Les calins

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par AnonymousUser, le 11 février 2009.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Chez certaines personnes les calins c'est quelque chose de naturel, de quotidien même. Avec les amis, la famille, l'amoureux, le chat, le chien, la peluche, les petits nenfants. Chez d'autres, ça ne vient pas tout seul, l'intention est là mais ça reste coincé.

    Vous êtes comment vous? Vous calinez tout ce qui vous passe sous la main? Vous prenez dans vos bras que certains de vos proches? Et pourquoi eux et pas les autres? Au contraire, vous détestez ça? Ou vous aimeriez bien mais vous n'osez pas?

    Racontez :cupidon: (smiley de circonstance)
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je n'aime pas du tout être en contact physique avec d'autres personnes et ce même avec ma famille. Les seules personnes que j'approche et que je laisse m'approcher sont mes deux meilleures amies et mon copain et encore de façon TRES pudique. Par exemple, je me force à faire la bise à ma mère parce que je sais qu'elle en a besoin et que sinon je ne témoigne pas de mon affection mais ça me donne parfois envie de vomir, pourtant je l'aime énormément. Quand on s'approche de moi, j'ai l'impression qu'on viole mon intimité. Et puis, j'ai remarqué que je n'aimais pas du tout sentir les odeurs corporelles des autres, je me sens comme un cambrioleur, d'être là où je ne devrais pas. Et ça ne me dérange absolument pas d'être comme ça, j'ai l'impression de respecter mon corps et le territoire de la sphère intime des autres personnes. Ca ne me gêne pas vraiment dans le sens où je me sens mal à l'aise parfois mais j'ai appris à vivre avec. Et bien sûr, si je repère une personne tactile, je l'évite, ou je lui fais comprendre que son comportement est déplacé envers moi. Mais, je ne connais personne comme ça dans mon entourage. Voilà :eh2:. Et l'alcool me désinhibe un peu (honte).

    Par contre, mon chat pourrait mourir de trop de câlins. hum.
     
  3. louloute87

    louloute87
    Expand Collapse
    FessebookeuZ

    mes proches ( mon frere, ma mere ) me reproche de pas faire des calins, genre c'est souvent que je les recale c'est plus fort que moi, y'a quelque chose qui me gene , ( d'ailleurs on me dit que je suis pas normale ) chez moi c'est pas H24, je suis pas une sensue,
    avec les copines , y sont rares
    quand j'ai un copin, par contre pas de soucy pour qui m'en donne j'en donne aussi mais pas en overdose , pas de vant tous le monde enfin voila
    pourtant j'aimerai desfois en faire , mais sa reste la coincé , je sais pas pourquoi je suis une coincé des calin :redface:
    puis je trouve qu'a trop en faire c'est comme les jtm , sa n'a plus de signification
    en definitive j'aime les calins mais a petite dose , au bon moment avec les bonnes personnes !
    rassuré moi, y'a des mads dans mon cas :knockout:
     
  4. louloute87

    louloute87
    Expand Collapse
    FessebookeuZ

    Ah tu as posté tn post en meme tps que moi
    c'est totalment se que je ressend mais j'aimerai etre plsu tactil moi
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis paradoxale en ce qui concerne les câlins.

    Je câline beaucoup les animaux, surtout les miens. Ça m'apaise.

    Par contre, en ce qui concerne les humains c'est différent. En soirée je suis très câline et je vais de bras en bras, je masse des potes, je les caresse quand je passe à côté d'eux etc. Mais là encore il faut que ce soit des gens que j'apprécie ou alors ceux avec qui il y a un vrai feeling, ceux pour qui je ressens de la tendresse. Je câline beaucoup mes fillots, ça m'arrive de rester des soirées entières dans leurs bras, à les tripoter, les câliner etc.
    Bizarrement je suis plus câline avec mes potes qu'avec mes copains. C'est d'ailleurs un reproche qui revient souvent, que je suis "pas assez tendre et câline". Et ça pose d'autant plus souci lorsqu'ils me voient évoluer en soirée, dans les bras de mes potes. Mais je suis câline avec mes ex.

    Je câline jamais les filles par contre, parce que déjà j'ai très peu d'affinités avec et j'en ressens pas le besoin, même celles dont je suis très proche. Ou alors ça reste des "hugs" (je trouve plus le terme français) dans des moments très particuliers (retrouvailles, bonne nouvelle, état alcoolisé). Le câlin est sexué pour moi en fait lol.

    Je ne suis pas du tout câline avec ma famille par contre. Je peux pas.

    Et je ne supporte pas qu'on me touche ou qu'on m'attrape lorsque je n'apprécie pas plus que ça la personne. Le contact avec l'autre me met mal à l'aise (je supporte difficilement qu'un inconnu (ou presque) me touche ou pire m'enlace).
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Comme Treize, je suis très paradoxale en matière de câlins.

    Avec ma famille je peux pas. C'est physiquement impossible pour moi de les toucher, j'ai vraiment du mal. Jamais de bisous, jamais de câlins, de temps en temps ma mère me dit "viens m'embrasser" mais elle sait que ça me demande un gros effort (non sérieusement) alors en général elle insiste pas.

