Les mythes sur le harcèlement de rue, déconstruits par Paye Ta Shneck

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 23 janvier 2016.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Allons-y et Kymi ont BigUpé.
  2. Kymi

    Kymi
    Expand Collapse
    .

    J'avais déjà vu le tableau sur la page de Paye Ta Schneck, mais merci d'avoir fait un article dessus @Clemence Bodoc .
    C'est toujours un plaisir de te lire. :)
     
    Mardy Bum, ben quoi ?, Manea et 2 autres ont BigUpé ce message.
  3. LouPiote4537

    LouPiote4537
    Expand Collapse

    Bonsoir :)

    Je suis tout à fait d'accord avec cet article mais je tiens aussi à préciser qu'il existe malgré tout les gens hommes et femmes (et j'en fais partie) qui osent s'arrêter pour dire à une personne un compliment sans aucune arrière pensée, sans méchanceté et en essayant de faire le moins peur possible parce que là n'est pas le but.
    Oui il y a ceux qui font du harcèlement de rue mais tu as aussi ceux et celles qui t'arrêtent un instant, gentiment en te souriant pour te dire quelques mots gentils et sincères tels que "Excusez-moi, je voulais simplement dire que votre parfum sent très bon" ou bien même "Excusez-moi, je ne veux pas vous déranger mais simplement vous dire que vous êtes jolie" etc avant de repartir avec un sourire. Il y a des mots et il y a des comportements qui ne se veulent pas être du harcèlement, bien sûr une fois la nuit tombée ou même seule dans la rue cela peut faire peur et c'est tout à fait compréhensible ! Mais n'oubliez pas qu'il existe des personnes qui ont juste envie d'être sincère et gentilles sans arrière pensée. C'est rare mais ça existe et encore aujourd'hui ça m'est arrivée (ça ne m'arrive pas tout le temps hein loin de là !) mais alors que je me baladais un jeune homme s'est arrêté, s'est "excusé de me déranger" et m'a simplement dit "Vous êtes jolie, je voulais simplement vous le dire" puis il est parti sans rien demander d'autre. Et non ça ne m'a pas effrayé et ça fait même très plaisir.
    Bien sûr tout le monde n'est pas doté de cette simple et pure gentillesse mais attention à ne pas non plus rembarrer ce genre de personne qui ont simplement voulu être gentille et ont osé faire le pas en ayant peut-être eu peur de vous aborder.
    Voilà voilà c'était ma petite minute "je crois encore qu'il existe des hommes et des femmes sains d'esprit et gentils"
    Bonne soirée à tous et à toutes et j'espère vraiment que le harcèlement de rue cessera un jour, en attendant il faut continuer à faire passer le message que la femme est un être humain qui a le droit à autant de respect que l'homme :top:
     
    Neyane, Calleigh., A2 et 8 autres ont BigUpé ce message.
  4. Professeur Mc Gonagall

    Professeur Mc Gonagall
    Expand Collapse
    Bien entendu, le bal de Noël a toujours quelque chose d'un peu... échevelé.

    Perso ça m'arrive très rarement de recevoir des remarques sexistes dans les transports ; par contre je surprends parfois des hommes en train de me fixer. Le problème c'est que je suis jamais sûre que ce soit vraiment moi qu'ils fixent - quiconque est déjà entré dans un métro bondé sait qu'il est difficile de ne regarder dans la direction de personne à moins de fixer ses pieds. Et même si c'est moi qu'ils fixent, j'ose pas aller leur demander d'arrêter parce que je me dis qu'ils ont le droit de regarder où ils veulent...
     
    Mardy Bum, Lord Griffith et Khyra ont BigUpé ce message.
  5. Léona B.

    Léona B.
    Expand Collapse
    Prout prout ... me voilà ! :)

    Le dernier en date, il y a peut-être quelques semaines de ça, a essayé de me culpabiliser. Je me promenais tranquillement dans la rue en plein centre de Paris un près-midi, il faisait froid, j'étais couverte des pieds à la tête (on devait voir de moi mes yeux et mon nez, quoi :yawn:), il m'a arrêté en dans la rue et comme il avait un accent, j'ai cru que c'était un étranger qui voulait me demander son chemin :cretin: (non) (que de naïveté)

    Il m'a demandé si je voulais boire un verre, j'ai dit non, il a insisté, j'ai redis non et là il m'a sorti le truc le plus moche de mon existence : "Mais c'est vraiment dommage quand même" avec une tête de "dommage j'ai un beau membre/de la conversation/je suis beau et intelligent". Le mec pas habitué à ce qu'on lui dise non et qui croit que tout lui est dû. J'ai tellement dé-tes-té ce comportement, je crois que je préfère largement me faire siffler/traiter de pute.

