Les jeux vidéo, le « geek shaming » et les médias : état des lieux

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Junipa, le 16 novembre 2014.

  1. Junipa

    Junipa
    Expand Collapse
    Muahahahahaha... Ou pas !

  2. Melosushi

    Melosushi
    Expand Collapse

    Quand la chanson Warriors était sur le login de LOL, je faisais que l'écouter en boucle <3

    Très bon article. La communauté Geek est tellement mal menée, alors qu'elle rapporte gros, c'est plutôt énervant.
    Mais après, c'est le cas de toutes les communautés, toujours très présentes mais toujours critiquées...

    En espérant qu'un jour, les gens changeront d'avis sur les geeks... :)
     
  3. Grumpy

    Grumpy
    Expand Collapse
    <spoiler> Essai </spoiler>

    Je me doutais pas que les joueurs étaient en moyenne si vieux! Ils jouent à quoi les plus de 40 ans?

    Pour moi l'erreur a pour source l'ignorance alors pour lutter contre ce shaming absurde je pense que la clef c'est la communication. Faut qu'on fasse aimer les jeux vidéo par les journalistes et c'est dans la poche!

    Le twitch je connaissais pas vraiment et je dois dire que bien que je joue pas mal ça m'a fait la même première impression qu'à De Caunes... Je déteste la compétition, chercher la victoire et le pouvoir sur autrui, et je m'ennuie profondément quand je regarde quelqu'un d'autre jouer. C'est vraiment pas mon truc quoi, alors j'ai du mal à comprendre l'engouement. Fin bon si on suit la théorie de Darwin y a peu de gens qui doivent penser anti-compétition d'où la réussite de ce système :vieux:.
     
    la_lune_reve a BigUpé ce message
  4. MorganeGirly

    MorganeGirly
    Expand Collapse
    Si tu veux avoir quelque chose que tu n'as jamais eu, il va falloir que tu fasses quelque chose que tu n'as jamais fait

    Le contenu de l'article est pas mal mais je veux quand même réagir sur le titre et l'expression de "geek shaming". Je ne trouve pas ça top d'utiliser une expression qui se construit le même modèle celles du style "slut shaming" ou "fat shaming" qui révèlent la manière dont la société essaye d'exercer un contrôle sur le corps et la sexualité des gens et se réfèrent à des discriminations très ancrées, à des facteurs de rejet dans tous les domaines, à un vrai harcèlement des gens pour leur identité ou parfois pour des choses totalement inventées (la fille n'a pas forcément vraiment couché avec tous ces mecs, l'autre est traitée de grosse alors qu'elle a juste un petit bourrelet etc.) et dont les effets ont déjà mené à des suicides.

    Je pense que s'inspirer de ces expressions, c'est se comparer à des discriminations extrêmement violentes et pernicieuses et ça n'a pas forcément de pertinence. Alors oui, c'est vraiment nul de parler des gamers comme ça, ça peut être insultant mais ça n'a pas la même ampleur. Parce que sinon on pourrait parler aussi de "Blockbusters-fans shaming", "RealityTV-viewers shaming", "One-Direction-followers shaming" etc. mais je pense quand même que c'est mieux de se contenter de dire qu'il y a des gens qui rejetent ces formes de culture.
    Certains journalistes sont affreusement snobs et écrasants de leur supposée supériorité, ils ont tendance à jeter aux orties en ricanant le moindre truc qui leur parait "trop populaire". Ce n'est pas pour autant que leur discours organise la discrimination et le harcèlement généralisé de tous ceux qui ne collent pas à l'image qu'ils se font de la culture.

    Le geek n'est pas pointé du doigt et mis au banc de la société parce qu'il ne respecte pas ses normes. On va se moquer de ses goûts dans certaines circonstances et c'est sur que c'est pas marrant mais ce n'est pas la même chose que de résumer une fille ou un homme qu'on trouve trop gros à son surpoids, une fille qu'on trouve trop légère à ses aventures sexuelles etc.

    Je dis ça parce que dans le climat actuel avec la manière dont les jeux vidéos sont instrumentalisés par certains pour renforcer la misogynie et le slut-shaming justement, c'est pas vraiment le terme le plus neutre et il apporte un peu d'eau aux moulins de ces gens-là je trouve. Il fait écho à tous les débats type "nice guy" ou soi-disant les geeks auraient été discriminées sctructurellement depuis leur enfance et les fausses "geek girls" profitent de cet état de fait pour leur briser le coeur etc.
    Surtout avec le paragraphe sur la violence qui "ne serait pas prouvée" et qui est une grande revendication de certains "geeks" qui se pensent exclus par la société sur des critères arbitraires et utilisent cet argument pour rejeter toute critique à leur encontre (puisqu'on "ment" sur le jeu vidéo, il n'y a pas de raison de prendre les critiques au sérieux). Je pense à 100% que le jeu vidéo ne va transformer personne en monstre mais je trouve ça dommage d'occulter que ce n'est pas forcément parce que le jeu vidéo "rend violent" que la violence peut y être problématique mais parce que la violence représentée peut renforcer des stéréotypes. Le jeu vidéo étant un produit culturel, sa violence n'est pas anodine : elle influe nos représentations.
    Donc je sais que tu as parlé du sexisme à la fin mais c'est détaché de cet aspect de représentation. Ce paragraphe sur la violence est trop rapide, il zappe le fait que la violence sexiste qu'on y trouve par exemple peut effectivement encourager des joueurs dans leur sexisme.

