Les critères de poids vus par les Européens

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par SML, le 28 avril 2009.

  1. SML

    SML
    Expand Collapse
    Merci pour ce moment

  2. Kwarczielony

    Kwarczielony
    Expand Collapse
    A besoin de + d'énergie

    Après le dossier de Elle, j'ai beaucoup réfléchi à tout ça, et puis je me suis décidée. Je fais 70 kg pour 1m58, je fais de la taille 46 donc. Je me suis pointée chez mon toubib en lui demandant si mon poids gênait ma santé ? Non. Je peux toujours faire du sport ? Oui, autant que je veux.
    Ok, c'est pas plus compliqué : j'ai flanqué toutes les crèmes et gellules "minceurs" à la poubelle, ainsi que mes menus spéciaux, mes fringues trop étroites que je pouvais à peine fermer, et j'ai dit : "Merde, je m'accepte comme je suis! A quoi bon continuer de me frustrer pour une image dont on ne sait même plus la vraie base?" j'ai recommencé à manger normalement, je prends des vêtements à ma taille, dans lesquels je suis bien, et je m'en porte beaucoup mieux depuis, je suis totalement bien dans ma peau et heureuse.

    A mon avis, la société s'est tellement escrimée à nous donner l'image de la femme parfaite physiquement, puis à écouter les différents avis et à essayer de leur correspondre un minimum, qu'elle a fini par s'emmêler les pinceaux elle-même, et ne plus savoir où elle en est.

    Pour moi, c'est simple, avoir de la graisse, des formes, c'est bien, tant que ça n'est pas dangereux pour la santé, et on peut voir soi-même quand ça le devient, en se faisant tout simplement surveiller par un médecin. Aller consulter une fois de temps à autre histoire de savoir où en est ne mange pas de pain.

    Autant j'étais mal dans ma peau il y a encore quelques semaines, autant maintenant je trouve ridicule de se priver et de se frustrer pour rentrer dans la silhouette véhiculée par les médias... et j'espère sincèrement que toutes les filles qui sont comme j'étais, auront la chance d'avoir le déclic que j'ai eu, et de pouvoir enfin être bien dans leur peau avec une taille 45, et même au delà! Que de leur jeunesse, elles pourront avoir plus tard le souvenir d'une fille épanouie qui s'amuse plutôt que celui d'une fille frustrée qui se prive et se donne du mal pour correspondre à une image quelconque... .
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je crois que le problème vient en partie des vêtements. Dès qu'on n'est pas "dans la norme", ça devient galère de s'habiller. Je sors parfois de certaines boutiques dégoutée parce que je n'ai pas réussi à passer mes cuisses dans un jean 38 ou parce que mes seins seraient plus à l'aise en dehors du top que j'ai mis trois heures à pouvoir enfiler (je fais du 90C, ce qui n'est pas énorme). Quand ça va à la taille, ça bug aux cuisses ; quand ça passe aux bras c'est les nénés qui posent problèmes.
    En fait, on se trouve en surpoids parce que les vêtements sont taillés pour des filles qui font 1m80, 50 kg et un bonnet A. Or on n'est pas toutes comme ça (ceci dit, je n'ai rien contre ces filles là, ça n'était pas méchant, juste un constat).
    Comme disait mon docteur : "il faudrait que les vêtements s'adaptent à nos corps et non le contraire".
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Il y a vraiment tout un système à remettre en question en ce qui concerne la "normalité d'un poids" si tant est qu'elle existe...
    La pression vient de partout: images qu'on nous impose, faux conseils qui poussent à n'importe quoi, vêtements dont les tailles mentent (par exemple le 38 d'y a quelques années n'est plus le même qu'aujourd'hui, etc...), les vêtements qu'on ne trouve pas dans toutes les tailles, la pression par les médias, par la société tout court...
    Ca en devient stupide et sans aucun sens.

