L'homoparentalité, qu'en disent ceux que ça concerne - Le Petit Reportage

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Emilie Laystary, le 16 octobre 2012.

  1. Emilie Laystary

    Emilie Laystary
    Expand Collapse
    Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

  2. Hannah Mc Kay

    Hannah Mc Kay
    Expand Collapse
    I was thinking I would keep waiting for life to get easier. You know, lower stakes, less risk, easier. And I was thinking, maybe it doesn't. Maybe the struggle, the climb, one obstacle after another... maybe that's just life.

    J'en ai assez d'entendre des gens qui ne savent pas ce que c'est l'homoparentalité, ni les enjeux dire que "c'est sûr les enfants doivent avoir un papa et une maman, dans une famille homoparentale ils auront forcément un problème psychologique".

    Des enfants issus de famille homoparentale il y en a, ça existe depuis bien longtemps sans que ça soit écrit sur leur front et je pense qu'ils sont aussi bien que les autres.
     
  3. Lillilabête

    Lillilabête
    Expand Collapse
    GameuZ en puissance

    +1 @Miyun !
    Puis pour ma part, je pars du principe qu'un enfant désiré sera souvent mieux loti qu'un "accident".
    Les homosexuels n'ont pas de risque d'"accident", à moins qu'ils ne soient pas monogames, donc entièrement pour leur donner le droit à l'adoption et à la procréation assistée à deux.
    En plus, les procédures sont tellement longues et chiantes que ça se fait pas sur un coup de tête.
    Puis merde, chaque famille a ses "problèmes", à côté, le fait d'avoir deux parents de même sexe, c'est clairement pas le pire qu'il pourrait arriver à un enfant !
    Vous vous rendez compte, ces gosses pourraient même être heureux ! Dans quel monde vit-on ?!
     
  4. _Sappho

    _Sappho
    Expand Collapse
    Coeur en pleine tourmente

    Super reportage !

    Je pense moi aussi que le "problème de l'OEdipe" est un faux problème dans un couple homoparentale car tout est question de symbolique : en philo, on avait vu que la figure de Père et de Mère sont des symboles et ne sont pas forcément représentés par un individu masculin et féminin. De même, un enfant élevé dans une famille homoparentale n'est pas élevé dans une famille unisexe... il aura forcément les moyens de cotoyer des adultes de son sexe auquels il pourra s'identifier !

    A mon avis, il y a 2 choses très importantes qu'il faut faire dans l'homoparentalité : ne pas nier la nature sexuelle d'un enfant (qu'il puisse avoir les répères liés à son identité sexuels, qu'il soit fille ou garçon), et ne pas le maintenir dans l'illusion qu'il a été créé par "deux papas" ou "deux mamans". Si les parents expliquent à leur enfant que même si il est élevé par 2 femmes (ou deux hommes), un individu du sexe opposé a été nécessaire à sa création, je pense qu'un enfant est tout à fait en mesure de le comprendre et ce la est rassurant pour lui (il sait qu'il provient d'un père et d'une mère).
    Après tout, les enfants de famille monoparentale ont des questions assez similaires ! ("si j'ai pas de papa, comment je suis venu au monde ?")

    Enfin, je tiens juste à signaler que le numéro de ce mois-ci de Psychologie Magazine contient un article très intéressant (et optimiste !) sur l'homoparentalité, avec des témoignages de personnes élevées par des couples homosexuels =)
     
  5. brutus

    brutus
    Expand Collapse
    Guest

    Je rejoins les points de vues de ces commentaires.
    Comment brandir l'argument des moqueries à l'écoles ? Elles seront là c'est sur, mais elles cesseront. Comme ont cessé les critiques et moqueries concernant les première femmes a accéder aux grandes écoles, comme ont cesser (en partie en tout cas) les moqueries qui ont concernée les enfant dont les parents avaient deux couleurs de peaux différentes etc etc... Les mentalités évoluent, ils suffit juste de les faire avancer.
    Les moqueries sont légions dans les cours d'écoles couleur de peau, apparence physique, tenues vestimentaires, choix des copain copine, situation financière familiale, parents divorcé ou non, handicap...
    Et puis cette histoire de figures paternelle et maternelle ... Les homosexuels ne vivent pas cloitrer entre personnes du même sexe. Les enfant sont donc amenés a côtoyer d'autres personnes et a trouver dans l'une ou dans l'autre des confidents, des repères... Comme n'importe quel enfant qui se construit une famille. On peut commencer par penser aux grands-parents.
    La légitimité du mariage entant qu'entité hétérosexuelle destinée a la procréation etait éventuellement valable avant que faire des enfants hors mariage ne soit monnaie courante et dans ce cas on ne devrait pas autoriser la conception médicalement assisté meme aux couples hétéros qui ne peuvent avoir d'enfant biologique.
    Ce débat est écoeurant.
    Encore une fois la France se montre conservatrice, réactionnaire et frileuse sur une question de société en osant toutefois brandir le drapeau de la liberté, des droits de l'homme et de la laïcité. C'est triste .
     
