Les universités françaises à la ramasse

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Denis, le 6 août 2008.

  1. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

  2. Zack

    Zack
    Expand Collapse
    Brand New Me

    Personnellement je n'ai étudié qu'en France et en Belgique, mais c'est vrai que s'il y a des Mad ayant eu un cursus à l'étranger, j'aimerai vraiment savoir ce qu'elles peuvent nous en dire, voire faire une comparaison des systèmes.

    C'est vrai que les universités américaines et anglaises semblent avoir très bonne réputation, ce n'est sûrement pas sans raison.

    Et je trouve que la réaction du FAGE est un peu nulle. Le but de ce classement se base sur les mêmes critères pour tous, c'est évident, on ne va pas les changer à chaque fois que ça déplait à un pays parce que ça ne le met pas en valeur.
     
  3. Bord'Elle

    Bord'Elle
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    Valérie Pécresse qui parle de réforme universitaire, j'ai très très peur...
    Mais c'est vrai que les universités sont si dissemblables. Une fac américaine est complétement différente d'une fac française. Mais je suis d'accord pour dire que la fac en France peut-être largement améliorée car ce qu'on paye ne correspond pas (selon moi) à la qualité proposée réellement. Des réformes oui, c'est nécessaire (mais pas par Pécresse, pitié. :sick:)
     
  4. Julina.

    Julina.
    Expand Collapse
    Happy kitty, sleepy kitty

    Je n'arrive pas vraiment à savoir si ce classement est important où non, en tout cas ça montre bien que les facs en France, c'est pas ça, et ce n'est pas d'aujourd'hui. On a un système tellement "large" qui accepte tout le monde, du coup les résultats sont moins bons que dans les facs hyper sélectives qu'on peut trouver dans les pays anglophones, c'est pas étonnant...
     
  5. Spleen

    Spleen
    Expand Collapse
    Trop de boulot


    Bof, regarde Paris Dauphine est une fac qui a un statut particulier et qui est très sélective (entrée sur dossier, tout le monde est loin de pouvoir y entrer) et n'apparait pas dans le classement alors qu'on la considère comme la meilleure fac de France...

    Je pense qu'en France on peut largement mieux faire, et le problème de ces résultats ne vient pas de la non sélection en France. La sélection se fait dès la 2ème année, indirectement, jusqu'à 80% d'échec en 1ère année de fac de droit par exemple. Donc dès la 2nde année, on peut dire qu'une grosse sélection a été faite, ça y est. L'enseignement pourrait surtout être amélioré!
     
  6. Julina.

    Julina.
    Expand Collapse
    Happy kitty, sleepy kitty

    Ce que je voulais dire par là, c'est que beaucoup de personnes vont en fac et arrivent à s'en sortir plus ou moins pour finalement sortir avec un diplôme (licence) qui ne vaut pas grand chose, car obtenu à force de rattrapages et de compensations, ce qui est possible dans beaucoup de facs, même si certaines sont beaucoup plus sélectives.
    Et je suis d'accord sur le fait que l'enseignement dans le supérieur pourrait être amélioré de façon globale.
     
  7. Elfamelie

    Elfamelie
    Expand Collapse
    Insolente de facilité

    Prendre pour argument une mauvaise position dans un classement international dont les critères sont largement contestables pour dire "ah ben vous voyez bien qu'il faut réformer, qu'est-ce que je vous avais dit" me paraît de la part de V. Pécresse plus que léger. Il aurait été un peu plus élégant de préciser que l'université telle qu'elle se définit idéalement en France n'a pas pour vocation d'être en compétition avec des "rivales" du monde entier, enfin bon, cette histoire de classement, de chiffres va être encore sortie par tous les gogos pour dire "ah mais vous voyez la fac en France c'est de la merde blablablabla".
     
  8. mlle_eulalie

    mlle_eulalie
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Normalement, on ne devrait pas parler de critères de classement pour une université, puisque c'est aussi un lieu de recherche et qu'on peut chercher sans forcément trouver . Le résultat en recherche, ça n'a aucun sens.
    La France a toujours voulu ouvrir le savoir au plus grand nombre, on est un pays de culture, et c'est en nous, c'est ce qui fait la France. La logique n'a jamais été le profit, enfin, pas jusqu'à une certaine période.
    MAintenant, il va falloir "avoir des résultats". Je me demande comment ils vont s'y prendre. :sad:
     
Chargement...