« Les filles sont drôles comme l'éclair », le génial post de Mirion Malle

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 14 novembre 2013.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Aalia

    Aalia
    Expand Collapse
    la vieille

    C'est génial..
    Mais teeellement long à expliquer, tous les jours, tout reprendre..
    Et toujours, tous les jours, les mêmes déclarations stupides sur les différences entre hommes et femmes, les comportements "naturels" des uns et des autres, etc.
    Ca finit par lasser.
     
  3. Masha

    Masha
    Expand Collapse
    Si tu savais...

  4. Klaxonz

    Klaxonz
    Expand Collapse
    I wish I didn’t care about anything.

    Très belle initiative ! :clap:
    Même si je suis pas d'accord sur tout les points qu'elle décrit. Enfin peut-être que je suis trop naïve et que je vois tout d'un trop bon coté mais je ne pense pas que les parents poussent leur fille à n'être QUE belle pour trouver un mari riche et qu'ils poussent leur fils à n'être QUE des machos un peu lourds.
    Enfin après j'ai peut être mal compris cette partie et qu'elle parlait de la société en général et qu'elle ne voulait pas faire de généralité mais je l'ai un peu perçu comme ça.
    A part ça, j'ai kiffé !
     
  5. lafeemandarine

    lafeemandarine
    Expand Collapse
    Y'en a pour trois pages...

    Excellent et intéressant!

    J'aimerais ajouter une interprétation personnelle. Je suis du genre à blaguer facilement et pour moi, l'humour est une sorte de moyen de défense: quand j'arrive à rire d'une situation, j'ai l'impression que ce n'est pas si grave que ça. Plus je m'inquiète, plus j'essaie de faire de l'humour. (c'est comme une drogue, en version légale)

    Peut-être que si certaines femmes ne blaguent pas, c'est parce que justement, on les a privées de ce moyen de défense en leur disant que de toute façon, elles n'ont qu'à être jolies pour attirer le prince charmant qui règlera tous leurs problèmes.

    Enfin, c'est juste une interprétation perso... Bonne soirée à toutes! ;)
     
  6. PaolaB.

    PaolaB.
    Expand Collapse

    Alors là... je ne suis pas d'accord du tout.
    Élevées loin de l'humour? C'est pas un cliché ça? Cette démonstration ne fait que véhiculer un ramassis de clichés... on est loin d'être sortis de la berge (comme dirait UN humoriste français) si c'est avec ce genre d'arguments qu'on pense clouer le bec aux idées reçues: "c'est parce que mes parents et la société entière m'ont toujours dit qu'il me suffisait d'être jolie que je suis moins drôle qu'un mec. C'est pas ma faute". Cooool! Si le cerveau est malléable et qu'il suffit de travailler l'humour pour en avoir, pourquoi s'encombrer de ce genre de considérations?
    Pour continuer dans cette logique, y'a t'il une série de clichés répondant au fait qu'il y ait plus de chefs étoilés hommes que femmes? La cuisine n'est-elle pas pourtant depuis toujours ancrée en nous puisque c'est là le rôle que toute femme se doit d'accomplir en tant que mère nourricière (après avoir charmé l'homme par sa beauté et sa sensibilité évidemment)? Serions-nous finalement bien moi raffinées (et douces, et tendres) que prévu? Laissez-moi rire.
    Pour finir et tout à fait personnellement il ne me semble pas avoir jamais entendu que j'étais moins drôle qu'un mec. Suis-je dotée d'un humour exceptionnel? J'en doute.
     
  7. Mstern

    Mstern
    Expand Collapse

    Juste un grand merci général pour toutes les dessinatrices talentueuses, drôles et intéressantes que vous nous présentez en ce moment! :)
     
  8. Zgu

    Zgu
    Expand Collapse

    @PaolaB. je suis bien d'accord avec toi.
    Et juste sur un autre point, je trouve qu'elle lutte contre un cliché en y répondant par un autre : celui de la fille qui se sent vexée par le fameux sketch du lâché de salope.
     
