Les études de droit : témoignage et conseils

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 19 juillet 2014.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. Fever_Li

    Fever_Li
    Expand Collapse
    In love.

    Etant étudiante en droit, je trouve l'article très intéressant et bien expliqué néanmoins certaines parties me dérangent tels que  "Je suppose que pour d’autres domaines du droit, c’est également le cas (à part le droit des affaires, qui sert surtout à s’en mettre plein les poches !)" :eh: :erf: Je suis moi même passionnée par le droit des affaires et non, ce n'est pas pour "m'en mettre plein les poches" (après peut être que c'est à prendre au 2nd degré mais je n'en n'ai pas l'impression au vu du style de l'article).

    Ainsi que "Les droits de l’homme, c’est la branche difficile" Euh, non. Toute branche du droit à ses difficultés, et je ne pense pas que une soit particulièrement plus difficile que l'autre, cela dépend de l'étudiant et de ses aspirations à mon sens.

    Sinon pour les futurs étudiants en droit, il faut également savoir que dans certaines facs (notamment la mienne), il n'y pas de choix à faire au 1er semestre,  pour les 3 matières pratiques (droit civil, droit constitutionnel, et histoire du droit) les TD sont obligatoires pour les trois. :)
     
  3. Solal

    Solal
    Expand Collapse
    Très, très amoureuse

    Je pensais pas qu'on devait faire un choix en première année dans certaines facs :eh: Dans la mienne les trois matières fondamentales étaient obligatoires en TD, et j'ai envie de dire heureusement, oui les TD d'histoire m'ont été utiles :shifty: Et je ne comprends pas que tant de gens dénigrent cette matière, l'histoire du droit est tout aussi importante que le reste à mes yeux, c'est tout simplement de la culture générale, c'est essentiel :shifty:

    Sinon, je suis un peu choquée par la description de l'ambiance à la fac d'Aix, ça ne ressemble tellement pas à ce que je connais :oo: Chez moi il n'y a pas de "clones" comme tu dis, chacun vient comme il est comme au McDo et les gens sont très ouverts, je n'ai pas eu de mal à faire de nombreuses rencontres ! Je trouve ça un peu triste d'étudier dans un tel climat :erf: Je suis ravie d'être dans ma petite fac qui, bien qu'elle soit une "fac parisienne", ne ressemble pas à la description qu'on en fait habituellement :happy:
     
  4. Yunaa23

    Yunaa23
    Expand Collapse
    “Pourquoi, en général, fuit-on la solitude ? Parce que peu d’entre nous se trouvent en bonne compagnie avec eux-mêmes.” -Carlos Dossi-

    Bon article mais je trouve un peu dommage que le début laisse penser que la fac de droit est remplie de péteux, certes il y en a quelques uns mais on peut facilement les éviter :)
    Je rejoins l'auteur pour dire que le bac pro n'est pas incompatible avec le droit, j'en ai un et en travaillant ça passe (même si en ce qui me concerne j'ai redoublé j'ai réussi à avoir un 20 en exam en L1 :drama:).

    Pour les futurs étudiant en droit je conseille surtout d'apprendre ses cours au fur et à mesure. Même si on ne les connaît pas sur le bout des doigts ça aide énormément pour les révisions. Il faut aussi ne pas hésiter à aller voir les annales de votre fac si elles sont disponibles (grâce à ça avec une amie nous avions deviné le sujet de droit constitutionnel, on avait rendu chacun environ 7 feuilles supplémentaires pendant l'exam :XD:).
     
    #4 Yunaa23, 19 juillet 2014
    Dernière édition: 19 juillet 2014
  5. Nahasiah

    Nahasiah
    Expand Collapse

    Très bel article !
    Je n'ai pas eu non plus à choisir mes TD pour ma première année.
    Je ne fait pas de fiches, car elles prennent trop de temps et mes cours sont souvent très structurés.

    Je ne reconnais pas non plus ma promo dans la description des clones. En fait, c'est très bonne enfant (en même temps je suis dans une petite fac) !

    Par contre dans ma fac, le choix entre droit privé et public se fait en L3.
     
