Le viol de Shia LaBeouf et son traitement médiatique, symptômes d'un tabou tenace

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 4 décembre 2014.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    #1 Mymy, 4 décembre 2014
    Dernière édition par un modérateur: 5 décembre 2014
  2. Elyon_64

    Elyon_64
    Expand Collapse
    Whatever works

    Hmmmm ce que je ne comprends surtout pas, c'est le comportement des organisateurs... Faire exposer un acteur ultra célèbre dans une prestation où il ne peut ni bouger, ni parler et où chaque personne est seule avec lui... Je ne comprends pas qu'il n'y ai pas eu des surveillances vidéo H24 ! Du coup l'hypothèse du bad buzz (qui serait vraiment horrible dans ce cas là...) ne me semble pas totalement extravagante...
     
    Babylon3, Bibidi Bobidi Bou, littlecassy et 3 autres ont BigUpé ce message.
  3. Peaudouce

    Peaudouce
    Expand Collapse
    Peau d'ours.

    Je dois dire que cette histoire me laisse vraiment perplexe.Je suis la première à penser et dire qu'il faut soutenir les victimes de viol sur parole, qu'elles soient des femmes ou des hommes.

    Maintenant - j'ai conscience que ce que je vais écrire puisse choquer, mettre en colère, et d'ailleurs c'est plus une réflexion qu'une affirmation - je me dis que le contexte de la performance artistique est susceptible de changer la donne. Je m'explique : de toute évidence l'idée de cette performance était de se rendre vulnérable face aux spectateurs. J'ai lu quelque part que ces derniers étaient autorisés à faire ce qu'il voulait de lui, comme enlever son sac de sa tête et prendre un selfie. Si le parti pris était de se rendre complètement disponible, alors ce qui est arrivé, bien que je trouve ça dérangeant, fait partie de la performance. J'aimerais bien savoir comment celle ci a été présentée au public en fait. Pour autant je trouve le comportement de cette femme dégueulasse.
     
    Tétuan, Pandareine et Priscilla- ont BigUpé ce message.
  4. Ju-

    Ju-
    Expand Collapse

    @Peaudouce : je comprend tout à fait ton argument, mais ce qu'il faut changer justement dans ma culture du viol, c' est la partie "responsabilite de la victime". Que la personne violée se soit laissée faire par peur, par convention religieuse, par amour, par surconsommation d'alcool ou par conviction artistique, l'attention ne doi se poser que du côté du violeur.
    Cette femme a eu une relation sexuelle sans le consentement de cet homme, en profitant de circonstances particulières. C'est donc un viol.
     
    #4 Ju-, 4 décembre 2014
    Dernière édition: 4 décembre 2014
    Elim, Leronira, Lafastod et 48 autres ont BigUpé ce message.
  5. Ju-

    Ju-
    Expand Collapse

    Pour moi, dire que cet homme a une part de responsabilite Parce qu'il s'est mis en position de vulnérabilité par rapport aux autres, c'est assimilable a la femme qui se fait violer sous l'emprise de l'alcool.
    Madmoizelle cherche à mettre en avant la position du violeur, peut importe les circonstances, et ses lectrices adhérent habituellement : il ne faut pas que ca change maintenant.
     
    Elim, Lafastod, Aberawiel et 21 autres ont BigUpé ce message.
  6. Elyon_64

    Elyon_64
    Expand Collapse
    Whatever works

    Après pareil, je serai curieuse de voir exactement les conditions de la visite (si quelqu'un a les détails je suis preneuse :P)
    Parce que si effectivement on dit aux gens "vous pouvez faire ce que vous voulez dans la salle", l'acteur donne son consentement sur toutes les répercussions possibles... Du coup ce n'est plus vraiment un viol.

    Edit : J'ai repondu plus tard dans le thread, mais désolée pour ce message qui a choqué, j'avais pas du tout compris que c'était une réaction due à l'état de choc, je croyais qu'il était resté sans bouger uniquement pour la performance artistique et d'un point de vue légal, le viol me semblait difficilement justifiable.
     
