Les madmoiZelles racontent leur premier amour, entre belles histoires et ruptures difficiles

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anne-Fleur, le 18 mai 2017.

  1. Anne-Fleur

    Anne-Fleur
    Expand Collapse

  2. Ahimsa

    Ahimsa
    Expand Collapse

    Mon premier amour est l'amour de ma vie, 10 ans après je n'en suis pas guérie.
    C'est extrêmement complexe et je pense ne pas être la seule à ressentir cela. J'aime mon mec actuel, c'est avec lui que je veux vivre et faire des enfants, mais mon premier amour, je l'aurai toujours dans la peau, il est au fond de moi inscrit dans mes tripes.
    Même si on s'est fait un mal hallucinant l'un et l'autre, qu'on ne pourra jamais se pardonner, qu'on ne pourra jamais être ensemble.
    C'est souvent le destin des couples trop jeunes mais qui se sont réellement aimés.
     
    VeganFox, Whitemountain, noodle_george et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  3. sheepia

    sheepia
    Expand Collapse
    Je vous aime toutes

    Mon premier amour j'avais douze ans. Il en avait 15. On était au centre d'animation pour jeune. Il était super beau, séduisant, sûr de lui, marrant. J'étais une petite boulotte un peu geek alors je me suis vite résignée à être son amie. Il était très sollicitée par les autres filles et je pensais qu'il trouvait du temps pour moi comme on en trouve pour un pote. Et puis un jour la meilleur amie de ma "rivale" m'a fait comprendre que je ne devais plus l'approcher parce qu'il était intéressé. De toute façon c'était la fin des vacances et il n'habitait pas dans notre ville, alors on a pas eu le temps de se rapprocher. Il n'est jamais revenu au CAJ. Finalement, je suis restée amoureuse de lui pendant 3 ans sans le voir ni lui parler pendant tout ce temps...
     
  4. Cocoeau

    Cocoeau
    Expand Collapse

    Suis-je la seule à penser que ça serait un excellent sujet d'émifion ? D'ailleurs poke @Fab ; y a un topic pour suggérer des thèmes d'émifion ?
     
    younicorn, call_me_agathe, AStarShinesBright et 2 autres ont BigUpé ce message.
  5. Gazpacho

    Gazpacho
    Expand Collapse
    Hum.

    Je n'aimerais plus jamais quelqu'un comme mon premier amour, parce que j'ai aimé de façon bête, naïve, sans considération pour mon amour-propre et surtout avec la certitude inébranlable que ce serait le seul et l'unique.
    Cette personne ne le méritait pas, m'a fait souffrir, et profitait de ma dévotion - même si je suis certaine que son amour était sincère, c'est juste que je pense qu'il y a des gens qui ne savent pas aimer. A moins qu'elle n'aima plus l'amour que je lui portais que moi-même.
    Quoi qu'il en soit, cette histoire m'a laissé un goût doux-amer, et aujourd'hui je vis mes relations avec un regard plus mature. J'essaye de ne pas être méfiante ou pessimiste (ça ne sert à rien, concrètement) mais je ne me berce plus d'illusions. Quant à mon premier amour, je sais que je ne pourrais plus jamais l'aimer, sous n'importe quelle configuration, pas moyen. Je sens que j'ai vécu tout ce que j'avais à vivre avec cette personne. Pour autant je sais que je ne peux pas la détester non plus malgré la souffrance qu'il y a pu avoir. Un privilège de premier amour je dirais :happy:
     
    Lis, woux, just_in_case et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. Marlenita

    Marlenita
    Expand Collapse
    Cette fille a l'art de se mettre dans des situations incroyables.

    Quel sujet ! Comme il n'y a pas encore trop de commentaires, ça m'encourage à raconter mon histoire : mon premier amour, je l'ai rencontré au lycée, en 1ère. Je venais d'arriver, nouvelle ville, nouvelle vie, je ne connaissais rien ni personne. Très vite je suis devenue amie avec une fille, nouvelle comme moi, et elle a remarqué, lors des récrés et des heures creuses passées au foyer, 2 mecs, très potes, et visiblement très cool. Elle a bien flashé sur l'un d'eux, et on fantasmait un peu sur eux, sans jamais aller les voir... Et un jour elle a osé ! Et du coup on est devenues amies avec eux, on est rentrées dans leur cercle d'amis. Super génial, c'était le genre de groupe de potes dont je rêvais.
    Problème : mon amie craquait toujours sur un des 2 gars du début là, mais moi aussi... Je n'osais rien lui avouer car "c'était elle la 1ère" (et puis très honnêtement je ne voyais vraiment pas comment j'aurais pu avoir le moindre soupçon de chances avec ce type extra (qui avait une copine en +, dans un autre lycée mais bon voilà, ça annihilait toute possibilité)).

