encore mieux !
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Faolán, Sol Invictus, Tippi et 4 autres ont BigUpé ce message.
  7. AngelTen Richard II

    AngelTen Richard II
    Expand Collapse
    Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?

    @Morpheme Je suis pas du tout concerné mais je trouve ça très cool que le logo représentant les personnes sourdes soit des mains pour symboliser le langage des signes et non une oreille, et de même pour les personnes aveugles que ce soit la canne et non un oeil. Je trouve ça plus positif de les représenter par les solutions au handicap, les spécificités actives des personnes, que par leur spécificité passive, le handicap lui-même.
     
  8. adita

    adita
    Expand Collapse
    Dans le game en claquettes

    Un sujet dont on parle peu et pourtant, dans le dernier rapport (2017) du défenseur des droits: Le handicap, première cause de discrimination en France
    Je vous laisse lire l'interview c'est permet de se faire une idée et ça explique un peu les chose.
    Bon ça reste un è-nième rapport qui ne fera pas grand chose, mais vu que c'est très peu relayé dans la presse généraliste, comme toutes les questions relatives aux situations de handicap, je me suis dit que ça valait le coup de partager :happy:
     
    Dame Andine cogite, khari, Shadowsofthenight et 7 autres ont BigUpé ce message.
  9. Dame Andine cogite

    Dame Andine cogite
    Expand Collapse
    hors des sentiers battus, et avec d'autres chaussures


    J'avoue j'adore Guillaume Meurice et encore une fois il cartonne8)
     
    Falkor, Rosenrot_, Kettricken et 6 autres ont BigUpé ce message.
  10. Siya Hakurei

    Siya Hakurei
    Expand Collapse
    "One cries because one is sad! For example, I cry because other people are stupid and it makes me sad!"

    Non mais cette phrase :yawn:
    "Le logement est pas accessible, ça veut pas dire qu'on peut pas accéder au logement" :yawn::yawn::yawn::yawn::yawn:
    Plus le temps passe, et plus ce gif devient approprié vis-à-vis des députés En Marche :')
    [​IMG]
     
    Nyarlathotep, Rosenrot_, Dame Andine cogite et 4 autres ont BigUpé ce message.
  11. adita

    adita
    Expand Collapse
    Dans le game en claquettes

  12. Tippi

    Tippi
    Expand Collapse
    Élevée en plein nerf

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Edit : parmi les conditions d'attribution de l'AAH
     
    Lady Stardust, Faolán, L'océan de la vie et 2 autres ont BigUpé ce message.