Les médecins pratiquant des IVG témoignent sur Libération

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 29 novembre 2014.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

  2. Olimeli

    Olimeli
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    cette video est très interessante! le texte à la fin fait froid ds le dos...:sad: je ne sais pas comment, nous les femmes nous pourrons faire dans quelques années avec tous ces centres ivg qui ferment, cette pratique qui est delaissée car mal considerée et mal payée... :confused:c est le droit des femmes qui est malmené et il faut rester sur nos gardes :puppyeyes:
     
    Kyubey et Hasegawa.tsuki ont BigUpé.
  3. Emoucha

    Emoucha
    Expand Collapse
    Je suis un homme de cro-magnon.

    Documentaire vraiment utile et passionnant. Merci Libération !

    J'avoue faire partie de la génération qui a pris l'IVG pour acquis. Je me suis toujours dit "C'est passé comme loi, on est bon !". Mais non. Ma mère me l'a toujours dit, qu'il faudrait que nous les filles, on se batte pour notre sexualité et notre corps. Bah ouais, une fille avec une sexualité active ça fait peur non ? Toujours ces mêmes discriminations envers les filles, qui commencent à me casser les couilles à à peine 20 ans.
    NOUS AUSSI, LES FEMMES, NOUS AIMONS LE :sexe:.

    Depuis, je ne cesse de participer, d'un côté et de l'autre, à des pétitions, des manifestations (surtout quand on voyait ce qui se passait en Espagne et aux Etats-Unis) etc.
    Mais j'ai peur.
    Peur, quand je vois tous les centres qui ferment.
    Peur, quand je vois tous ces jeunes de mon âge dans la rue crier "Avorter c'est tuer".

    Alors, merci Simone pour ton combat, nous le continuons. :boxing:

    Mon corps, mon droit, mon avortement, t'y touche pas.
     
    Aesma, Panties Party!, Barbe Bleue et 3 autres ont BigUpé ce message.
  4. Emile

    Emile
    Expand Collapse
    "Hold up, no you didn't bow bow. I ain't the chick who walk behind you around town." [U]Power[/U] Little Mix

    Ce documentaire est vraiment bien, mais il fait vraiment froid dans le dos, je pensais également le droit à l'IVG acquis mais quand on voit que pas mal de praticiens refuse de le faire au nom de la "clause de conscience" (je suis allée quand même me renseigner sur ce qu'étais la clause de conscience et je dois avouer que c'est une loi certes, mais vraiment très floue, j'ai l'impression qu'on peut l'invoquer un peu comme on veut, comme le dit un des médecin du documentaire), et que les structures ferment faute de moyen.
    C'est quand même fou qu'en 2014 on n'admet toujours pas que les femmes ont autant le droit de disposer de leur corps que les hommes, qu'on a le droit de s'envoyer en l'air comme on veut, quand on veut, où on veut et avec qui on veut.
    Du coup je ne trouve pas que le droit à l'IVG est en sécurité, mais je sais que je ferai tout pour le défendre, je serai même prête à prendre les armes si il le faut (non je rigole ) malheureusement je ne sais pas comment le défendre, mais si il faut aller manifester j'irai et fièrement.
    C'est mon corps et j'en fais ce que je veux, il serai temps que pas mal de gens le comprenne enfin.
     
    Kyubey et Hasegawa.tsuki ont BigUpé.
  5. Kristeva

    Kristeva
    Expand Collapse

    Pour être passée en service de gynécologie, le problème est que ce geste est mal considéré : il y a en partie les jugements moraux (pas tant que certains médecins soient contre l'avortement, mais en effet cela heurte parfois leur vision de la médecine qui a vocation de "prendre soin de la vie") mais surtout parce que ce n'est pas de la médecine "noble".
    Si vous voulez, dans l'esprit universitaire il y a la médecine "noble" : chirurgie (mais pas tout), la cardiologie, la neurologie, les diagnostics rares, les maladies graves ou impressionnantes...
    Et la médecine "pas noble" : la médecine générale, la psychiatrie, la médecine du travail, tout ce qui est prévention, social, vieillissement, trucs pas jolis comme les ulcères, l'incontinence etc...

    Don l'avortement c'est pas beau, c'est chiant, ça rapporte rien, et en plus il faut parler aux patientes et faire de la prévention !! donc pour les gynécos c'est le job des médecins généralistes... qui ont déjà bien d'autres choses à faire.
    Je généralise car beaucoup de gynécos ne pensent pas comme ça, mais malheureusement c'est ceux qui ont été sensibilisés d'une autre manière... car l'idéologie hospitalo-universitaire ne va pas dans ce sens.

