Les livres que vous n'aimez pas.

Sujet dans 'Forum Littérature / BD / Manga / Comics' lancé par cecile59, le 9 septembre 2006.

  1. cecile59

    cecile59
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Nous en parlions ce matin, en cours. On parle toujours de nos préférés, en livre. Mais jamais de ce que l'on aime pas. Du moins en cours. Les comptes rendus de lecture, et nous l'avons tous observé dans ma classe durant nos années collège, sont toujours très positifs, comme par hasard. Pourtant, rares sont les personnes qui n'osent pas critiquer un film ( " Glitter c'est quand même un sacré navet, Mariah joue très mal ! " ), ou un chanteur ( " M.pokora, mais c'est même pas un artiste ! " ).

    Vous, avez vous des livres que vous n'aimez pas ? Pourquoi ?
    Osez vous le dire ? Lorsque vous êtes ou étiez au collège ou au lycée et que dans le cadre d'une lecture cursive ou d'une séquence vous avez du lire un livre qui ne vous a pas du tout plu, faites vous comme si c'était le best seller de l'année ou osez vous dire votre sentiment en argumentant ?

    Merci =]
     
  2. Colonel Woodrow

    Colonel Woodrow
    Expand Collapse
    MGG is my homeboy

    Le Procés de Kafka, je l'ai eu au programme cette année, et c'est le livre le plus soporifique que j'ai jamais connu... Kafka je peux plus le piffrer dorénavant !
     
  3. Ice

    Ice
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Il me semble qu'une seule fois, j'ai dit dans un truc de lecture que j'avais pas aimé le bouquin, mais ça reste très flou puisque pour ce genre de questions je ne répondais jamais sincèrement, je choisissais l'option la plus facile à expliquer. Sinon, oui, des livres que je n'ai pas aimés il y en a eu.
    Mais je souffre d'un syndrome assez répandu, une espèce de persévérance absurde qui m'empêche de lâcher un livre avant de l'avoir fini, je me suis pourri une dizaine de jours avec La Force de l'Age par exemple.
    Pour le reste, en regardant dans ma bibli, ceux que je n'ai pas aimés sont plutôt rares, et j'aime bien lire les auteurs dont on parle pour pouvoir justement en parler ensuite sans citer seulement des articles, par exemple Da Vinci Code, ou Marc Levy qui m'a très vite lassée, ou Coelho.

    Mais jusqu'à un certain niveau les oeuvres à lire pour les cours sont souvent chiantes, genre Les Fourberies de Scapin, qui ne l'a pas lu ?
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Il y a eu un certain nombre de livres que je n'ai pas aimé en cours. L'an passé, on a lu René et Atala de Chateaubriand et j'ai trouvé ça super lourd. Je n'aime pas beaucoup ce style romantique, où les sentiments sont étaaaaalés, exagérés, où le personnage se lamente au fond de sa forêt en se regardant le nombril. Pfouah, ce livre m'a vraiment ennuyée.
    En 8e année, j'avais aussi lu L'Or de Blaise Cendrars. L'histoire de la conquête de l'ouest, le glod rush, ça m'inspirait bien et je me réjouissait qu'on lise ce bouquin en classe. Grossière erreur: ce n'est qu'une accumulation de dates, comme dans un livre d'histoire. On ne s'attache pas aux personnages. Quand Johan August Suter meurt, on ne ressent même pas un petit pincement au coeur ! :mad:
    Autre horreur à mon goût, La nuit des temps de Barjavel. L'idée est bonne, mais les descriptions à rallonge d'ordinateurs et auters machines futuristes, les trucs bizarres que faisaient Eléa et Paikan dans leur monde surévolué... j'ai trouvé ça d'un ennui ! :confused:
     
  5. Vice-Versa

    Vice-Versa
    Expand Collapse

    Mme Bovary de Flaubert
    La femme de 30 ans, de Balzac

    Ce st 2 bouquins qui ont à peu près le mm thème mais j'les ai trouvés ennuyant. C'est vraiment pr les cours que j'les ai lus en entier
     
