L'Eglise mobilise contre le mariage homosexuel

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Denis, le 3 août 2012.

  1. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Le gouvernement l'a annoncé : fidèle à l'engagement pris pendant la campagne présidentielle, il fera voter une loi autorisant le mariage entre personnes du même sexe au premier semestre 2013.

    Une perspective peu réjouissante pour l'Eglise qui a décidé de mobiliser ces ouailles dès cet été contre ce projet.

    Le cardinal André Vingt-Trois, président de la Conférence des évêques de France, a écrit une prière destinée à être prononcée le 15 août dans toutes les paroisses, jour où les catholiques célébreront l'élévation de la Vierge Marie au ciel.

    Le prélat appelle d'abord à prier «pour celles et ceux qui ont été récemment élus pour légiférer et gouverner ; que leur sens du bien commun de la société l'emporte sur les requêtes particulières et qu'ils aient la force de suivre les indications de leur conscience».

    Puis «pour les enfants et les jeunes ; que tous nous aidions chacun à découvrir son propre chemin pour progresser vers le bonheur ; qu'ils cessent d'être les objets des désirs et des conflits des adultes pour bénéficier pleinement de l'amour d'un père et d'une mère».

    Cette initiative ne fait pas l'unanimité parmi les croyants.

    Les membres de l’association David et Jonathan, qui défendent les intérêts des catholiques homosexuels, regrettent le contenu de la prière. Elisabeth Saint-Guily, membre du bureau de l’association, confie à Yagg que « ceux et celles qui iront assister à la prière de leur paroisse par souci d’unité de la communauté recevront un coup de poignard quand ils entendront ce texte ». Elle espère néanmoins que « les paroisses ne suivront peut-être pas toutes ce texte ».

    La position de l'Eglise n'étonnera personne. Mais a-t-elle encore les moyens, en 2012, de faire échouer l'adoption d'un tel texte de loi par le parlement de notre République ? Personnellement, je ne le pense pas. Et vous ?
     
  2. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Merci pour ces précisions ! J'ai l'impression que l'Eglise entérine d'ores et déjà la légalisation du mariage homosexuel mais se prépare à se battre plus activement sur la reconnaissance de l'homoparentalité. Qu'en penses-tu ?
     
  3. Miawou

    Miawou
    Expand Collapse

    Non pas du tout, c'est intéressant, et puis si tu es documenté ur le sujet, autant nous en faire profiter :)
    Moi (bien moins documentée^^), je suis d'accord avec Miyun , l'Eglise n'a pas à intervenir dans la législation, nous sommes dans un pays laïc.
    De plus, d'après ce que vous dites, il y a quand même pas mal de catholiques qui eux mêmes ne sont pas opposés au mariage homosexuel, donc franchement, ils peuvent bien s'agiter comme ils veulent, je suis pas sûre que ça aura un quelconque effet.
     
  4. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    C'est aussi ce que pense le Parti Radical de Gauche membre de la majorité présidentielle :

    Dans un communiqué, Pascal-Éric Lalmy, secrétaire national du PRG chargé de la laïcité, affirme comprendre l’initiative de l’Église comme « une prière nationale unique pour mobiliser les opposants à la législation sur le mariage homosexuel » et exprime son « inquiétude ». « Une nouvelle fois, on ne peut que constater que les religions ne renoncent jamais à vouloir imposer leurs dogmes et leurs croyances à la société civile en général et au pouvoir politique en particulier » , ajoute-t-il. Selon M. Lalmy, « l’Église n’a aucune légitimité démocratique pour s’immiscer dans le débat politique en France » .
     
  5. azertg

    azertg
    Expand Collapse
    J'aime la bière et les frites.

    Je ne pense vraiment pas que l'Eglise ait un réel pouvoir sur le législatif. Elle est probablement encore très douée pour avoir des passes-droits plus ou moins louables (plus "moins" que "plus" d'ailleurs), mais son influence sur des lois aussi contemporaines que celle-là me semble vraiment proche du zéro.

    Ceci dit...libre à l'Eglise de donner son avis sur la question. Ce n'est pas parce qu'elle n'a pas de pouvoir dans l'état qu'elle doit subitement se censurer et devenir muette. D'autant plus qu'à partir du moment où elle n'a plus de pouvoirs, elle redevient une sorte d'association parmi d'autres (avec quelques nuances vu son influence passée). Dire "l'Eglise ne peut pas s'exprimer sur une loi" reviendrait à empiéter sur la liberté d'expression et la démocratie. Ce qui m'ennuie peut-être plus, c'est que ce qu'elle raconte par le biais des hauts ecclésiastiques reflète plus la position que l'Eglise voudrait que ses membres adoptent plutôt que l'opinion générale des catholiques...

    Quelqu'un sait si une Eglise du courant protestant a donné son avis sur la question ? C'est nettement plus compliqué d'avoir un avis représentatif de tous les courants protestantistes vu qu'ils sont assez variés, mais peut-être que l'une ou l'autre Eglise protestante s'est exprimée sur le sujet ?
     
  6. wildfire

    wildfire
    Expand Collapse
    Guest

    L'Eglise a longtemps été le garant moral du pays (de gré ou de force..) et je crois qu'ils ont du mal à s'habituer à ce que ce ne soit plus le cas. Dans un pays pluri-religieux, le meilleur moyen de faire s'entendre toutes les communautés, c'est de gouverner laïque. Dans le cas du mariage civil (j'insiste sur civil) des homosexuels, je ne vois pas où est le problème. Si une religion refuse de les unir, c'est sa Loi, et elle fera comme elle voudra. Le problème des adoptions, conceptions, etc...est plus délicat à mon sens.
     