  6. sweetonic

    sweetonic
    Expand Collapse
    So far so good. Guest

    Je viens de terminer ma première année de droit. Je sais qu'à ce stade je ne suis pas encore très avancée puisque la première est plutôt une grosse introduction mais je tenais quand même à réagir à cet article :)

    En ce qui concerne le déroulement des études, je n'ai rien à dire puisque ça ne se passe pas de la même façon en Belgique.

    La capacité à analyser et synthétiser est vraiment importante en droit, c'est vrai, mais c'est aussi le cas pour la grande majorité des études universitaires ! En secondaires, j'avais des options de science faible mais du latin-grec et je trouve que ces cours préparent également très bien puisque la traduction demande de la logique et de la réflexion. En droit, c'est vrai qu'il faut vraiment pouvoir aller à l'essentiel mais en restant complet : il faut pouvoir cibler mais faire attention à ne rien oublier.
    La mad' insiste dans son article sur la grammaire et l'orthographe et c'est vrai que dès les premiers cours on vous fait comprendre qu'un mot n'est pas un autre ! Par exemple, une de mes amies était particulièrement stressée pour son examen oral de droit public et elle a sortit au prof "la cour a donné un arrêt" au lieu de rendu et c'est très mal passé !

    En ce qui concerne l'ambiance, c'est ce qui me faisait le plus peur à la rentrée, bien avant les cours :rire: Mon premier choix d'étude c'était les romanes (littérature) et j'avais très peur de me retrouver avec tout un tas de snobs, dans un monde de 'riches', être la seule enfant de non-juriste...(bref tous les stéréotypes liés au milieu!) Alors des snobs, il y a en a c'est sûr et je suis totalement d'accord avec l'auteure en ce qui concerne le style vestimentaire. Mais ça, c'est ce qu'on voit de loin ou du premier coup d'oeil. La fac de droit est grande, elle compte plusieurs centaines d'étudiants et je n'ai pas eu de mal à me faire des amis. Mais j'avoue que ça reste particulier : je m'entends très bien avec mes amis de droit mais quand il est question de se passer des notes/synthèses, ça devient nettement plus tendu ! J'étais très déçue de cet état d'esprit au début mais finalement, on s'y fait : la vie n'est pas toujours toute rose et toute parfaite :rire:

    Et pour les conseils à la fin de l'article, à part pour les journaux juridiques, ils s'appliquent à toutes les études universitaires aussi ! :)
     
    #6 sweetonic, 19 juillet 2014
    Dernière édition: 19 juillet 2014
  7. dallozetpuf

    dallozetpuf
    Expand Collapse
    Guest

    Yo ! Je crois que c'est mon premier message sur madmoizelle même si je lis régulièrement les articles depuis 5/6 ans.

    Je tenais à réagir étant fraîchement diplômée d'un M2 de droit notarial de la Sor-bobonne :dunno:

    Comme la madmoizelle précédente, je suis un peu choquée par le cliché droit des affaires = machine à pognon. Pour quelqu'un qui met en avant son ouverture d'esprit, son goût de l'international, ça fait flipper. Tous les étudiants qui font du droit des affaires finissent la plupart juristes et avocats (et peu souvent présidents de conseils d'administration) avec une spécialité différente sûrement guidée par une affinité pour le droit des contrats et le droit des sociétés.

    Je suis bien placée pour en parler : j'ai fait un M1 droit des aff' avant de faire un M2 plus classique. J'ai même fait un Master de littérature en suivant parallèlement des cours de droit par correspondance (et en travaillant en tant que pionne) donc j'ai rien du Loup de Wall Street.

    C'est d'autant plus con de balancer des anneries de ce genre que j'étais d'accord avec tout le reste de l'article, notamment avec l'inutilité de faire des fiches (mieux vaut relire son cours sur l'ordi en le complétant directement avec notes d'arrêts, citations et manuels)

    Essayez de tester les différentes matières (pénal, admin, civil, commercial) pour vous donner une idée de ce que vous aimez. Moi, je suis une fanatique du code civil donc le droit des contrats et le droit de la famille c'est mon dada.
     
    MrsBlueSky a BigUpé ce message
  8. Sowhat?

    Sowhat?
    Expand Collapse
    A bord du Nostromo 

    Six ans de droit aussi!! :vieux: Par contre dans ma petite fac de province, on a eu que deux TD obligatoires en Droit civil et Droit constitutionnel. L'histoire du droit était une matière simple.
    C'est vrai que certains étudiants en première année se la jouent beaucoup, mais généralement ce ne sont même pas les meilleurs!

