Les pires hontes de ma vie... et comment je les gèrerais aujourd'hui

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Amelie, le 21 septembre 2015.

  1. Amelie

    Amelie
    Expand Collapse
    La boule magique.
    Membre de l'équipe

  2. Patrickbateman

    Patrickbateman
    Expand Collapse
    "Le bonheur c'est de continuer à désirer ce que l'on possède" - St Augustin

    "j’ai traversé toute la station de métro avec un 20 minutes collé au cul…" Alors là, je ne sais plus quoi dire. :clap:
     
    MadKingBunny, Lis, Nandyal et 3 autres ont BigUpé ce message.
  3. TemoriTiger

    TemoriTiger
    Expand Collapse
    Un jour on m'a dit que j'étais une otarie

    J'ai mourru de rire :yawn:
     
    Amelie a BigUpé ce message
  4. mondaysghost

    mondaysghost
    Expand Collapse

    Je ne vais pas essayer de faire la liste des grosses hontes de ma vie... par contre, ce que je veux dire, c'est comme c'est dur de s'en débarrasser. Exemple : super bonne journée, super bonne soirée, tu es au lit (toute seule, avec ton amoureux ou ton chat), tout va super bien, tu es prête à t'endormir avec un air béat quand, tout à coup, tu ne sais pas pourquoi, tu te rappelles de ce gros truc honteux qui t'est arrivé en CM1 ou de la fois où tu as raté une marche et tu t'es étalée devant tout le monde il y a quinze ans... et là, pendant une heure, impossible de dormir et tu ressasses ça en boucle... même des années après, la honte t'a rattrapée !
     
    Roxyy, yuyunaâ, Eiden et 25 autres ont BigUpé ce message.
  5. Patrickbateman

    Patrickbateman
    Expand Collapse
    "Le bonheur c'est de continuer à désirer ce que l'on possède" - St Augustin

    @mondaysghost C'est tellement, mais tellement vrai ! Perso, je rougis toute seule dans le noir, contente parfois de plus être en contact avec la personne qui a assisté en direct à cette honte horrible. :red:
     
    Lis, MrsBlueSky, Biousse et 3 autres ont BigUpé ce message.
  6. TheGreenDee

    TheGreenDee
    Expand Collapse

    "Aujourd’hui, je ne sais toujours pas s’il parlait de son organe, du mien, de la capote ou de la cassette dans le magnétoscope."
    Cette phrase m'a achevé XD
     
    Roxyy, SarahBooksandTea, Amelie et 8 autres ont BigUpé ce message.
  7. mondaysghost

    mondaysghost
    Expand Collapse

    et puis il y aussi la variante horrible du "J'aurais du dire ça !!! si j'avais eu cette parfaite réplique de la mort qui tue, je l'aurais bien remballé et je n'aurais pas eu la honte !"...oui mais voilà, cette scène s'est déroulée en 1992 et plus personne n'y pense depuis des lustres à part... toi :erf:
     
    MowPens, Eiden, Balakazam et 7 autres ont BigUpé ce message.
  8. Jack-in-wonderland

    Jack-in-wonderland
    Expand Collapse
    Grnx.

    J'ai bloqué sur Ligny en Barrois. (pardon)
     
  9. Skogsdóttir Langurhár

    Skogsdóttir Langurhár
    Expand Collapse

    Je sais pas si l'auteure de l'article lira ça, mais j'ai acheté des répliques de Campbell à bas prix pour faire mes sabots de faune. Et c'est crédible du tonnerre, en témoignent les tronches ahuries des personnes devant lesquelles je me balade avec (en style "fête fantastique" hein, pas dans la rue). Gimme a high-fawn, Amélie :')
     
    yuyunaâ, Amelie et Denderah ont BigUpé ce message.
  10. Professeur Mc Gonagall

    Professeur Mc Gonagall
    Expand Collapse
    Bien entendu, le bal de Noël a toujours quelque chose d'un peu... échevelé.

