Lettre ouverte à ceux qui m'appellent « la Femme Battue »

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Esther, le 5 septembre 2017.

  1. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

    JAK-STAT a BigUpé ce message
  2. Monanged

    Monanged
    Expand Collapse

    Bravo à toi pour ta reconstruction et ton courage ! :fleur:
    Ce que tu écris fait écho à certaines choses, dans le sens où certaines personnes vont se mettre à nous définir entièrement à partir d'un événement dans notre vie, et vont nous réduire à ça.
    C'est rageant, révoltant, agressant, réducteur. Et dans ton cas, c'est vraiment violent de te réduire à... eh bien, la violence que tu as vécue mais dont tu as pu te sortir. C'est comme si ces gens te maintenaient un pied en arrière, en t'appelant de la sorte. Comme s'ils ne t'autorisaient pas à te détacher et à évoluer loin de cette partie de ta vie. Mais aussi comme s'ils ne pouvaient plus te voir qu'à partir de ce prisme, et je trouve ça vraiment petit. J'ai envie de botter des fesses quand je lis ce genre de choses :mur: Et je te trouve vraiment forte, tu parviens à leur faire un beau doigt d'honneur et à leur rappeler que tu n'es pas réduite à cette mauvaise expérience dans ta vie, et qu'il y a des tas d'autres choses bien plus belles qui te définissent !

    Dans le même genre de procédé (mais sur tout autre chose hein, je sais que ce n'est pas du tout pareil), j'ai déjà été dénommée "la lesbienne", en soirée par exemple. Et je déteste ça. Je n'ai aucun problème à être out, mais j'ai horreur qu'on me réduise à mon orientation sexuelle et amoureuse, j'ai horreur d'avoir l'impression d'avoir été le sujet de conversation d'autres gens (puisque parfois ce sont des inconnus qui disent ça, donc c'est que l'info a circulé), et surtout j'ai horreur de voir qu'on ne me voit plus qu'à travers ce prisme une fois que ça se sait.
    Et je me dis que certes, moi je n'ai aucun problème à être out, mais je trouve ça vache quand même car qui sait, peut-être qu'en réalité je voudrais le cacher.
     
    Shadowsofthenight, JAK-STAT, helene_musca et 2 autres ont BigUpé ce message.
  3. Tiael

    Tiael
    Expand Collapse

    Bel article plein de courage !

    Par contre dans les liens suggérés en fin d'article, un titre m'a dérangé : "mon mec vient de me frapper pour la 1ère fois, que faire?"
    Les femmes peuvent aussi perpétrer des violences sur leurs partenaires, hommes ou femmes, et ces cas sont souvent minimisés, parce qu'une femme ne peut être qu'une petite chose fragile incapable de faire du mal. Un terme plus universel serait peut-être mieux : ma/mon partenaire vient de me frapper. Pour que la parole des victimes de femmes puissent aussi se libérer.
     
    Sadournette et Dalaigh ont BigUpé.
  4. Aconiti

    Aconiti
    Expand Collapse
    Guest

    @Tiael
    98% des victimes de violences conjugales sont des femmes.
    99% des agresseurs dans les cas de violence conjugales sont des hommes.
    Je pense qu'on peut laisser "mon mec".

    Surtout que Madz a fait un article sur les hommes battus et les hommes victimes de viol et que cette article là parle d'un femme qui a été victime de violence conjugale, pas d'un homme.
     
    LovelyLexy, lafillelabas, LadyMaa et 3 autres ont BigUpé ce message.
  5. Tiael

    Tiael
    Expand Collapse

    @Aconiti Je ne sais pas d'où viennent tes chiffres, mais est-ce qu'ils sortent des stats genre les mêmes sur le viol, à savoir des victimes ayant porté plainte ? Et combien d'hommes, victimes de violences, ne portent PAS plainte ? Parce que, dans les croyances, c'est impossible pour un homme-un-vrai, de se faire maltraiter/violer/rabaisser ? Et sur les coins obscurs de tumblr, combien de fois je suis déjà tombée sur des posts affirmant qu'une femme, douce créature fragile, est incapable de faire le moindre mal ?