    Il ne pouvait pas croire qu'on puisse lui résister. J'en suis restée sur les fesses.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Tout ça pour dire que le harcèlement de rue, c'est pas gagné-gagné et que ce genre d'articles fait chaud au cœur.
     
    Mardy Bum, A2, Lord Griffith et 6 autres ont BigUpé ce message.
  6. Nastja

    Nastja
    Expand Collapse
    What would Joan Holloway do?

    De toute ma vie, je ne me suis faite harceler que par un "certain type de mec".
    Je sais que ce n'est pas hyper populaire de dire ça, surtout ici et je m'en excuse, je ne veux pas mettre tout le monde dans le même panier mais c'est mon expérience à moi. :/

    D'ailleurs une fois j'ai sorti la phrase du "si j'étais ta soeur?" et le mec m'a répondu avec un sourire "chez nous les soeurs elles sortent pas seules".

    Enfin voilà. Après je sais qu'il existe le harcèlement par des mecs en costard, je ne le nie pas. Mais ça ne m'est jamais arrivé et quand j'en discute avec des copines, on se retrouve à décrire les mêmes types de mecs. :s
     
    Life_is_a_Candy, Lord Griffith, ElectraHeart et 3 autres ont BigUpé ce message.
  7. Linka

    Linka
    Expand Collapse


    Je vois où tu veux en venir, mais ces personnes dont tu parles ne sont pas concernées par l'article, on ne leur jette pas la pierre et je pense que la plupart des femmes savent faire la différence entre du harcèlement et un compliment adressé avec respect.

    Ce qui fait toute la différence pour moi c'est quand on vient s'adresser à moi poliment et personnellement, c'est à dire pas en me hêlant devant tout le monde ou en parlant à voix haute quand je passe devant eux (ou vice versa). Ca change tout..un jour un mec à quelques mètres de moi me lance à voix haute : "Joli le chapeau !". Je ne réponds pas parce que c'est n'est pas une façon polie de s'adresser à un inconnu, même si c'est un compliment. Quelques secondes après, il l'ouvre encore : "Ben alors, tu devrais me dire merci !!" :stare:

    S'il était venu s'adresser personnellement à moi en me disant : "Bonjour, excusez moi de vous déranger mais je trouve votre chapeau joli", je l'aurai remercié. Ces gens là je les envoie pas bouler, on les confond pas du tout avec le harcèlement de rue ;)
     
    A2, catchaluna, Peace&Love&It;3 et 9 autres ont BigUpé ce message.
  8. Camililia

    Camililia
    Expand Collapse

    J'ai un peu le meme sentiment. Malheureusement je pense que la loi puisse changer quoi que ce soit. Enfin ce genre de chose ca m'est souvent arrivé avec des SDFà titre personel, mais on peut pas faire grand chose du point de vue légal, prendre une amende sur leur gobelet de piecettes? :P Mais j'avoue que ca touche beaucoup la France, je saurais pas trop dire pourquoi mais quand je suis allée en Russie ou en Pologne, malgré tout ce que beaucoup de gens disent sur les pays de l'est j'ai jamais eu ce probléme, et aux USA ou à Londres encore moins .

    @Nastja Ne t'excuses pas, c'est aussi le sentiment de beaucoup, et ton experience n'est pas moins legitime à cause de cela :) Je pense que c'est plutot une cause socio-economique, si les deux types de harcelement existent (en costard et autre), ils ne prennent pas la meme forme surtout :)
     
    A2, Allons-y et LovelyLexy ont BigUpé ce message.
  9. Destiel Mok´

    Destiel Mok´
    Expand Collapse
    "-You can fly? -I'm a bird Poh..."

    J'ai essayé de dire à mon amie qui gloussait et à qui ca manquait de pas trop se faire harceler dans le pays ou on vit que si les mecs la sifflent dans la rue ce n'est pas parce qu'ils la trouvent trop belle mais bon il y a encore des meufs persuadées que c'est sympa et que si les mecs les interpellent c'est parce qu'elle sont mignonnes et qui trouvent que "ca flatte leur égo". Bien entendu je passe maintenant pour l'extrémiste de la bande parce que je me suis permis de lui faire remarquer que ce n'était pas le cas. Mais bon si c'est donc "flatteur" quand un homme te fait remarquer que tu es bonne.

    Je veux revenir sur le "c'est toujours les mêmes qui..." parce que même si le sexisme est l'apanage de tous, on retrouve quand même une grosse proportion de harceleurs "typés"... Attention analyse 100% garantie sans racisme ou idées recues.

