Les « Poussins » contre la réforme du statut d'auto-entrepreneur

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 13 juin 2013.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Hawley

    Hawley
    Expand Collapse
    Retraitée sans scrupules

    Oh ben youpi, je savais pas quand ça passait et en quoi ça consistait exactement, mais je suis ravie dis-donc... En août ça fera deux ans que je suis auto-entrepreneur. J'ai vraiment pas gagné grand-chose avec ça, mais mon activité freelance, c'était mes seuls revenus. Et maintenant ça va donc être terminé. Je suis joie, j'adore quand le gouvernement me force à travailler au black.
     
  3. Hawley

    Hawley
    Expand Collapse
    Retraitée sans scrupules

    @nepsie Je vais être honnête avec toi, je trouve tout ça très mal foutu, et effectivement je comprends pas grand chose ! Je pensais déjà qu'au bout de trois ans, on était taxés, peu importe si on gagne quelque chose ou pas, mais je ne sais même pas si c'est vrai. Il n'y a de l'info nulle part, même pas un bureau où se rendre pour poser ses questions, ça me rend folle. Ca fait six mois que je n'ai plus eu de revenus via mon AE, donc je ne paie rien pour ces mois-là (23% de 0€ --> 0€), mais j'ai peur de devoir en payer quand même par la suite. Je ne sais même pas où j'avais obtenu cette info, mais elle doit être fausse, du coup ? Les mois où je ne gagnerai rien, je ne serai toujours pas taxée ?
     
  4. Pilili

    Pilili
    Expand Collapse

    Idm pour moi, ça fera deux ans en septembre, je suis blasée, surtout ce que qu'ils appellent "revenu d'appoint" n'est pas bien défini. Ça veut dire trouver un emploi, retourner à pôle emploi ? ça veut dire quitter l'AE si on a pas d'autre statut à côté ?... tss
     
  5. Hawley

    Hawley
    Expand Collapse
    Retraitée sans scrupules

    Oui ça on m'en avait parlé, j'avais assuré le coup en mettant que j'avais simplement un bureau dans un endroit pas à moi... Ce qui est vrai, vu que j'habite chez mon père et que je travaille dans ma chambre ! Donc ok, oui, j'aurais rien à payer :) Merci pour les précisions. Pour la sécu c'est la lose aussi... J'habite dans un endroit où par défaut on a le régime local (on est beaucoup mieux remboursés que dans le reste de la France), mais comme j'ai déclaré être AE en principal, je suis sous le régime RSI. Qui rembourse que dalle, n'est pas lié à ma mutuelle, donc à moi les papiers tous les deux jours. Je me suis renseignée, impossible de revenir au régime précédent, à part si je deviens salariée et que mes revenus salariés dépassent mes revenus d'auto-entrepreneur sur un an. Donc même quand je trouverai du boulot, faudra encore attendre... AH, l'administration. :ko:
     
  6. Suomi

    Suomi
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Mais je trouve que 19 000€ par an, c'est vraiment pas grand chose ! Ca n'est pas assez pour se développer en tant qu'entreprise, c'est ridicule ! Je veux garder mon statut... Heureusement, pour quelques entreprises, je suis considérée "pigiste" donc salariée, mais je ne suis pas d'accord quand même pour ceux qui ne vivent que de l'auto-entreprenariat. Après, c'est vrai que ce statut peut vite devenir un gouffre. Au bout de 4 ans d'activité, on est obligé de payer une taxe foncière pour les locaux que l'on occupe pour travailler - même si c'est notre propre maison ! Pour info, j'avais demandé à combien s’élèverait ma taxe au moment de la payer et c'était plus de 400€, mais ça change selon les villes.
     
    #6 Suomi, 13 juin 2013
    Dernière édition: 13 juin 2013
  7. -Abby-

    -Abby-
    Expand Collapse
    admin MadmoiZerg

    Je suis directement touchée par cette réforme puisque mon auto entreprise est mon activité principale.
    Je ne fais pas de concurrence aux artisans puisque je suis consultante web
    Je n'ai pas vocation à créer des emplois
    Passer en entreprise individuelle classique reviendrait pour moi à augmenter considérablement mes charges et je ne pourrais plus me payer correctement

    Autre chose révoltante que ne mentionne pas l'article, c'est que l'accompagnement de l'AE vers l'entreprise individuelle sera payant ET obligatoire. Sympa !

    Sans parler des milliers de personnes licenciées ces dernières années qui vivent de leur auto entreprise et n'auront pas la chance de retrouver un emploi : personnes proche de la retraite notamment

    Bref cette réforme est réellement une catastrophe pour des milliers d'entre nous. Alors qu'on se faisait chier personne, qu'on ne comptait pas sur l'état (pas de chomage, pas d'arret maladie...) et qu'on générez du chiffre d'affaire et donc de l'argent pour les caisses de l'état, on nous incite ni plus ni moins à bosser au black ou à domicilier notre boite à l'étranger

    Vive la france !
     
  8. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    Pfiou... Mais quand on est auto-entrepreneur on galère à la base non ?.. 2 ans me paraît BEAUCOUP trop court pour savoir si oui ou non l'activité est rentable ! Et les nouveaux seuils proposés me semblent vraiment ridicules !

    C'est un risque énorme de monter son AE, pourquoi l'Etat veut taper sur eux ? Pff..

    Vraiment, la France ne va plus dans le bon sens, c'est malheureux.

    Après, que les AE qui s'en sortent bien puissent avoir la possibilité de changer en TPE etc, oui bien sur.

    Mais pour les histoires de fraude... Laissez-moi rire !!! C'est pas le pourcentage minime d'AE qui vont alourdir la dette hein, faut chercher un peu + haut les gars !!
     
  9. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    J'avoue que je ne comprends pas le sens de la réforme. 

    S'il s'agissait vraiment de lutter contre la fraude --> information & avertissement des acteurs + contrôles. 
    Là ils mettent en place une règle supplémentaire, mécaniquement ça engendre de la fraude ! 

    S'il s'agissait vraiment d'aider les AE à développer leur entreprise, vu que ces AE représentent à la louche 3% des AE, on pouvait les cibler individuellement. 

    Je ne comprends vraiment pas le sens d'une réforme globale qui cible 3% de la population concernée. 

    Et je ne savais pas que l'accompagnement serait payant et obligatoire (tu as une source stp ?) 

    Je m'interroge... Est-ce que dans l'esprit de nos décideurs, nous rêverions tous d'un emploi salarié ? Conçoivent-ils seulement que certains d'entre nous souhaitent tout simplement exercer leur activité en toute indépendance, garder la maîtrise de leur emploi du temps, choisir leurs missions/projets, au sacrifice peut être des congés payés, des RTT, des mutuelles et des plans d'épargnes et que sais-je encore... 

    Conçoivent-ils seulement que certains souhaitent rester indépendant ? Tant que l'on s'acquitte des impôts et cotisations sociales, où est le problème ?

    Je m'interroge. :eh:
     
Chargement...