    Sinon, concernant les débouchés il y a aussi les concours administratifs, puisque dans beaucoup d'entre eux il y a des épreuves de Droit public. Sachant que ce sont des matières qui prennent du temps à être bien assimilées (enfin ça a été le cas pour moi), avoir une formation préalable peut aider.

    Et je suis également d'accord pour l'obsession des profs sur les plans en deux parties, deux sous-parties! C'est terrible, parce que maintenant j'aurais beaucoup de mal à faire un plan en trois parties, ça m'énerverait. Mon cerveau a été bien formaté ...

    Bref, après un Master II en droit public et une année de préparation aux concours administratifs, je me relance en Master II de droit privé ... plus préparation à côté encore, des concours ... Le droit, ça ne vous lâche pas! :supermad:

    edit: pour l'histoire comme quoi les S réussiraient mieux que les L en droit, je l'ai entendu de la part d'une chargée de TD, mais j'ai aussi eu droit au contraire de la part d'un de ses collègues. Au final, les enseignants eux-mêmes véhiculent des clichés :goth:
     
    #8 Sowhat?, 19 juillet 2014
    Dernière édition: 19 juillet 2014
  9. Sorbitou

    Sorbitou
    Expand Collapse

    J'ai fait mon master 1 à Aix en provence et je n'ai pas vu cette ambiance, alors que pourtant c'était une année très stressante et très concurrentielle. Mais bon j'ai du avoir de la chance:).

    En tout cas je te trouve bien courageuse de passer le CRFPA à Aix, tout le monde m'a dit que c'était l'endroit à éviter.

    C'est vrai que l'ambiance diffère d'une fac à l'autre, celle où j'avais fait ma licence, tu pouvais rencontrer des gens qui avaient adhéré à un parti politique (de droite comme de gauche) et qui suivaient vraiment l'actualité à la fois juridique et politique.

    Au final d'après mon expérience, c'est vrai que d'être dans une petite fac ou de taille moyenne est plus agréable. Il y a moins de monde, c'est beaucoup plus facile de discuter avec les profs et les chargés de TD. Mais après il faut migrer pour le master 2.

    Sinon concernant la matière que l'on aime, moi c'est le droit fiscal...et non je ne suis pas bizarre et je ne fais pas cela que pour le fric:cretin:.
     
  10. Poppyline

    Poppyline
    Expand Collapse
    Rien ne sert de courir

    Déjà, je plussoie tous les commentaires précédents :top:

    Concernant l'ambiance, j'ai étudié dans deux facs (Montpellier en L1 et L2, Rennes depuis la L3) et c'est vrai qu'à première vue, on voit surtout les "péteux", ceux qui se croient déjà avocats au second semestre de première année, mais, comme dans toutes facs (et dans toute foule en général), il y a des gens simples, ouverts et sympathiques ! :)
    J'étais en prépa en parallèle de mes deux premières années donc l'intégration était facile, mais sachez que les TD sont un bon moyen de faire des connaissances plus facilement.

    Enfin, je rajouterai surtout soyez curieux ! Pour réussir en droit, il faut avoir envie de découvrir, de chercher, de fouiner sur legifrance/dans les bouquins.. Enfin bref, il faut un minimum d'envie puisque rien ne viendra à vous tout seul ;)
     
  11. Choupiang

    Choupiang
    Expand Collapse
    It's a little bit funny...

    Je fais des études de droit à Toulouse, ici on a davantage de choix concernant les TD, ainsi que pour les options. En plus, on ne se spécialise en "droit privé ou droit public" qu'au dernier semestre de la licence !

    Ce que je pourrais rajouter par rapport à mon expérience à la fac, c'est qu'on remarque rapidement le "clivage" droit privé/droit public, certains profs en jouent, et on en rigole pas mal. :)

    Et concernant l'ambiance, elle est plutôt bonne ! Bien sûr il y a des "péteux" mais pas plus que ça. C'est vrai que j'ai déjà entendu dire qu'à Aix l'ambiance n'était pas géniale... Mais à Toulouse, c'est super !