  6. Lamina

    Lamina
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Madame bovary , je me suis endormie dessus , a mon avis j'ai ressentie autant d'ennuie pour ce livre que l'héroïne pour sa vie .
    Robinson Crusoe , alors celui la je l'ai lu en 4 éme , je m'en souvient encore , je me suis aussi endormie dessus .
    Le procés de Kafka aussi ma fait dormir .
    [ Ouais parcque je lis dans mon lit et quand je m'endors sur un livre c'est qu'il ets bien ennuyant ]
    Donc je n'ai jamais eu honte de dire que je n'aimais pas un livre , de plus je souffre du même syndrome que Ice , je ne peut pas ne pas finir un livre c'est inconcevable. Par conséquent quand je toruve un livre "nul" je n'hésite pas a le dire , étant donnée que je le slis en entier , puis c'est pas mal de casser l'ambiance en cours quand tout le monde adore :P
    Ah ouais l'an dernier j'ai dit a la prof que je n'aimais pas la fin de 1984 , en lui donnant des arguments en béton ( fin celon moi ) j'ai pas eu tout les points par rapport a un mec qui "adorait"
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Pour les cours, mes profs ont toujours bien choisis à quelques exceptions prés XD
    Les Molières par exemple. Le pire c'est qu'au collège, les profs s'arrangent toujours pour qu'on lise un Molière par an (au moins hinhin).
    En terminale, Macbeth de Shakespeare m'a traumatisé à vie et Bonnefoy est resté révulsant de la première à la dernière lecture !
    En première, L'autobiographie de Sartre les mots a reussit à me faire detester l'auteur (maintenant il me laisse juste indifferente).

    Sinon, honte sur moi mais je n'ai jamais reussi à terminer le parfum :o J'ai vraiment pas accroché et j'ai vite laissé de côté.

    Mais à la reflexion, il y a plus de livre qui au final me laisse indifferente que de livre que j'ai vraiment detesté.
     
  8. neowyn

    neowyn
    Expand Collapse
    Energie à revendre

    On peut enseigner Molière et en faire quelque chose de fun, Molière c'est tout sauf rébarbatif mais les profs aujourd'hui se cantonnent à des méthodes traditionnelles qui feraient fuir même les vrais passionnés. Je suis en master d'anglais et j'AIME lire. C'est ça que j'ai envie de transmettre à mes élèves plus tard, le plaisir de lire, même le plaisir de lire du Molière. Je suis convaincue (sans prétention) que je pourrais te faire découvrir Molière autrement, et peut-être même que tu trouverais ça moins "traumatisant", voire sympa!

    Courage à toutes celles qui vont se plonger dans les grandes oeuvres de la littérature pour les exams :d
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Euh, moi aussi J'AIME lire (;)) et j'ai déjà lu des choses qui peuvent paraitre plus rébarbatives que Molière (pas toujours pour les cours) et j'ai aimé, ça n'a pas grand chose à voir, du moins pour moi.
    De mon côté, c'est juste une affaire de goût. D'ailleurs c'est pas vraiment que Molière soit rébarbatif non, c'est juste que ce n'est pas à mon goût et qu'en étudier un, ça passe, mais chaque année, non merci, ça frole l'overdose pour pas grand chose (selon moi toujours), il y a tant d'auteurs à découvrir.

    La manière dont les profs présentent une oeuvre est importante c'est vrai, mais là ça n'a pas grand chose à voir (surtout qu'au collège, Molière était le seul auteur avec lequel les profs pouvaient reussir à faire lire les élèves ... du moins dans mon collège, je précise).

    (et moi j'ai adoré le procés de Kafka :sad: )
     
  10. neowyn

    neowyn
    Expand Collapse
    Energie à revendre

    C'est vrai que les lectures imposées, au collège comme au lycée, c'est pas toujours le pied :o Mais surtout je suis d'accord avec toi sur le fait que les livres c'est une question de feeling, soit tu plonges, soit tu restes en surface, et ce qui peut paraître rébarbatif à certains peut en passioner d'autres. Moi en ce moment je torture mes neurones sur les Shakespeare au programme ce semestre :eek:
    Par contre je conseille à toutes celles que ça branche le Récit d'un Branleur de Samuel Benchetrit et L'Ange sauvage de Cyril Collard, deux oeuvres un peu trash mais que j'ai adoré cette été. :d
     
  11. Reiyel

    Reiyel
    Expand Collapse
    Mélange instable

    De manière générale j'ai un mal fou avec la littérature contemporaine, je dois passer complétement à côté. Mais j'en lis pas, alors... (à part quand c'est imposé quoi). J'ai du mal avec la poésie, toutes catégories confondues (quoique la 'récente' passe mieux, en l'occurrence). Mais j'en lis pas non plus (sauf que là j'suis encore plus obligée que la littérature contemporaine alors j'me force :s).

    Mais y a peu de choses que je "n'aime pas" en fait, y a surtout des livres auxquels j'ai pas accès. Je vois qu'il y a quelque chose et tout, mais j'arrive pas à le lire. A part la littérature contemporaine (de manière générale toujours), je vois rarement quelque chose dedans...
     
Chargement...