Les études en Promotion de la sante et Sante publique

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par Kiha, le 1 décembre 2014.

  1. apacha

    apacha
    Expand Collapse
    1.0 en route vers 2.0

    Merci pour ta réponse super détaillée, heureusement que je suis venue poster sur ce post !

    À ton avis, la licence de Marseille m'ouvrirait un peu plus de portes ?

    Est-ce facile de trouver des stages en santé publique en licence ? Le bénévolat peut être un plus ?

    Ce qui me plait avec la licence de Montpellier est vraiment le fait qu'il y ait un peu de biologie et de psychologie et plus de sciences humaines (ethno, anthropo) que d'autres facs qui font plus de droit et d'éco. Donc d'aprés, cette licence pourrait être un frein pour les masters de santé publique plus tournés épidémiologie ?

    C'est vraiment la seule licence qui me permet de me rapprocher de la santé publique dès la licence donc. La biologie ce serait pas mal mais je ne veux pas faire qu'en ça non plus. Sinon, je ne veux pas trop quitter le Sud c'est pour ça que je me focalise sur les facs du Sud et pas du Nord...

    Est-ce que les licences en Sciences de l'Homme (anthropologie-ethnologie) et Sciences sociales m'ouvrent les portes des masters de Santé Publique (ex : celui de l'EHESP ou ISPED), comme la psycho et SSS, d'après toi ?
     
  2. Kiha

    Kiha
    Expand Collapse

    @apacha Je viens de science po (licence) et de sociologie (master 1) et j'ai été prise en M2 de promotion de la santé de l'isped et aussi au master 2 politique de jeunesse de l'EHESP ;)
     
    apacha a BigUpé ce message
  3. apacha

    apacha
    Expand Collapse
    1.0 en route vers 2.0

    Merci ! Une question : ces masters sont-ils très sélectifs ?
     
  4. Herissonne

    Herissonne
    Expand Collapse

    Bonjour,
    Certaines d'entre vous connaissent-ils la Licence 3 Sciences pour la santé - option santé publique qu'on peut faire à Nancy (ou en e-learning qui est ce qui m'intéresse le plus car je suis en reconversion)?
    J'aimerais savoir en particulier si elle permet ensuite de postuler dans d'autres masters que ceux proposés dans cette université?
    Je suis plus particulièrement intéressée par la promotion de la santé/l'éducation à la santé.
    Merci!
     
  5. Kiha

    Kiha
    Expand Collapse

    Un peu ! mais je n'ai même pas eu d'entretien pour les 2
     
  6. Naurore

    Naurore
    Expand Collapse
    Ne PAS citer. Ne PAS citer. NE PAS CITER.

    @apacha

    Non, Marseille ne t'ouvrira pas + de portes à mon avis mais elle t'ouvrira des portes différentes. Il y a vraiment beaucoup de bio/chimie/math à Marseille, notamment les deux premières années, ça n'a pas d'intérêt particulier pour la prévention et la promotion de la santé mais ça l'est sans doute pour d'autres parcours de santé publique. La licence de Montpellier me semble beaucoup plus intéressante en comparaison pour un parcours en prévention et promotion de la santé.

    Effectivement, d'autres licences SSS ont + de droit et d'éco, j'ai notamment vu celle de Paris 13, y a quasiment que ça en plus de la gestion, laisse tomber si tu veux aller en prévention et promotion de la santé. C'est bien par contre si on veut se lancer dans la gestion d'établissements sanitaires et sociaux par contre je pense. Idem pour celle de Lille : la première année est chouette, la deuxième ça peut passer, la troisième est clairement trop orientée pour les Masters de gestion d'établissements sanitaires et sociaux. J'ai vu celles de Reims et de Brest qui n'ont pas l'air trop mal mais ce n'est pas dans le Sud non plus tout ça.

    En gros, dans le Sud, apparemment, c'est Marseille ou Montpellier. Et Montpellier m'a l'air mieux pour la prévention et la promotion de la santé. Par contre, comme il y a peu de biologie et de mathématiques, oui, ça pourrait être un frein pour les Masters orientés recherche, comme la recherche clinique, l'épidémiologie car ça nécessite de respecter des protocoles, protocoles dont les biologistes ont l'habitude et ça nécessite de faire des statistiques donc d'être à l'aise avec les math.

    Je ne sais pas si les stages en santé publique sont faciles à trouver quand on est en licence normale car j'ai d'abord fait un BTS comme beaucoup d'autres de mes camarades puis une licence professionnelle alors l'approche était différente dans nos candidatures : déjà de l'expérience grâce à nos stages de BTS donc on avait un atout, les professionnels du département étaient au courant de l'existence de la licence donc étaient moins méfiants quand ils recevaient une candidature (après, certaines personnes préférant se rapprocher de leur famille ont postulé très loin de l'université et ont quand même trouvé, de manière générale les professionnels de santé publique savent bien que les stages sont indispensables). En fait, ça va dépendre de ce que tu as déjà comme expérience (stages de collège/lycée, petits boulots, bénévolat, participation à un comité/journal/Assemblée/autre de ton établissement, etc.), des objectifs que tu exposes à ton éventuel maître de stage, de la durée du stage, etc.

