L'homosexualité et la transexualité dans les manuels scolaires

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Cocomilie., le 18 août 2011.

  1. Cocomilie.

    Cocomilie.
    Expand Collapse
    Cours toujours

    Je vois que personne n'en a encore parlé: je viens tout juste de le lire dans le Nouvel Obs que les éditions Belin comptent introduire la notion d'homosexualité et transexualité en bio pour les lycéens de L et Es. Les S n'y auront pas le droit parce qu'ils n'étudient pas la reproduction si je me souviens bien.

    Qu'en pensez-vous ? Certes c'est déjà un pas, depuis le temps que l'éducation devrait en parler, mais au lycée cette notion n'est-elle pas déjà connue ? L'adapter dès les premiers cours d'éducation sexuelle au collège ne serait pas plus efficace pour plus de tolérance ? Ou faut-il un certain degré de maturité ? Et les S dans tout ça ?
     
  2. Musca

    Musca
    Expand Collapse
    réside à Totoroland

    Pas trop tôt.

    Eh oui les homos et les trans existent maintenant ! Enfin dans les manuels... Dans la vrai vie ça fait déjà un moment que ces communautés luttent par elles mêmes pour qu'ils soient reconnus et acceptés comme des citoyens à part entière... Enfin on leur accorde un peu de visibilité dans les lycées.

    Et bien sûr les réactions virulentes des extrémistes religieux, au hasard "Familles de France" ne se font pas attendre (d'ailleurs c'est quoi ce nom abusé ils croient sérieusement représenter les familles françaises dans toute leur diversité ?)

    Et les propos homophobes encore une fois sont de sortie ! Franchement c'est éc?urant, personne ne penserait à leur balancer un bon procès de derrière les fagots ? Les propos homophobes sont sensés être punis par la loi !
     
  3. Delgnat

    Delgnat
    Expand Collapse
    It's real for us

    Tu te souviens mal :cretin: Les S ont une jolie partie sur la reproduction en terminale

    Sérieusement ? Pendant mes trois années de lycée je n'ai jamais entendu quelqu'un parler de la chose sous cet angle (enfin en SVT quoi), au collège ça ricane dès que le sujet est abordé etc, mais au lycée on sait voir la chose sous son aspect technique.

    concernant le sujet j'ai du mal à comprendre en fait, parce qu'en SVT on étudie vraiment l'aspect "reproduction", qui n'existe pas chez un couple gay, du coup ce serait une sorte d'éducation sexuelle ? Je pense qu'il vaudrait mieux en parler lors d'interventions que lors des cours, et puis comme ça a déjà été dit les lycée c'est un peu tard, mais bon, de toute façon le fait de devoir parler spécialement de ça m'a toujours paru bizarre, si c'est lors d'interventions je ne vois pas pourquoi on ferait une réforme là-dessus, c'est quelque chose qui doit être abordé au même statut que les relations hétéros de toute façon, mais quand je vois qu'ils veulent "introduire l'homosexualité dans le programme" j'imagine tout de suite un truc genre "les homosexuels sont des gens normaux qui s'aiment blablabla", du coup ça me parait inutile. J'aimerais bien avoir plus de détails. Par contre pour la transexualité ma prof nous en avait parlé en terminale (concernant comment marche l'opération tout ça) et là pourquoi pas.
     
  4. Sonea

    Sonea
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement.

    Dans le cours de reproduction, moi j'avais étudié les moyens de contraception, la protection des MST etc, on peut très bien en parler à ce moment, ou ca "dérive" un peu de la reproduction.

    Sinon, je trouve que ce serait mieux d'en parler plus tot, c'est un peu tard la première/terminale. Ce serait plus utile avant, au collège voire même en primaire. La tolérance c'est plus facile de l'apprendre tôt, c'est dur de revenir sur une dizaine d'années d'idées reçues.
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest


    Ca m'a frappé aussi. Qu'étudier en SVT, donc d'un point de vue scientifique, sur les couples gays ? En revanche la transexualité, effectivement, mise en rapport avec la génétique, ça peut être intéressant dans cette matière.
    Sinon c'est dans un autre domaine que ça se passe : les séances d'éducation sexuelle. La dernière fois que j'y ai eu droit, en seconde, je ne me rappelle absolument pas y avoir entendu parler de l'homosexualité. Au collège encore moins. Et pourtant ce n'était absolument pas une histoire de bahut catho, coincé, ou que sais-je, puisque les intervenants étaient très ouverts et on pouvait poser toutes sortes des questions. Il y a donc un problème de ce côté là.
     
  6. Oeildelynx

    Oeildelynx
    Expand Collapse
    Guest

    Je trouve déplacé de faire étudier la notion d'homosexualité à des lycéens dans le cadre de la biologie...ça n'a même pas vraiment de sens.

    Cependant, en en parlant dans le cadre d'éducation sexuelle, ça me paraît bien mais autant commencer tôt...

    Van Kasteel : J'ai lu l'article sur l'Allemagne, et j'admire leur motivation. L'idée des contes est adaptée à des enfants. Je me doute bien que beaucoup doivent trouver ça presque..intolérable. Il faut vraiment en avoir, de la détermination, pour bouleverser les classiques "le prince épousa la princesse". Car dès le début, la société nous ancre bien dans la tête que les hommes vont avec les femmes, et vice-versa.

    A mon avis, il faut en parler dès la primaire : au collège, ce sera déjà trop tard. Comme on l'a dit plus haut, les gamins ricanent dès qu'on évoque le sujet, alors quand il s'agit d'homosexualité, j'imagine même pas le désastre. Le collège est une arène sans pitié, et beaucoup n'oseront pas poser certaines questions.

    Je me souviens, quand j'avais 14 ans, on a eu des intervenants pour un cour d'éducation sexuelle. C'était pour les 4ème et 3ème du collège. Garçons et filles avaient été séparés, et les questions qu'on posait devaient être faites..anonymement, écrites sur un bout de papier. Déjà, là, avec le recul, je pense aussi qu'il y avait un problème.
     
Chargement...