L'empouvoirement, le concept féministe qui manquait à la langue française

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 6 juin 2016.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. LunaaaD

    LunaaaD
    Expand Collapse

    Super article vraiment! Ça donne envie de persévérer encore et encore. J'suis en pleine phase d'empouvoirement en ce moment, j'ai quitté mon job de serveuse parce que j'en pouvais plus, j'ai même décider de rester en France alors que je devais rejoindre mon ex à l'autre bout de monde... Tout ça pour pouvoir reprendre mes études (que je paye avec mes économies) et faire ce que MOI je veux faire et pas juste faire plaisir à mes parents avec un boulot stable dans le quel je ne serais clairement jamais heureuse. Et bah franchement, même si c'est pas toujours facile, ça me donne confiance en moi. Même si j'ai peur de reprendre mes études après 3 ans, je sais que c'est la bonne chose à faire. Ça fait du bien au moral!
     
    PoussiM, Suomi, Castor Lapon et 11 autres ont BigUpé ce message.
  3. _Oka

    _Oka
    Expand Collapse

    Un article comme ca, ca fout la patate dès le matin ! :paillettes:

    Ce mot est parfait, il manquait réellement. Maintenant j'ai un mot pour expliquer que je sois passer de petite fille à la timidité maladive à la jeune qu'on défini avec un caractère certain ^^ Et le processus est loin d'être fini ! Tout ce processus de déconstruction des cartes que l'on nous à donner pour nous définir, sans nous demander notre avis, ca prend du temps, mais qu'est ce que ca me fait plaisir d'atomiser un vieux réflexe pas du tout justifié, ou une idée reçue qui craaaaaint ( Merci Sophie Labelle pour son precieux blog sur la transidentité :jv:) !!
    Je deviens accro à cette spirale positive, j'ai besoin de mon shot de reprise de pouvoir sur ma vie qui me permet de ne pas être déprimée de ce monde... Je me raccroche vraiment à ce discours de Mandela ou il disait " Vivre petit ne rend pas service au monde. C'est en libérant notre propre lumière que nous donnons, inconsciemment, l'autorisation aux autres de le faire ". Cette phrase est tellement forte, ca m'a fait un electrochoc : "ok on vit dans un monde de merdre, mais ca peut changer, Surtout, ON PEUT le changer !"

    Vive la semaine de l'empouvoiremeeeeeeeent, je suis fan :d
     
  4. Junia

    Junia
    Expand Collapse

    C'est exaaaaaaactement ce qui me fallait en ce moment ! Merci beaucoup, je vais suivre cette semaine avec attention ! :paillettes:
     
    Adios Badmoizelle, Kathy Nine Panda et Clemence Bodoc ont BigUpé ce message.
  5. Mitchie

    Mitchie
    Expand Collapse
    une lumière dans la brume

    On dit le pouvoir d'agir en francais ;p et ce n'est pas propre que en feminisme a toutes les minorités, c'est très très utilisé en travail social ;p
     
    cryhouse, ElectraHeart, Aamu. et 12 autres ont BigUpé ce message.
  6. Galaadina

    Galaadina
    Expand Collapse

    J'étais venue dire la même chose. :)
    Dans la fonction publique, nous parlons beaucoup du développement du pouvoir d'agir dans des situations variées : pouvoir d'agir de personnes en précarité accompagnées par un travailleur social, pouvoir d'agir des citoyens dans le cadre de la co-construction démocratique... Je travaille d'ailleurs sur un axe de la lutte contre l'e-exclusion qui lit pouvoir d'agir et numérique, via différents leviers : scolaire, formation, EPN (espaces publics numériques), développement de France connect, etc...).
     
