Les pères

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Fab, le 11 juin 2009.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Ce sujet-là (créé en novembre 2005 et "stoppé" fin 2008) ayant fait son temps, je me permets à l'occaz de la fête des papas prochaine d'en relancer un nouveau.

    Je cite Desrimes, qui avait lancé le premier :

     
  2. little_light_in_darkness

    little_light_in_darkness
    Expand Collapse
    Fuck

    Avec mon père ca n'avait jamais vraiment été ça je le sentais lointain avec moi, surtout avec ses sentiments, mais comme papa il a toujours été là.
    Aujourd'hui je comprends mieux pourquoi et je suis fière d'être sa fille. Les choses sont plus claires entre nous, c'est sincère, on a tout mis au point depuis que la vérité a éclaté.
    En touts cas mon papa c'est le meilleur papa que je pouvais rêver d'avoir.
    Il est toujours là pour quoi que ce soit.
    Je l'aime c'est tout!
     
  3. Pantoufle

    Pantoufle
    Expand Collapse
    Reine Sperme des Neiges

    Quelles sont tes relations avec ton père ?
    J'ai toujours été proche de mon père, plus que de ma mère je trouve. Je le trouve super cool mon papa ! Maintenant on est plus aussi proches, je parle moins avec lui, mais quand je lui parle on est complices, on rigole et ça me fait plaisir. C'est dommage de grandir et de plus pouvoir avoir de bisou ni de monter sur ses genoux aux repas de famille.

    Est-il présent, absent ?
    Il a toujours été très présent dans ma vie. Avec ma mère, ils sont du genre à se partager toutes les tâches ménagères, et il s'occupait donc beaucoup de mon frère et moi quand on était petits (et encore maintenant) (oui nous sommes des tâches ménagères :P)

    Entre vous c'est la guerre, ou la grande complicité ?
    J'ai répondu au-dessus, c'est une complicité subtile.
    Mon papa c'est un peu un papa poule, il veut me protéger, mais depuis que je suis avec mon copain, je crois qu'il lui a passé le flambeau, il est beaucoup plus relax vis à vis de ma sécurité tout ça ^^
     
  4. Llits

    Llits
    Expand Collapse
    Vide

    Je sais plus si j'avais répondu sur l'autre sujet ( et j'ai la flemme de chercher, aussi )

    Mon père est super absent. Il est parti de la maison quand j'avais 15 ans, un peu comme un voleur, et je le vois quelques jours pendant les grandes vacances, quoique j'ai décidé d'arrêter d'y aller. On était déjà pas proches avant, il a déménagé à environ 1000km, ça facilite pas les choses et sincèrement, j'ai pas envie de les faciliter. Plus le temps passe en fait, et plus je m'en fous. Il s'est barré, il ne donne quasiment jamais de nouvelles et n'en prends pas, il est capable d'appeler d'un coup et faire genre il ne s'est jamais rien passé, ça m'agace. Puis j'en ai assez de me débrouiller pour aller le voir, d'empiéter sur mes vacances avec mon homme pour passer quelques jours et qu'il fasse à peine attention à nous et se décide à discuter la veille du départ. C'est lui qui est parti, pas moi, c'est pas à moi de faire des efforts pour garder le contact. Surtout avec quelqu'un qui se fout royalement de ce que je fais, avec qui, où.
    En fait, je crois que je lui en veux de plus en plus, parce que c'est récemment que les conséquences ont éclatés, et que la situation s'aggrave pour ma mère. C'est pas le seul coupable, mais il y est quand même pour beaucoup, et ça me débecte de le voir vivre sa petite vie tranquillou avec sa nouvelle copine pendant que ma mère galère à cause de ses conneries.

    ( ca fait du bien de se défouler un peu... )
     
  5. Madmoizelle Fée

    Madmoizelle Fée
    Expand Collapse
    Barney addict !