    Alors la première qui me vient en tête...
    J'étais en première L (en internat - ce détail aura une importance pour la suite de l'histoire) et comme je m'en sortais pas très bien en français (les analyses de texte, très peu pour moi) j'allais aux cours de soutien. On nous présente un texte de Montesquieu traitant de l'esclavage, et comme il datait de la Renaissance on y utilisait le mot "nègre".
    Moi j'avais jamais appris que "nègre" c'était un mot raciste. Du coup quand la prof m'interroge, je réponds en utilisant le terme nègre. C'est là que j'apprends à ma grande honte que c'est un mot raciste, et que je me taille une réputation dans l'internat. Or je partageais une salle de bains avec une fille noire et une fille d'origine arabe. Et bien sûr histoire d'aggraver les choses je leur sors "Je suis pas raciste, j'ai des cousins noirs et je m'entends très bien avec eux !" Ou comment avoir l'air de chercher la "caution black"...
    Aujourd'hui je leur expliquerais simplement que personne ne m'a jamais dit que "nègre" était un terme raciste, et que je ne pouvais pas le deviner toute seule, merci bien. Mais que si je l'avais su, je ne l'aurais pas employé...
     
    EiraRozen, yuyunaâ, Nandyal et 3 autres ont BigUpé ce message.
  11. Victo2664

    Victo2664
    Expand Collapse
    I want to steak frites !

    Moi j'ai vécu une histoire très humiliante et gênante! Je devais être en CP, j'avais la réputation d'être la jeune fille sage et trop bellaaa (ça a bien changé!!). :queen: Pourtant un jour une nouvelle est arrivée et elle était trop mignonne donc direct j'ai été la voir et nous sommes devenues très amies (lol c'était la grosse compétition entre moi et elle :twisted:). Une fois, je ne me sentais pas très bien mais je voulais quand même aller à l'école.. grossière erreur car au fur et à mesure de la journée ça empirait, j'avais très mal au ventre mais je n'aimais pas en parler à mon enseignante car j'avais peur d'elle.. :crying: Arrivée à la récréation j'ai retrouvé ma fameuse copine, on parlait des garçons et là d'un coup j'ai senti mon ventre partir en steak et j'ai eu une folle envie d'aller aux toilettes, trop timide à l'époque j'ai donc quitté ma poto et je me suis cachée dans un coin... et là l'expression qui a marché dans tous les sens du terme : "Je me suis chiée dessus"... et ouaiiiiis j'avais la gastro.. :caca: Imaginez l'état de ma jolie robe, pleine de merde liquides puantes avec tous mes copains qui me pointaient du doigt!!! Bah j'peux vous dire que ma poto elle en a profité pour me devancer et ma réputation a bien changé.

    1) Alors si ça aurait été aujourd'hui, je ne serais pas allée à l'école!
    2) J'en aurais parlé à mon enseignante
    3) Et au moment fatal, j'aurais tapé mes potes qui me pointaient du doigt :slap:
     
    MadKingBunny a BigUpé ce message
  12. Margay

    Margay
    Expand Collapse

    "ou encore hier, quand j’ai traversé toute la station de métro avec un 20 minutes collé au cul…" :yawn:

    Dernièrement (cest à dire y'a 5 jours), je me préparais du riz dans la cuisine de ma résidence. Donc déjà j'ai foutu du riz partout. Une fois dans la casserole, j'ai eu l'idée de secouer la casserole pour mélanger le riz (oui SECOUER), du coup, j'ai foutu de l'eau bouillante partout, ça crépitait partout sur la plaque et forcément, y'avait un mec. Il s'est bien foutu de ma gueule (mais cet homme me trouuuuuuble!)

    Et dans ma prime jeunesse (ya 4 ans donc), j'étais plutôt coincée et mal dans ma peau et sans faire exprès, un mec (qui me plaisait forcément :facepalm: ) m'a touché le pied avec le sien. Je l'ai regardé bizarrement (apeuré) Il m'a dit en se marrant "Nan mais je te faisais du pied :cretin:" J'ai juste rougi, balbutie (ça se dit? é.è) et tourné la tête. Je suis passé pour une fille pas drôle aux yeux des l'homme de ma vie (oui 4 ans après, je suis encore sûre que c'est l'homme de ma vie :taquin: )
    Ma vengence : dès que quelqu'un me touche le pied, je lui dit d'arrêter de me faire du pied :cretin:
     
    Nandyal a BigUpé ce message
Chargement...