    Bref, ces deux points ont été traités un peu trop rapidement à mon avis. OUI à la revalorisation de la culture jeu vidéo et STOP aux journalistes et chroniqueurs chiants qui croient que leurs goûts sont les seuls valables mais ne mettons pas tout au même niveau ;)
     
    Eine Kartoffel , Nove Sevenson III, L-unita et 12 autres ont BigUpé ce message.
  5. kittyminaj

    kittyminaj
    Expand Collapse

    C'est marrant que ce sujet sorte maintenant, j'y ai pensé l'autre jour en écoutant France Info. Ils parlaient du nouveau Assassin's Creed, et en bien pour une fois, j'étais assez contente. Sauf qu'ils en ont parlé juste pour dire "ouiiii Paris est très beauuu très bien faiiit, la Révolution Françaiseuuuh c'est un très bon choooix". Bref on avait droit à une critique élogieuse mais seulement parce que ça représentait notre beau pays blablabla (nombrilisme bonjour). Ca m'a tellement gonflée cette attitude, j'aurais préféré qu'ils sortent leur critique habituelle "c'est violent et c'est pour ceux qui n'ont pas de vie sociale".

    Après il y a pas que les médias ou les "plus âgés" qui dévalorisent les JV. L'an dernier quand j'ai dit à des amies de ma classe que j'aimais vraiment jouer aux JV, elles ont toutes levé les yeux au ciel, en disant ouvertement qu'elles méprisaient ce genre de trucs (merci les filles) et que c'était indigne d'une élève de prépa de jouer aux JV plutôt que de lire un bon livre (ah... euh... quel est le rapport? on peut pas faire les deux?).

    Après, les gens commencent quand même à reconnaître que c'est un secteur les plus importants de la culture et qu'il faudrait s'y intéresser davantage. J'ai vu un article l'autre jour qui parlait de la critique de Mélanchon sur le dernier AC Unity, et le/la journaliste expliquait que c'était bien que des politiques critiquent des JV, parce que ça montrait que les JV passaient dans le domaine de l'art. Mélanchon dénonçait le contexte historique (j'ai pas trop suivi ce qu'il a dit et je sais pas s'il a raison ou tort) d'un JV comme il aurait pu le faire d'un film, et que dans ce sens c'était une avancée.
     
    Petite goutte d'eau, Laetare, MAAAL et 4 autres ont BigUpé ce message.
  6. Perlalala

    Perlalala
    Expand Collapse

    Quand j'ai vu le titre de l'article, je me suis dit "yay, madmoizelle va surement en parler de façon intelligente et nuancée".
    Je stream depuis quelques années sur twitch, j'ai maintenant un petite communauté, et j'ai du "gérer" les commentaires de ma famille à propos du jeu vidéo et du streaming.. donc ça me concerne directement.

    Mais là où j'ai été déçue, c'est que vous n'abordez aucun autre jeu que LOL ! Evidemment, on ne peut pas parler de twitch sans parler des gros mmo (lol, dota, wow) mais twitch, et le milieu gamer, ce n'est pas que ça :vieux:
    Et sérieusement, ça m'attriste parce que l'article a beau être intéressant et mettre en valeur certains côtés positifs du jeu vidéo, il reste encore dans des raccourcis classiques: "les gamers ce sont les gens qui jouent aux mmo ou aux jeux facebook".[​IMG]
     
    #6 Perlalala, 16 novembre 2014
    Dernière édition: 16 novembre 2014
    katnissvsw, adita, Faol et 2 autres ont BigUpé ce message.
  7. _Plume

    _Plume
    Expand Collapse

    Twitch, ce n'est pas que du live de compétitions de LoL. Personnellement, grâce à Twitch, j'ai pu découvrir des tas jeux. J'ai pas forcément tout le temps envie de jouer, j'aime parfois me poser et juste regarder. C'est drôle, ça permet de découvrir un jeu avec d'autres gens, il y a des interactions entre le streamer et ses viewers, bref c'est une autre façon d’appréhender les jeux vidéo. Je comprends que ça ne soit pas la tasse de thé de tout le monde, mais c'est tellement facile de se foutre de la gueule des gens qui aiment sans savoir de quoi on parle :facepalm: (je parle du Grand Journal)
    Et au final, quelle différence entre regarder des gens jouer aux jeux vidéo ou jouer au foot (ou autre sport) ? :hesite:
     
    Laetare, katnissvsw, Kurouba et 5 autres ont BigUpé ce message.
  8. Lady Von Duck

    Lady Von Duck
    Expand Collapse
    Blame It On The Boogie

    La représentation des moba dans les médias commence cependant doucement à évoluer cela dit. En tout cas quand il y a eu des reportages sur LoL vraiment pas mal sur BFM TV, notamment au moment des all stars






    (sinon très joli article même si comme @MorganeGirly l'utilisation de "shaming" m'a un peu gênée)
     
    Petite goutte d'eau et Junipa ont BigUpé.
  9. Elennam

    Elennam
    Expand Collapse
    I’m glad I didn’t die before I met you.