    Arfff mon père, oui je l'aime mais j'ai l'impression que je ne compte pas plus que ça pour lui. Si je ne lui passe pas un coup de fil, il peut "m'oublier" pendant un bon bout de temps.
    Il a été présent jusqu'à mes 9 ans ensuite il s'est séparé de ma mère, j'ai été chamboulé par tout ça. C'est d'aileurs depuis ce temps là que mes angoisses/crises de spasmo' sont apparues. Il n'a jamais été très proche de moi, lorsque l'on se voit on a pas grand chose à ce raconter. Je n'ai pas du tout la même relation avec lui qu'avec ma mère, ça me fait mal au coeur de le sentir autant "détaché" de moi, il est trop absent. Et même à presque 21 ans sa présence me manque toujours autant, j'aimerai qu'il s'intérêsse plus à moi. A chaque fois je fais le premier pas vers lui mais j'ai l'impression de ne rien avoir en retour. Je suis un peu découragé pour le coup !
     
  6. Lalkia

    Lalkia
    Expand Collapse
    Talk nerdy to me

    Mon père a toujours été celui que je cherchais à impressionner, beaucoup plus que ma mère. J'avais et j'ai toujours besoin qu'il soit fière de moi. Genre, je lui montre mes bonnes notes comme si j'étais en CP alors que je suis en Master.

    Depuis que je suis petite, je me suis toujours intéressée à ce qu'il aimait pour pouvoir avoir des points communs et en discuter avec lui ( le rock, la science fiction .. ).

    J'ai du mal à définir notre relation, on ne se dit pas "je t'aime", je ne me souviens pas qu'il m'ait prise dans ses bras (ou alors, j'étais vraiment petite) mais je ne pourrais pas me passer de lui.

    ( je crois vraiment que je vais l'acheter ce teeshirt " Daddy's Girl :d )
     
  7. Shiny Poe

    Shiny Poe
    Expand Collapse

    Mon père habite au dessus de l'Australie, a des vacances tous les un mois et demi, qu'il passe seul ou avec sa pseudo fiancée brésilienne, est pété de tunes, nous en envoie pour nous acheter un peu, nous voit une fois par an, nous appelle pas, envoie parfois des mails et nous reproche nos absences de réponse, est mythomane sur les bords et ceci n'est pas une hyperbole, pète des câbles quand il est sur le continent européen de peur que ma mère nous enlève (ce qui ne risque pas d'arriver), me dit que je suis grosse et je sais pas vraiment si avec 22 d'imc on est grosse, est un tyran quand il s'y met...

    Mais j'aime mon père.
     
  8. Amarcord

    Amarcord
    Expand Collapse
    Stiamo sbagliando tutti !

    Je n'ai jamais été vraiment proche de mon père. Depuis toute petite je n'entretiens qu'une relation "père à progéniture" si je puis dire, dans le sens où, à ses yeux, je suis toujours restée une petite fille, voire une petite chose à câliner, à bichonner. C'est comme s'il n'avait jamais compris que je pouvais grandir, évoluer. Je n'ai même pas l'impression qu'il me voit comme une humaine à part entière. Cela m'agace et pourtant je tends à entretenir ce genre de comportement avec lui parce que j'ai peur de me dévoiler à lui en temps que jeune femme. J'ai toujours éprouvé comme une certaine gêne, une certaine pudeur par rapport à ça.
    Nous n'avons jamais eu à ma connaissance de conversation sérieuse sur ma vie ; tout ce qui l'intéresse c'est plus ou moins les études [qu'il souhaite] que je mène, ma réussite professionnelle, et mes relations avec ma soeur. De son côté, pareillement, lui ne m'a jamais raconté sa vie, sa jeunesse. Je l'ai connue dans les grandes lignes mais la plupart des choses que j'ai apprises sur lui sont issues des conversations qu'il a entretenues avec mon copain. Jamais il ne m'avait fait part de ses sentiments et de ces centres d'intérêts avant ça (genre à 20 ans j'apprends qu'il était cinéphile autrefois et qu'il possédait une pile monumentale d'Avant Scène ; ou encore qu'il était parti en Inde en auto-stop... ça m'a fichu un coup car jamais je ne l'aurais imaginé ainsi). Comme si depuis tout ce temps il avait voulu maintenir une barrière entre nous, refusant tout échange de sentiments Humains, où, seule médiatrice de notre relation Père-Fille, subsisterait l'autorité paternelle.
    Paradoxalement, si jamais j'essayais de débloquer nos relations, si je lui parlais de ma vie privée, de mes centres d'intérêts, je me sentirais gênée, comme s'il faisait brusquement irruption dans mon intimité la plus profonde. Je ne lui demande pas d'être un confident, un ami proche, mais tout simplement de me considérer comme je suis. Mais vis-à-vis de lui, c'est difficle de savoir exactement ce que je suis / qui je suis.
     
