Les familles recomposées

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par AnonymousUser, le 12 juin 2009.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Certaines d'entre vous doivent en être.

    C'est le cas depuis combien de temps ? Vous le vivez comment ?
    Comment avez vous intégré à votre vie le nouveau conjoint/e de votre mère/père ? Parent de substitution ou relations cordiales ? Cela a-t-il changé votre vie et vos relations avec vos parents? En quoi et dans quelle mesure ?

    Ce ne sont que des pistes de réponses, pas un plan, vos expériences m'intéressent.
     
  2. Smack Jack

    Smack Jack
    Expand Collapse
    Là-bas.

    Ah tiens, je me sens concernée. Je viendrai répondre plus longuement plus tard parce que j'ai des milliards de trucs à dire, et si je commence à faire un roman maintenant, je vais être en retard au boulot.
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je vais répondre à ton sujet! Gni

    Alors en fait moi mes parents sont toujours mariés mais mon père a été marié avant ma mère. J'ai donc une demi soeur et un demi frère et un frère entier.

    Comment je le vis? Ben je le vis pas vraiment. Quand on était petits, mes deux frères et soeurs venaient passer les vacances avec nous mais en fait depuis15 ans ma soeur refuse de voir mon père donc c'est la schcoumoune. Sinon mon grand frère a gardé contact donc bon, ça se passe bien. Mais vu qu'ils on trente et quelques piges ben je les connais pas vraiment, quand on se voit on rigole bien mais sinon c'est silence radio.

    A part ça mes deux frères et soeurs se sont toujours bien entendu avec ma mère
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    On m'a informée que ma mère était avec son copain quand j'étais en terminale je crois, donc il y a quatre ans (ou cinq). Je l'ai très mal vécu. Ils ont caché leur relation pendant un à trois ans car à l'époque l'homme en question vivait encore en couple avec sa compagne, et cette-dernière ne savait pas que son mec était avec ma mère. La personne avec qui ma mère est en couple est notre voisin direct. Il a été durant plus de seize ans l'unique ennemi véritable de la famille, il avait eu des altercations violentes avec mon père, et mes parents avaient été en procès contre lui (des histoires de terrains et de propriétés). Depuis que je suis apte à comprendre les choses, il m'a toujours été présenté comme une personne brutale, insensible, manipulatrice. L'ordre que ma mère nous donnait quand on le croisait était "ne lui dîtes pas bonjour". Le dimanche il faisait du bruit, et ma mère vilipendait toujours à son sujet. Il y avait une espèce de mythe qui avait été construit autour de ce personnage sombre que je n'avais jamais vu de près, il me faisait peur, il était l'antithèse du modèle à suivre. Il faut savoir que ma mère n'a pas d'ennemi, elle est très sociable, donc il faut remettre ce portrait dans ce contexte là pour saisir la portée de ses mots et le statut de cet homme à nos yeux.

    Un beau matin, ma mère nous annonce "voilà, vous savez que j'ai un nouveau compagnon depuis peu (oui parce qu'on s'en doutait quand même) blablabla, et bien le voici !". Je me souviens, il a ouvert la porte d'entrée et je l'ai vu lui, l'ennemi public numéro 1, l'homme dont j'avais peur quand j'étais petite, le personnage flou et sombre qu'il fallait fuir, il était là, dans ma maison. La première réaction que j'ai eue : une irrésistible envie de pleurer. Je lui ai dit bonjour, complètement paniquée, et je suis partie prendre une douche, en pleurant toutes les larmes de mon corps.

    Encore aujourd'hui j'ai envie de leur cracher dessus à tous les deux. Ma mère je lui en veux d'avoir jouer (indirectement) avec mes croyances et mes émotions, de nous avoir trahis, de s'être foutue de notre gueule, de se foutre de sa propre gueule, et de nous imposer ça. Lui et elle sont des gens complètement irresponsables. Je me souviens, les premières fois où il est venu, il ne disait rien, il était encore plus terrorisé que nous, j'avais l'impression d'avoir un gosse en face de moi. Et ma mère ne disait rien non plus. Il n'y a eu aucune communication, aucune explication, il fallait accepter, c'est tout. Encore aujourd'hui, oui, j'ai envie de la frapper, parce qu'elle a été égoïste et idiote. Ils ont agi exactement de la même façon avec la fille du copain de ma mère, qui a quatorze ans. Elle a été malade pendant des mois, car ils règlaient leurs comptes entre adultes (pardon, entre gamins idiots), ils ne parlaient de rien à personne, et vu que lui aussi durant toutes ses années il avait dû faire un portrait de notre famille noir, la gamine était traumatisée. Son père ne lui a rien expliqué, il pleurait devant elle (:eek:) et il l'a amenée de force chez nous, elle pleurait elle aussi et je voyais son corps trembler. J'ai eu envie de leur dégommer la tête.

