Question (pas si) con Les musiques de l'antiquité ou du Moyen-âge

Sujet dans 'Questions (pas si) cons' lancé par Nastja, le 28 septembre 2015.

  1. Nastja

    Nastja
    Expand Collapse
    What would Joan Holloway do?

    Bonjour,

    Je me posais des questions concernant les musiques de ces époques.
    J'ai remarqué que dans les films / jeux vidéos on arrive à reconnaître une ambiance grâce à sa musique... mais je me demandais si ces musiques étaient bien actuelles de leur temps.
    Je veux dire, pourquoi est-ce qu'on admet que la musique du groupe Era (par exemple Enae Volare) c'est de la musique qui nous transporte au Moyen-âge alors que euh, je ne pense pas me tromper en disant que très probablement la musique du Moyen-âge ne devait pas ressembler à ça.

    Bien sûr je ne parle pas des arrangements ou des instruments modernes qu'on peut entendre, mais je parle du "style global" de la musique.

    C'est pareil pour la musique de l'antiquité, surtout celle de l’Égypte antique. Souvent on nous met une espèce de musique mystérieuse avec des chœurs un peu inquiétants qui se superposent alors que si ça se trouve ça n'avait strictement rien à voir avec ça.
    Je vous mets un exemple. C'est un passage dans un jeu vidéo et en entendant ça je pense tout de suite à l'Egypte antique (surtout les choeurs).



    Quelqu'un pourrait m'apporter plus de précisions? :)
     
    #1 Nastja, 28 septembre 2015
    Dernière édition par un modérateur: 2 novembre 2015
    Table et Jack-le-black ont BigUpé.
  2. Primula

    Primula
    Expand Collapse

    Je serai très intéressée de lire les réponses à ta question !

    Pour la musique "type égyptienne", je pense qu'il doit y avoir une sorte de stéréotype qui aurait été apporté par le cinéma par exemple, et à force d'entendre ce style on associe les idées. Peut-être qu'il y a eu une œuvre source qui a installé ce stéréotype/style ?

    Dans ces musiques, je pense qu'il doit y avoir une part de vrai (par exemple on entend souvent un instrument qui fait un son de bruissement dans ce type de musique, ça devrait correspondre au sistre) mais que c'est toujours adapté pour nous plaire (comme l'extrait que tu as donné, il y a des sons "d'ambiance" qui ne me paraissent pas du tout authentiques).
     
    Liza Radley, Thildoudinette et Nastja ont BigUpé ce message.
  3. Nastja

    Nastja
    Expand Collapse
    What would Joan Holloway do?

    @Primula
    En fait j'aimerais connaître l'oeuvre source/l'origine. Même si le cinéma a eu beaucoup d'influence comment est-ce qu'ils ont pu faire ces rapprochements et mettre ce type de musique au lieu de mettre une danse auvergnate (j'exagère).
    Je pense notamment aux musiques de l'antiquité, moyen-âge.
     
  4. Lunafey

    Lunafey
    Expand Collapse
    Une communauté qui empêche le dialogue, les points de vues alternatifs et la critique est une communauté malade.

    Peut-être juste un mélange entre : des instruments d'époque + inspiration des partitions d'époque + remise au goût du jour ?
     
  5. Nastja

    Nastja
    Expand Collapse
    What would Joan Holloway do?

    @Lunafey
    Est-ce qu'on a retrouvé des partitions d'époque?
    Et puis pour la musique du moyen-âge il y avait le style chant grégorien (chant religieux) et le chant laïque qui ressemblait plutôt à de la musique de troubadour.

    (désolée je suis reloue ^^)
     
  6. Lunafey

    Lunafey
    Expand Collapse
    Une communauté qui empêche le dialogue, les points de vues alternatifs et la critique est une communauté malade.

    @Nastja Pour les grecs oui, pour les égyptiens non mais on s'inspire des musiques coptes qui sont de tradition antique, et pour les autres musiques occidentales on s'inspire de ce que des textes tardifs disent (~VIIème)...
    Mais rien que le fait d'avoir des instruments antique donne une bonne idée de comment était la musique à ce moment -là !
     
    Thildoudinette, Liza Radley et Nastja ont BigUpé ce message.
  7. Thildoudinette

    Thildoudinette
    Expand Collapse
    Vive la compote, les feux de cheminée et les marmottes !!!

    Hey salut les Madz ! Et toi @Nastja !
    Comme @Lunafey le dit, nous n'avons pas de traces écrites (ou très peu) de musique antique. Parce que les documents ont été perdus, si il y a eu transcription ! La transmission orale était le moyen d'apprentissage et de passation le plus utilisé jusqu'à l'invention de l'impression (hormis la musique sacrée, retranscrite à la main pour/par les communautés religieuses (et là autre question : tout étant oral, comment retranscrire ce que l'on entend/ce que l'on chante, d'où une évolution de l'écriture musicale lente dans le temps)). L'impression va accélérer tout ça, ainsi que la diffusion de la musique.