  7. Dr Frank-N-Furter

    Dr Frank-N-Furter
    Expand Collapse
    Touch-a touch-a touch me !

    L'Eglise catholique a le droit de donner son avis, comme n'importe quelle religion d'ailleurs.
     
  8. azertg

    azertg
    Expand Collapse
    J'aime la bière et les frites.

    Ca tient en deux concepts : liberté d'expression et démocratie.

    Une religion n'est pas un concept flou : c'est un ensemble de personnes qui vivent avec certains principes moraux. Si tu censures une Eglise, tu censures toutes les personnes qui sont rassemblées sous l'étendard de cette Eglise et qui sont des citoyens. Et il me semble assez clair qu'un citoyen reste un citoyen, quelles que soient ses opinions religieuses.
     
  9. Gandalf

    Gandalf
    Expand Collapse
    Fly you fools !

    J'ai un vrai problème avec une institution religieuse qui se mêle des affaires de la République. C'est viscéral.

    Pourtant, je conçois qu'on a tous une opinion et qu'on puisse l'exprimer. Mais quand il s'agit de la religion, j'ai l'impression que ça va plus loin que l'expression d'une opinion contraire : c'est toujours (ou en tout cas très souvent) assorti d'un jugement de valeur.

    Je fais une différence marquée entre le mariage religieux et le mariage républicain. J'ai moi-même choisi ce dernier sans passer par le premier.

    Si la République dit : "Le mariage homosexuel c'est OK pour nous", je ne vois pas ce que l’Église a à y redire. Si elle ne souhaite pas que le mariage religieux soit accessible aux homosexuels, c'est son souci, mais le mariage républicain, elle ne devrait pas avoir son mot à dire.

    Et je ne pense pas que son opinion puisse en aucun cas influer sur le sujet.
     
  10. Deutsche G.

    Deutsche G.
    Expand Collapse
    I don't give a shit

    Je suis loin d'être convaincue par le graphique (indépendamment du débat du mariage homosexuel), je trouve qu'il donne des réponses foireuses, ce qui le met au même niveau que les réponses qu'il dénonce selon moi.


    Par exemple, à l'explication "parce que l"Ancien Testament le dit", le graphique répond "oui, et il dit aussi qu'on ne doit pas manger de porc, de fruits de mer..."

    Ouais, et il y a des gens qui respectent el Lévitique en ne mangeant pas de porc, de fruits de mer, etc. (moi, par exemple, et les personnes de ma religion). Et on n'est pas des ovnis homophobes pour autant, donner cette explication qui n'en est pas une et qui met à l'écart les gens qui obéissent à ce genre de choses (pour des raisons diverses, parfois autres que le simple fait que ce soit écrit dans la Bible) c'est un peu moche je trouve.

    Edit : et pour la question qui a été posée sur le protestantisme, en ce qui me concerne ça fait vingt ans que je vais à l'église à peu pres toutes les semaines et je n'ai jamais entendu une prédication sur ce sujet, que ce soit en bien ou en mal. J'ignore ce qu'il en est dans les autres branches mais à mon avis, c'est un peu "chacun fait ce qu'il veut avec sa conscience de chrétien" (l'absence de dogme doit y faire).
     
  11. Bored-Girl

    Bored-Girl
    Expand Collapse
    If you're hotter than me, does it mean I am cooler than you ?

  12. Deutsche G.

    Deutsche G.
    Expand Collapse
    I don't give a shit

    J'avais compris mais je persiste à dire que d'une c'est maladroit et simpliste (surtout de n'avoir écrit que ces exemples, même si comme tu l'as dit c'était entendu dans un sens plus global) du coup c'est relevant que pour certains chrétiens (qui ont pourtant cette réponse) et le fait que ce soit l'unique argument l'affaiblit, du coup.

    Ce qui me gêne le plus, dans ce truc, c'est que je suis quasiment sûre que ce n'est pas un chrétien qui l'a fait. Par exemple, le coup du "j'ai souvent vu des chrétiens argumenter que", pour moi, ça le fait moyen comme argument d'autorité, les chrétiens sont loin d'être une masse unanime.

    Et puis on a l'impression dans ce graphique que toutes les réponses sont si simples. C'aurait déjà pas été simple si ç'avait été une personne calée en théologie, alors une gay-activist qui n'y connaît rien et qui justifie ça à coup d'UN verset, de ouïe-dire et d'une phrase logique et implacable ça me fait un peu...voilà quoi. Même si ça part d'un bon sentiment et tout.

    De plus le dernier argument c'est de la mauvaise foi de la part de l'auteur ("Parce que la Bible définit clairement le mariage comme le fait d'un homme et d'une femme > Erroné. un violeur et sa victime (Deutéronome 22:28-29) et un soldat et une prisonnière de guerre (Deutéronome 21:10-14)."

    C'est vrai, un soldat et une prisonnière c'est pas un homme et une femme...


    Et je n'ai rien contre les gay activistes en eux-mêmes (je suis chrétienne, plutôt pour le mariage gay mais jamais j'aurais défendu ça comme ça).
     
Chargement...