    Anne de Russie, Althéa.Vestrit, Jessica RaMel et 3 autres ont BigUpé ce message.
  7. Dan-ge

    Dan-ge
    Expand Collapse

    Est-ce que vous pourriez parler de Laura Bates qui secoue le monde anglophone. Ses livres Everyday Sexism et Girl Up sont absolument d'utilite publique!
    Son projet Everyday Sexism est ll'equivalent de Paye Ta Shnek avec des recueillement de temoignanges, elle ecrit aussi dans Theguardian il me semble et elle est tres tres interessante comme fille. Toutes le sproblematiques qu'elle met en avant se retrouve en France.
    Je sais pas si ses livres sont traduits mais vraiment vraiment ils sont bien!

    Go l'empouvoirment go! :boxing:
     
    Roonie a BigUpé ce message
  8. Cashewnut

    Cashewnut
    Expand Collapse

    Désolée de paraître un peu dure mais... "empouvoirement"? Vraiment?
    Je ne suis pas traductrice professionnelle mais pour avoir bossé dans le milieu du développement international où la notion d'empowerment (en anglais donc) est fréquemment utilisée, je n'ai jamais entendu empouvoirement comme traduction française. Ca pique un peu les yeux...
    Pourquoi pas tout simplement "émancipation"?
     
    ElectraHeart, payapapya, Grim et 4 autres ont BigUpé ce message.
  9. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Parce que dans "pouvoir" il y a "pouvoir" (aussi bien au sens "tu as la capacité de le faire" qu'au sens "tu as le pouvoirrrr de le faire" :cretin: )
    (et en vrai, le mot est utilisé au Québec, les spécialistes de la francisation des concepts anglophones ;))
     
    Alonso et zaytoun ont BigUpé.
  10. Morpheme

    Morpheme
    Expand Collapse

    @Mrs.spock T'es en train de dire que "le francais" c'est que le francais de France en fait ?
     
    zaytoun et Mario From Space ont BigUpé.
  11. plopipou

    plopipou
    Expand Collapse

    Ca a déjà été dit, mais je trouve que le concept d'empowerment ne devrait pas être réduit à une notion féministe. Dans le milieu professionnel anglophone, c'est très utilisé et ça s'applique à tout le monde. Alors oui, les femmes en ont sûrement besoin d'une bonne dose mais je connais des hommes à qui ça ne ferait pas de mal. En plus, ça risque d'en vexer certains.
    Sinon, je suis en plein dedans aussi, comme d'autres Madz et bordel, ça fait du bien. Bon, j'ai de la chance, je bosse dans un environnement propice à ce genre d'illumination, mais si tout le monde n'en profite pas forcément, je ne me gêne pas. J'étais passé par un vague début de cette phase il y a quelques années mais je me suis fait complètement écrasée (par des hommes au passage). L'environnement et les gens qui nous entourent jouent énormément (du coup ça fait partie du processus de changer d'environnement et de se dégager des gens négatifs aussi).
     
    Querencia, Donoma et Althéa.Vestrit ont BigUpé ce message.
  12. Morpheme

    Morpheme
    Expand Collapse

    @Mrs.spock Trainspotting :cretin: C'était juste que tu donnais des exemples comme s'ils étaient ridicules alors qu'ils sont utilisés en francais (pas le tien forcément, mais en francais quand même), par exemple mes parents ont toujours dit courriel, on dit aussi "aller chercher un vêtement chez le nettoyeur" et on ne dit "pas parc à voitures" mais stationnement (et plus rarement parking) mais ca revient au même. Dire ensuite que "En français, nous gardons les angliscismes uniquement lorsqu'ils sont inappropriés" c'est en fait comme dire que Le Francais = la France et/ou que utiliser un équivalent francais à parking, email ou pressing (qui n'est d'ailleurs pas un vrai anglicisme mais bon :P) c'est inapproprié... Je comprends que c'était pour rire hein, mais ca s'appuie quand même sur l'idée qu'il existe un unique francais (valable) et c'est dommageable aussi voilà :fleur:
     
    Violette! a BigUpé ce message
Chargement...