    Pour avoir une idée de ce que l'on faisait à époque, les musicologues se basent sur l'organologie, soit l'étude des instruments de musique. Ils analysent leurs représentations iconographiques, sculpturaux, descriptions manuscrites, etc...
    En fait on a une idée des types d'instruments inventés et utilisé mais aucune idée de leur timbre (la façon dont un instrument sonne et qui le différencie d'un autre (flûte/violon par exemple mais aussi la différenciation entre tous les individus peuplant cette planète : le timbre de ta voix diffère de celle de ton voisin)), de leur capacité totale... Enfin une idée assez vague grâce aux reconstitutions.
    Pour l’Égypte antique, on sait qu'ils avaient des flûtes, des harpes, des percussions et des sortes de cuivres. Après comment ils arrangeaient leur morceaux, leur goût, la mode de l'époque, à moins de voyager dans le temps on ne le saura sans doute jamais.
    Pour la musique orale (le chant), la tradition ancrée dans les chants religieux sont une très bonne piste. Pour les chants coptes, c'est vraiment ce qu'il y a de plus proche.
    Chez les Grecs nous avons une idée plus précises, car certains de leurs écrits nous sont parvenus. Je pense notamment à Platon, qui dans son œuvre "La République" nous parle musique, et surtout intervalles. Nous apprenons comment les grecs pensaient la musique (c'est très mathématiques), l'avaient décrypté et surtout ce qui était beau ou non. Les grecs ont mis en place les modes (ionien, dorien, phrygien, lydien, mixolydien étant les principaux) ainsi que des bases rythmiques (succession de temps court et/ long). Les modes des Grecs se retrouvent dans la musique grégorienne (cf. le lien plus bas)

    Pour la musique occidentale au moyen âge, il y a effectivement une séparation entre la musique sacrée et la musique profane ("laïque"), bien qu'elles se croisent de temps à autres, s'inspirant parfois l'une de l'autre, il y a tout de même une séparation, par les mœurs, les règles et codes qui régissent l'écriture/la composition musicale (pour l'anecdote, plusieurs messes ont été composées sur une mélodie profane, cela donne de jolie croisement et les musicologies adorent ça ! C'est un jeu de piste musicale ^^ (ex : messe de l'Homme Armé) le chant était une part importante dans la religion, la messe était pratiquement entièrement chantée). Le passage de la tradition orale à la tradition écrite nous laisse vraiment de quoi écrire dans un style moyen âge. Seulement voilà, la musique et notre oreille ayant évolué avec le temps, si tu écoutes des chants/musiques du moyen âge, tu risques d'être un peu perdue (pour simplifier je te renvoie à l'(excellent) épisode de Kaamelott : La quinte juste : http://www.tagtele.com/videos/voir/53713/
    cela te donneras une première idée du raisonnement de l'époque. C'est pas loin de la réalité, du moins pour la musique sacrée, ils n'ont pu empêcher longtemps ce genre de pensée pour la musique profane). Et oui, nous baignons dans une société où la musique est tonale* (et non modale comme au début du moyen âge (cf. les Grecs)), une musique d'ambiance (films, jeux vidéos,...) basée strictement sur les principes d'époque serait trop en décalage avec ce que l'on connaît, un choc culturel en fait. Ce serait difficile à écouter, a y prendre plaisir, les codes étant trop différents, nous ne trouverions plus nos repères. Donc pas assez vendeurs. Alors oui aujourd'hui pour faire "style" moyen âge/musique antique, on met des chœurs, qui chantent dans une langue ancienne (Era d'ailleurs ne chante pas en latin, c'est une langue inventé pour/par le groupe, pour sa sonorité musicale). Et poufpouf ! Magie ! On se croit dans une ambiance de l'époque abordée. En vrai quand on regarde de près la composition, on peut retrouve des éléments de composition du moyen âge, mais de manière diffuse, le tout restant largement tonale* pour ne pas choquer notre oreille.

    Bon j'ai écrit un pavé ><" J'espère avoir été compréhensible ^^

    Pour aller plus loin :
    Allez faire un tour au rayon musicologie de vos bibliothèque universitaire, ou à celle du Conservatoire près de chez vous,
    le magnifique, l'excellent spectacle d'Alexandre Astier : Que ma joie demeure (ce gars à une facilité de vulgarisation c'est épatant)
    la chaîne de Tyllou, qui décripte (et bien) les musiques de films : https://www.youtube.com/user/tyllbiss

    *musique tonale : qui tourne autours du principe de : tension > résolution (en gros) dans les accords.
    Pour une notion sur tension > résolution :
    (les trois vidéos sont vraiment chouettes) les chiffres romains sont la notation de chaque accords selon une échelle de I à VII, on les appelle les degré, chaque degré ayant une fonction. Les plus important sont : I et V, V (la tension) et I (la résolution) toute la musique tonale est construite autours des ces deux degrés (dans les vidéos vous pouvez vous concentrez sur cet enchainement). Les autres degrés agrémentent, en quelques sortes, les deux principaux.
     
    #7 Thildoudinette, 23 octobre 2015
    Dernière édition: 23 octobre 2015
    Lutin Farnese, Nastja, mido et 7 autres ont BigUpé ce message.
  8. Thildoudinette

    Thildoudinette
    Expand Collapse
    Vive la compote, les feux de cheminée et les marmottes !!!

    Pour une fois que je peux mettre mes études de musicologie à contribution :rire:
     
    Nastja a BigUpé ce message
Chargement...