    Pour les incidents de Cologne je suis circonspecte, j'arrive pas à capter ce qui a pu leur passer par la tête aux mecs pour se tirer une balle dans le pied comme ca. Je me dis qu'il doit y avoir une explication (on a du les payer, action pour les décrédibiliser) je ne peux pas croire que des êtres humains soient débiles au point de compromettre leur avenir et celui de toute leur communauté. Que dans le lot des réfugiés y en ai quelques uns qui soient de vrais salopards normal, ca fait parti de la statistique humaine, fatalement dans un groupe y en a toujours un ou deux pour être complêtement con mais là, le fait qu'une telle proportion se soit illustrée? Au moment ou la plupart des européens n'attendaient que ca pour pouvoir tirer à boulet rouge dessus? Je ne peux pas croire qu'une telle proportion d'êtres humains soit assez stupide pour tomber dans un piège pareil au nom des "hormones" et d'une "culture archaique".

    Pour "ce sont toujours les mêmes" non et... oui. Je suis désolée mais moi quand je me fais alpaguer dans la rue, en tous cas dans le pays ou je vis c'est 90% des hommes d'origine africaine (nord ou pas). A Paris well, on va dire 70%.

    Sauf que sauf que sauf que... Je rassure tout le monde les blancs sont aussi sexistes que leurs copains "de couleur", le truc c'est que la rue est le territoire des population plus "prolétaires" puisque malheureusement bien souvent les mecs sont souvent d'origine prolo et n'ont donc pas accès aux structures auxquels ont accès les petits blancs bien de chez nous : pas invités dans les soirées, jetés des boites de nuit etc etc etc ils n'ont donc que la rue pour trainer.

    Quand leurs compères s'illustrent dans les soirées en appartement et sont donc "invisibles" mais tout aussi con, on voit qui? Ceux qui skuat la rue et ceux qui n'ont que la rue ou skuater ce sont les pauvres, et de nos jours les pauvres sont malheureusement bien souvent issus de l'immigration. De plus la recrudescence de la question religieuse extrémiste (encore une fois en période de tension et de crise tout le monde se radicalise, phénomène sociologique normal) banalise le machisme et l'idée qu'une femme qui se ballade dans la rue c'est une pute et qu'une pute on peut en faire ce qu'on veut sans lui faire preuve de respect. Les autres religions ont aussi une tendance à la mysoginie (je ne dis pas que tous les croyants sont misogynes, je parle de manière générale) mais les francais la depuis de nombreuses générations ont pour beaucoup perdu le gout de la religion et de ses dogmes qu'on interprète comme on veut. Je ne remet pas du tout l'islam en question (je suis athée donc j'accorde la même valeur à toutes les religions) mais disons que quand on est pauvre, qu'on a rien à faire et qu'on est rejeté et qu'on a pas accès á l'éducation il est assez facile de tomber dans tous les travers possibles et imaginables et se faire sa petite soupe youporn / imam radicaux qui ont bien compris comment exploiter le filon en faconnant des imbéciles binaires pour qui une femme est soir une actrice porno soit une vierge soumise. Quand t'as rien d'autre que tes potes qui sont -comme toi- manipulés par des autorités religieuses malveillantes, la télé et le macadam pour te faire ton éducation cuturelle, sentimentale et sexuelle tu pars pas gagnant.

    Cela dit le sexisme je le vois partout, tout le temps, dans certaines couches de la population il est seulement plus vicieux, plus rampant. Par exemple je suis une "extrémiste" parce que je devrais trouver ca sympa de me faire accoster dans la rue (et que je suis probablement frustrée de ne pas l'être parceque je suis moche).

    J'aime "les hommes qui pleurent" et "dans mon couple c'est moi qui porte la culotte" "c'est moi le mec" car mon mec est plus émotif que moi et à carrément moins de mal à dire ce qu'il ressent (qualité universelle trop cool à mon avis) alors que merde c'est lui qui a la bite et les couilles.
    Et puis bon, faut quand même dire ce qui est une fille qui ouvre sa gueule c'est marrant mais c'est vite relou.
    Et puis une fille qui boit c'est moche... Et puis "enfin évite de faire comme Newme2014 quand même elle est sympa mais j'aimerais que tu te comportes plus comme une femme".
     