    Et puis, petit à petit, on s'est rapprochés avec ce garçon, on est devenus très amis. Je mettais violemment mes sentiments de côté, je souffrais énormément - en plus comme on était tous potes je les voyais avec sa copine, se tenir la main, s'embrasser,... C'était horrible :crying:.
    Le temps passait, le lycée s'est terminé, chacun a commencé des études différentes. Luckyly ce type et moi sommes restés dans la même ville, donc on continuait de partager de bons moments. Je sentais qu'il commençait à ressentir + que de l'amitié pour moi, mais on s'est mis d'accord pour ne rien faire tant qu'il serait avec sa copine. Et comme il n'y avait aucune raison qu'ils se séparent, ma souffrance continuait... Punaise quand j'y repense, mais qu'est-ce que j'étais déprimée à cette époque :erf:

    J'ai fini par décider de partir, en Service Volontaire Européen, loin, parce que mes études ne me plaisaient pas, et que je n'avait visiblement aucun avenir avec ce garçon pour lequel mon coeur battait depuis des années.
    Je me suis donc plongée dans les dossiers de départ et tout, et je lui ai dit - on était proches, amis, on partageait beaucoup.
    Et alors là... RETOURNEMENT DE SITUATION ! D'un coup ma future absence s'est concrétisée pour lui, et ses sentiments pour moi, qu'ils réprimaient aussi because sa girlfriend, ont pris le dessus.
    On a commencé une relation secrète, qui devait durer jusqu'à mon départ. (C'était une "délicieuse torture" comme on dit !)
    Mais bien sûr, comme maintenant j'étais dans ses bras, je n'avais plus envie de partir... Mes projets ont donc pris du retard, j'hésitais, je ne savais plus.... Et pendant ce temps tout continuait comme si de rien n'était, les soirées avec tout le groupe de potes, sa copine... Qui a fini par avoir quelques doutes, au bout de 2-3 mois.

    Il s'est retrouvé à devoir faire un choix : elle ou moi. Terrible. Il était vraiment déchiré.
    Au final, il a tout avoué à sa copine, ils se sont séparés, mais il ne se sentait pas de venir avec moi pour autant. Tout le monde s'est donc retrouvé seul.e.s :sad:

    J'ai eu le cœur brisé , j'ai été très en colère, j'ai perdu beaucoup de copains dans l'histoire (et ben oui, j'étais la méchante dans l'histoire, la salope, celle avec qui le mec trompe la gentille, la sale ensorceleuse...).
    Quelques mois après, dans la rue, je les ai vus, lui et sa copine, se tenant la main. J'en ai donc déduis qu'ils étaient de nouveau ensemble... Et moi de nouveau sans lui.

    J'ai mis extrêmement longtemps à me remettre de cette 1ère histoire. Ce schéma de triangle m'a longtemps poursuivi, a pourri mes relations suivantes.
    Après un vrai travail psychologique, je m'en suis sortie, et je suis aujourd'hui + consciente de la profondeur de la blessure de l'époque et de ses impacts. Choses qui ne devraient pas être négligées, et qui le sont trop souvent je trouve, quand j'entends des histoires d'amour passées qu'on essaie vainement de minimiser.

    Aujourd'hui je suis en couple, et j'ai un bébé, avec un mec extra, que j'aime fort et que j'adore.
    Mais cet amour-ci n'est en rien comparable à mon 1er amour. Et quelque part, j'aimerai toujours ce jeune homme rencontré au lycée, à 19 ans, et je chéris les nuits passées ensemble, et cet amour de jeunesse intense et fou... ♥
     
    Pattatouille, Hyste, call_me_agathe et 2 autres ont BigUpé ce message.
  7. Littlebutterfly

    Littlebutterfly
    Expand Collapse

    Vu qu'il y a eu un moment où j'ai fortement hésité à envoyé mon témoignage aussi, et que j'ai vu qu'à un moment, ça parlait de rencontre, je voulais juste poser ça comme ça dans les commentaires :