  6. Mandorle

    Mandorle
    Expand Collapse
    In the afterglow of the rapture

    Mais il y a vraiment des gens pour penser que la filiation est forcément biologique ? Alors que, si je ne m'abuse, c'est juridiquement et anthropologiquement faux ?
     
  7. Antigonedream

    Antigonedream
    Expand Collapse
    If this is to end in fire, then we should all burn together...

    Il me semble que tout les enfants de parents hétérosexuels n'ont pas un papa et une maman, il y a des parents célibataires, des décès...
    C'était mon cas et je me sent pas anormale merci!

    Et puis bon aussi des papas et des mamans qui sont ensembles mais qui ne s'entendent pas et qui se tapent dessus... Il faut arrêter de se voiler la face, y'a autant de type de famille, qu'il y a de familles, ou presque.
     
  8. Schottky

    Schottky
    Expand Collapse

    Cet argument de "les enfants se moqueront à l'école" est non seulement complètement ridicule (parce que comme il a été mentionné au dessus, les enfants sont cruels et il en faut peu pour qu'on se moque de toi dans tous les cas) mais en plus sérieusement grave selon moi.

    Parce que ça veut dire qu'on accorde plus d'importance à ce que vont penser des mioches dans une cours de récré qu'à la construction d'une famille homoparentale. Ça veut dire concrètement qu'on préfère interdire l'adoption pour les homosexuels plutôt que d'expliquer à une classe de 30 gamins en CP qu'il faut être tolérants. Sérieusement?!
     
  9. Lou-Anne

    Lou-Anne
    Expand Collapse
    FAIM

    Juste un petit mot pour préciser comme d'autres madmoiZelles, que le complexe d'oedipe est plus "complexe" que la façon dont on se la représente en général. Et que c'est bien des fonctions paternelles/maternelles qui priment plus qu'une personne de telle ou telle sexe, dans la mesure où aussi bien la mère que le père peut endosser, et ce de façon variable, une fonction maternelle, plutôt de l'ordre de la contenance, du maternage (désolée un mot plus aproprié m'échappe, mais vous voyez l'idée), et une fonction paternelle qui elle est plus cadrante, et pose des limites à l'enfant.
    Voilà voilà! J'espère avoir été assez claire !
     
  10. Joon

    Joon
    Expand Collapse

    Je suis plutôt concernée, étant femme, mariée avec une femme en Belgique (je suis française à l'origine, mais j'ai eu la chance de rencontrer l'amour dans ce pays voisin où on peut se marier depuis 2003, adopter en couple depuis 2006 et faire de la procréation médicalement assistée depuis au moins 20 ans).

    ça fait réellement plaisir de vous lire! C'est la première fois que je ne lis pas des commentaires insultants à un article sur le sujet sur le net.
    A la base je prends ça à la légère, que serait internet sans les trolls et les gens qui se protègent derrière leur écran, mais au bout d'un moment ça touche mine de rien.

    Je voudrais préciser, point de vue "pratique":
    - l'ouverture à la procréation médicalement assistée ne semble pas trop à l'ordre du jour, c'est peut-être du au fait que ces démarches sont déjà très compliquées en France pour les hétéros (il faut parfois attendre 2 ans pour avoir un don de sperme, des couples hétéros vont en Espagne ou en Belgique où c'est plus rapide et moins compliqué, même si ça n'est alors plus remboursé par la sécu).ça demanderait donc une réforme en profondeur.
    - l'ouverture à l'adoption permettra essentiellement au parent non bio d'un couple homo d'adopter l'enfant de son conjoint, comme en Belgique. Parce que les pays où il y a des enfants adoptables n'ouvrent pas leur portes aux couples homos, et il y a très peu d''enfants adoptables en France, enfin ça reste possible mais très minoritaire.
     
  11. Lamina

    Lamina
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Petite question : on parle beaucoup du complexe d'Oedipe. Mais il me semble que ce phénoméne n'est pas universel, alors pourquoi le sortir à toute les sauces ??
    Et pour l'article c'est sympa mais je m'attendais a plus de témoignage de personnes qui ont eu deux méres ou deux péres (c'est ce qui manque surtout , les concernés on dirait qu'on s'en fout :/).
     
  12. Ghost Town

    Ghost Town
    Expand Collapse
    Aime les barbes.

    Attention, storytelling
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
Chargement...