  9. Amarcord

    Amarcord
    Expand Collapse
    Stiamo sbagliando tutti !

    C'est bien le genre de relation qui a manqué entre mon père et moi. Et tu vois lorsque j'ai découvert certaines facettes de sa personnalité que je ne soupçonnais même pas, j'ai eu l'impression d'être passée à côté de quelque chose durant toute mon enfance car au final nous avons tellement en commun lui et moi. Je me suis construite en parallèle à ce qu'il a vécu lui, et je lui en veux quelque part de n'être jamais intervenu pour me guider, me conseiller, enfin partager son expérience quoi.
     
  10. Julina.

    Julina.
    Expand Collapse
    Happy kitty, sleepy kitty

    Quelles sont tes relations avec ton père ?
    Je m'entends bien avec lui. On a beaucoup de traits de caractère en commun, alors des fois on "boude" comme des gamins, tellement nos réactions sont similaires, ce qui a le don d'exaspérer ma mère. Je crois que j'ai vraiment de bonnes relations avec lui, ce depuis toujours, mais ça s'est arrangé avec l'adolescence (sisi, c'est possible), car mon père a été un jeune retraité, du coup, il s'occupait beaucoup de moi, s'investissait dans mes activités extra scolaires... Puis je crois que je l'ai toujours admiré, pour tout plein de choses, notamment sa grande culture générale... J'adore parler politique, cinéma ou autres choses du genre avec lui, il m'a toujours traité sur un pied d'estale de ce côté et m'a encouragé à développer mon sens critique etc... Alors que ma mère ne voyait que les choses très terre à terre, comme la réussite scolaire, les notes, et basta.
    Est-il présent, absent ? Petite, comme il était militaire, ça arrivait qu'il ne soit pas là pendant plusieurs semaines, mais comme je le disais plus haut, il s'est beaucoup rattrapé depuis. On est très complice, au point que quand j'appelle à la maison pour un truc ou un autre, je parle plus au téléphone avec lui qu'avec ma mère, je me tourne plus souvent vers lui pour avoir des conseils, etc, je lui fais vraiment confiance, et encore aujourd'hui alors que j'ai 21 ans, c'est lui qui va être le plus présent pour moi par rapport à ma mère. Son avis compte beaucoup dans mes choix et mes décisions de manière génèrales.
    Entre vous c'est la guerre, ou la grande complicité ? Plutôt la complicité donc. Même si on ne peut pas être d'accord sur tout, on est plutôt sur la même longueur d'onde, ce qui détonne assez avec ma mère avec qui j'ai beaucoup de difficultés de communication et de compréhension.
    Quand je vois tout ce que j'ai écrit, je ne pense pas être très objective, mais c'est mon père après tout, j'aurais pu finir comme Beyondzewords en disant "mon père, ce héros", c'est quelque chose qui ne changera pas.
     
  11. citron mécanique

    citron mécanique
    Expand Collapse
    la tête dans le frigo

    il est émouvant ce topic... vous allez me faire pleurer, les filles!
     
  12. popart.

    popart.
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement.

    Pareil. Il ne s'interesse qu'à moi pour les études et je ne le vois que 1 fois par an et encore. Pour moi je ne le considère pas comme mon père donc ca ne me fait ni chaud ni froid.
     
Chargement...