  9. Calima

    Calima
    Expand Collapse
    Humaniste désabusée

    @PaolaB.
    Il y a plus de chefs étoilés hommes que femmes, parce que la femme nourrit sa famille, et s'occupe du tout-venant, ne fait pas de grande cuisine. Ça, ça a longtemps été réservé aux hommes. La femme ne peut pas faire à manger dans les restaurants en même temps que pour sa famille.
    Même constat pour la couture, et la haute couture... Coco Chanel était mal vue.
    A partir du moment, où c'est de haut niveau, la femme n'avait plus sa place, tout simplement, parce qu'elle était considérée comme inférieure.

    Ensuite, je pourrais répondre au reste de ton post, mais je sors à peine d'un débat, de plusieurs heures qui plus est, sur le même sujet, et j'ai besoin d'une pause.
    Pour finir, j'ajouterais juste : "ce n'est pas parce que tu ne te sens pas comme étant une exception que tu n'en es pas une/qu'il faut refuser de croire que tu en es une". Si tu ne te sens bridée en rien du fait de ton sexe, c'est très bien, mais ne refuse pas de voir les autres, qui le sont et le sentent.
    Une dernière chose encore : on peut être tellement bien conditionnée qu'on ne voit pas où est le problème. Cela a été mon cas jusqu'à il y a peu. J'étais partie pour être soumise à mon fiancé, en ne pensant pas l'être du tout. Finalement, il a été trop loin, j'ai ouvert les yeux, l'ai quitté, et je sors à peine d'une longue période de remise en question. Maintenant, je me dis "plus jamais ça".
    (Désolée d'avoir raconté ma vie, mais c'était pour donner un exemple, sans qu'on me dise que je l'invente.)
    J'espère qu'une Madmoizelle prendra le temps de répondre au reste de ton post, pour le moment, je ne m'en sens pas le courage ;)
     
  10. Marcelline P.

    Marcelline P.
    Expand Collapse
    Aérodynamique comme une madeleine.

    Autant au premier abord je ne me suis pas trop sentie concernée, à savoir qu'on ne m'a jamais dit qu'à cause de mon sexe je serais moins drôle (encore que certains regards incrédules quand on aborde des sujets un peu gaillards me sidèrent parfois), mais comme le dit si bien @Calima, ce n'est pas parce qu'on ne se sent pas concernée qu'on doit nier ce qui se passe par ailleurs (c'est ce qui enrichit considérablement tout domaine de réflexion : sortir de l'empirisme pur individuel et du "vécu").

    Après je dois émettre une ou deux réserves sur la définition primordiale que l'auteur donne de "l'humour" qualifié de "moquerie" : si le rire a une dimension ségrégative (je renvoie pour cela à Bergson), néanmoins, on peut distinguer humour et ironie (en diachronie), par exemple, en distinguant un humour d'essence française plus porté sur la moquerie de l'autre (ironie) et un humour d'essence anglo-saxonne, davantage tourné vers l'auto-dérision (qui peut être envisagé comme une forme atténuée de moquerie envers soi-même)... Enfin, tout cela pour dire que l'humour n'est pas forcément une "arme" et que l'humour bien gras sexiste est souvent perçu pour ce qu'il est.

    Soit dit en passant, ça me rappelle un article -une série d'articles ?- sur le Courrier International qui parlait de "l'humour à l'allemande", en essayant de déconstruire certains stéréotypes par rapport à l'humour allemand. Désolée pour l'imprécision des références =P
     
  11. BLS19

    BLS19
    Expand Collapse

    Je pense qu'il n'y a pas un seul type d'humour, mais plusieurs (l'humour noir, l'autodérision, l'humour plus pince-sans-rire...) donc pour moi c'est pas parce qu'on ne rit pas à un certain type de blagues qu'on manque d'humour. Les gens sont plus ou moins sensibles à certains genres d'humour (Gad Elmaleh me fait pisser de rire :moqueur: alors que Dieudonné pas du tout et pourtant j'adore l'humour noir (sans mauvais jeu de mots hi hi hi)). 

    Par contre, c'est vrai que l'environnement joue un rôle primordial dans le développement de l'humour et c'est clair qu'on encourage plus les hommes à être drôles que les filles. Cela dit tout est relatif, je connais pleins de filles qui me font beaucoup plus rire que certains mecs. 
     
  12. Sid-

    Sid-
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    C'est pas qu'on est pas droles, c'est les mecs qui rigolent pas :dunno:
     
Chargement...