L'homosexualité des personnalités historiques bientôt dans les manuels ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 23 octobre 2012.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Piou.Bleu

    Piou.Bleu
    Expand Collapse

    Je suis assez d'accord avec ça :
    En fait, je voudrais que l'homosexualité ne soit pas un tabou, que la sexualité (quelle que soit l'orientation) soit abordée quand ça a un sens, parce que ça a été déterminant d'une manière ou d'une autre pour l'auteur. Mais pas non plus préciser à tout bout de champ "ah au fait, machin était homo" si ça n'a pas eu d'impact flagrant sur son œuvre.
     
  3. Mad_Summers

    Mad_Summers
    Expand Collapse

    C'est du domaine privée mais si tout le monde le sait pourquoi le cacher?
    "banaliser" l'homosexualité ne peut pas être une mauvaise chose...
    En Belgique, le premier ministre Elio Di Rupo est gay, tout le monde le sait et pourtant ca gêne personne.
     
  4. Helianka

    Helianka
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    Ah, cette vieille peau de prof de français, coincée et moralisatrice, qui nous parlait de la "grande amitié" de Rimbaud et Verlaine, si seulement elle pouvait être encore en exercice pour voir ça…

    (La même pour qui la seule leçon à retenir de Tristan et Iseult, c'était "les passions sont mauvaises. Gardez-vous de toute passion." C'est cela, oui.)
     
  5. Anthrax

    Anthrax
    Expand Collapse
    Loutre nécrophile des Enfers

    Pour ce qui est des manuels je sais pas, je n'ai pas trop d'avis la dessus. Par contre je suis d'accord pour banaliser l'homosexualité dés l'enfance, c'est comme ça que mes parents ont fait (dit maman pourquoi les deux messieurs/madames s'embrassent?---Ils s'aiment, comme papa et maman---ah ok) et je pense que c'est grâce a ça que j'ai intégré l'homosexualité à une orientation comme une autre et non pas comme une déviance.
     
  6. Manea

    Manea
    Expand Collapse
    Je ne chante pas (que) pour passer le temps...

    Je trouve que c'est une bonne idée (comme ça a déjà été dit, si la sexualité du personnage a eu un impact sur son oeuvre. On a pas besoin de nos dire chaque fois qu'on cite un auteur/ personnage que Untel était hétéro ou non si ça n'apporte rien à a discussion)

    Moi aussi ma prof de Français nous disait que Rimbaud et Verlaine étaient "amis"...

    Antigone. depuis mes cours de grec les remarques genre "il y en a de plus en plus", je réponds même plus tellement je trouve ça stupide :facepalm:
     
  7. poupettasse

    poupettasse
    Expand Collapse
    Mélange instable

    C'est exactement ce que j'ai fais avec ma nièce. D'ailleurs sa réaction "ah d'accord." m'avait fait sourire : comme quoi, si les enfants de mauvais aprioris sur le sujet, c'est bien parce qu'on leur a appris que c'est mal.
     
  8. Miawou

    Miawou
    Expand Collapse

    Je suis assez d'accord avec You' , en parler quand ça a eu une influence sur l'oeuvre, ok, en parler juste pour dire "il/elle était homo", je vois pas l'intérêt. Pour moi, le "but ultime" en matière d'état d'esprit vis à vis de la sexualité, c'est d'arriver à ce que tout le monde s'en fiche de l'orientation sexuelle, et qu'on arrête de pointer du doigt (en bien ou en mal), les gens qui sont homos/bi/trans etc...
    J'aimais bien ce qu'a dit une islandaise dans l'article de Sophie-Pierre Pernaut à propos de la première ministre, c'est-à dire que là-bas, tout le monde s'en fiche qu'elle soit lesbienne, y a que la presse étrangère qui l'a relevé, et quand on la juge, c'est sur ses performances de ministre et non sur ce qu'il se passe dans sa culotte.
    Du coup, pointer systématiquement l'orientation sexuelle des gens dans les manuels d'Histoire, je vois pas bien l'intérêt.
     
  9. Antigonedream

    Antigonedream
    Expand Collapse
    If this is to end in fire, then we should all burn together...

    Je suis complètement d'accord avec ça.
     
  10. Chandernagor

    Chandernagor
    Expand Collapse
    Mamiezelle. Si vous êtes nouvelle, perdue, que vous ne savez pas à qui parler, n'hésitez pas à m'écrire!

    Dès lors qu'un auteur a eu des relations amicales, familiales, sentimentales qui ont influencé son oeuvre, je suis clairement pour qu'on les mentionne, et qu'on ne fasse pas de mystère sur la nature de ces relations, au lieu d'en parler de façon détournée. Parce que c'est grave de dire que Verlaine et Rimbault n'étaient rien de plus que des amis : non seulement ça fait de l'homosexualité un tabou, mais en plus c'est de la désinformation, pour moi c'est carrèment une faute professionnelle!

    Après, dans les biographies, préciser expressèment que tel auteur était homosexuel, au même titre qu'il est né à tel endroit et mort à telle date, je n'en verrais pas l'intérêt, ça n'aiderait pas à banaliser l'homosexualité. Parce que s'agissant des personnalités hétéro, on ne mentionne jamais leur orientation sexuelle comme une information factuelle permettant de contextualiser leur vie.
     
  11. _Sappho

    _Sappho
    Expand Collapse
    Coeur en pleine tourmente

    Je suis comme beaucoup d'entre vous : je pense qu'il est important de parler de l'orientation sexuelle d'une personne si elle a eu un impact sur ce qu'il a vécu (que ce soit des oeuvres, de la politique, etc...).
    Perso mes profs de collège et lycée ont toujours parlé de l'histoire d'amour de Rimbaud et Verlaine u_u
    Mais par exemple, Hoover, le fondateur du FBI, était gay et cela a eu beaucoup d'influence sur sa vie, sauf que mes profs n'en ont jamais parlé ! Je ne l'ai su qu'en regardant le film "J. Edgar" et en en parlant avec mes parents '_'
     
  12. minimou

    minimou
    Expand Collapse
    Guest

    Personnellement, je me moque complètement de la sexualité des gens. Mon voisin peut faire se qu'il veut tout comme n'importe quelle personne, qu'elle soit connue ou non.

    Je ne connais pas vraiment l'oeuvre de Verlaine et de Rimbaud, mais est ce que leur homosexualité les a vraiment influencé ? Je précise que je n'ai pas de souvenirs de leurs textes, mais ne peut on pas les voir comme des textes parlant d'affection, d'amour, d'amitié (de tout ce que vous voudrez) avec une autre personne du même sexe. Est ce que ces oeuvres auraient été moins bonnes, moins poétiques, moins intéressantes à étudier s'ils avaient été hétérosexuels ? Je n'en suis pas sûre.

    Je trouve ça dommage de vouloir à tout prix mettre une étiquette sur chaque personne.
    Je suis une fausse rousse, hétérosexuelle, indécise politiquement, au chômage. Ça fait beaucoup d'étiquettes et pourtant je ne suis pas que cela. Ça ne me viendrait pas à l'esprit de me présenter comme ça à quelqu'un donc je ne vois pas pourquoi on devrait parler de la même façon des autres.
     
Chargement...