    J'ajoute par ailleurs que finalement, j'ai vu "Stage" en petit dans un enseignement de pré-professionnalisation de la licence de Montpellier, au semestre 6 donc à la toute fin de la licence. La nombre d'heures ou de semaines n'est pas précisé donc j'ai peur que ce ne soit pas très conséquent. De plus, comme c'est au semestre 6, les dossiers de candidature pour les Master sont déjà envoyés. Il est donc important d'acquérir de l'expérience sans attendre ce stage donc soit en demandant à faire d'autres stages en amont, soit en travaillant (mais en débutant, c'est + dur de trouver un travail parce que justifier une rémunération alors qu'on n'y connait pas grand chose, c'est compliqué).

    Le bénévolat est clairement un atout donc n'hésite pas à en faire. Attention au bénévolat dans le milieu de la politique et dans le milieu religieux, ce sont des sujets assez sensibles. Mieux vaut cibler de suite le milieu sanitaire et/ou social. C'est + neutre et en plus, tu cibles un milieu en rapport avec le milieu professionnel dans lequel tu veux t'insérer donc tu montreras ainsi que vraiment c'est le milieu qui t'intéresses et que tu prends les devants.

    Pour ta dernière question sur les licences d'anthropo-ethno et les licences de sciences sociales, je ne sais pas. Déjà parce que je ne connais pas assez bien ces deux domaines et en plus, parce que comme tu as pu le voir avec la licence SSS, le titre de la licence peut cacher beaucoup de choses. Il y a d'énormes différences d'un établissement à l'autre donc la licence d'anthropo-ehtno d'un établissement A n'aura pas les mêmes enseignements que celle de l'établissement B donc l'une pourrait tout à fait convenir mais l'autre pas.

    @Herissonne
    Rien en t'empêche de postuler dans d'autres Masters que ceux de Nancy, les crédits sont valables dans toute la France (et même l'Europe d'ailleurs comme l'indique le nom complet). J'ai fait mon BTS dans une département A, ma licence pro dans un département B, mon M1 dans un département C et mon M2 dans un département D ! Donc à chaque fois, rattachée à un établissement différent. Sans compter que j'ai postulé dans des licences/M1/M2 de plusieurs autres départements et j'ai été prise aussi. Donc non, franchement, rien ne t'interdit en théorie de bouger ! Et dans la pratique non plus puisque son programme est bien et est donc susceptible d'intéresser plusieurs universités pour une poursuite en Master.
     
    apacha et Herissonne ont BigUpé.
  7. apacha

    apacha
    Expand Collapse
    1.0 en route vers 2.0

    @Naurore Merci pour tous ces renseignements ! Sinon, je trouve que malgré le fait que les enseignements soient diversifiés dans la licence de Montpellier, celle-ci est trop orientée social... Par exemple, si je décide de m'orienter en master de Santé Publique gestion des risques hospitaliers/en santé ou Santé Publique et Environnement, une licence en Sciences de la Vie ne serait pas mieux ? Même si les masters de Santé Publique m'attirent je ne suis pas non plus sûre à 100% de ne vouloir faire QUE promotion de la Santé Publique à mon stade, qu'en penses-tu ?
     
  8. mzmj

    mzmj
    Expand Collapse

  9. Naurore

    Naurore
    Expand Collapse
    Ne PAS citer. Ne PAS citer. NE PAS CITER.

    @apacha Je ne connais pas le contenu et les débouchés des Masters de gestion des risques hospitaliers, je n'en ai jamais entendu parler donc je ne peux pas répondre à ta question.

    @mzmj Je ne comprends pas ce qui te chiffone. Tu veux dire que les débouchés professionnels après la formation sont trop flous ou bien que les débouchés t'intéressent mais que tu as des doutes sur la formation ?
     
  10. Pakoviet

    Pakoviet
    Expand Collapse

    Bonsoir !
    Tout d'abord bonne année ! Je souhaiterais échanger avec des personnes ayant été ou qui sont étudiants en santé publique parce que je m'y perds dans toutes les mentions ! J'aimerais avoir vos conseils.
    Je suis ergothérapeute, professionnel du paramédical, et je voudrais devenir chef/coordinatrice de projet dans une ong comme handicap international ou msf pour mettre en place des projets qui vont répondre aux besoins de la région donnée, en lien avec le handicap ou la santé de manière plus générale.

    Je vous remercie d'avance pour votre aide ! :)
     
  11. Naurore

    Naurore
    Expand Collapse
    Ne PAS citer. Ne PAS citer. NE PAS CITER.

