Les Britanniques : tous eurosceptiques ? - Le Petit Reportage

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Emilie Laystary, le 30 janvier 2013.

  1. Emilie Laystary

    Emilie Laystary
    Expand Collapse
    Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

  2. DrowningLorelei

    DrowningLorelei
    Expand Collapse
    The pain I feel now is the happiness I had before. That's the deal.

    C'est quand même incroyable cette prétention qu'ont les Anglais à se croire indispensables. Le discours de Cameron n'est ni plus ni moins du chantage : soit vous nous donnez encore plus d'avantages, soit on se casse.
    Eh bien bon vent ! l'UE leur a donné plus qu'ils n'ont jamais financé, et ce n'est pas normal qu'un pays jouisse d'un tel statut privilégié au sein d'une union qui se veut égalitaire ! Ils sont l'un des pays les plus riches de la zone et ne paient pas DU TOUT en proportion, et beaucoup moins que la France. Si on faisait les comptes ils seraient bien endettés et embêtés les Britons...

    Quant au reportage en lui-même il est intéressant quoiqu'un peu en surface (car c'est un petit reportage, sans doute). C'est intéressant de montrer la fierté et le nationalisme anglais qui est très fort, alors qu'en Europe continentale le chauvinisme n'est pas vraiment tendance.
    Cependant, ce nationalisme s'accompagne d'un fort mépris envers le Continent, particulièrement les Français avec lesquels ils n'ont jamais entretenu de bonnes relations.

    Il aurait aussi été intéressant de noter que la presse est extrêmement partisante, jusqu'à effectuer une sorte de propagande anti-UE, parce que la plupart des médias sont entre les mains d'un seul homme, Rupert Murdoch, qui est extrêmement riche et influent, et qui fait la pluie et le beau temps dans le monde politique britannique. Or il est violemment eurosceptique, donc...

    Enfin, les institutions européennes semblent effectivement très lointaines pour nous,et c'est pour ça que la plupart des leaders européens actuels voudraient une réforme de l'administration européenne, afin de lui donner plus de poids.

    edit : J'ajouterai encore que si l'UE relève d'une situation d'après-guerre, le RU n'a pas le poids et l'importance qu'il avait dans les années 1950 : plus d'empire colonial, plus d'importance diplomatique réelle, et une économie qui arrive très bien à se foutre dans la merdre toute seule (hello Thatcher ! Ils étaient bien contents d'avoir les fonds européens dans les années 1980!).
    Les Britanniques feraient mieux de ne pas trop compter sur le soutien des Etats-Unis qui ont d'autres pays à courtiser et d'autres chats à fouetter en ce moment pour s'occuper des petits problèmes anglais.
    Et puis ils devraient attendre l'indépendance de l'Ecosse pour faire ce référendum, afin de voir comment évolue leur économie etc.
     
    #2 DrowningLorelei, 30 janvier 2013
    Dernière édition: 30 janvier 2013
  3. Finanas

    Finanas
    Expand Collapse
    Blood-bonded to Eric

    Comme ça a été dit dans le reportage, l'Europe est le premier marché d'exportation des britanniques. C'est vraiment cracher dans la soupe de dire qu'ils se cassent. Non mais soit, ils se cassent et on remet les barrières douanières entre nous. ça pourrait leur faire les pieds SI on avait pas fait au niveau européen des accords à tout va avec finalement quasi tous les pays du globe, donc nos taxes à la douane ne servent plus à rien... Donc finalement on a rien pour les faire plier, on a encore bien joué...
     
  4. louna69

    louna69
    Expand Collapse
    For the watch.