    Honnêtement, je pense de très mauvaises choses de cette histoire, comme je pense de très mauvaises choses de la façon dont ma mère se comporte avec elle-même et nous, ses enfants. Je ne développerai pas plus. Déjà, ce message ne restera pas visible très longtemps.

    Sinon je m'entends bien avec son copain, et ça se passe bien. Entente cordiale, rien de plus. Il est sympathique.
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je me sens plus ou moins concernée, je ne vivais plus chez mes parents quand ils se sont séparés, ça s'est fait il y a 4 ans.

    Ma mère fait les choses doucement, je le connais bien, je le connaissais avant même qu'ils soient ensemble, c'est un homme que j'estime énormément, il est très intelligent, délicat, c'est quelqu'un de bien et il est bien pour elle. Je suis heureuse pour eux. Je m'entends bien avec lui, ceci dit nous ne sommes pas proches du tout. Ça va être étrange quand ils vont officialiser les choses et que je rencontrerai sa fille, qui est encore une enfant...

    Mon père a précipité les événements, on l'a assez mal pris. Un fois que nous avions découvert la tromperie il a tout de suite intégré ma belle mère, dès que nous l'avons su elle a quasiment toujours été là alors qu'elle n'avait pas toujours sa place. Aujourd'hui, elle m'écrit souvent, m'appelle, elle essaie de copiner, en vain. Elle est comme lui, je me force vraiment à être aimable et souriante, à rire de ses blagues et ses lubies, à me taire quand elle fait une réflexion débile. Je déteste devoir dîner chez eux, je force toujours mon copain à venir pour me canaliser. Elle a un fils de mon âge, mais je ne l'ai jamais rencontré, je n'en ai pas très envie. Mon frère l'adore, ça me fait bizarre.

    Je réaliserai vraiment le jour où une grande réunion familiale sera organisée avec mes parents, leur conjoint respectif et les demi-frères et soeurs.
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Oui, je vis avec eux quand je ne suis pas chez moi, c'est-à-dire les week-end et les vacances ;)
     
  7. Smack Jack

    Smack Jack
    Expand Collapse
    Là-bas.

  8. Mylouze

    Mylouze
    Expand Collapse
    Sud un jour, Sud toujours

    Ma mere est avec mon beau pere depuis 14 ans

    Au debut, c'etait simplement la guerre
    J'aimais beaucoup cet homme jusqu'à ce que ma mere m'appenne qu'ils etaient ensemble
    Direct j'ai ouvert les hostilités
    J'ai tout fait pour le virer, j'ai été une ado odieuse
    Tous les week end on se prenait la tete, on en venait souvent au mains (enfin non, en general on utilisait nos mains pour se balancer des objets tres lourds dans la gueule)

    Je lui ai fait vivre un veritable enfer, juste parcequ'il etait avec ma mere.
    je supportais pas ça, ma mere etait à moi et rien qu'à moi (c'est là que je me rends compte que finalement, si j'avais eu un frere ou une soeur, jlui en aurais fait baver de jalousie)
    je pensais qu'il etait comme les autres, qu'il allait degager au 1er conflit

    et puis à presque 16 ans, il m'a viré de chez moi, jme suis retrouvée chez une tante et un pere alcooliques *youhou* et ce mec est resté avec ma mere
    j'ai plus revu ma mere jusqu'à mes 18 ans-presque 19
    on s'appellait par obligation (mes educatrices insistaient, alors qu'on avait rien à se dire. autant dire que ça ne nous a strictement pas aidées)


    et puis un jour j'ai rencontré un mec et j'ai voulu leur presenter
    ça a été un moyen d'enterrer la hache de guerre avec mon beau pere
    depuis, je suis plus avec ce mec et j'adore mon beau pere
    de toute façon jpeux pas faire autrement, au bout d'un moment j'aurais du abandonner

    et puis qd je suis tombée enceinte la 1ere fois ça a reveillé chez beau-papa une envie de paternité, ils ont essayé et finalement ils doivent se resoudre à ne plus avoir d'enfants -_-
    (et pourtant il a insisté pdt toutes ces années !!! et ma mere a tjs refusé :s)
     
Chargement...