    @Slothe

    J'ai fait mon M2 de promotion de la santé dans un autre établissement mais je sais que de l'extérieur, c'est une école qui a bonne réputation. Après, il y a une différence entre l'école en général et une formation en particulier, peut-être qu'elle a sa réputation grâce à la qualité d'autres formations et que ce Master n'est pas mieux qu'un autre. Ou peut-être qu'il est super méga génial et que c'est le meilleure de France. Je n'en sais rien. (C'est fou ce que je t'aide là !)

    En soi, les Unités d'Enseignement du programme ont l'air bien, c'est déjà un bon point ! Y a certains Master qui se revendiquent de la prévention et de la promotion de la santé mais qui restent beaucoup trop généraux, qui ne vont pas assez loin dans les concepts de PSP. Et certains n'approfondissent pas assez la conception/gestion/évaluation de projet. Parfois les deux et du coup, le Master est une vaste blague. Là, théoriquement, ça a l'air très bien, y a de tout, ça donne une formation théorique solide apparemment. Honnêtement, sur le papier, ça l'air d'être une valeur sûre comme Master. Et je ne dis pas ça pour faire plaisir, j'ai un oeil très critique sur les Masters. Il y a 2 ou 3 ans, j'avais analysé une dizaine de Masters de ce domaine, j'avais fait un tableau et tout et y a des Masters avec lesquels je n'ai eu aucune pitié.

    Après, il a peut-être l'air trop bien. C'est-à-dire qu'il voit énormément de choses et en même pas 6 mois de cours (à cause du stage, cf. UE 5), bah c'est chaud ! Perso, j'ai vu la psychologie et la sociologie appliquées à la santé en 3ème année par exemple et je n'aurais pas pu avoir ces deux matières en 5ème année, ça aurait fait trop de choses. Et j'ai étudié certaines thématiques de la PSP en 5ème année mais pas autant que ce qu'ils proposent (UE 7) et heureusement car de toute façon, j'en avais déjà étudiées en 3ème et 4ème années (comme j'ai fait ma 3ème, 4ème puis 5ème année dans des établissements différents, il n'était pas forcément évident qu'il y ait une logique au niveau de l'enseignement des thématiques mais je me suis débrouillée lors de mes choix de formation pour que ça colle). Bon, après, comme tu viens d'un cursus de psychologie, donc pas de santé publique, ce n'est pas plus mal, ça te permettra de ne pas zapper certaines matières car c'est vrai que si tu choisis un Master qui a choisi d'enseigner telles matières en 1ère année, comme toi tu rentreras directement en 2ème année, bah il te manquera un truc et ce serait dommage. Mais attention parce qu'avec un M2 chargé comme ça, je pense que tu auras beaucoup de travail. Après, si on aime ce domaine, c'est passionnant donc ce sera crevant mais plaisant ^^ !

    Juste un bémol qui vaut pour n'importe quel Master : trouver du boulot dans le domaine de la promotion de la santé, c'est super dur. Un CDI à temps plein, encore plus. Mieux vaut le savoir en avance. On entend partout que la santé c'est important, que la prévention, c'est important. Mais ni les structures publiques ni les structures privées ne créent de postes. Parfois par manque d'argent, parfois par choix.
     
    Slothe a BigUpé ce message
  12. Kiha

    Kiha
    Expand Collapse

    @Slothe plusieurs copines à la suite d'un Master à Rennes en socio sont allees faire le Master de l'EHESP sur les politiques de jeunesse... elles ont fait un stage en alternance + un "bloc" sur la sante. Leurs avis sur l'EHESP? La formation en elle-même etait bien, mais beaucoup ont galere pour trouver une alternance..(une copine à commencer en mars...au lieu de Septembre) + très très peu de soutien à la fin du Master (alors qu'ils promettaient de les accompagner). Elles galèrent toutes (elles sont au moins 3 à l'avoir fait). Donc elles sont assez deçues.

    Pour ma part, j'ai fais le Master de l'ISPED de Bordeaux et j'ai ete assez decue aussi. les contenus de cours c'est important mais qui est le directeur du Master c'est très très important donc je te conseillerais de chercher qui c'est pour le master que tu vises ^^ Un mauvais directeur et c'est tous le master qui en patît.

    De mon côte, sur une quinzaine d'elèves finalement très peu sont restes dans le milieu (plusieurs ont change de voix/sont partis à l'etranger).
    Ils restent :
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !


    Bref, je trouve que c'est la joie. Moi je suis au chomâge par exemple (mais benevole pour une super asso ^^).

    Les endroits ou tu trouveras du travail c'est en gros :
    - Les codes/ireps
    - les collectivites
    - La mutualite Française
    - les mutuelles/les assurances
    - les asso
    - l'hopital ?
     
Chargement...