Les insultes sexistes

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Betty Blue, le 12 juillet 2010.

  1. Betty Blue

    Betty Blue
    Expand Collapse
    Work in progress

    A la suite de recherches, je me suis rendue compte qu'il n'existe aucune loi en France (et a priori en Belgique)qui punissent les insultes sexistes. Il existe donc une parfaite impunité pour ce genre de fait alors que la moindre allusion à la couleur de peau, à la religion et plus recemment à l'orientation sexuelle est punissable.

    Les insultes sexistes font partie du quotidien et rien n'est là pour en protéger les femmes. Et le pire là-dedans, c'est qu'elles-mêmes semblent s'en accomoder. Je désespère de voir un jour les femmes , la moitié de la population mondiale, s'unir pour protester, défendre leur dignité. Les seules qui haussent un peu la voix font souvent partie de mouvements féministes. Or bizarement le féminisme a rarement bonne presse auprès des femmes... Seraient-elles les premières à douter de leur droits?

    Pourquoi n'y a-t-il pas plus de réactions de la part des femmes mais aussi des hommes? Serions nous définitivement des citoyens de seconde zone? Ne pas légiférer à ce sujet, n'est ce pas laisser la porte ouverte à des faits bien plus graves? Face aux insultes sexistes comment réagir? (Ignorer ne me semble pas être la bonne solution, cela les conforte dans leur impunité)
     
  2. Betty Blue

    Betty Blue
    Expand Collapse
    Work in progress

    J'ai simplement dit qu'il existait des lois qui punissaient des insultes liées à l'orientation sexuelle, à la religion et à la couleur de peau alors qu'il n'en existe aucune qui rend répréhensible les insultes sexistes ou machistes. Je ne faisait que poser la question de l'absence de législation sans la revendiquer aucunement. Je m'inquiète simplement de la banalisation de tels faits, révélateur à mes yeux d'une dégradation de la condition de la femme ou en tout cas d'une "non-progression". Je n'ai qu'une certitude, c'est qu'il faut réagir et loin de moi l'idée, je me répète, de légiférer. Je partage, Artefact, ta réserve à ce sujet mais il ne s'agissait pour moi que d'ouvrir le débat.

    Edit: oui j'oubliais. par insultes sexistes (je reconnais que le terme est mal choisi) je veux entendre les paroles et gestes déplacés à caractère machistes.
     
Chargement...