Lettre ouverte au cancer, qui vient d'emporter mon grand-père

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Une madmoiZelle, le 11 décembre 2015.

  1. Une madmoiZelle

    Une madmoiZelle
    Expand Collapse

  2. LaurianneIL

    LaurianneIL
    Expand Collapse
    Wait for it

    Cet article me touche particulièrement, on vient de trouver pleins de tumeurs dans les poumons de mon grand père (ils appellent ça "lacher de ballons" tellement mignons ces médecins..) et une grosse au foie, c'est très certainement un cancer. Je ne sais pas comment réagir, c'est moi aussi la première fois qu'un être cher est "en danger". C'est dur
     
    Adios Badmoizelle et Mlle C. ont BigUpé.
  3. PoussiM

    PoussiM
    Expand Collapse

    Je suis très touchée par cet article... et oui, j'ai même pleuré en lisant :erf:
    Dans ma famille, c'est mon grand-père qui a gagné face au cancer au prix d'un rein en moins... ça a été dur. Courage à toutes les personnes qui sont confrontées à cela :boxing:
     
    Adios Badmoizelle et LaurianneIL ont BigUpé.
  4. MarieLouise

    MarieLouise
    Expand Collapse

    Je commente, mais je n'ai pas réussi à lire l'article...
    Mon copain a commencé à être soigné pour un cancer il y a deux ans, il est actuellement en rémission, après une rechute, et les derniers résultats sont inquiétants, c'est... terrifiant, pour moi, pour lui, pour nos rêves

    Ce temps long, où on oublie parfois que la personne est encore là, encore vivante, est tellement difficile, et cette incertitude permanente, qui dure
     
    Xotiiik, Shroom, GoldLion et 5 autres ont BigUpé ce message.
  5. LaurianneIL

    LaurianneIL
    Expand Collapse
    Wait for it

    Adios Badmoizelle, Mlle C., ChansonMuette et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. nävis

    nävis
    Expand Collapse

    Merci pour cette lettre. Cela fait un mois que ma grand-mère a été enterrée, elle aussi est partie à cause d'un cancer. J'étais extrêmement proche d'elle et son absence est insupportable. Petit détail qui m'a fait sourire : je suis aussi scoute! :)
    Courage, je comprend ce que tu vis car je suis dans la même situation, bisous <3
     
    Shroom, Adios Badmoizelle, LaurianneIL et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  7. latrace12

    latrace12
    Expand Collapse

    Je partage & comprend totalement ce dont tu parles ... J'ai perdu mes deux grands pères ainsi qu'un tonton de cancers et tumeurs j'ai également vu ma mère et mon père se battre contre leur cancer respectifs. Cancer, tu crois terrasser tous ceux dont tu t'empares du corps mais une fois le choc accusé tu rends plus forts chaque personne et leurs proches, sache que tu ne vaincras pas.
     
    Shroom a BigUpé ce message
  8. madmoizelle N

    madmoizelle N
    Expand Collapse
    Comment qu'c'est ?

    Je suis désolée de lire ça et vos commentaires. Je ne sais pas ce que c'est de vivre avec une personne malade d'un cancer mais je connais la perte lente et douloureuse d'un être aimé. Mon frère est mort du sida (je le dis/écris tellement rarement que c'est encore un choc à chaque fois). Ça a duré 10 ans, il avait 29 ans quand il est parti. Entre mes 14 ans et mes 24 ans j'ai vécu en équilibre précaire, parfois je suis tombé plus ou moins très très bas, d'autres j'étais pleine d'espoir (l'AZT j'avais oublié). C'est dur tous les jours mais chaque jour est aussi une journée de plus, chaque journée passée avec cette personne là est un cadeau de Satan et devoir se réjouir d'une journée en enfer c'est dur. C'est invivable même de se sentir incapable de profiter du moindre moment parce que l'ombre est toujours là dans un coin et qu'au moindre évanouissement ou juste une peau plus pâle que d'habitude elle te saute dessus et te lâche pas.
    C'est dur mais il faut le faire, on sait qu'on n'a pas le choix. Et c'est encore plus dur de profiter mais je crois qu'il faut essayer sans se forcer et en essayant d'être la plus honnête possible face à sa douleur. Et toujours garder espoir.
    Le psy que je voyait à l'époque m'a dit "C'est une chance d'avoir le temps de dire au revoir". J'ai eu envie de lui arracher les yeux de colère mais des années après je reconnais qu'il avait raison pour moi en tout cas. (Dans les CMP on peut voir un psy gratuitement)
    @MarieLouise N'hesite pas si tu as besoin de déverser ça quelque part. Ça m'avait fait du bien de pouvoir parler à des inconnus à cette période (big up à la sœur de la perpétuelle indulgence qui m'avait dit "Tu ne peux pas lui cacher ta douleur, c'est lui manquer de respect et lui cacher des choses que tu risques de ne plus pouvoir lui dire")

    J'aime pas effacer mes messages mais celui la ne restera peut être pas. J'aime pas faire la pleureuse.
     