    Pour moi, Madmoizelle a comme ambition de faire changer ce genre de mentalité et d'ouvrir les esprits.Par ailleurs, c'est justement parce qu'une violence est invisible qu'il faut en parler. Ces 2% d'hommes (selon tes chiffres toujours, j'aime pas les chiffres je vais pas en chercher d'autres je m'en fous) aimeraient bien, peut-être, tomber sur des articles reconnaissant ce qui leur est arrivé.
    L'article "Lettre ouverte ... la femme battue" est le témoignage d'une femme, certes, et magnifiquement écrit. Ca n'a pas de rapport avec l'article conseillé en lien. C'est un article de conseils "Que faire quand j'ai été tabassé" et il pourrait être plus généraliste et s'adresser à toute la population.

    (PS inutile : quand en plus je vois des gens qui râlent chaque fois qu'on parle de "femme" et d'"homme" parce qu'on oublie la population trans... Ben là je trouve qu'on ne doit pas oublier la population masculine. J'ai le même problème avec les campagnes de prévention contre le viol, très peu parlent du viol quand la victime est un homme, et ça perpétue ce mythe que ça n'existe pas, qu'un homme a toujours envie de toute façon... Même si les pourcentages sont de nouveau avec une majorité de femmes victimes, c'est pas une raison pour oublier sciemment la moitié de la population. N'importe qui peut être victime, n'importe qui peut être agresseur, et parfois c'est important de le redire.)

    EDIT: RE PS inutile : par ailleurs, je m'en fiche si le titre de l'article de conseils ne change pas, hein. Mais si d'autres articles doivent voir le jour sur le sujet, il faudrait être vigilent sur ce genre de choses.
     
    just_in_case et Sadournette ont BigUpé.
  6. Chloé P.

    Chloé P.
    Expand Collapse
    Ancienne rédactrice sur la rubrique Devenir Adulte

    @Tiael je t'invite à lire l'article en question (qui est de moi), les hommes y sont mentionnés. Mais il faut aussi prendre en compte le fait que la majorité des violences conjugales touchent effectivement les femmes et que le lectorat de madmoiZelle est majoritairement féminin. Pour autant on n'a pas oublié les hommes, on a juste cherché un titre qui interpellerait au maximum aux vues des deux données que je viens de te citer. ;)
     
    LovelyLexy a BigUpé ce message
  7. Tiael

    Tiael
    Expand Collapse

    EDIT:
    @Chloé P. Ouh là, je dois être fatiguée, j'ai d'abord compris que c'était toi qui avait écrit cette Lettre ouverte...
    Bref, il me semble avoir lu l'article en question mais il y a longtemps, après c'est le genre de problème qui me questionnait moins avant. Depuis, j'ai un peu plus réfléchi sur l"'invisibilisation" des violences faites aux hommes, en partie depuis que je suis sur tumblr, où les posts de rad-fem pullulent, à base de haine des hommes et de "je suis une femme je suis incapable de faire du mal, enfin", persuadée que les femmes ne peuvent pas violer les hommes, ... Et les hommes n'ont pas la parole.
    Du coup à l'époque ça ne m'a pas marquée, mais en réaction, quand j'ai vu le titre, ça m'a titillé. Je ne doute pas que l'article soit complet, mais un titre est réducteur hélas ^^
    (ce qui me rappelle une "polémique" sur les mots-clés du titre de l'article, je crois, du témoignage d'une jeune femme musulmane et homosexuelle)
     
    #7 Tiael, 11 septembre 2017
    Dernière édition: 11 septembre 2017
  8. Chloé P.

    Chloé P.
    Expand Collapse
    Ancienne rédactrice sur la rubrique Devenir Adulte

    @Tiael Je te comprends, on avait d'ailleurs beaucoup discuté au moment de la publication initiale de l'article pour trouver le meilleur compromis. Sachant que le but est aussi de faire plaisir à l'ami Google pour mieux remonter et orienter les personnes victimes ou témoins dans la bonne direction. Heureusement le site regorge d'autres ressources pour ces messieurs, en voici quelques unes au cas où ça t'intéresserait :) :
    Sois un homme ! La dangereuse injonction sociale masculine décryptée dans "The mask you live in"
    "Pourquoi le viol c'est hilarant" la vidéo qui brise le coeur
    Un homme victime de violence conjugale moqué, puis défendu lors d'une interview
    Je suis un homme victime de viol conjugal - Témoignage
     
Chargement...