    Pour les amis c'est très différent. Avec les filles dont je suis proche je fais pas mal de câlins, par contre avec certaines filles pour qui j'ai de l'attirance (bon je pense à une en particulier) j'ai du mal avec les câlins parce que c'est toujours ambigü dans ces situations.
    Sinon avec les mecs j'ai moins de mal, mon meilleur ami, mes potes en général, toussa ça va. =)

    Le pire c'est en soirée j'crois, je suis hyper tactile, je passe mon temps dans les bras des gens, à leur faire des câlins, des bisous, des massages, etc.. L'alcool lève toutes mes inhibitions (déja que j'en ai pas beaucoup XD) alors quand j'ai 3 gouttes dans le nez je suis infernale. :yawn: (& capable d'aller rouler des pelles à n'importe quel inconnu. :stare:)
     
  7. James

    James
    Expand Collapse
    Over There.

    Idem. Mot pour mot.

    Sinon, les animaux sont mes amis \o/
     
  8. Sneezewort

    Sneezewort
    Expand Collapse
    Revival

    Je suis extrêmement tactile, j'ai besoin d'un contact avec la personne avec qui je parle en général, leur toucher le bras, avoir un point de contact avec les jambes, les pieds, les bras. Je sais pas, ça me rassure. Par contre je suis aussi très timide alors c'est assez rare que je prenne comme ça quelqu'un dans mes bras, même si très souvent j'ai de très très grosses pulsions, autant sur mes amies que sur mes amis. Je sais pas, c'est juste que parfois je ressens un très très grand amour ou un accès de tendresse d'un coup, et une très grande envie de le leur faire sentir mais sans leur dire, parce que j'en suis incapable. Calins, pas bisous et cie par contre.

    Par contre en soirées, là je me lâche totalement et tout le monde y passe.

    A l'inverse, je ne suis pas, mais alors pas du tout caline avec mes parents, à leur grand désespoir. Ca fait bien longtemps que je leur ai dt que les calins, les bisous et tout ça, c'était pas mon truc.
     
  9. Angelin

    Angelin
    Expand Collapse
    Ad Victoriam~

    En règle générale je déteste viscéralement les contacts physique avec les gens. Quand j'étais en stage y a un gars, sympathique au demeurant, qui avait la sale habitude de poser ses mains sur les épaules des gens pour leur demander un truc, attirer leur attention, etc... Bah moi ça me foutait des frissons de dégout et limite de rage. Je supporte vraiment pas et je dois prendre sur moi pour ne pas être agressive quand ça m'arrive (hahaha je vais m'éclater dans les transports en commun parisiens l'an prochain -____-')

    Les seules exceptions sont mes amis proches et mon fiancé, avec lequel je suis d'ailleurs vraiment très câline. Ah, et quelques peluches.

    Sinon avec aucun ex, personne de la famille ni même le chat ^^'.
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je me rangerais plutôt dans la "catégorie" de celles qui n'osent pas. Ma coloc avec qui je suis très proche, se met à pleurer devant moi, je vais lui parler, l'écouter, la rassurer autant que je peux; mais le calin non j'y arrive pas. Ca me démange, mais je n'arrive pas à franchir le pas. C'est vraiment bête. Pareil pour ma meilleure amie, il fut une période où on s'en faisait souvent, systématiquement sur le quai de la gare quand on se quittait pour des mois. Maintenant moins, enfin déjà plus qu'il y a un an. Alors que je l'aime énormément et qu'elle mériterait mille calins par jour. Mon amie d'enfance, pareil, on était collées puis maintenant qu'on a grandi, c'est juste la bise/bisou pour se dire bonjour.

    Dans ma famille, mon plus grand frère me caline trèèèès souvent, je suis tout le temps fourrée dans ses bras. Mon autre frère le fait que quand ça fait longtemps qu'il ne m'a pas vue. C'est même plus appréciable, plus précieux. Ma mère me demande souvent des calins, que je fais de moins en moins et ça me rend malade d'être comme ça. Avec mon père, étant tous les deux des grands pudiques, c'est beaucoup plus rare.

    Sinon mon doudou je le caline à mort, les chats aussi, les enfants, les bébés. C'est beaucoup plus naturel.
    En soirée, l'alcool me rend plus tactile et je vais facilement montrer mon affection. J'avais une copine, je me souviens, on se prenait tout le temps dans les bras dès qu'on avait un peu trop bu. J'adore ces moments là. Puis pour finir, en amour je suis très caline. J'ai énormément besoin de sentir mon mec tout proche.
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

  12. Isoline

    Isoline
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Je suis un vrai pot de colle avec mon copain, je peux pas m'en empêcher :d
    Avec mon chien aussi, puisque là c'est elle le pot de colle.
    Avec les enfants et les bébés aussi, je travaille en école et ça me fait trop plaisir quand il y en a qui me réclame un bisou :d
    C'est tout.
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. mini-moua
    Réponses :
    2
    Affichages:
    4314
  2. ambre
    Réponses :
    4
    Affichages:
    352
  3. Maitai
    Réponses :
    16
    Affichages:
    1476