    Je n'avais pas vu cette vidéo du Grand journal, la fille se ridicule tellement... Elle parle de quelque chose qu'elle ne connait pas, elle ne sait même pas prononcer "Pew Die Pie" :x

    Sinon personnellement, je suis avec mon copain depuis 8 mois et on s'est rencontrés en jouant, maintenant, je vis avec lui. :nod: J'ai rencontré pleins de belles personnes en jouant, IG comme IRL et je ne le regrette absolument pas !

    Malheureusement, je me sens jugée par le fait de jouer beaucoup. Je l'ai caché pendant 2 ans à mes amis de fac.
     
  10. Kurouba

    Kurouba
    Expand Collapse

    OMG le grand journal; des gens qui regardent d'autres personnes jouer c'est tellement ridicule?! Et les gens qui regardent les matchs de foot sur canal+ c'est quoi?
     
    Grumpy, Anthrax, Laetare et 2 autres ont BigUpé ce message.
  11. MAAAL

    MAAAL
    Expand Collapse
    Jurassic emergency !

    Ce qui est drôle, c'est que la caricature du geek ne correspond plus du tout au modèle actuel. Pour beaucoup encore aujourd'hui, gamer égale gros adulescent asocial, jouer à des jeux vidéo est quelque chose que seuls des garçons ont le droit de faire, mais en secret, la nuit, et sans le dire à personne. Pour ma part, j'ai même été élevée dans cette optique. Alors certes, je n'ai jamais été une grande fan de jeux vidéos, mais c'est surtout parce qu'on m'a toujours et inlassablement répété que les jeux vidéos, ce n'était pas pour moi. Pourtant, on a toujours eu des jeux éducatifs sur PC à la maison, puis les jeux LEGO, les Sims, et même une console. Mais dans les petites piques de ma mère, ça se ressent, toute cette négativité à propos des jeux vidéos.
    Pourtant aujourd'hui, je constate cruellement que les jeux vidéos sont très importants. Au collège, on avait des guildes Flyff. Aujourd'hui dans le supérieur, tout le monde joue aux jeux vidéos, et je me sens totalement exclue de leurs conversations, parce que je connais, mais très peu (jamais joué à Minecraft ? Tu deviens l'extraterrestre du coin). En plus, c'est con, mais faisant partie de ces personnes qualifiées "d'asociales", je n'ai jamais réussi à m'intégrer dans un MMO. On repassera pour le manque de vie sociale, donc.
    Bref, ce n'était pas pour raconter ma vie, mais pour exprimer mon incompréhension face aux détracteurs du jeu vidéo. Pour moi, les jeux vidéos, c'est un loisir comme un autre, et un métier pour certain, au même titre que monter un groupe de musique ou voir un film au cinéma. Ce n'est pas forcément plus instructif, et ça te fait passer un bon moment. Après, bien sûr qu'il y a le problème des jeux vidéos violents, mais il faut savoir faire la part des choses. Il faut éduquer ses enfants et faire en sorte qu'ils jouent à des jeux de leur âge, c'est tout. D'un autre côté, ça peut également être une passade. Le cinéma a longtemps été considéré comme le théâtre des pauvres (peut-être que c'est toujours le cas pour certains XD), et pourtant aujourd'hui, des journalistes bobo parlent de Transformers comme d'une peinture de Botticelli. On n'a pas les mêmes valeurs, quoi.
     
    Laetare a BigUpé ce message
  12. Laetare

    Laetare
    Expand Collapse
    Team chamelles o/

    Je suppose que s'il n'y a que LOL qui a été abordé, c'est peut-être aussi parce qu'il y avait déjà beaucoup à traiter en un seul article ? :dunno:

    Bon après je suis très très loin d'être une spécialiste en la matière (encore moins pour ce qui touche à twitch), mais j'ai quand même l'impression de voir passer des articles sur des jeux vidéo moins "grand public" (je ne sais pas comment formuler ça :facepalm:) sur Madmoizelle ces derniers temps non ?
    Certes ça parle pas mal Assassin's Creed, Hearthstone et les Sims 4, mais c'est Madmoizelle qui m'a fait mieux connaître Don't Starve, et je pense notamment à Monument Valley qui a eu un article récemment. Bon c'est sûr qu'il y a des millions de jeux indés sympa à faire découvrir mais c'est déjà sur la bonne voie j'ai l'impression. :happy:

    Et en fait à la base j'ai eu envie de commenter parce que je voulais te dire que j'adore la petite image de The Binding of Isaac que tu as mis à la fin de ton post :cretin: :caprice:
     
    Perlalala a BigUpé ce message
Chargement...