    #9 Destiel Mok´, 24 janvier 2016
    Dernière édition: 24 janvier 2016
    ImperialN, A2, Peace&Love&It;3 et 10 autres ont BigUpé ce message.
  10. Ayrshire

    Ayrshire
    Expand Collapse

    message positif de la journée :

    hier, monsieur mon copain qui me dit avec un petit air fier de lui "he, he, t'as vu ce que j'ai partagé sur facebook?". et je regarde, et voila que je vois l'image du collectif paye ta schneck, la même que l'article... j'avais moi même pas encore vu la parution de l'article sur madmoizelle.

    et de fait, quand je vois son historique de publications, je suis assez fière d'avoir un mec féministe qui le crie à la terre entière. Déjà parce que ça prouve que ça existe pour de vrai, et que c'est pas seulement un fantasme. Et aussi parce que ça prouve bien que petit à petit le monde change...

    (bon, il en est pas encore rendu à lire le forum de madmoizelle :) )
     
    sweetonic, A2, Lis et 11 autres ont BigUpé ce message.
  11. Leo_

    Leo_
    Expand Collapse

    @Newme2014 je suis d'accord avec ton analyse. Une forme de harcèlement est plus visible, parce qu'elle se passe dans la rue, mais d'autres font autant de dégâts et moins de vagues (Cf le commentaire de @Léona B., le mec tellement sûr de son bon droit qu'il n'envisage pas "non" comme une réponse :mur:). Du coup n'importe quelle personne est susceptible d'être un "harceleur", il n'y a pas de profil type.

    @Ayrshire c'est trop cool :paillettes:! Certains de mes amis lève encore les yeux au ciel quand je m'affirme féministe, parce qu'ils ont du mal à voir le harcèlement ("Mais tu exagèèèère !"), mais je ne désespère pas.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Mardy Bum, A2, Lord Griffith et 7 autres ont BigUpé ce message.
  12. Lizabelle

    Lizabelle
    Expand Collapse

    Attention pavé à lire en approche ! :taquin:

    Je suis Madmoizelle depuis pas mal de temps maintenant mais je n’ai encore jamais posté de message sur le forum, mais comme on dit, il y a une première fois à tout ! Si je décide de franchir le pas aujourd’hui c’est parce que je suis assez interpellée par ce sujet mais aussi par les récents évènements de l’actualité.

    En premier lieu, je suis étonnée qu’un média tel que Madmoizelle n’est pas, ou peu, fait mention de la vague d’agression sexuelle récente (note : on parle surtout de Cologne, mais des phénomènes similaires ont eu lieu à Zurich, Helsinki, Belgique, et selon Marianne, dans toute l’Allemagne…). Cependant vous n’étiez pas l’unique média féministe à faire preuve de silence comme on a pu le constater, d’où mon interrogation, pourquoi ce silence ? Est-ce pour ne pas stigmatiser les personnes de couleur et les migrants ? Ou bien pour ne pas donner de crédit au mouvement d’extrême droite ? Dans ce cas, le combat contre le racisme est-il plus important que celui pour le féminisme ? Je suis aujourd’hui en proie à un certain doute et me pose de nombreuses questions quant à l’idéologie féminisme si chère à mon cœur. Doute renforcé par les récentes déclarations de la journaliste Jessica McCallin, qui avait depuis longtemps constaté ce phénomène au cours du Printemps Arabe et Elisabeth Badinter se montrant très critique vis-à-vis des associations féministes (source : Marianne, Figaro, Médiapart), (note : il ne s’agit pas de la première ou des personnalités intellectuel reconnues et féministes critiquent notre courant de pensée actuel, Marcela Iacub pour ne citer qu’elle). Le plus horrible c’est que les choses abondent dans leur sens, les déclarations de la maire de Cologne, tout simplement inadmissible, venant témoigner cela.

    Comme l’a déjà mentionné @Nastja, au cours de ma vie, je me suis faite harceler uniquement par un « certain type d’individu ». Et, force est de constater que l’extrême majorité des personnes avec qui j’ai abordé le sujet constate cela. De même, j’ai vécu 4 ans en Algérie, en expatriation, et comparativement à la France, le nombre de femmes harcelées/abordées est critique. Ce n’est d’ailleurs pas un secret comme le démontre un sondage de la Fondation Thomson Reuters (source : LeMonde international, article du 2013/11/12).

    Je suis sincèrement navrée de constater cela mais la thèse du « choc des civilisations » que certains intellectuelle, reconnu des milieux universitaires et scientifiques, défendent (Taguieff, Finkielkraut, Boualem Sansal).

    Voilà, voilà...en espérant que la lecture n’a pas trop été éprouvante (:taquin:), je serais curieuse d’avoir vos avis !
     
    Nastja a BigUpé ce message
Chargement...