Lettre d'amour à mon amie d'enfance décédée

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Une madmoiZelle, le 22 janvier 2014.

  1. Une madmoiZelle

    Une madmoiZelle
    Expand Collapse

  2. Zaïre

    Zaïre
    Expand Collapse
    Guest

  3. FautPasPousser

    FautPasPousser
    Expand Collapse

    Merci pour ce témoignage très touchant.

    Mais tu dois le croire ... Ca va passer. Il m'est arrivé la même chose il y a maintenant 2 ans. Les premiers jours on y croit pas, les jours suivant on le réalise, les premiers mois on voudrait que cette douleur ne passe jamais - comme si c'était la preuve qu'il/elle continue à exister. Ca s'estompe enfin ... Au début, je me forcais à des élans mélancoliques pour garder cette douleur.

    Après deux ans, je crois que je ne l'ai jamais autant aimé. Mais pour la première fois depuis longtemps, je l'aime de manière apaisée. Tu verra, ça fais du bien.

    EDIT : en fait ce n'est que mon expérience, c'est con d'imaginer que c'est pour tout le monde pareil finalement ... Quoiqu'il en soit bon courage. :calin:
     
  4. camicacutter

    camicacutter
    Expand Collapse
    Guest

    Il m'est arrivé la même chose, et je n'aurais pas pu mieux dire ce que j'ai ressenti. Donc même si ce n'est pas pareil pour tout le monde, on est au moins deux :)
    Bon courage également ... :calin:
     
  5. Cheese-Addict

    Cheese-Addict
    Expand Collapse
    La médecine me tuera

    :tears: J'ai une boule dans la gorge et je ne sais que dire ...
    Je suis très nulle pour réconforter avec des mots. Mon envie serait plutôt de te faire un câlin interminable, de manger plein de chocolat avec toi, de prendre la voiture et d'aller n'importe où mais loin.
    Mais c'est nul, soit.

    J'ai moi-même perdu quelqu'un, mais ce n'est pas pareil pour tout le monde. J'espère que tu es bien entourée et que le temps apaisera ta souffrance <3
     
  6. Wanderlust

    Wanderlust
    Expand Collapse
    Bookworm solitaire.

    Tu as beaucoup de courage pour témoigner, et ce texte est très beau, vraiment.
    Il m'a touchée dans le sens où je comprends C, son geste et ta douleur Je suis moi-même suicidaire et je pense souvent à ce que penseraient mes ami(e)s si je le faisaient, si ils seraient aussi tristes et touchés que toi. Et je n'en sais rien. J'espère que personne ne sera triste pour moi car je ne mérite pas d'attachement, mais "à cause de" mes ami(e)s, je ne me tue pas (encore) car je ne veux pas blesser, et je souffre encore plus du coup.

    Je crois que C y a pensé et qu'elle a du s'en vouloir de vous blesser en partant mais il y a un moment où on souffre trop, et où rien ne peut surpasser la douleur. On sait que la joie existe, le bien, le bonheur aussi, mais qu'on ne le mérite pas ou ne l'atteindra pas : tu n'as pas à t'en vouloir.

    Elle devait être fière de t'avoir pour amie, car tu sembles être quelqu'un de fidèle et sincère. La douleur doit être insupportable, mais petit à petit, elle s'estompera. Tu ne l'oublieras jamais, c'est sûr, mais tu arriveras à avancer avec son souvenir sans pleurer.

    *câlin*
     
  7. Catsounette

    Catsounette
    Expand Collapse

    Ce témoignage me parle très bien et fait écho en moi car ... il est arrivé le même drame à mon petit frère de 18 ans il y a également tout juste 4 mois. Il y a 4 mois, il a perdu de la même façon son ami d'enfance, son frère de coeur, dont il a été proche depuis tout petit. Depuis l'enfance, ils étaient toujours fourrés ensemble , tout le temps, tout le temps tout le temps... Ses parents sont des bons amis aux miens et je connaissais ce garçon depuis petite également. Mais comme ton amie, il n'était pas bien, malheureux, pas de joie de vivre sans que l'on ne sache pourquoi (ni nous, ni sa famille, ni mon frère). Mon frère a tout fait pour lui, il ne l'a jamais lâché, pas une seule fois !! Malheureusement, ce jeune homme a quand même voulu partir tout en laissant un message à mon frère pour le remercier, lui dire ne pas s'en vouloir surtout pas car il a été un véritable soutien pour lui.

    Alors tout ça pour dire que malheureusement là tout de suite je ne saurais quoi te dire en fait parce que pour moi c'est encore trop récent. Je ne sais pas même pas trop quoi dire à mon petit frère, même si je mesure l'infini douleur qu'il peut ressentir sans prétention aucune, je suis comme connectée à lui et le voir comme ça me déchire littéralement le coeur. C'est mon petit frère et j'aimerais lui retirer sa douleur avec un bisou magique comme quand il était petit mais là ça ne marche pas et je suis comme impuissante...

    Bref tout ce pavé pour t'apporter tout le soutien dont je suis capable et te dire courage! Même si, ce mot peut sembler dérisoire (et il l'est pour moi mais je ne peux dire que celui-ci :calin:
     
  8. Hannah Mc Kay

    Hannah Mc Kay
    Expand Collapse
    I was thinking I would keep waiting for life to get easier. You know, lower stakes, less risk, easier. And I was thinking, maybe it doesn't. Maybe the struggle, the climb, one obstacle after another... maybe that's just life.

    Il m'est arrivé la même chose il y a 10 ans (4 mois et 15 jours). Les jours se suivent et se ressemblent ou pas mais il reste cet espèce de trou béant a l'intérieur de mon cœur et des pensées pour J, tous les jours.

    Juste te dire que je te comprends et qu'un jour, j'en suis sûre, on arrive a accepter l'absence et le manque, ça prend du temps et de l'énergie mais un jour on y arrive.
     
  9. elyana

    elyana
    Expand Collapse
    Après, j'arrête.

    C'est terrible comme perte, mais continue à te battre et à garder le cap, pour toi et pour elle aussi...

    Plein de courage :hugs:
     
  10. arya-s

    arya-s
    Expand Collapse
    Mélange instable Guest

    Ca fait  2 ans et demi et pourtant quelques fois, j'ai l'impression de toujours pas y croire !
    Et je déteste ce mot ''suicide'' ..

    Courage à la Madz
     
  11. Rayher

    Rayher
    Expand Collapse
    Gargantua du coca

    C'est très beau ce que tu as écris :tears:

    Je t'envoie tout le soutien du monde, c'est très difficile, surtout le début. Mais un jour ça ira un peu mieux, courage à toi :hugs:
     
  12. Mstern

    Mstern
    Expand Collapse

    J'ai été de l'autre côté, du côté de C, j'ai failli laisser une amie dans le même cas que toi. Il y a presque 6 ans. J'ai passé le garde-fou sur le pont et si je ne suis pas tombée sur l'autoroute à mes pieds c'est probablement plus dû au hasard qu'à la chance.
    Que te dire si ce n'est qu'elle serait certainement aussi désolée que je le suis de t'avoir fait mal. Quand elle a sauté, elle n'a pas pensé à vous, ni à ce qu'elle vous faisait. Enfin, je pense. Le malheur c'est sacrément égoïste. Je pense que tu as tout à fait le droit de lui en vouloir, de penser à toi, de penser aux vivants. Un jour, tu lui pardonneras peut-être. En tout cas, mes proches ont fini par me pardonner mon geste. Bon, toujours personne ne peut passer sur ce maudit pont.
    Je ne suis pas sûre de t'avoir aidé mais je pense à toi.
     
Chargement...