    Par contre petit bémol, quand un des médecins dit qu'il n'y a que 2 heures de cours sur l'avortement dans les études de médecine et que c'est un scandale, je trouve ça déjà bien car on a tellement de choses à apprendre (350 items à peu près, qui correspondent chacun à une patho ou une problématique). Je ne suis pas sûre d'avoir eu 2 heures entières de cours sur la dépression ou la schizophrénie par exemple... et guère plus sur l'infarctus du myocarde.
     
    DvasssT, Samburu et Kyubey ont BigUpé ce message.
  6. Olimeli

    Olimeli
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    oui moi aussi j ai l impression que tout est pretexte a utiliser cette fameuse clause de conscience... je trouve qu elle ne devrait pas exister pour l avortement (tout comme elle n existe pas pour le mariage homo alors que de nombreux maires l avaient reclamer)
     
  7. Aleynia

    Aleynia
    Expand Collapse
    Le cosmos est mon campement.

    C'est quand même grave qu'en 2014 le droit des femmes à disposer de leur corps soit une chose si peu importante pour les médecins...

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
  8. DvasssT

    DvasssT
    Expand Collapse

    Je cite ton message parce qu'à mon avis, ça résume bien le problème matériel qui se pose. Je ne sais pas trop par qui ces centres sont gérés et comment mais c'est sur ce plan là qu'il faudrait travailler à mon avis, s'occuper davantage des gens qui y travaillent et qui doivent accompagner les femmes dans cette intervention qui peu être très mal vécue selon les situations.
    Quand à cette clause de conscience, je ne sais pas quoi en penser, je pense qu'il faudrait quand même en préciser le champs d'application. Néanmoins le combat reste selon moi non pas à obliger les médecins qui ne le souhaitent pas d'en faire quand même mais de changer pour les prochaines générations de médecins la perception de la pratique de cette intervention (oui ça fait un peu bisounours, je sais, mais on a le droit de rêver).
    Parce qu'à mon avis ça serait une mauvaise chose d'imposer à un médecin d'avorter des patientes dans la mesure où certains afficheraient sans doute une attitude franchement hostile, feraient preuve peut être de mauvaises foi (ce qui doit déjà être le cas pour certains, donc inutile d'en rajouter de nouveaux pour augmenter le risque de tomber dessus), et en imaginant le pire, on pourrait même avoir des cas extrêmes où ils feraient volontairement mal aux patientes pour en quelque sorte "leur faire payer" leur avortement, parce que vu la réactions de certains praticiens, je suis sûre que c'est quelque chose qui pourrait se produire plus fréquemment.

    Après, je peux me tromper dans mon analyse mais c'est comme ça que je le vois
     
  9. _Plume

    _Plume
    Expand Collapse

    Mais avoir plus de cours, ce n'est pas la solution je pense, ce ne sont pas des choses qui s'apprennent sur les bancs de l'amphi... On pourrait nous mettre une semaine de cours sur l'accompagnement lors d'une IVG, déjà je crois qu'il n'y aurait pas grand monde et malheureusement la plupart des étudiants en médecine sont formatés, tout ce qu'on retiendra, ce sera des mots clés à mettre sur notre copie. C'est comme les ED de relation médecin/malade, c'est bien de savoir en théorie comment se comporter face à un patient, mais si t'en a rien à foutre de tes patients, ce ne sont pas des cours qui feront de toi un "bon" médecin, empathique, à l'écoute, etc.
     
    Kristeva a BigUpé ce message
  10. _Plume

    _Plume
    Expand Collapse

    @Oprah Gaufrette Si tu le dis... :hesite: Je doute juste que ça serve à quelque chose.
     
  11. Panties Party!

    Panties Party!
    Expand Collapse
    Joy to the jobs you don't want to do and may your dearest dreams forgive you.

    J'ai bien aimé la vidéo, mais comme les autres la fin elle fait peur!! Le droit des femmes n'est jamais acquis. Il faut toujours se battre, et encore plus même si la loi est passée. Quand on regarde la loi du mariage pour tous, on voit que même si la loi est passée, eh ben il faut encore se battre contre les opposants et non seulement leur faire accepter mais aussi de faire en sorte que c'est normal de se marier avec qui on veut, et aussi de disposer de son corps comme on le souhaite. Je pense comme l'un des gynéco: ils ont peur qu'une femme puisse pleinement disposer de leur corps, et la peur c'est l'un des principal moteurs pour maintenir les aberrations!
     
Chargement...