Le whisky, les boissons de bonhomme et autres clichés qui ont la vie dure

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Margaux Palace, le 23 mai 2017.

  1. Margaux Palace

    Margaux Palace
    Expand Collapse
    Je cuisine en pyjama
    Membre de l'équipe

  2. Daydream

    Daydream
    Expand Collapse

    Mon meilleur moment "nique les clichés culinaires", c'est quand je bois avec mon copain.

    Je suis une fille et je n'aime pas du tout les alcools sucrés ou trop doux, j'aime les alcools forts, purs, et la bière. Et plus c'est amer, mieux c'est. De son côté, mon copain aime les choses sucrées, les kirs, la bière ambrée ou blanche et déteste la brune, contrairement à moi. En plus de ça, il bois beaucoup moins que moi.
    Sur le plan des vins, là aussi, nous ne correspondons pas au clichés: je suis #teamvinrouge à fond (ma famille vient du Sud donc je suis habituée aux petits rouges qui tapent bien fort) quand lui préfère clairement le blanc liquoreux.

    Voilà, c'est un peu notre fierté d'être un duo de preuves vivantes que "les alcools de bonhomme" ou "de femme", c'est n'importe quoi! :taquin:

    Une anecdote marrante pour finir: un jour, on m'a fait goûter de la vodka danoise au piment. Dit comme ça, ça a l'air hardcore. Eh bien non! En fait le piment a tendance à "adoucir" la vodka, ce qui la rend plus facile à boire. D'où le fait que cette vodka arrangée au piment est considérée comme plutôt... "féminine".
     
    Blumeen, Gabelote, Solidshnek et 9 autres ont BigUpé ce message.
  3. Catatonic Sex Toy

    Catatonic Sex Toy
    Expand Collapse
    Night Owl

    Yamazaki 25 ans :bave:
    @Daydream Essaye le rhum piment tu verras c'est pas la même soupe :lunette:
     
    akkan, Freehug et Tante Clara ont BigUpé ce message.
  4. Dame de lotus

    Dame de lotus
    Expand Collapse
    La pensée ne doit jamais se soumettre

    Mon papa m'a initiée à la bière, du coup j'ai une culture plutôt "étendue" :cretin:. Et ce qui est cool c'est qu'autant je peux facilement la "théoriser" (donc en parler avec des mots précis, discuter des houblons, des tendances, que sais-je, science de la bière mon amour), autant je m'efforce de déculpabiliser un maximum.

    J'aime les bières amères, mais je suis la première à dire "ah bah oui clairement ça peut aussi passer pour du jus de chicon" ; et quand on se fout d'un de mes potes parce qu'il prend une bière fruitée, je le soutiens sans pour autant dire "mais oui tu peux prendre une bière de femme y'a pas de honte trololo". En gros j'essaie d'ôter tous les clichés, qu'ils soient sexistes ou élitistes (et ils sont nombreux ceux-là, dans le domaine de la gastronomie !) : y'a pas besoin de ça, si on prend un verre c'est pour se détendre misère !
     
    TennanTen, zazouyeah, Catatonic Sex Toy et 4 autres ont BigUpé ce message.
  5. Tante Clara

    Tante Clara
    Expand Collapse
    Dif tor heh smusma. Ni'tokor!

    Je trouve l'encart sur l'alcool super mais on n'a pas la même chose sur la pub de despé rouge :ninja:
    Et sinon, il y a aussi le cliché "tu bois comme un bonhomme".
    Mais c'est fou que ces clichés soient si prégnants. J'imagine que le marketing genré est souhaité par les fabricants d'alcool parce que sinon, je ne m'explique pas ces pubs.
     
    Blumeen a BigUpé ce message
  6. polar-o-ids

    polar-o-ids
    Expand Collapse
    C'est pas jonti d'être mêchant.

    Sur le genrage des aliments, on peut se référer à La Dinstinction, de P. Bourdieu:buzy:
     
    Madz-Nana, Lady Stardust, Freehug et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  7. Jenjirah

    Jenjirah
    Expand Collapse

    Le Whisky restera toujours un alcool de bonhomme. Ne pas voir le mot homme dedans. Pensez plutot au gros bibendum .
    Je vous mets au défi (sans vous incitez à boire évidemment soyons calme) de comparer des lendemains de soirée avec différents type d'alcool.
    Je vous assure que les lendemains de soirée au whisky sont des enfers plus horrible que l'enfers lui même

    D'après une enquète groupe Diageo (Johnny Walker, JB, Smirnoff, Captain Morgan, Baileys)
    Moins de 30 % des consommateur de whisky sont des femmes
    On peut pas non plus trouver ça assez cliché de dire que c'est une boisson privilégier par les hommes

    Pour une approche personnelle
    J'ai l'impression que ces clichés sont pas si "cliché" que ça
    En soirée les filles se jetaient plus sur le rhum et le vodka (en terme d'alcool fort) ensuite la téquila.
    Pour ce qui est de la bière par contre , les filles en raffolaient (et raffolent je fais toujours des soirées) autant que les mecs.
    Pour les bières j'ai vue quand même des préférences pour les bieres sucrés (ruby, rouge, rosé) sans pour autant dire non à des non sucrés. (Pour les mecs aucune préférences particulières)
    Les mecs eux par contre j'ai pas vue spécialement de préférence en terme d'alcool fort.