    #6 Elyon_64, 4 décembre 2014
    Dernière édition: 18 décembre 2015
    Tétuan, Priscilla- et Peaudouce ont BigUpé ce message.
  7. Funkyfrenchie

    Funkyfrenchie
    Expand Collapse

    J'étais certaine de voir un article là dessus dans Madz quand dimanche soir j'ai répondu à des trous du cul commentant un article traitant du viol de Shia. Même si c'est inutile de répondre à ces abrutis j'ai pas pu m'en empêcher. C'était le festival des commentaires débiles comme "mdr moi je me ferai bien violer par une femme si c ça lol" ou encore le pseudo juriste en herbe qui modifie un article du code pénal à sa sauce pour montrer qu'il a raison puisqu'il se base sur la loi. Bref ahaha, merci Madz de traiter de ce sujet qui, je ne sais pour quelle raison, me tient relativement à coeur. Que votre avis puisse s'étendre sur toute la toile pour diffuser la bonne parole. Amen.
     
    Coahoma., littlecassy, Séraphie et 12 autres ont BigUpé ce message.
  8. Mama Sara

    Mama Sara
    Expand Collapse
    C'est effrayant, la vie

    @Peaudouce

    Quelque soit la façon dont la performance à été présentée au public, personne n'a le droit de violenter qui que ce soit. Cela me rappelle la performance de Jérémie Pujeau intitulée "De la poule ou de l’œuf": l'artiste se tenait, droit comme un i, derrière une table sur laquelle il avait disposé des œufs. Il ne donnait aucune indication au public, ni orales, ni écrites. Après quelques moments de flottement, les premiers passants se mettaient à lui lancer des oeufs à la figure, puis d'autres les rejoignaient, jusqu'au lynchage collectif. "Les autres le "tabassent" alors pourquoi pas moi?"
    Les inrocks introduisait leur article ainsi:
    "On pensait l’époque des lynchages révolue. Toutes proportions gardées, la performance de l’artiste Jérémie Pujau, intitulée “De la poule ou de l’œuf”, nous rappelle qu’il faut cependant peu de chose pour que la violence latente qui sommeille en nous se libère."
    Je ne sais pas quel message souhaitait faire passer Shia Labeouf, mais le résultat est terrible: Jeremy Pujau a démontré que l'effet de groupe pouvait nous faire perdre notre libre-arbitre et nous inciter à être violents, Shia Labeouf nous montre qu'il n'est même pas nécessaire d'être en groupe pour disposer d'un être humain qui se trouve à notre merci. Comme si le fait qu'il ne s'exprime pas transforme un être humain en objet.
     
    Elim, Acathe, Leronira et 75 autres ont BigUpé ce message.
  9. melanie1994

    melanie1994
    Expand Collapse

    Hmmm...
    Donc si quelqu'un vient avec une hache et coupe son bras, ce n'est pas une agression ? Si on lui coupe sa tête, c'est pas un meurtre ? Mais juste une réponse à "l'art" ?
    ...

    Si maintenant, une fille porte un tee-shirt "I'm a bitch" ou un truc du genre, est-ce que ça justifie donc de la violer ? Car c'est une réponse à son style, à son "art" vestimentaire ?
     
    Elim, Leronira, Lafastod et 55 autres ont BigUpé ce message.
  10. Mlle Esculape

    Mlle Esculape
    Expand Collapse
    Fais semblant ! [...] Fais semblant d'être un grand chef de guerre. Si tu fais bien semblant, un jour tu verras, t'auras plus besoin !

    Madmoizelle a mit le doigt sur quelque chose, c'est clair.

    Vu les réactions à cet événement. Que la performance artistique soit critiquée, c'est normal (Ce genre de prestation me laisse d'ailleurs perplexe), mais là, les réactions décrites dans l'article sont exactement celles des gens : "Bah attends il avait qu'à dire non ..." / "Il pouvait se défendre franchement..."
    Si l'artiste Milo Moiré (celle qui pond des œufs avec son vagin pour en faire des œuvres d'art, les adeptes de Salut Les Geeks sauront de quoi je parle.) avait été violée, ça aurait été le même genre de réactions : "Attends, vu ce qu'elle fait faut pas s'étonner, elle est à poil devant tout le monde..."
    Je suis aussi perplexe que les autres concernant la sécurité sur le site, mais en même temps QUI va chercher à se faire violer ? Sérieusement ? Le fait de dire qu'il était "livré" aux personnes présentes ne signifie pas "violez moi". Qui aurait écrit "Viol interdit" à l'entrée ? Y-a-t-il vraiment besoin de préciser que c'est mal ? "Ah bah il a laissé entendre qu'on pouvait faire ce qu'on voulait alors il avait qu'à prévoir hein ..." Bah oui bien sûr ...

