Les insectes, la nourriture de demain ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Audrey Hepbrune, le 10 décembre 2014.

  1. Audrey Hepbrune

    Audrey Hepbrune
    Expand Collapse

  2. littlerudy

    littlerudy
    Expand Collapse
    En (re)construction !

    C'est bon quand c'est bien cuisiné ! :nomnom:
     
    CaraNougat a BigUpé ce message
  3. Romilly

    Romilly
    Expand Collapse
    Süße Sopran

    Chez moi ( à la Réunion ) la friture de larves de guêpes, c'est monnaie courrante :)
     
  4. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    Jamais, je ne mangerais d'insecte, non mais je ne vois pas en quoi c'est plus écologique de tuer toutes ses petites bêtes. Certains insectes ont un rôle plus important qu'on ne le pense dans un écosystème, donc l'argument écologique ça ne passe pas avec moi, moi je préfère m'en tenir à la viande, je n'en mange pas tous le temps mais ça me paraît plus "naturel" que des insectes. Je me demande d’où vient cette mode de vouloir manger des insectes, limite j'ai l'impression qu'on va nous l'imposer pour des raisons écolos et blabla (comme ça la viande restera aux plus riches d'entre nous!).
    D'ailleurs, il y a comme une stigmatisation du" mangeur de viande" derrière pas mal de discourt ce que je ne comprendrais jamais, les gens mangent ce qu'ils veulent dans la mesure de leur moyens (malheureusement). Il est vrai qu'on dans une société en surconsommation, mais je remarque aussi le très gros nombre de gaspillage alimentaire et que la viande qu'on nous vend est en générale assez suspecte car souvent reconstituée.
    Désolée, je divague, mais moi les insectes je ne pourrais pas sauf en cas de survie (et encore je suis sûre que je serais capable de tout dégobiller), c'est psychologique :)
     
    Lothiriel et jaecka ont BigUpé.
  5. Williie

    Williie
    Expand Collapse
    Made in Ireland, the country of Clover and sheep <3

    J'aimerai bien gouter des fourmis-miel (je ne sais plus leur nom exact) mais à part ça je ne suis pas sûr que cette nouvelle nourriture parvienne à changer mon amour pour le gigo d'agneau ou une bonne pièce de boeuf telle que l'araignée *bave rien qu'en y pensant*

    En tout cas merci pour l'article !! Ca fait plaisir de voir quelques articles consacrés à l'agriculture !!
     
  6. Williie

    Williie
    Expand Collapse
    Made in Ireland, the country of Clover and sheep <3

    Et pourtant avec des pratiques agricoles raisonnées on pourrait continuer à manger des animaux comme nous le faisons déjà. Mais les scientifiques pensent à l'envers : ils essaient de changer les animaux (cherchez des infos sur les GMO pigs si ça vous intéressent) avant de penser à changer d'habitude. Si on stoppe totalement la consommation de viande, demain, on va perdre sans doute autant voir plus que ce que nous allons gagner. Des races mais aussi des espèces. Et il y a déjà bien assez de races et d'espèces menacés sans que nous ayons besoin d'alourdir le bilan.

    Je pense sincèrement que si les pratiques agricoles raisonnées étaient plus nombreuses, et partout, la planète s'en sortirait déjà bien mieux
     
  7. Faol

    Faol
    Expand Collapse
    Heavy seas of love

    Petite coquille dans l'article, "2 millions d'humains sont entomophages", alors que sur les posters c'est plutôt 2 milliards ;)
    Sinon manger des insectes pourquoi pas, on mange bien déjà des crevettes, des escargots, des HUÎTRES (vous allez pas me dire que c'est moins dégueulasse que les insectes), et effectivement, l'impact écologique serait énorme. Mais je n'abandonnerai pas la viande pour autant =P
    Pour habituer les gens, on peut déjà commencer par des gâteaux à la farine d'insecte, plutôt que tenter de leur faire manger directement l'insecte "brut",ça a déjà été expérimenté et ça me semble une bonne idée =)
     
  8. jaecka

    jaecka
    Expand Collapse
    Mélange instable

    @Neverland90 je suis comme toi c'est psychologique et sincèrement je préfère être végétarienne/végétalienne plutôt que me nourrir d'insecte, même petite, simba n'a pas réussi à m'y intéresser
    [​IMG]
    Sinon à une époque on mangeait de la viande en hivers, on la faisait sécher etc et l'été on mangeait des plantes et tubercules, se rythme est intéressant même si je ne sais pas si
    1. il serait applicable
    2. ne crée pas de carence
    3. les gens y adhèreraient
     
  9. Hibourisson

    Hibourisson
    Expand Collapse
    la peluche nucléaire 

    Il y a deja des restaurants qui proposent des insectes au menu en Europe mais très peu en France pour des raisons de normes alimentaires. Oui il est interdit d'avoir des cafards dans les cuisines d'un restaurant;

    Il me semble que certains resto proposent des insectes séchés accompagnés de sauces/autres aliments et notamment à Paris.

    Si quelqu'un est partant pour tester avec moi, ça sera avec grand plaisir !
     
  10. bat-momo

    bat-momo
    Expand Collapse

    Bah, en France, on mange des escargots, alors pourquoi est-ce que le fait de manger des grillons ou autre insecte étonne-t-il autant de monde? Je n'en ai jamais goûté, mais ça m'intéresse, j'ai juste jamais eu l'occasion.
     
  11. jaecka

    jaecka
    Expand Collapse
    Mélange instable

    @Piotr Moi pas :taquin: déjà à l'époque j'avais un haut le cœur et c'est toujours pareil aujourd'hui quand je vois des reportages où cette cuisine est mise en avant :fear:
     
  12. Williie

    Williie
    Expand Collapse
    Made in Ireland, the country of Clover and sheep <3

    Attention à ne pas confondre race et espèce. Le terme de race est en effet un terme purement humain car les humains ont créer les races en distinguant des populations avec des caractéristiques communes. Mais ces populations existaient déjà. Après certaines races ont été crées par l'homme (comme la Romane chez les moutons qui est issus de deux autre races à l'origine la Romanov une race prolifique russe et le Berrichon du Cher, une vieille race du Cher ou encore le bulldog français etc.).
    Mais quand je disais qu'on allait y perdre beaucoup c'est parce que ces races, mais aussi ces espèces sont adaptées au milieu dans lequel elles vivent. Elles détiennent un patrimoine génétique qui leurs est propre et dont on aura peut-être besoin demain, pour combattre des maladies par exemple.

    Pour te donner une idée, en espèce ovine (mouton) on dénombre plus de 60 races reconnues en France. Et les deux tiers sont des races adaptées à leur territoire, des races dites "rustiques".
    Ces espèces ont leur place sur la planète, c'est ce que je voulais dire et elles font partie de la chaine alimentaire.

    Je suis particulièrement passionnée par la génétique et surtout par la préservation des races. On a la chance de pouvoir vivre dans l'un des pays où le patrimoine génétique des espèces agricoles est très diversifié et très fourni. Et ce qui permet la sauvegarde de nombre de ces races et donc, à travers ces races, de l'espèce à laquelle elles appartiennent, c'est l'élevage et la consommation de viande.

    Mais comme je le disais, et comme tu l'as si bien appuyé aussi, on peut élever des animaux avec des pratiques d'agricultures raisonnées. Et il en va de même pour les productions végétales.
     
    NanaCourtney a BigUpé ce message
Chargement...