    Oui mais justement, c'est au niveau européen, donc pour les membres de l'UE; s'ils se cassent, ils seront obligés de renégocier une bonne partie des accords avec les autres parties du globe, parce que je me doute qu'ils vont vouloir investir dans un seul pays de 60 millions d'habitants avec sa monnaie particulière quand à côté t'as un marché unique de plus de 400 millions d'habitants, avec une monnaie unique, et ce malgré la fiscalité et les réglementations
    S'ils partent, c'est eux qui seront désavantagés pas l'UE (qui est la première puissance économique mondiale, si on combine tous les PIB de l'organisation)
    Ils peuvent à la limite faire un statut spécial façon Norvège ou Suisse, mais vu l'état des relations entre les deux parties, je me doute que l'UE veuille vraiment faire profiter le RU des traités qu'elle a négociées alors qu'ils sont partis, en gros le beurre et l'argent du beurre

    Si je me suis gourée, corrige-moi, c'est vraiment pas ma zone de confort tout ça (les traités, tout ça, ça me gonfle, je lis juste les commentaires des articles, y'a des bonnes blagues cachées parfois) :shifty:
     
  5. Albany

    Albany
    Expand Collapse
    Mrs Gordon-Levitt

    Moi, ça m'intéresserait :fleur:
     
  6. Peaudouce

    Peaudouce
    Expand Collapse
    Peau d'ours.

    Sincèrement, quand on se rappelle de la sortie de Cameron quelques jours après l'élection de Hollande, disant qu'il déroulerait le tapis rouge pour tous les riches français qui souhaiteraient s'exiler, j'ai envie de leur dire bon vent (je suis dans la simplification, je sais, mais j'ai trouvé sa déclaration indigne).
     
  7. Vadim

    Vadim
    Expand Collapse

    @shield Moi aussi le cours m'intéresserait! :)
     
  8. Linka

    Linka
    Expand Collapse

    Pas mal comme article, je ne connaissais pas les chiffres des sondages, ils ne me surprennent pas. En tout cas je suis d'accord avec les Mads, on ne va pas les supplier de rester. Bon vent !

    En tout cas ça illustre bien ce que j'exècre dans la mentalité/culture britannique. Au niveau chauvinisme et patriotisme on est de très très petits joueurs à côté (et c'est pas chose facile pourtant !) ! Ce côté je me sens si supérieur, si différent, m'insupporte.
    Mon opinion s'est renforcée après avoir constaté l'étendue de la francophobie là bas. Peut-être pas pire qu'aux Etats-Unis mais quand même, je ne vois pas ce qu'on a fait pour mériter autant d'hostilité.

    Je sais que je suis en décalage car la plupart des jeunes de mon âge sont anglophiles. Bien sûr il y a plein de choses que j'aime dans leur culture et il ne faut pas généraliser, tout le monde n'est pas arrogant comme ça. Mais j'ai le sentiment qu'ils ont bel et bien réussi à mettre une frontière entre nous et eux parce j'arrive plus à éprouver de la sympathie pour ce pays. Je sais que certaines trouveront mes propos extrêmes mais c'est ce que je ressens...
     
  9. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

    Ce que je trouve bizarre moi, c'est la façon dont ils lynchent la France dans les médias... The Economist particulièrement, et je comprend pas vraiment pourquoi ils en ont tant après François Hollande ?
     
  10. Lune Bleue

    Lune Bleue
    Expand Collapse
    Pcchhhhhhhhhhhhh

    Moi aussi je voudrais une Europe fédérale mais socialiste ! On est au moins deux !
    Et sinon ton cours ça m'intéresserait bien aussi :)
     
  11. Hole

    Hole
    Expand Collapse

    Ceci et ceci.
    Il prend pour les autres.

    Un truc tout nouveau :cretin:
     
  12. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

    D'accord, je vais essayer de diversifier un peu mes lectures de la presse anglaise alors (pour les concours que je prépare on m'a recommandé de lire essentiellement The Economist, et je n'avais pas encore pris la résolution de regarder dans d'autres journaux).

    Et moi aussi je rêve d'une Europe fédérale et socialiste ! :d
    On est trois !:top:
    Donc il n'adhère pas au régime d'imposition français, ni à son code du travail (je ne sais pas exactement ce qu'il reproche à celui-ci mais j'imagine que c'est de l'ordre ou des cotisations, ou des modalités de licenciement, quelque chose dans le genre non ?). Mais à priori ces choses là concerne la France et les Français, pas le 1er Ministre Britannique, si ?
     
Chargement...