    Muwglyk, Shroom, Adios Badmoizelle et 3 autres ont BigUpé ce message.
  9. MarieLouise

    MarieLouise
    Expand Collapse

    @madmoizelle N , merci pour ton message.
    Ce n'est pas encore le temps de parler pour moi, c'est encore trop difficile, mais merci d'ouvrir une porte, je la prendrai quand je serai prète
     
    Adios Badmoizelle et Mlle C. ont BigUpé.
  10. Juladebrouille

    Juladebrouille
    Expand Collapse
    S'il s'agit de désir, je crois pouvoir dire que tu me manques

    J'ai perdu moi aussi mon grand-père cette année. C'était en Janvier mais j'ai l'impression que c'était hier.
    Je ne sais pas encore comment vivre avec ça (ou plutôt sans lui) donc je ne peux pas le dire. Dire que j'étais proche de lui est un euphémisme. Il était carrément le pilier de ma vie. Ma raison de vivre. Je sais que cela ne devrait pas. Mais il l'était sincèrement. Et sans lui, la vie n'a plus la même saveur. Fort heureusement, comme cette madz dans cet article, j'ai une famille unie et solidaire, aimante, et c'est comme un feu qui crépite. Ca fait du bien.

    Madmoiselle N, c'est vrai, "c'est une chance d'avoir le temps de dire au revoir ". Je partage ta peine. Ton histoire est certes différente de la mienne et quoi que. La mort, elle pue toujours de la même manière. Ca reste toujours un drame.
    J'espère que tu as pu lui dire l'essentiel.
     
    Shroom, Adios Badmoizelle, Mlle C. et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  11. AngelTen Richard II

    AngelTen Richard II
    Expand Collapse
    Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?

    J'aurais tellement pu écrire cette lettre.

    Trois cancers différents ont emportés successivement mes deux grands-pères et le frère de ma grand-mère. J'ai aussi perdu mon arrière-grand-mère (qui est morte de vieillesse, ce qui est dur mais que je n'ai pas vu comme une "injustice", juste que c'était la vie quoi...).

    Je n'en veux pas au cancer, ce n'est pas un être vivant. Je n'en veux à personne au final (à part peut-être au destin, si on y croit).

    Et à chaque fois, j'ai vu ma famille unie et forte. J'étais très proche de mon grand-père maternel et parfois, c'est difficile de ne pas penser à lui (surtout quand, en grandissant, je me rend compte de tous points communs que j'ai avec lui). Je crois que le plus difficile est de ce dire qu'on reverra jamais la personne. Qu'on pourra plus jamais lui reparler, lui confier des choses, entendre sa voix. J'y ai repensé récemment (mon grand-père maternel est mort le 26 décembre, alors l'approche de Noël n'est pas que joie), et je me suis rendu compte que j'avais oublié sa voix. Il m'a raconté des tas de contes avant d'aller dormir, et je n'arrive plus à me souvenir exactement du timbre de sa voix.

    (désolé, mon message n'est pas très jouasse)
     
    Shroom, Adios Badmoizelle, Mlle C. et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  12. madmoizelle N

    madmoizelle N
    Expand Collapse
    Comment qu'c'est ?

    @MarieLouise La porte reste ouverte pour quand tu veux, comme tu veux. Prends soin de vous deux.
    @Juladebrouille J'ai perdu mon grand père quand j'avais 16 ans d'un anévrisme. Je l'appelais papa alors je crois qu'on a des trucs en commun. Et oui j'étais avec mon frère jusqu'au dernier moment et comme la vie est un monstre parfois j'ai aussi perdu mon meilleur ami de manière très violente. Je regrette beaucoup de choses que je ne lui ai pas dites parce que je n'ai pas eu le temps mais je me suis rattrapé depuis. L'avantage c'est que maintenant quand je lui parle il peut plus me couper la parole.
    Et j'ajoute que me concentrer sur la chance d'avoir croise ces gens et de les avoir aimé m'a aussi pas mal aidé.
     
    Adios Badmoizelle, Mlle C. et AngelTen Richard II ont BigUpé ce message.
Chargement...