Les jeunes lesbiennes accèderaient plus facilement aux entretiens d'embauche

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 3 juillet 2013.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. MrsxPauline

    MrsxPauline
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement.

    C'est juste un truc de fou ce sondage! :o enfin bon, quelques soit le choix des employeurs, des discriminations persisterons..! Mais les résultats sont quand même incroyable lol :neutral:
     
  3. Titien

    Titien
    Expand Collapse

    J'ai direct pensé à l'argument grossesse....!

    Sinon je trouve pas ça franchement nul parce que bon ça reste une discrimination et, qu'importe si là elle est positive pour les lesbiennes, ça se base sur des préjugés dû à leur orientation sexuelle. Donc ça craint.. Je comprend même pas qu'on précise le sexe de son conjoint.
     
  4. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    Ça me rend perplexe !
    Mais le mieux je crois serait d'officialiser les candidatures neutres en tous points. On ne précise pas le sexe, pas l'orientation sexuelle, pas la situation familiale (marié/pas marié, enfant/pas enfant), bref on reste sur des compétences et un CV objectifs ! (même l'âge, on s'en fout de l'âge non ?!)
     
  5. Squikür

    Squikür
    Expand Collapse

    @Titien
    Bizarre, moi je n'avais vraiment pas pensé à l'argument grossesse... Je pense qu'il est pertinent dans la discrimination homme/femme, mais je vois plutôt dans cette étude une réelle préférence pour les minorités, et surtout, les minorités "assumées" (rien n'oblige un candidat marié à préciser le sexe de son conjoint).
    Peut-être que le recruteur associe cette distinction à un caractère audacieux/consciencieux, que sais-je encore (je ne suis pas DRH :yawn:).

    En tout cas, constat qui est agréable à lire, même si la discrimination va aussi dans l'autre sens dans bien des domaines ! :)
     
  6. Nimedhel

    Nimedhel
    Expand Collapse

    Hmmm... Je serais curieuse de voir ce sondage portant sur TOUTE la Belgique, histoire de voir ce qu'il en est au niveau national.

    Sinon, je trouve ça quand même discriminant, même si c'est positif pour les homosexuelles.

    Pour ce qui est des mentalités en Belgique, c'est clair qu'on n'aurait clairement pas vu des manifestations comme il y en a eues en France :icon_4laugh:. Imaginez que ça fait presque 10 ans que la loi est passée chez nous, et ce n'est pas la fin du monde!
    Fin, faut dire aussi qu'on a des choses plus importantes qui nous intéressent (genre les séparatistes flamands :sad: ).
    Bref!
     
  7. violaeade

    violaeade
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    C'est vrai que l'argument grossesse semble évident (on nous apprend même ça en cours de SES !). Je pensais aussi, et même si ça fait préjugé, rapport à la vidéo de la jeune Belge qui se baladait avec une caméra cachée dans les rues de Bruxelles (le harcèlement c'est partout et pas qu'à Bruxelles, mais ça rend mon truc plus ou moins cohérent, arrêtez !), qu'y avait peut-être une part de fantasme, d'idées reçues sur la sexualité des lesbiennes... Enfin, j'en sais rien, mais cette étude est vachement intéressante quand même ! Et si on sondait les DRH justement, pour savoir si ces choix étaient conscients, justifiés ou pas ?
     
  8. greyA

    greyA
    Expand Collapse
    Attention, je mords

    Je n'ai jamais indiqué cela non plus, pourtant je suis en France.

    On m'a déjà reproché de ne pas avoir mis mon âge cependant.
     
  9. Spiracle

    Spiracle
    Expand Collapse
    Un point pour chaque étoile, chanson de toile.

    Je rejoins un peu @Nimedhel : qu'aurait donné ce sondage à l'échelle de la Belgique ? Je trouve ça tellement étrange de faire une étude uniquement en Flandre (sans préciser si les provinces sont équitablement représentées). Les mentalités sont différentes au Sud et au Nord du pays, mais en plus deux provinces limitrophes ont souvent des résultats très différents, dans une pléthore de domaines. A l'échelle de la Belgique, soit on fait des études comparatives, soit on dit clairement qu'on cible une partie du territoire, soit on prend tout le bazar.

    Quoi qu'il en soit, ça n'est pas très enthousiasmant :stare:. C'est tellement intelligent de se dire "ah non elle sera enceinte, c'est nul". Mais y'a des trucs que j'aimerais bien savoir : est-ce que c'est économique (auquel cas il faudrait p't'être voir ce que coûte une personne enceinte à une entreprise, et la part de ce qu'empoche l'Etat dans ce coût), est-ce que c'est plus une idée de "le travail n'est pas continu" ? L'une de vous a une idée ?

    (@Myriam H. : on dit "situées en Flandre", pas "dans la Flandre" :fleur:)
     
  10. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    C'est corrigé, merci !
     
  11. Mamzelle.Sleepy

    Mamzelle.Sleepy
    Expand Collapse

    Pour ton âge, si le recruteur n'est pas con il peut le déduire, s'il voit que tu as passé ton Master en tel année et qu'on est 10 ans plus tard il peut supposer que tu as entre 30 et 35ans...

    Enfin du coup je suis pareille, je n'ai jamais mis la ville dans laquelle j'habite, mon âge, mon statut. Pour justement être le plus neutre possible. S'ils veulent le savoir ils m'invitent en entretien.
    (oui je ne mets pas ma ville car la plupart des employeurs pensent au temps de trajet donc si je met que j'habite à 50km de Paris pour eux c'est transport = retard fréquent, donc je ne mets jamais rien sur mon CV)

    C'est pourquoi je commence à en avoir un peu marre de toutes ces "études" sur les discriminations sur CV etc... On sait qu'il y en a, on ne saura jamais lesquelles, car cela dépend de la personne en face. Ca se trouve la personne qui choisis une femme lesbienne de 25ans, fait ça par culpabilité de ne pas avoir accepter l'homosexualité d'un membre de sa famille et non parce que lesbienne = pas de grosses.

    Je ne banalise pas la discrimination mais on sait qu'elle existe et on ne connaîtra pas les vraies raisons. On ne sait pas sur quoi se base vraiment le recruteur. Donc à moins de créer une feuille de notation de CV sur des critères fixes (choses dures car tous les postes n'ont pas tous les même besoins en compétences), il y aura TOUJOURS de la discrimination pour X raison. Et encore plus après l'entretien et ça pour moi c'est la pire.
    La discrimination d'un CV est limite silencieuse, en entretien c'est plus dur.
     
  12. Catimini Boop

    Catimini Boop
    Expand Collapse
    Yo no soy David Wozniak.

    Je n'ai pas vraiment d'opinion sur le fond, je voudrais juste signaler que dans la première phrase "

    Une nouvelle étude, relaté par RTBF.be.", il faut accorder relater et mettre relatée  ;).
     
Chargement...