    L'auteur compare le droit a une matière scientifique, et elle a raison ! On peut aussi assimiler le droit à une langue: un nouveau vocabulaire, un nouveau "monde"... J'ai été assez perdue en arrivant en première année, mais on s'y fait vite 8)

    Bon courage aux futurs apprentis juristes !
     
  12. suivezlelapinblanc

    suivezlelapinblanc
    Expand Collapse
    Révisions mon amour...

    J'étais toute contente de voir un article sur les études de droit dans Madmoizelle... et puis là j'ai commencé à lire, et c'est le drame. Ce témoignage est par de nombreux passages un cliché ambulant. :mur:

    Comme d'autres avant moi je reprends le fameux "le droit des affaires c'est une machine à pognon"... sans déconner ?:facepalm:  Y a encore des gens pour dire/penser un truc pareil après s'être tappé toutes ces études ? Surtout que le "droit des affaires" contient nombre de domaines très divers, tels que le droit fiscal qui effectivement est réputé pour être une voie "facile" pour gagner de l'argent (encore que, sans m'étendre dessus, pour que ce soit vraiment le cas il faut avoir eu la chance de faire un master II DJCE, extrêmement difficile à obtenir), mais cela recouvre aussi le droit de la distribution, de la concurrence eeeeet... la propriété intellectuelle !

    Oui là aussi ce témoignage m'a un peu échauffée avec le "propriété intellectuelle, pas de débouchées". Donc moi j'ai terminé en 2013 mon Master II Propriété intellectuelle à Bordeaux (où j'ai fait toutes mes études). Il faut être quand même sacrément enfermé dans son monde pour penser un truc pareil, et après 6 ans de droit ça relève quand même du génie : la propriété intellectuelle recoupe la propriété littéraire et artistique et la propriété industrielle (protection des marques, des brevets...) Est ce utile de dire que TOUTES les boites, tous les groupes quels qu'ils soient, sont bardés de juriste en propriété intellectuelle pour défendre leur marque ? Et les sociétés pharmaceutiques, qui déposent marques ET brevets ?
    Quant aux débouchées, parlons de ceux de mon M2 : trois en boite de production à Paris, une chez Universal, un à la Cité de la musique, les services mécénat de musée, le service juridique de l'image de la Défense, L'Oréal... bref. :lalala:

    La gueguerre entre les filières, c'est vraiment pénible. Venant de quelqu'un qui n'a jamais fait de droit de sa vie, je peux comprendre que certains pans du droit semblent un peu obscurs, mais ressortir les mêmes clichés après 6 ans de fac de droit...

    D'ailleurs sur la spécialité de l'auteur de l'article, les droits de l'homme, je me joins à Fever_li : non c'est pas "la branche difficile", toutes le sont... et préparant aussi le CRFPA pour la première fois cette année, on sait que c'est une matière à taffer un max pour l'examen, mais on se rend surtout compte que les droits de l'homme irriguent tout le droit, ce n'est pas une branche fondamentalement "à part" réservée aux internationalistes. Les droits fondamentaux, c'est pas que dans la CEDH ou les traités internationaux, notre bloc de constitutionnalité bien français en regorge (cocorico !)

    Ah et un truc qui n'a pas été relevé mais c'est la première chose qui m'a fait hurler en lisant l'article : "Les élèves sortant de filières scientifiques sont avantagés parce qu'ils ont l'habitude d'avoir un raisonnement logique, alors les L, attention". Mais WTF ?? Il y a encore des gens qui pensent que les dissertations de littérature et de philo, plus c'est fouilli, meilleure est la note ? Oui, j'ai fait un Bac Littéraire :d et je me souviens comme si c'était hier des exigences en dissertations ou en commentaire de texte. Scoop : il fallait que cela soit construit et logique.

    Bon, j'ai conscience d'avoir écrit un message hautement à charge, je tiens quand même à dire que l'article a le mérite d'exposer des réalités (sur le boulot, l'organisation des TD, etc) et que c'est pas mal d'en faire un aussi bon condensé. Pour ce qui est du côté "péteux" des étudiants en droit, là pour le coup je rejoins l'auteur de l'article, j'étais à Bordeaux, et c'est pas un mythe les clones ultra sapés, quand je suis arrivée en L1 avec mon Eastpak et mes converses, je me suis sentie très vite mal :)
     
Chargement...