    Je suis d'accord sur le fait que personne ne soit intervenu est étrange... Mais c'est pas le même débat; sur la question du tabou du viol, cet article a visé juste. (Homme ou femme d'ailleurs, la situation aurait été la même avec une femme. Sauf qu'au lieu de dire "Il pouvait se défendre ..." Ça aurait été : "Elle avait qu'à pas s'habiller comme ça.")
     
    #10 Mlle Esculape, 4 décembre 2014
    Dernière édition: 4 décembre 2014
    Elim, Lilitamago, The Frog et 19 autres ont BigUpé ce message.
  11. DvasssT

    DvasssT
    Expand Collapse

    Je ne suis pas vraiment d'accord avec ça, l'alcool modifie la perception des choses et pose les gens en état de faiblesse, ils n'ont plus le contrôle d'eux-mêmes, ici, cet homme n'est sous l'emprise de rien du tout au départ
     
    Priscilla- et Hana-Lys ont BigUpé.
  12. Nouanda

    Nouanda
    Expand Collapse
    "Ce qui empêche les gens de vivre ensemble, c’est leur connerie, pas leurs différences."

    Il y a vraiment un gros truc qui m'échappe dans cette histoire. Je ne remets nullement en question l'horreur d'un viol que ce soit d'un homme sur une femme ou l'inverse, je ne dis pas que Shia Labeouf a sombré dans les tréfonds du ridicule, et je ne pense pas non plus qu'il suffise de dire "Oh ben non, je suis pas d'accord, tiens" pour se défaire d'une agression sexuelle.

    J'admets que Shia Labeouf ait pu être profondément choqué par les actes de cette femme, mais ce que je ne comprends pas, c'est: que foutaient les gérants ? D'accord, ils étaient dans la pièce voisine, mais ils se sont jamais dit que leur idée de "tiens, on va mettre quelqu'un dans une position vulnérable dans une pièce, fermer la porte et basta" c'était particulièrement stupide ? Et puis quoi, après, Shia Labeouf aurait continué à "accueillir" les gens dans cette pièce ? Visiblement, sa copine s'est présentée à lui, elle a donc continué à faire la queue, son tour est venu, tranquilou, et ils se sont regardés dans le blanc des yeux. Une nana vient de violer un mec, les gérants le savaient visiblement puisqu'ils ont fini par intervenir, et ils décident de continuer le "jeu", sans pour autant chercher à retrouver la nana ?

    Enfin peut-être que je suis un peu débile et que j'ai rien compris à cette histoire. Que Shia Labeouf soit une victime, je ne le remets pas en doute. C'est l'après qui m'échappe sincèrement.

    Aussi, j'ai lu certaines Madmoizelles au-dessus qui soulevaient la réflexion selon laquelle puisqu'il a décidé de se soumettre à une performance artistique dans le but de se rendre vulnérable et totalement disposé face aux autres, le viol pourrait faire partie de la performance. Je peux comprendre qu'on se pose la question, mais pour moi la réponse vient tout de suite: l'Art ne justifie aucunement un viol, ou une agression. Qu'il se soit mis à la disposition d'un public, je veux bien. Mais rien ne justifie un viol ou une agression, et se servir du prétexte de l'Art pour ce genre de choses ne rend pas les choses plus justifiables. C'est pas une question de "légal" ou pas "légal" selon s'il aurait signé une décharge ou pas, le viol par définition n'est pas légal, c'est un acte ignoble que personne ne devrait jamais subir, peu importe le contexte. Fin de la réflexion pou moi.
     
    Tétuan, Ernestine.K, Zalouette et 15 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...