L'édition se meurt... à moins que...

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Fab, le 18 mars 2010.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

  2. Volterra

    Volterra
    Expand Collapse
    Sweet living nightmare.

    Vraiment bien trouvé !
     
  3. Datchoo

    Datchoo
    Expand Collapse
    RAS

    Bien foutu!!!
    Moi j'aime toujours autant lire et tenir un livre entre mes mains, je pense pas pouvoir passer a la dsi xl ou aux readers électroniques.
     
  4. Ywana

    Ywana
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    et bien, woah quoi. j'm'y attendais pas, j'en suis restée bouche bée.
    c'est con comme une bonne idée bien présenté (et là c'est sobre pourtant...) fonctionne bien!

    perso j'ai beaucoup de mal à comprendre l'engouement autour des tablettes électroniques... rien ne vaut le papier, l'encre... encore mieux si c'est jauni, qu'il sent un peu... vous savez, cette odeur qu'ont les livres achetés dans des broquantes... j'adore...

    tiens je vais me refaire les Alice detective de ma mère moi! lol
     
  5. accroche-coeur

    accroche-coeur
    Expand Collapse
    est partie.

    Wouah, je suis sous le charme, j'ai eu un grand sourire pendant la 2ème partie de la vidéo.
    D'ailleurs, j'ai lu un article vachement intéressant dans le alternatives éco de ce mois ci qui expliquait que le livre numérique avait du mal à percer en France, et tant mieux.
     
  6. Pantoufle

    Pantoufle
    Expand Collapse
    Reine Sperme des Neiges

    Mais il y avait déjà eu une vidéo de ce type là sur un autre sujet (un sujet sérieux type la violence, le racisme ce genre de choses), je ne sais plus du tout où je l'ai vu. Mais c'était exactement le même principe. Du coup c'est naze dès le début j'ai lu les premières phrases à l'envers pour voir et j'ai cramé le truc.
     
  7. Leopoldinesamère

    Leopoldinesamère
    Expand Collapse
    Feu Leopoldine.

    J'adore le principe de la vidéo. Par contre j'arrive pas trop à savoir quel est le message: les livres numériques c'est l'avenir de l'édition? Ou le contraire?
     
  8. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Moi aussiiiiiiii !!!! Les vieux livres sentent bon. Certains livres neufs aussi d'ailleurs (mais pas tous et c'est pas pareil). En plus de l'odeur, moi j'aime le contact avec le papier. Et puis visuellement, c'est quand même plus beau un livre.
     
  9. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Alors deux trucs :

    1/ pour avoir eu la chance de toucher du doigt le fonctionnement de cette "industrie" (excusez le terme) et par la même occasion, de côtoyer des auteurs venant d'éditeurs divers et variés, laissez-moi vous dire : d'un pur point de vue de chef d'entreprise, c'est un bizness de foutraques total.
    Approximation de gestion, incapacité à gérer correctement des stocks (mon bouquin a été tous les ans en rupture au moment de Noël), degré zéro de la promo, incapacité à investir quelques euros pour espérer vendre pour plus d'euros, inventivité nulle pour créer du sens autour de leurs "produits" (re-excusez - et pourtant sur Futur Papa, y'avait matière à)... j'ai à peu près tout connu.
    Et comme en plus, ils ne daignent pas payer les droits des auteurs dont le bouquin marche à peu près (tapez timée éditions dans Google, vous tomberez sur mon blog perso), je ne vois pas bien où il est possible de créer de la valeur dans cette chaine.
    Le pire de tout ? C'est que je ne suis pas du tout le seul à subir ce genre de traitements.

    2/ partant de ce constat-là, je me dis que le "business" de l'édition pourra se développer en France à partir du moment où, comme aux US, le marché des "agents littéraires" se sera développé.
    Effectivement, ils transformeront l'industrie du livre en véritable business, mais au moins, ils tireront peut-être tout le monde vers le haut : en défendant les intérêts des auteurs, ils inciteront les éditeurs à investir dans des tirages corrects, de la promo décente etc...
    Par ex, actuellement, pour atteindre le point mort sur le livre d'un auteur dont je ne citerai pas le nom, son éditeur devait en vendre environ 1500... chiffre qu'il a atteint en quelques semaines. Pourquoi prendrait-il davantage de risques à partir de ce moment-là ? Résultat, son bouquin a été en quasi-rupture permanente, l'éditeur étant trop frileux pour en réimprimer derrière (et réinvestir de l'argent dans l'impression).
     
  10. MissPaquerette

    MissPaquerette
    Expand Collapse
    bombe à retardement

    Je pourrais jamais me passer d'un livre, j'adore avoir l'odeur du bouquin (surtout quand il est vieux) et toucher les pages, je trouves que ça rajoute un peu à l'ambiance d'un livre. En plus je sais pas pour vous, mais perso un écran lumineux ça finit par me cramer les fusibles, et vu que j'ai toujours un livre collé à la main .... pour moi c'est impensable!!!!
    En prime le prix de l'appareil n'es pas donnée ... enfin évolution quand tu es là!!!
     
  11. katchoo

    katchoo
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    Comme je ne commais pas bien les pubs et que c'est la première fois que j'en vois une de ce genre, donc j'ai adoré.

    Par contre je ne saurais pas me passer d'un bouquin papier, le toucher, l'odeur, le côté hyper-pratique (comparez la taille et la facilité d'utilisation d'une tablette et d'un livre, le livre gagne.) font que c'est irremplacable pour moi.
     
  12. MissGeorgette

    MissGeorgette
    Expand Collapse
    Envie Dodo

    Pour avoir assisté à un colloque à BNF, à mon avis, ça ne va pas se développer si vite que ça, le numérique.
    Tout simplement parce qu'en France, les fournisseurs sont bien en retard, autant les bibliothécaires que les éditeurs, et que là où les Etats-Unis testent des trucs comme le Kindle (ok pas terrible selon les critiques, mais il a le mérite d'exister), la France se demande encore si le numérique n'est pas le diable (plus facile de copier et donc de télécharger gratuitement des oeuvres = moins d'argent pour les éditeurs et les auteurs).
    En gros, le débat n'avance pas, et ils se contentent de regarder médusés le grand public lire sur son iphone...

    Enfin bon, hein, ça reste pas super confortable de lire sur petit écran, et de toute façon, ça fait toujours plus classe de sortir le livre de recettes 1920 légué par grand'mamie, ou un vieux polar tout caramélisé de vieillesse...
     
Chargement...