    Par contre le whisky semblent vraiment connoté comme boisson de "vieux" au même niveau que le pastis.
    Etant dans une famille aimant l'alcool (pas le fait de boire pour boire)
    J'ai été couvé dans un environnement riche de ce coté
    Je me retrouvais parfois seul à ramener du whisky (une fois j'ai tenté du Cognac pour le Nouvel ans quand j'avais 20 ans et .. encore tout seul. Rien à faire face au pouvoir du Gin Bombay Saphire)
     
    Blumeen a BigUpé ce message
  8. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    @Jenjirah : bah oui mais l'effet de groupe et le regard de la société jouent, que tu le veuilles ou non, surtout quand on est jeunes, au moment de nos premiers contacts avec l'alcool. Concrètement, si dans ton groupe de potes toutes les filles prennent des mojitos et tous les mecs une Guinness (je caricature volontairement), c'est pas forcément si simple de s'affirmer comme la seule qui sort du lot. Et comme l'habitude forge aussi le goût, ben ton palais s'accoutume pas à l'amertume donc tu vas penser que tu n'aimes juste pas la Guinness et que tu préfères les cocktails sucrés. Je schématise mais pour moi ç'a un peu été ça jusqu'à ce qu'on me fasse découvrir de bons alcools forts (dont des whiskies), des bonnes bières brunes (toujours pas fan de Guinness, je lui trouve goût de réglisse).

    Bref, perso un bon whisky (ou autre, les cognacs et autres digestifs c'est vu comme assez masculin aussi, sauf quelques-uns comme le sherry, allez savoir pourquoi), je dis oui. Et un bon cigare pour aller avec, c'est la fête. Franchement, je me prends très souvent des réflexions (déjà le whisky, mais en plus le cigare, pour une jeune femme, ça choque). D'ailleurs comme le dit @Anableps les réflexions sont parfois admiratives, "tu bois comme un homme" dit comme un compliment, je l'ai pas mal entendu, et oui c'est vite malsain en fait. De toute façon la culture de l'alcool en France vire vite au malsain, comme si c'était un exploit et une bonne chose de boire beaucoup et souvent, parfois avec la gastronomie comme prétexte (non, une demi-bouteille de vin à chaque repas ce n'est pas normal, oui, enchaîner apéritifs + vin blanc + vin rouge + digestif, repas de fête ou pas, c'est ultra excessif).
     
    TennanTen, zazouyeah, Sélavy et 4 autres ont BigUpé ce message.
  9. Jenjirah

    Jenjirah
    Expand Collapse

    @Freehug Mettre sur la table la question de l'influence du groupe est très pertinent.
    Pour te dire je ne saurais pas quoi te répondre. Les gouts restent des gouts là dessus j'estime moi qu'au final cela n'a pas d'influence le choix des autres en terme de bouffe ou d'alcool
     
  10. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    @Jenjirah : oui, on a les goûts qu'on a, je parlais plus de la possibilité de les affirmer. Et aussi, comment savoir si tu aimes le whisky si par effet de groupe/habitude tu n'en goûtes jamais ? (Ou alors du bas de gamme dégueu censé être mélangé avec du coca, ce breuvage qui m'avait convaincue que je détestais le whisky jusqu'il y a peu).
     
    Bananou et Anableps ont BigUpé.
  11. polar-o-ids

    polar-o-ids
    Expand Collapse
    C'est pas jonti d'être mêchant.

    Pour le coup, pas du tout d'accord. Les goûts sont quelque chose de très influencés par le groupe dans lequel on évolue, et par la société en général (cf Bourdieu)...
     
    Madz-Nana, Bananou, Tante Clara et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  12. Gringo

    Gringo
    Expand Collapse
    Regarde du porno en tricotant

    @Jenjirah Les goûts sont influencés par la société à commencer par tes parents lors de la petite enfance. Bien sur il y a des goûts qui ne passeront jamais (genre mon aversion au chou fleur) mais l'essentiel de ce qu'on aime ou non est ou a été dicté par les autres (les parents, la nounou, les autres enfants à la cantine, les potes etc au fur et à mesure)

    Concernant l'alcool j'ai commencé à aimer la bière parce que c'était socialement le plus acceptable (les études à Lille ne transigent pas avec la bière) et surtout les bières belges car le reste c'est considéré comme trop léger et donc c'est pas de la bière. J'ai bu du whisky et du ricard parce que j'étais dans le gang des "cools", ceux qui boivent du vrai alcool!
    Maintenant mes potes tournent au jagerbomb (jagermaster et redbull), j'ai horreur des ces deux trucs et j'arrivent à leur dire "non je n'en veux pas, c'est dégueu" parce que le regard des autres, la pression sociale en bar/boîte je m'en fous. Si j'avais découevrt le jagerbomb lors de mes premières années d'études je pense que j'en aurais bu à chaque soirée comme eux, pour faire partie de la bande.
     
    Blumeen, Freehug, zazouyeah et 3 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...