    Je suis d'accord avec Kwarczielony, et de toute façon c'est une question d'équilibre: il ne faut pas se frustrer, et pas se mettre en danger non plus, et entre les deux, la palette d'équilibre reste large. Et c'est normal, parce que tout le monde est différent, avec un corps différents, des ossatures variées, des métabolismes divers... et à ce titre là, on ne peut tout simplement pas établir une norme universelle à laquelle tout le monde devrait ressembler.
     
  5. Lady Dylan

    Lady Dylan
    Expand Collapse
    Hazel Tellington

    L'imc ne veut pas dire grand-chose, avec un imc de 21 j'étais trop grosse parce que je n'étais pas faite pour ce poids, alors que ce sera la corpulence normale d'une fille avec une morphologie différente...
     
  6. JanieJane

    JanieJane
    Expand Collapse
    En bad loin de tout...

    Je ne voudrais pas rentrer une nouvelle fois dans le sujet du poids car je sais que ma position énerve certaines, mais je tenais vraiment à dire que l'IMC est tout sauf fiable car, comme dit dans l'article, il ne tient compte ni de la masse graisseuse ni de la morphologie...
    Evidemment j'ai un IMC inférieur à 18, mais je suis en excellente santé, mais pour prendre un exemple vraiment démonstratif : ma s?ur qui a une morphologie un peu comme la fille de gauche
    sur le sondage anglais a un IMC 18 et le site sur lequel elle l'a calculé lui a indiqué qu'elle était "en sous-poids et malade"... :happy:
     
  7. Dies Irae

    Dies Irae
    Expand Collapse

    Vous avez raison, il faut voir l'IMC comme le QI je pense.
    C'est à dire comme un indicateur qui n'a de valeur qu'avec l'avis d'un professionnel de la santé. Le chiffre en lui-même n'a pas de sens à proprement parler, il doit toujours être accompagné d'une interprétation de la part du praticien.
     
  8. Vavaliciious

    Vavaliciious
    Expand Collapse
    Musique Addict

    en dessous de 16 c'est dangereux ...
     
  9. Dies Irae

    Dies Irae
    Expand Collapse

    L'IMC est un indice construit pour les adultes, en gros à partir de 18 ans. Il n'est valable que pour les personnes qui ont totalement terminé leur croissance, sont sorties de la puberté, etc.
    Si a 17 ans tu as un IMC faible, c'est normal. Tu n'es probablement pas encore complètement formée, c'est tout :)
     
  10. Ancien membre

    Ancien membre
    Expand Collapse
    Guest

    En même temps j'ai une amie qui va avoir 22ans qui est bien formée et qui a un IMC inférieur à la normale... Pourtant elle mange beaucoup et pas forcément des bons trucs ! Je pense qu'il y a aussi une question de morphologie.
     
  11. Dies Irae

    Dies Irae
    Expand Collapse

    Euh tu dois avoir une morphologie étrange... Comment tes genoux peuvent-ils ne pas se toucher ?...
    Si tu serres les jambes, la seule raison qui peut les empêcher de se toucher, c'est la largeur des cuisses... Tu me laisses perplexe, là :confused:
     
  12. Ancien membre

    Ancien membre
    Expand Collapse
    Guest

    C'est l'opposition genu valgum, genu varum - en gros, les genoux rentrés vers l'intérieur ou qui sortent vers l'extérieur - qui peut rendre cet exercice plus ou moins difficile.

    Mais je pense qu'il s'agit plutôt d'une exagération pour faire comprendre l'histoire des cuisses.
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Floffy
    Réponses :
    3
    Affichages:
    944
  2. Angelwings123
    Réponses :
    1
    Affichages:
    2534
  3. Fan-Emmanùel.M =)
    Réponses :
    4
    Affichages:
    1319
  4. Cha_XD
    Réponses :
    72
    Affichages:
    8347
  5. Cessy
    Réponses :
    16
    Affichages:
    3052