    Avec mon premier amour/premier copain, ça fait bientôt 9 ans qu'on est ensemble, et on s'est rencontré le jour où il sorti de nul part et qu'il m'a demandé une clope dans la rue.
    Et perso, je trouve ça stylé ahah
     
    Saucisson., Pattatouille, Lis et 2 autres ont BigUpé ce message.
  8. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    Mon premier amour, c'était très fort, on s'est mis ensemble à 18 ans et séparés cinq ans plus tard... Quand on a commencé à avoir des problèmes chacun de notre côté, on n'a pas su se soutenir mutuellement, on s'est tirés vers le bas et il a fini par partir. Je crois qu'on s'est connus trop tôt. Mais bon, après une année de souffrances, j'ai retrouvé quelqu'un d'autre. J'ai toujours des nouvelles de mon ex de temps à autres, on est en bons termes, je lui souhaite de se trouver une fille bien.
     
    Lis a BigUpé ce message
  9. pikalovescoke

    pikalovescoke
    Expand Collapse

    Avec mon chéri, on avait 16 et 17 ans quand on s'est rencontré :) J'avais déjà eu plusieurs relations avant lui où je me disais amoureuse mais, depuis que je suis avec lui (ça fait 6 ans et demi), je me rends compte que c'était de la gnognotte à côté de ce que je ressens pour lui !
    On s'est rencontré à une fête d'Halloween dans une grange. Dès qu'il est arrivé, je savais que c'était lui que je voulais "choper" pour la soirée (romantisme quand tu nous tiens :troll:). J'ai passé la soirée à lui tourner autour, sans grand résultat (il rigolait et faisait le con avec toutes les autres filles, bien sûr, biiiiiien plus belles que moi, mais il ne me parlait pas). Jusqu'à ce qu'on décide tous de se mettre un film (oui, on avait la télé dans la grange et on dormait sur de la paille, mes amis sont bizarres). Il s'est allongé la tête sur le ventre d'une des filles (j'étais au bout du désespoir :fear:) et.... Il m'a dit que je pouvais m'appuyer la tête sur lui si je voulais. (ma tête à ce moment là: :eek::confused::hesite::red:) . Et on a passé la nuit à SE TENIR LA MAIN (ça m'a fait tout bizarre car, à l'époque, quand on se plaisait mutuellement avec un gars, on commençait par se rouler une pelle et pas par se tenir par la main :vieux:).
    Le lendemain, il s'est barré sans même mon numéro de téléphone et il n'avait pas Facebook:rolleyes: Mais j'ai pris mon courage à deux mains et j'ai demandé son numéro au gars chez qui on faisait la fête. De son côté, (je ne le savais pas à ce moment-là), il s'inscrivait à Facebook aussi pour me retrouver:taquin:
    Bref, on s'est contacté, nos coeurs ont battu la chamade, on s'est fait plein de bisous et voilà.
    Une fois on a rompu pendant 6 mois et j'ai cru ne jamais m'en remettre tellement ça faisait mal et ça ne s'arrêtait pas.
    Maintenant, je ne saurais pas envisager ma vie sans lui, il est mon meilleur ami en plus d'être mon amoureux, je suis aussi folle de lui qu'au premier jour et l'année prochaine, si j'obtiens mon diplôme et un travail d'ici là, on va emménager ensemble <3

    Alors aux personnes qui disent que "l'amour dure 3 ans" ou qu'on ne peut pas vivre toute notre vie avec notre amour de jeunesse car on a envie de tester autre chose au bout d'un moment, je leur dit prouuuuuut et revenez nous voir dans 10 ans :bouquet:
     
    younicorn et Lis ont BigUpé.
  10. call_me_agathe

    call_me_agathe
    Expand Collapse
    j'éprouve un amour inconsidéré pour le thé,la musique, le cinéma, les chats , les sous-marins jaunes et harry potter.

    Je double big up ton idée !! Mais je ne sais pas non plus :crying: Mail, tweet, pigeon voyageur? :hesite:
     
  11. Cocoeau

    Cocoeau
    Expand Collapse

    @call_me_agathe on peut surement le suggérer pendant le live mais je sais pas quand est le prochain.
     
    call_me_agathe a BigUpé ce message
Chargement...